Le Sénégal, pays de la Téranga

Île de Gorée - Sénégal ©iStock
Pélicans dans le parc national des oiseaux de Djoudj - Sénégal ©Getty Images
Dakar - Sénégal ©Getty Images
Mosquée de la divinité, Dakar - Sénégal ©Getty Images
Une baie à Ngor, Dakar - Sénégal ©Getty Images
Musée Théodore-Monod, Dakar - Sénégal ©HaguardDuNord
Maison des Esclaves, Île de Gorée - Sénégal ©Getty Images
Parc national du Siné Saloum - Sénégal ©GettyIma
Jeune-fille sur un marché - Sénégal ©Getty Images
Lac Rose - Sénégal ©Getty Images
Saint-Louis du Sénégal - Sénégal ©GettyImages

Circuit culturel avec un conférencier de Dakar à Saint-Louis

Circuit 12 jours - 10 nuits Offre exclusive >

Points forts

  • le musée Théodore-Monod d'art africain au sein de l'IFAN ;
  • le Musée des Civilisations Noires qui a ouvert ses portes en 2018 ;
  • l'île de Gorée et Saint-Louis, inscrits au patrimoine mondial de l'UNESCO ;
  • le delta du Siné Saloum, l’un des écosystèmes les plus riches d’Afrique ;
  • une nuit africaine en bivouac dans des khaïmas dans le désert de Lompoul.

Les dates initiales du 18 au 29 novembre 2020 annoncées dans la brochure ont été modifiées.

Introduction détails

La variété des paysages sénégalais est un enchantement. Classé réserve de la biosphère et parmi les plus belles baies du monde, le delta du Siné Saloum est l’un des écosystèmes les plus riches d’Afrique où terre et eau s’entremêlent. Vous explorerez en pirogue cet immense univers d’îles et d’îlots émaillés de mangroves, palétuviers, savanes et baobabs. C’est au soleil couchant que vous découvrirez le désert de Lompoul et ses sublimes dunes. Le parc national du Djoudj, extraordinaire réserve d’oiseaux aquatiques inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO, la réserve de Fathala et sa faune africaine, le lac Rose aux eaux rosées font également partie des incontournables du Sénégal. Le musée Théodore-Monod dédié à l’art africain avec plus de 9000 objets, le musée des civilisations noires rêvé par Léopold Sédar Senghor vous éclaireront sur l’art et l’histoire du continent africain. Enfin, Saint-Louis et Dakar préservent un remarquable patrimoine colonial, dans un pays où vous comprendrez la signification de la « téranga », l'hospitalité sénégalaise.

Itinéraire détails

Carte non contractuelle

Programme détails

1 Vol Paris / Dakar

Envol vers Dakar dans l'après-midi sur compagnie régulière.
Arrivée à l’aéroport de Dakar et transfert à l’hôtel.
Nuit à Dakar.

2 Découverte de Dakar

Entourée de larges bandes de sable blanc, Dakar pourrait inviter à la baignade et au "farniente". En réalité, c’est une ville effervescente, débordante de vie et où l’on ne s’ennuie jamais. Avant tout, ce matin, pour plaire à nos yeux, un petit tour panoramique nous permettra de découvrir d’impressionnants bâtiments coloniaux, sur la place de l’Indépendance comme la « gouvernance » et la chambre de commerce, le majestueux hôtel de ville et un peu plus loin, la gare ferroviaire dotée d’une élégante façade. A courte distance nous apercevrons le Palais Présidentiel ceint de somptueux jardins et gardé par des sentinelles en uniforme. Le bâtiment qui abrite l’Assemblée Nationale, tout en verre, nous attirera avant que nous ne quittions le centre pour la médina. Très animée, construite par les Français pour la population locale, c’est le lieu de naissance de la star du Sénégal, Youssou N’Dour, et là nous pourrons voir la grande mosquée datée de 1964 (visite extérieure seulement).
Nous gagnerons le restaurant Le Ngor « les pieds dans l’eau », lieu unique. Déjeuner dans le cadre exceptionnel de la pointe des Almadies, la plus à l’ouest du continent Africain pour y savourer de bonnes grillades de poissons.

