Iran, la Perse, un songe de mille et une nuits

« Autrefois, sur une petite place à Chiraz, un géomancien était penché sur sa tablette en bois, poudrée de sable fin. Il dessinait les constellations, interrogeait la Lune et le Soleil, présageait l'avenir. Quand tout était dit, bon ou mauvais, il secouait sa planche. Le sable s'envolait, emportait au vent dessins, étoiles, ciel et Terre. Ne restait rien de ce qui fut, plus rien qu'une tablette nue. » Chiraz, berceau des poètes Hafez et Saadi, dont les tombeaux sont très fréquentés, est la ville des jardins embaumant la rose et le jasmin, où circulent des contes, comme celui-ci, qui répandent leur sagesse et forcent à la réflexion.

Chiraz, une destination incontournable
Chiraz est un des sommets du voyage en Iran. Ispahan en est le joyau.

De nombreux éléments éblouissent les visiteurs :

  • La place Royale du XVIIe siècle avec ses mosquées, dont l'une est vernissée d'un superbe émail bleu,
  • Ses palais, où l'art safavide atteint un raffinement inégalé,
  • Son bazar grouillant d'animation, 
  • Les ponts à arches, uniques au monde, 
  • Le quartier arménien de Djolfa, voulu par Shah Abbas,
  • L'émouvante église Bethléem du XVIIe également.

Histoire de la Perse


Lorsqu'en 1604 l'Arménie est passée sous domination perse, Abbas avait emmené de force des marchands pour développer le commerce dans son royaume... A cette époque le farsi était la langue la plus utilisée en Perse, même si le turc était celle de la cour.

Lieux à découvrir

  • Persépolis dont les somptueux bas-reliefs racontent toute l'histoire de ce pays, les restes de son immense palais, les tombeaux royaux qui nous parlent de Darius 1er dont ce fut la capitale au VIe siècle avant notre ère.
  • Téhéran, la capitale actuelle, et son palais du Golestan (XIXe), le musée National à voir en premier pour comprendre tout le reste, son musée du verre, son bazar.
  • Yazd, ville-oasis, ancien bastion de la communauté zoroastrienne qui fut, avant l'Islam, la religion de la Perse et ses tours du vent qui rafraîchissent l'atmosphère.
  • Kashan, paisible cité au bord d'un désert, avec de belles demeures du XVIIIe et un jardin considéré comme le plus admirable du pays.
  • Kerman, à l'orée d'un autre désert, dont les tapis sont d'une finesse remarquable, sur la route de Bam.
  • Mer Caspienne au nord dont la côte offre une végétation luxuriante, golfe Persique au sud, avec la détroit d'Ormuz et ses îles qui offrent de jolies plages…mais va t'on en Iran pour le balnéaire ? Il y a tant à voir !

Culture et modes de vie
Mollah, Ayatollah, la révolution islamique de 1979 est loin des esprits. Le nouveau dirigeant, Hassan Rohani, veut ouvrir le pays à l'Occident et le prouve depuis 2013.

Les iraniens, eux, sont très accueillants et presque reconnaissants de voir leur pays tant apprécié des visiteurs. Les cafés sont nombreux où l'on peut boire (pas d'alcool bien sûr) et fumer à l'aide des guri-guri en cristal, remplis d'eau, qu'on appelle narguilé en Turquie et kalyan en Iran. On peut aussi parler du ciel d'une légèreté inégalée dont l'azur flotte au dessus de toutes ces beautés.

La Perse est née il y a plus de 2500 ans alors que la religion musulmane n'est arrivée qu'au VIIe siècle. On y recense quelques dix neuf sites inscrits au patrimoine mondial de l'Unesco. Voilà un voyage qui ne ressemble à aucun autre et dont on revient enthousiasmé.

I.Aubert

Ces articles pourraient vous intéresser :