Rechercher

Réception_des_Polo_par_le_Khan_à_Boukhara

Les merveilles de Marco Polo

Marco_Polo_Mosaic_from_Palazzo_Tursi

Marco Polo, le plus célèbre voyageur du Moyen Age, est né à Venise en 1254 dans une famille de riches marchands. En 1269, alors qu’il est âgé de 15 ans, son père Niccolo et son oncle Matteo, comme quelques occidentaux avant eux, reviennent de Chine : ils avaient rencontré Kubilai, Grand Khan des Mongols, à la tête d’un immense empire s’étendant de l’Extrême-Orient au Califat de Bagdad et à la Russie. L’empereur, de religion animiste, voulait développer les liens commerciaux avec l’Occident, établir des relations avec le pape et connaître la religion catholique. Les deux frères repartent en 1271, accompagnés cette fois du jeune Marco et de deux Dominicains, munis de lettres du pape.

Tout en se livrant au commerce, l’expédition traverse la Perse, l’Afghanistan, les plateaux du Pamir et le désert de Gobi, en suivant la route de la soie. Elle est accueillie fastueusement à Pékin en 1275. Marco, d’esprit vif et doué pour les langues (il maîtrise le mongol, le chinois, le persan, l’ouïgour et l'arabe, tant parlés qu’écrits), devient conseiller du Khan et reçoit des missions à travers l’Empire, pendant que son père et son oncle amassent une fortune. Sa présence est bien attestée dans les Annales chinoises. En 1291, après environ 16 ans, tous trois repartent pour Venise, accompagnant une ambassade à destination de la Perse. Embarquant à Canton, ils empruntent la voie maritime, sont bloqués cinq mois à Sumatra, passent à Java, à Ceylan, en Inde et à Ormuz. Rejoignant Constantinople, ils atteignent Venise en 1295, après 24 ans d’absence.

Marco, qui sert comme capitaine dans la flotte de Venise, est capturé en 1296 lors d’un combat contre les Génois. Passant trois années en prison, il aurait fait le récit de ses aventures à un compagnon de captivité, Rusticello de Pise, qui les aurait consignées par écrit en français. Selon une opinion récente, il les aurait rédigées directement en dialecte vénitien. Quoiqu’il en soit, Le Livre des Merveilles du Monde, appelé aussi le Devisement du monde ou Il Milione, a connu immédiatement un succès considérable. Christophe Colomb et Vasco de Gama en ont été des lecteurs assidus. Il en subsiste de célèbres exemplaires illustrés, par exemple le manuscrit français 2810 de la Bibliothèque nationale de France, réalisé pour le duc de Bourgogne Jean sans Peur, et le manuscrit 264 de la Bodleian Library d’Oxford, daté du XIVe siècle.

Dans son Livre des Merveilles du Monde, Marco Polo évoque de nombreuses contrées qu’il a traversées lors de son voyage à Pékin et au retour, mais aussi lors de ses missions au service de Kubilaï Khan, suivant à l’occasion les routes de la soie. On y découvre la Chine et la Mongolie principalement, mais l’auteur s’intéresse aussi à beaucoup d’autres territoires qui appartiennent aux actuels pays de l’Ouzbékistan (Samarcande), du Kirghizistan, d'Afghanistan, d’Iran, d’Irak et même d’Arménie et de Géorgie ainsi que de la Corée, de la Birmanie, de la Thaïlande, de Sumatra, du Cambodge ou du Vietnam, pour citer quelques exemples…

L’œuvre a été considérée par la plupart des contemporains comme un conte merveilleux. Certes, elle rapporte parfois des récits et des légendes appris par ouï-dire, particulièrement lors du voyage de retour où les escales assez brèves n’ont pas laissé le temps de connaître vraiment les îles de l’Océan Indien. Que penser par exemple de l’unicorne (licorne) « très vilaine bête à voir, et dégoûtante. » Des rhinocéros ? Cependant, les détails précis donnés sur l’empire mongol recoupent les sources locales : histoire, religion, villes, monuments, nombre d’habitants, mœurs, ressources économiques. Ses observations fines ont pu servir tant à la cartographie qu’à l’ethnologie. Même si le récit a parfois été enjolivé, il n’est donc pas douteux que Marco Polo ait été chargé de hautes fonctions par le Khan, lui permettant de voyager dans l’empire. D’ailleurs, sur son lit de mort en 1324, alors qu’on le conjurait de dire la vérité, il aurait répondu : « je n’ai pas raconté la moitié de ce que j’ai vu. »

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter pour rester informé et recevoir nos offres en avant-première.

OK

Brochures

Découvrez nos brochures gratuites pour suivre l'actualité de toutes nos marques (sans engagement).

Suivez-nous !

Pour suivre l'actualité d'Intermèdes retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :

INTERMÈDES

Qui sommes-nous ?

L'esprit Intermèdes

Nous contacter

Protection des données et cookies

Conditions de vente

Assurances

Partenaires

Nos gammes

Nous rejoindre

SERVICES

Mon compte

Avantages clients

Programme de parrainage

Recevoir la brochure

Inscription à la newsletter

Devis sur mesure

Offrir un voyage culturel

Groupes, entreprises, CE

Hôtels aéroports

Brochure

Nos voyages culturels

Voyages culturels

Conférenciers

Départs garantis

Offres primos

Nouveautés

Dernières places disponibles

Questions fréquentes

Nos articles et chroniques culturelles

Calendrier de l'avent 2023

Nos thèmes

Circuit culturel

Séjours culturels

Voyages Premium - ex-Hémérys

Croisières culturelles

Voyages en train

Tempo, rythme modéré

Voyages en famille

Voyages musicaux

Randonnées

Nature et grands espaces

Grandes expositions

Noël et Nouvel An

Journées culturelles

Voyages sur-mesure

Moyens de paiement

Qualité certifiée

Charte de qualité Fevad
Récompense Open to Dialog 2014
Noté 4,8 sur 5 sur Trustpilot
Groupama Assurance-crédit & Caution
Membre du SETO

© Copyright Intermèdes 2024

Mentions légales

|

Crédits

|

Plan du site