Cet après-midi, nous visiterons le musée Théodore-Monod d'art africain au sein de l'IFAN (Institut Fondamental de l’Afrique noire), créé en 1931, l’un des plus anciens du genre sur le continent africain, et qui compte plus de 9000 objets rassemblés par des archéologues, ethnologues et chercheurs. Son premier directeur ne fut autre que Théodore Monod…
Pour terminer, nous visiterons la maison d'Ousmane Sow qui a ouvert ses portes en mai 2018, au cours de la Biennale des Arts : il s'agit de la maison où le sculpteur sénégalais habitait et travaillait et où, près de deux ans après sa disparition, on peut découvrir son atelier et ses œuvres.
Dîner au Bideew, restaurant installé dans les jardins du Centre culturel français.
Nuit à Dakar.

3 Dakar : Musée des Civilisations Noires et l'île de Gorée

(Environ 20 km)
Ce matin, nous visiterons le Musée des Civilisations Noires consacré aux « civilisations noires » depuis l’aube de l’humanité jusqu'à nos jours. Rêvé par Léopold Sédar Senghor il y a plus de cinquante ans, il a enfin ouvert ses portes en 2018 après sept ans de travaux. Au travers d'expositions, le musée veut mettre en valeur la contribution de l’Afrique au patrimoine culturel et scientifique.
Nous poursuivrons notre découverte sur l'île de Gorée : nous embarquerons au port sur une chaloupe vers midi. Le panorama d'approche est exceptionnel sur cette île volcanique : falaises, maisons coloniales…
Déjeuner dans les jardins d’une maison coloniale où officie Djibril, le non-conventionnel chef « goréen » !

C’est une petite île attachante, aux vieilles maisons fleuries de bougainvilliers, rassemblées autour d’une anse de sable baignée d’eau claire. Découverte au XVe siècle par les Portugais, elle a été une escale commerciale importante. Passée aux mains des Hollandais en 1627, elle est reprise par les Français en 1667. Sous la gouvernance du chevalier de Boufflers elle devient florissante au XVIIIe jusqu’à la création de Dakar, en 1857. Ses activités sont alors transférées vers le continent. Inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO, elle est restée le symbole mondial de la traite négrière. Nous visiterons la Maison des Esclaves, construite en 1776 par les Hollandais. Rénovée en 1990 avec l’aide de l’UNESCO, elle se visite des bureaux aux cellules. C’est un « lieu de mémoire et de méditation sur la folie des hommes » tout à fait émouvant. Une dernière halte sur la pointe nord de l’île, au musée historique (rattaché à l'Institut Fondamental de l’Afrique Noire – IFAN), nous apportera un éclairage sur l’histoire générale du pays, des origines à l’indépendance et plus particulièrement de celle de l’île de Gorée.
Enfin, nous serons conviés à visiter l’atelier de « Mister Co », de son vrai nom Corentin Baba Faye, artiste-peintre né en Casamance. De l'abstrait au concret, il travaille avec l'acrylique sur toile et emploie aussi d'autres techniques de collages (documents, toiles de jute...). Nous pourrons également être initiés au véritable Art Sénégalais du tableau de sable ; chaque sable de couleur différente est collé avec de la sève de baobab pour constituer un tableau avec lequel nous repartirons.
Dîner. Nuit sur l'île de Gorée.

4 L'île de Gorée, Lac Rose, désert de Lompoul

(Environ 190 km)
Nous profitons de la quiétude de l’île en début de journée, au rythme des Goréens avant l’arrivée des premiers touristes. Retour au port de Dakar à bord d'une chaloupe en milieu de matinée et route en direction du lac Retba également appelé lac Rose. C’est un lagon peu profond entouré de dunes, l’eau y est dix fois plus salée que dans l’océan et la forte concentration en minéraux et algues microscopiques lui donne parfois une teinte rosée quand le soleil est au zénith. Nous rejoindrons les téméraires ramasseurs de sel enduits de beurre de karité qui extraient inlassablement cette ressource naturelle, libre d’exploitation. Nous traverserons en "pirogue à sel" pour atteindre la rive opposée du lac où les volontaires pourront tenter l’expérience d’une flottaison inimaginable, sur la petite plage du bord du lac.
Déjeuner dans un restaurant en bois et bambous tressés, installé sur les hauteurs et offrant un beau panorama sur le lac.

