king george falls.jpg

Le Kimberley, esprit pionnier

Occupant le Nord-Ouest de l'Australie, le Kimberley n'est pas la région la plus connue du pays. C'est un tort car elle offre à ses visiteurs un véritable dépaysement. L'immensité de la région, ses déserts du Great Sandy et de Tanami, ses cours d'eau, sa biodiversité et sa nature endémiques en font une région unique.

Histoire du Kimberley

Tardivement colonisée par les Européens dans la seconde moitié du XIXe siècle, la région est vaste comme presque deux fois la Grande-Bretagne, alors que sa population atteint difficilement les 40.000 habitants, dont plus du tiers est concentré à Broome, sa « capitale ».

Autant dire que l'impact de l'ancienne puissance coloniale y a été relativement faible, contribuant ainsi à préserver un cadre environnemental singulier mais dont l'équilibre est fragile. Soumis au régime des moussons, le Kimberley présente de plus, sur le plan climatique, une succession de saisons sèches puis humides qui le distingue du reste du pays.

Un paysage sauvage

0

L'immensité de la région, ses déserts du Great Sandy et de Tanami, ses cours d'eau, sa biodiversité et sa nature endémiques, ses nombreuses particularités géologiques tels les extraordinaires monts de Bungle Bungle ressemblant à des ruches d'abeilles, sans parler de ses routes en nombre restreint, tous ces aspects expliquent que la région a conservé un caractère reculé, voire sauvage, mêlé à l'esprit pionner de ses rares habitants.

D'ailleurs, les innombrables terres vierges du Kimberley ont déterminé la vocation économique première de la région : un grand pays d'élevage où les cow-boys s'appellent ici des stockmen, et les ranchs des stations.

Un vaste littoral

0

Mais le Kimberley n'est pas qu'une simple partie de la masse continentale australienne. La région s'ouvre aussi amplement sur la mer. Bordant l'océan Indien et la mer de Timor, son littoral est étendu et offre de vastes et profondes baies, comme le golfe Joseph Bonaparte dont le nom est un héritage des marins français qui ont cartographié cette portion de côte au tout début du XIXe siècle.

Toutefois, le Kimberley est sujet à des marées dont les amplitudes peuvent atteindre jusqu'à 9 mètres ce qui complique les activités maritimes. Il reste que cette ouverture sur le large a eu une conséquence primordiale sur l'histoire du peuplement de l'Australie.

Tourné vers le monde indonésien et la Papouasie-Nouvelle Guinée, le Kimberley est certainement l'un des premiers territoires d'Australie où l'homme est parvenu à poser le pied. Les scientifiques considèrent aujourd'hui que c'est en provenance de ces régions que sont arrivés les premiers habitants de l'île-continent il y a plus de 50.000 ans.

Population

D'ailleurs, la proportion des habitants du Kimberley d'origine aborigène y est plus élevée que dans la plupart des autres régions d'Australie. Selon les statistiques, elle atteindrait plus de 40% de la population. Cette spécificité démographique confère à la région une identité humaine forte.

Une culture artistique

L'art aborigène y est ancien, dynamique et reconnu, et il s'exprime aussi bien dans le domaine des arts plastiques que dans celui des arts de la scène : danses et chants notamment. A Wyndham, était encore ouvert il y a peu de temps le Jirrawun Arts Center, l'un des fleurons de l'art aborigène australien. Il a malheureusement fermé ses portes après le décès de Paddy Bedford, son membre le plus éminent.

L'environnement, une priorité

L'activité écologique est importante au Kimberley, et elle témoigne également du souci de préservation de la culture aborigène. L'enjeu est ici capital car, du point de vue anthropologique, le lien entre les communautés et leur territoire est un élément fondamental de leur identité et de leur rapport au monde.

Le maintien de l'intégrité de l'environnement est donc un sujet très sensible. C'est ainsi qu'il faut comprendre la surveillance, l'encadrement, voire l'opposition farouche aux investissements de l'industrie minière et pétrolière dans la région, sachant les risques de dégradation que ces derniers font peser sur l'environnement.

Une région unique

Éloigné des grands centres urbains, le Kimberley est une région qui se mérite. On n'y vient pas par hasard, mais une fois sur place, on réalise bien vite que ses paysages exceptionnels ainsi que sa richesse humaine en font vraiment une région unique.

0

Ces chroniques pourraient vous intéresser :

    Contacts

    01 45 61 90 90

    info@intermedes.com

    Par formulaire

    Questions fréquentes

    Newsletter

    Inscrivez-vous à notre newsletter pour rester informé et recevoir nos offres en avant-première.

    OK

    Brochures 2022

    Découvrez nos brochures gratuites pour suivre l’actualité de toutes nos marques (sans engagement).

    Suivez-nous !

    Pour suivre l’actualité d’Intermèdes retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :

    INTERMÈDES

    Qui sommes-nous ?

    L’esprit Intermèdes

    Nous contacter

    Protection des données et cookies

    Conditions de vente

    Assurances

    Partenaires

    Nos gammes

    SERVICES

    Avantages clients

    Recevoir la brochure

    Inscription à la newsletter

    Devis sur-mesure

    Groupes, entreprises, CE

    Offrir un voyage culturel

    Hôtels aéroports

    Nos brochures

    Nos voyages culturels

    Destinations proposées

    Nos conférenciers accompagnateurs

    Départs garantis

    Offres primos

    Nouveautés

    Tous nos thèmes

    Questions fréquentes

    Nos articles et chroniques

    Nos marques

    Intermèdes, le voyage culturel avec conférencier

    Hémérys, le voyage culturel d’exception

    Sentiers des Arts, la randonnée culturelle

    Orients, sur les Routes de la soie

    Voyages sur-mesure

    Conférences culturelles

    Moyens de paiement

    Qualité certifiée

    Charte de qualité Fevad
    Récompense Open to Dialog 2014
    Noté 4,7 sur 5 sur Trustpilot
    Garantie financière Atradius
    Membre du SETO

    © Copyright Intermèdes 2022

    Mentions légales

    |

    Crédits

    |

    Plan du site