Nous grimperons dans notre véhicule 4x4 pour franchir les dunes du « Paris-Dakar » et nous rejoindrons le plus grand centre de pêche artisanale, Kayar. En fonction des marées, notre expédition continuera soit par la plage en longeant plusieurs villages de pêcheurs soit par un dédale de pistes de charrettes dans les dunes traversant plusieurs villages peuls. Nous continuerons pour atteindre le désert de Lompoul, tel un mirage avec ses sublimes dunes pouvant atteindre cinquante mètres de hauteur aux tons ocres et rouges, panorama grandiose au soleil déclinant.
Notre nuit africaine se déroulera dans une oasis où nous bivouaquerons dans des khaïmas (tentes mauritaniennes), traditionnelles tissées en poil de dromadaires, confortablement aménagées d’un grand lit ou de deux lits simples avec matelas, draps et couvertures fournis (il peut faire froid, la nuit dans le désert), d’une salle de bain de charme sous la voûte céleste équipée d’un lavabo en pierre, d’une grande douche avec eau courante froide et de toilettes.
Apéritif et initiation au djembé et à la danse africaine au programme, méchoui de chevreau et spectacle des villageois clôtureront cette journée d’immersion hors du temps.

5 Désert de Lompoul, Langue de Barbarie, Saint-Louis

(Environ 100 km)
Après le petit déjeuner, nous nous rendons à la pépinière du village pour participer au processus de replantation pour lutter contre l'avancée du désert accentuée depuis les grandes sécheresses des années soixante-dix.
Nous reprendrons notre véhicule pour traverser la région du Gandiolais, "petites oasis" de verdure alimentées par des puits au milieu des dunes. Nous y découvrirons une mosaïque de maraîchers dans une grande effervescence pendant les récoltes d’oignons, en fin de la saison sèche. Nous rejoindrons le lodge Océan et Savane, implanté sur la rive du fleuve Sénégal, dans un site exceptionnel offrant une vue qui embrasse au premier plan les eaux cristallines du fleuve, la Langue de Barbarie sur la rive opposée et l’océan à l’horizon.
Déjeuner et moment de détente à la plage ou la piscine.

Embarquement sur une pirogue à destination du Parc national de la Langue de Barbarie. Découverte de cet écosystème fluvio-maritime exceptionnel constitué d’une bande de terre et de sable en forme de langue de 20 kilomètres, entre l'océan Atlantique et le fleuve Sénégal, cas unique au monde. Du fait de son richissime biotope, la Langue de Barbarie est le refuge de 46 espèces d’oiseaux aquatiques (sternes, goélands, mouettes, hérons, aigrettes, flamants roses, pélicans, cormorans, etc.) et les tortues de mer. Nous remonterons le fleuve en contournant l’île aux oiseaux où nidifient de nombreuses espèces : sternes, goélands, pélicans… Débarquement sur la Langue entre fleuve et océan, territoire de ponte des tortues marines.
Nous reprendrons la route vers Saint-Louis où nous arriverons en fin de journée.
Dîner. Nuit à Saint-Louis.

6 Découverte de Saint-Louis

Fondée sur une île par un Français, Louis Caullier, en 1659, nommée Saint-Louis en hommage au roi Louis XIV, la ville était un port et un centre de négoce, lié à la traite négrière et au commerce. Elle connaît son apogée au XIXe siècle alors qu’elle est le siège du gouvernement de l’AOF (Afrique Occidentale Française). En 1902 ce siège est transféré à Dakar et Saint-Louis sur son île devient une belle somnolente. De nos jours subsistent de superbes bâtisses aux tons chauds et aux balcons en fer forgé, malheureusement en mauvais état. Grâce à son inscription au patrimoine mondial de l’UNESCO en 2000, des travaux de restauration colossaux sont entrepris et la ville redevient une cité vivante sur le plan culturel et artistique.
Au cours d'un tour de ville en calèche, nous pourrons sentir l’atmosphère à la fois étrange et familière, admirer la finesse des balcons accrochés aux belles maisons coloniales et suivre le dégradé des teintes ocre jaune qu’offrent les rues selon la position du soleil. Le quartier nord de l’île est séparé du quartier sud par la gouvernance et la place Faidherbe. Toujours sur l’île : la mairie et le palais de justice (premier jugement en 1875), l’hôpital (1827) belle construction ocre jaune et le lycée de jeunes filles Ameth Fall qui occupe depuis 1927 un ancien hôpital datant de 1840. Le fameux pont Faidherbe (cinq cents mètres de long) expédié à Saint-Louis en 1897. Le village des pêcheurs où matin et soir, l'on peut voir les énormes barques franchir la barre. Nous ferons un arrêt au petit mais passionnant musée Mermoz où une exposition retrace l'histoire de l'aéropostale à travers des photos et des maquettes d'avions.
Déjeuner dans un restaurant typique de l’île sur les rives du fleuve Sénégal.

Cet après-midi, nous irons au centre de recherches et de documentation du Sénégal. Situé au bord du fleuve, à la pointe sud, ce musée offre un panorama sur l’histoire du Sénégal, les ethnies et leurs déplacements, avec un chapitre consacré aux « tirailleurs sénégalais ».
Un un temps libre nous permettra de profiter des installations de l'hôtel ou prendre du repos.
Nous irons dîner au bord du fleuve avec vue imprenable sur le célèbre Pont Faidherbe illuminé.
Nuit à Saint-Louis.

7 Saint-Louis, parc national des oiseaux du Djoudj, village Peul de Nguelakh, Saint-Louis

(Environ 150 km)
Nous nous dirigerons ce matin vers le parc national des oiseaux du Djoudj, inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1981. C'est une réserve extraordinaire d’oiseaux aquatiques, flamants roses, pélicans, cormorans, aigrettes, hérons, canards. De novembre à avril, le lieu sert d’étape aux oiseaux migrateurs venus d’Europe. A bord de pirogue nous explorerons ce parc, au milieu des vasières, îles et îlots où viennent se nourrir et percher les oiseaux.
Déjeuner au Lampsar Lodge, dans une salle à manger sur pilotis, en surplomb de l’affluent du Fleuve Sénégal, avec un panorama magnifique sur la brousse.

Départ pour le village Peul de Nguelakh qui s’est investi depuis plus de quinze ans dans un développement communautaire autour de plusieurs projets, dont le principal, l’agriculture et l’élevage biologique. Nguelakh mutualise des moyens pour les villages plus petits qui l’entourent : école, case de santé, centre de formation de la soudure, du bâtiment et de l’agriculture. Les activités agricoles représentent une part importante des revenus du village notamment un élevage de chèvres en stabulation qui permet une production de lait et de fromage pour la revente sur les marchés et dans les hôtels.
Retour à Saint-Louis. Dîner libre et nuit à Saint-Louis.

8 Saint-Louis, Foundiougne, Toubakouta

(Environ 350 km)
Aujourd'hui, nous nous rendrons à Toubakouta en traversant une très belle zone de brousse dans l’ancien royaume du Baol par une très belle piste de latérite au milieu de paysages typiquement sahéliens : brousse parsemée d’acacias et baobabs, troupeaux de zébus, moutons et chèvres, villages traditionnels en paille ornés de greniers à mil en osier tressé. Nous rejoindrons la ville de Fatick, dont est originaire l’actuel président de la République puis continuerons jusqu’à l’ancienne préfecture coloniale de Foundiougne, aux journées rythmées par les traversées du fleuve par le petit bac. Nous y embarquerons pour rejoindre la rive sud pour un déjeuner local sous une paillote offrant une vue panoramique sur le fleuve.

Nous continuerons jusqu'à Toubakouta, ce petit village du Siné Saloum, situé au bord d'un bolong, dans un environnement enchanteur.
Dîner et nuit à Toubakouta.

9 Toubakouta, safari dans la réserve de Fathala (véhicule 4x4), Toubakouta

(Environ 50 km)
Réveil très tôt le matin pour vivre une expérience de safari africain. Nous nous rendrons dans la forêt de Fathala à la frontière de la Gambie et nous embarquerons à bord d'un véhicule 4x4 ouvert aménagé offrant une vue à 360°. La réserve privée de Fathala, gérée par une société sud-africaine, abrite des animaux endémiques du Sénégal ainsi que certains importés du sud du continent : entre autres des girafes, des zèbres, des rhinocéros, des antilopes cheval (Koba), des cobs de fassa, des cobs de buffon, des buffles de forêt, des guibs harnachés, des élans du Cap, des élans de derby, des céphalophes, des phacochères, des rats palmistes, des civettes... On peut également y observer quatre espèces de singes, des autruches, une multitude d’oiseaux. Dans la réserve nous ferons la connaissance de la forêt dans son état naturel mêlant mystérieux baobabs, grandioses caïcedrats et majestueux fromagers dans une très belle brousse.
Arrêt à Touba Nding, célèbre pour son marché hebdomadaire, étendu dans les rues du village.
Retour à l'hôtel pour le déjeuner.

Nous profiterons d'un temps libre dans ce cadre d'exception.
En fin de journée, à bord d'une pirogue, nous irons découvrir le Diorom Boumag, un immense amas coquillier qui recèle un tumulus funéraire très ancien ayant servi de sépulture à des Rois Sérères. Il constitue une île surplombant joliment la mangrove du haut de ses 25 mètres. La nature y est très belle et de vieux baobabs truffés de nids de perruches se complaisent dans ce sol riche en calcaire.
Nous remonterons dans notre pirogue pour nous rendre, un peu plus loin, au reposoir des oiseaux, un grand massif de palétuviers dans lequel des milliers d’oiseaux marins viennent passer la nuit dans un vacarme invraisemblable. On y voit une multitude d’aigrettes en tous genres, des martins-pêcheurs pie, des cormorans et surtout des pélicans gris qui passent à quelques mètres au dessus des têtes.
Retour à l’hôtel à la nuit tombée pour le dîner et nuit à Toubakouta.

10 Îles et bolongs du parc national du Siné Saloum

Tout d'abord, nous découvrirons en charrette locale une éco-route qui retrace la vie quotidienne d’un petit village africain ancré dans ses traditions : histoire, culture et économie. Les amateurs d’ornithologie ne seront pas déçus : la présence d’eau potable à fleur de sol permet une belle gestion maraîchère dans le village et attire une grande variété d’oiseaux d’eau douce et autres.
Nous embarquerons en fin de matinée pour une excursion en pirogue au cœur du parc national du Siné Saloum, classé Réserve Mondiale de la Biosphère. Le Siné Saloum est un territoire hybride entre terre et mer. Des milliers d’îles et d’îlots recouverts tantôt de terre, tantôt de mangrove ou de palétuviers. Une rivière asthmatique, le Saloum, qui dans un élan de désespoir se transforme en milliers de canaux d’eau saumâtre hébergeant l’un des écosystèmes les plus riches d’Afrique. Le parc national recouvre une immense partie de cette région la rendant ainsi peu peuplée du fait de l’hostilité de cet écosystème humide. L’impact économique du Siné Saloum est relativement faible : production de sel, un peu d’arachide, un peu de pêche et une activité touristique grandissante, telle est la réalité de la région qui est également la zone d’habitat privilégiée de nombreux animaux et oiseaux marins.
Déjeuner de poissons grillés sur la plage déserte en cours d'excursion.

En fin de journée retour vers l’hôtel. Nous aurons peut-être la chance de rencontrer une bande de dauphins à bosse, espèce typique des milieux saumâtres.
Apéritif avec dégustation d’huîtres de palétuviers avant notre dîner.
Dîner et nuit à Toubakouta.

11 Toubakouta, Kaolak, Popenguine et vol de retour vers Paris

(Environ 230 km)
Sur la route vers Dakar, notre premier arrêt se fera à Kaolak, ville coloniale avec son marché couvert et circulaire parmi les plus grands d’Afrique et sa mosquée de style marocain.
Déjeuner en cours de route.

Nous arrivons à Popenguine sur la Petite Côte où nous nous installerons pour l’après-midi dans un petit hôtel de charme, véritable oasis avec un univers fleuri et verdoyant.
Après-midi de détente avec possibilité de prendre une douche et de se changer.
Collation avant le transfert à l’aéroport et envol vers Paris.
Nuit en vol.

12 Arrivée à Paris

Arrivée à Paris tôt le matin.

Le programme proposé est susceptible de connaître de légères modifications en fonction des changements de jours et heures d'ouverture des sites ou de modification des horaires des vols domestiques. Si tel était le cas, tout serait mis en œuvre pour limiter cela à des modifications dans l'ordre des visites, ou, éventuellement, vous proposer des prestations de remplacement de qualité équivalente.

Hôtels détails

DAKAR - Djoloff 3★

Hôtel de charme situé sur la corniche ouest de Dakar décoré par des artistes locaux. L'établissement compte 21 chambres climatisées dont certaines s'articulent autour d'un patio fleuri.

https://www.hoteldjoloff.fr/

ILE DE GORÉE - La Porte du Retour 3★

Situé près du jardin botanique Adanson, cet hotel confortable a ouvert ses portes en 2014. Il est doté de dix chambres climatisées, réparties autour d'un petit patio verdoyant. L'hôtel est idéalement situé pour la visite de l'île, se trouvant à quelques mètres seulement de la Maison des Esclaves.

SAINT LOUIS - La Poste 3★

Cet hôtel de caractère, au bord du fleuve Sénégal, haut lieu de l'aéropostale est lié au souvenir de Jean Mermoz qui y a séjourné. Il possède une piscine avec vue sur le fleuve Sénégal et le Pont Faidherbe.

https://www.hoteldelapostesaintlouis.com/

TOUBAKOUTA - Keur Saloum 3★

Ensemble de petits pavillons disséminé dans une végétation luxuriante au cœur du parc national du Delta du Saloum niché sur un promontoire qui surplombe la mangrove. Il possède également une piscine.

http://www.keursaloum.com/fr/keur-saloum.htm

Si l'hôtellerie mentionnée devait être changée, elle le serait pour une hôtellerie de catégorie similaire. Toutefois les services proposés peuvent varier.

Transports détails

Vols sur compagnie régulière Air France
Départ Arrivée Vols
Paris - Charles de Gaulle CDG
19/11/2020 - 15:40
Dakar DSS
19/11/2020 - 20:25
AF718
Dakar DSS
29/11/2020 - 23:15
Paris - Charles de Gaulle CDG
30/11/2020 - 05:50
AF719

Compagnies aériennes alternatives : Air Sénégal, TAP Air Portugal, Royal Air Maroc

Départ de Province

Si vous souhaitez un départ de province, notre service transport effectuera la recherche la plus adaptée. Selon les destinations, les départs de province s'effectuent soit sous forme de pré et post acheminement vers Paris, soit, pour l'Europe notamment, sous forme de vol direct de votre ville vers le lieu de destination. Consultez notre Service Clients pour une étude spécifique.

Détails du prix détails

Tarifs
En chambre Double (2 personnes, 1 lit double) 2 750,00 € / personne
En chambre Twin (2 personnes, 2 lits séparés) 2 750,00 € / personne
En chambre individuelle supplément +310,00 € / personne
Offre exclusive

Si vous vous inscrivez seul tout en souhaitant partager votre chambre d'hôtel et si aucun autre voyageur ne peut partager avec vous, Intermèdes a le plaisir de vous offrir le montant du supplément chambre individuelle.

Taxes aériennes au 31 janvier 2020, comprises dans le prix : 375,00 € dont 175,00 € de taxe d'aéroport

Ce prix est garanti pour un nombre de participants compris entre 13 et 20 personnes. Entre 8 et 12 personnes, nous nous réservons le droit de demander un supplément de prix de 90,00 € par personne. Cet éventuel supplément vous serait demandé plus de 45 jours avant le départ, ou lors de votre inscription si celle-ci intervient à moins de 45 jours.

Ces prix comprennent :

  • le transport aérien sur vols réguliers ;
  • les taxes d'aéroport ;
  • les transferts aéroport / hôtel / aéroport en minibus et pendant toute la durée du circuit ;
  • l'hébergement dans les hôtels indiqués ;
  • la pension complète (hors boissons) en dehors des dîners du premier et du septième jours ;
  • l'accompagnement culturel d'un conférencier Intermèdes et d'un guide local francophone ;
  • les entrées dans les sites mentionnés au programme ;
  • le safari en véhicules 4 x 4 dans la réserve de Fathala le neuvième jour ;
  • les transferts et croisières en pirogue ;
  • l'assurance assistance - rapatriement.

Ces prix ne comprennent pas :

  • les dîners du premier et du septième jours ;
  • les boissons ;
  • le port des bagages ;
  • les dépenses d'ordre personnel ;
  • les pourboires usuels aux guides et aux chauffeurs ;
  • l'assurance optionnelle annulation, bagages et interruption de séjour.

Informations pratiques

Sénégal

Formalités pour les ressortissants français : un passeport valide au moins 6 mois après la date de retour est obligatoire pour tout séjour d'une durée de moins de 3 mois.
Pour tout mineur ne voyageant pas avec ses parents ou voyageant avec un seul de ses parents, une nouvelle réglementation astreint à des formalités particulières publiées sur le site https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F1922. Dans tous les cas de figure, nous vous recommandons d'emporter une copie du livret de famille et lorsque l'enfant ne voyage pas avec ses deux parents une autorisation du deuxième parent. Pour plus de précisions consultez notre Service Clients.

Change : la devise locale au Sénégal est le Franc CFA, 1 EUR = 655.957 XOF (avril 2020). De très nombreux distributeurs permettent de retirer des francs CFA (Dakar, Saint-Louis, Mbour, Saly, Touba, Kaolack, Ziguinchor, Djourbel, Thiès, etc.). Les cartes bancaires Visa et MasterCard sont les mieux acceptées. Dans les banques, les commissions sont élevées ; vous obtiendrez un meilleur taux dans un bureau de change. Les chèques de voyage ne se négocient que dans les banques et dans certains hôtels, moyennant une commission parfois très onéreuse ; ils ne représentent donc pas une formule intéressante. Il est préférable de disposer de devises en Euro à l'arrivée. Les francs CFA sont non convertibles et ne peuvent pas être échangés à la sortie du pays.

Climat : le Sénégal est situé dans la zone intertropicale. Il y fait toujours chaud, avec un ensoleillement exceptionnel. La saison touristique la plus agréable s'étend de novembre à février, pendant la saison sèche, parfois balayée entre décembre et février par l'harmattan, vent de sable soufflant principalement sur la moitié nord du Sénégal. La température diurne moyenne est de 24°C. La saison des pluies s'étend de juillet à septembre. Au centre et au nord du pays, les pluies durent une à deux heures, puis le soleil reprend rapidement ses droits. Pour beaucoup, c'est la plus belle saison car la végétation revit et se pare de ses plus beaux atours ; les baobabs se couvrent de leurs poumons verts, et les terres cultivables regorgent de fruits et légumes.

Électricité : le courant est de 220 volts. Les coupures de courant sont fréquentes, une lampe de poche vous sera utile. Aucun adaptateur n'est nécessaire.

Heure locale : le décalage horaire est d'1 heure en moins par rapport à la France en hiver et 2 heures en été. Lorsqu'il est 12 h à Paris, il est 11 h à Dakar en hiver et 10 h en été.

Formalités douanières : à l'entrée au Sénégal, le non-résident est tenu de déclarer, par écrit, toutes les devises dont il est porteur, lorsque leur montant dépasse la contre-valeur d'un million de francs CFA. Il est également tenu de les déclarer par écrit au moment de quitter le territoire douanier sénégalais. En outre, la réexportation des devises préalablement importées peut être autorisée au vu de toute pièce justificative de leur origine (bordereau de change, déclaration de devises à l'entrée, etc.).

Photo : évitez absolument de photographier des personnes sans leur consentement. Comme souvent en Afrique, un pourboire vous sera fréquemment demandé en échange d'une photo. Toutefois, certains sujets dits « stratégiques » sont interdits à la photographie (installations militaires etc...).

Pourboires : le pourboire pour les chauffeurs et le guide local n'a aucun caractère d'obligation mais il est d'usage, lorsque vous en êtes satisfait, de donner environ 1 € par jour et par personne aux chauffeurs et 2 € par jour et par personne au guide local.

Santé : aucune vaccination n'est obligatoire, cependant il est préférable d'être à jour des rappels de vaccination DT Polio. De plus, les vaccins contre la méningococcie, la fièvre typhoïde, l'hépatite A et l'hépatite B sont vivement conseillés. Un carnet de vaccination international peut être exigé par les autorités sanitaires sénégalaises à la frontière. Le vaccin contre la fièvre jaune n'est plus obligatoire pour entrer au Sénégal, sauf pour les passagers en provenance de zones d'endémie amarile. Mais cette vaccination demeure dans tous les cas très fortement recommandée. Vous devez prendre les précautions propres à tout pays tropical : ne boire que de l'eau en bouteille capsulée, disponible partout. Emportez vos médicaments habituels, du collyre antiseptique (contre la poussière), de quoi désinfecter et couvrir les petites blessures, et également un remède contre les troubles intestinaux. Pour ceux et celles qui en portent, privilégiez les lunettes aux lentilles de contact, incompatibles avec la poussière flottant dans l'air. Pensez à emporter une crème solaire et un répulsif contre les moustiques (crèmes ou lotion anti-moustiques) que vous pourrez éventuellement trouver sur place. Un traitement préventif contre le paludisme est conseillé. Merci de consulter votre médecin ou l'Institut Pasteur (www.pasteur.fr) avant votre départ.

Hôtels : de manière générale, la classification locale des hôtels ne correspond pas à nos normes européennes. De plus, pour une même classification, le niveau de confort est très variable voire sommaire selon les étapes notamment la nuitée en bivouac dans le désert de Lompoul.

Transport : le transport, durant tout le circuit, est prévu en autocar privé. L'état des routes est variable et certains trajets se feront sur des routes non asphaltées.

Téléphone : le réseau téléphonique fonctionne bien au Sénégal et il est organisé de manière assez efficace. Les portables fonctionnent au Sénégal, dans les villes.
De la France vers le Sénégal, composer le 00 + 221 + numéro du correspondant. Du Sénégal vers la France, composer le 00 + 33 + le numéro du correspondant à 9 chiffres (sans le 0 initial).

Tenue vestimentaire : emportez des vêtements légers en coton, de bonnes chaussures confortables pour marcher, fermées et de préférence en toile ou cuir, un chapeau en toile de couleur claire pour se protéger du soleil, éventuellement un foulard pour la poussière. Prévoyez un lainage pour le soir. Évitez absolument les fibres synthétiques.

Recommandations vestimentaires : toutes les tenues sont tolérées, mais pas appréciées. La décence est de mise. Surtout dans les villes, il est préférable de ne pas porter de short ou de débardeur, et décolletés profonds pour les femmes. Cela pourrait vous interdire l'accès aux mosquées.

Prévisions météorologiques

Nous vous conseillons de consulter les prévisions météorologiques la veille de votre départ sur le site de la chaîne météo ou de météo France.

Informations voyageurs : sécurité et situation sanitaire

Pour chaque pays, le ministère des Affaires Etrangères (http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs) publie des fiches conseils aux voyageurs sur son site internet. Vous y trouverez les dernières recommandations notamment en matière de sécurité, formalités et santé.

Nous vous recommandons fortement de consulter ces sources d'information régulièrement, jusqu'à la veille de votre départ. Nous tenons également ces fiches à votre disposition sur simple demande au 01 45 61 90 90.

Bibliographie

Sénégal

Histoire et civilisation
- Le conseil des Esprits - Jean Mikilan - L'harmattan
- La conscience historique africaine - Babacar Mbaye Diop et Doudou Dieng - L'harmattan
- Le Sénégal des migrations - Momar-Coumba Diop - Karthala
- Abécédaire de l'esclavage des Noirs - Gilles Gauvin - Drapper
- Les femmes de Nder : résistantes sénégalaises à l'esclavage ; Reines d'Afrique et héroïnes de la diaspora noire - S. Serbin - Broché
- L'Afrique du fleuve Niger : le Dioliba en canoe - Xavier Van Der Stappen - Broché
- Dieu d'eau, entretiens avec Ogotemmêli - Marcel Griaule - Fayard

Art et littérature
- Casamance : regards en perspectives - Catherine et Bernard Grandvaux - Desjeux
- Trésors de l'iconographie du Sénégal colonial - Xavier Ricou - Riveneuve
- Anatomie de l'errance - Bruce Chatwin - Poche
- Le ventre de l'Atlantique, - Fatou Diome - Poche
- Litterature et cinema en afrique francophone - Ousmane Sembene - Collectif - L'Hamarttan
- L'art du sahara - C. Gauthier - Seuil
- Archéologie du roman sénégalais - Papa Samba Diop - La lettre

Carnets de voyages
- Voyage à l'intérieur de l'Afrique - Mungo Park - Hachette
- Voyage dans l'intérieur de l'Afrique, aux sources du Sénégal - Gaspard-Théodore Mollien - Broché
- Ebène. Aventures africaines - Ryszard Kapuscinski - Broché
- L'Afrique fantôme - Michel Leiris - Broché

Dossiers d'Archéologie
- Dossiers d'Archéologie n° 285 Juillet/Aout 2003
- Archéologia 3 N° 293 - Septembre 1993 : Un âge d'or au Sénégal

Romans historiques
- La Grève Des Bàttu - Ou Les Déchets Humains - Sow Fall Aminata - Le Serpent À Plumes
- Nini mulâtresse du Sénégal - Abdoulaye Sadji - Poche
- L'Aventure ambiguë - Cheikh Ham Kane - Poche
- Les Gardiens du Temple - Cheikh Hamidou Kane - Broché

Intermèdes et les Editions Faton, l'éditeur d'Archéologia, des Dossiers d'Archéologie, et des Dossiers de l'Art notamment, sont partenaires. Pour vous procurer les numéros qui vous intéressent, consultez le site des Editions Faton www.faton.fr ou contactez le 03 80 40 41 00.

 19 - 30 nov. 2020
A partir de
2 750 €
Tarif TTC par personne
Tarif TTC par pers.
autres dates
Réserver

Circuit de
12 jours

Petit groupe de
8 à 20 participants

Autres départs

 19 - 30 nov. 2020
2 750 €
Inscriptions
 ouvertes
 bientôt ouvertes
 sur demande
 closes