L'Éthiopie millénaire, à l'occasion de la fête de Lideta

Addis-Abeba, Éthiopie©iStock
Église Sainte-Marie-de-Sion, Axum, Éthiopie ©GettyImages
Le bassin de Fasilidas à Gondar - Ethiopie ©Thinkstock
Église de Wukro Cherkos - Éthiopie © GettyImages
Palais d'Iyasu Ier, Gondar - Éthiopie ©GettyImages
Église de la Sainte-Trinité, Addis-Abeba - Éthiopie © GettyImages
Bahar Dar, Lac Tana, Éthiopie © GettyImages
Obélisque d'Axoum, Axoum, Ethiopie © Getty Images

Circuit culturel en Ethiopie avec un conférencier

Circuit 15 jours - 12 nuits

Points forts

  • un petit groupe limité à 17 participants ;
  • le site de Tiya, inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO ;
  • l'église semi-monolithique d'Abraha et Atsheba, l'un des chefs-d'œuvre des églises rupestres ;
  • un dîner agrémenté d'un spectacle de danses traditionnelles au rythme de l'Ikista.

Introduction détails

L’Éthiopie du Nord recèle un patrimoine prestigieux, témoin de son passé millénaire. Ses sites antiques, médiévaux et baroques racontent l’histoire d’une Abyssinie foisonnante et complexe. Des stèles d’Axoum à celles de Tiya, des cathédrales d’Addis-Abeba aux châteaux de Gondar, des églises rupestres de Lalibela à celles du Tigray, des chutes du Nil Bleu au lac Tana : tous ces grands sites, dont quatre sont inscrits au patrimoine mondial de l'UNESCO, sont réunis dans un voyage exceptionnel à l’occasion de la fête de Lideta, l’une des cérémonies majeures de l’Église orthodoxe d’Éthiopie qui commémore la naissance de la Vierge Marie.

Avec Jean-François BRETON. Titulaire d'un doctorat d'État sur l'archéologie d'Arabie du Sud (VIIIe avant J.-C.- Ve après J.-C.), agrégation d'histoire et directeur de recherche au CNRS.

Voyage en partenariat avec les Éditions Faton. À découvrir notamment Archéologia n° 379 - Éthiopie : un patrimoine exceptionnel.

Itinéraire

Carte non contractuelle

Programme détails

1 Vol Paris / Addis-Abeba

Vol régulier Paris / Addis-Abeba, dans la soirée. Nuit à bord.

2 Addis-Abeba

(Altitude 2 400 mètres)
Arrivée à Addis-Abeba le matin. Transfert à l'hôtel pour déposer les bagages.
Ce matin, nous nous lancerons à la découverte d’Addis-Abeba, dont le nom signifie "la nouvelle fleur" en amharique.
Nous contemplerons tout d'abord la cathédrale de la Sainte-Trinité, l’une des plus grandes églises orthodoxes du pays, dans laquelle repose le dernier négus, Hailé Sélassié Ier, le "Roi des rois", mort en 1974.
Déjeuner au restaurant.

Puis, nous visiterons le musée national d’Addis-Abeba qui présente des collections admirables d’antiquités axoumites et médiévales. Il abrite, notamment, les restes de Lucy, le squelette d’australopithèque vieux de 3,3 millions d’années.
Dîner d’initiation à la gastronomie éthiopienne.
Nuit à Addis-Abeba.

3 Addis-Abeba, Melka Kunturé, Tiya

(Environ 180 km)
Prenant la direction du sud du pays, nous nous rendrons à Melka Kunturé, le plus accessible des grands sites préhistoriques du pays. Nous visiterons le musée, qui présente les fouilles réalisées depuis 1965 par des équipes françaises principalement.
Nous découvrirons ensuite l'église rupestre Adadi Maryam, vraisemblablement construite par des prêtres venus de Lasta au XIVe siècle.
Déjeuner au restaurant.

Nous poursuivrons notre route jusqu'au site de Tiya, inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO. Nous y découvrirons un alignement de pierres levées sculptées de représentations d'épées et de signes énigmatiques.
Retour à Addis-Abeba. Dîner et nuit.

4 Vol Addis-Abeba / Lalibela, Yemrehanna Kristos

Transfert à l'aéroport et envol vers Lalibela.
(Environ 90 km - altitude 2 630 mètres)
Déjeuner au restaurant à l'arrivée.

Lalibela fut la capitale politique et religieuse à l’époque de la dynastie "usurpatrice" des Zagwé (XIIe et XIIIe siècles), ces rois saints qui firent de leur ville un véritable musée de l’architecture éthiopienne ancienne. A cette époque, le Proche-Orient fut le théâtre de deux grandes victoires islamiques, telles la prise d’Edesse par les Seldjoukides et la prise de Jérusalem aux croisés de Saladin. L’empereur Zagwé s’appelait Lalibela et était contemporain de Frédéric Barberousse et de Saladin (XIIe siècle), il donna son nom à la ville. Nous nous rendrons, tout d'abord, à l'église de Yemrehanna Kristos. Précurseur des églises de Lalibela, ce sanctuaire est remarquable par sa décoration intérieure et son architecture de style axoumite.
Dîner et nuit Lalibela.

5 Lalibela, fête de Lideta, les églises monolithiques

Le matin, nous assisterons à la cérémonie de Lideta, célébrant la naissance de la Vierge Marie.
Puis nous visiterons, parmi les onze églises monolithiques creusées et taillées dans le roc, la majestueuse Bété Madhané Alem, "église du Saint-Sauveur", dans la bouche de la caverne, une basilique rectangulaire à cinq nefs, pourvue de colonnades extérieures faites de piliers carrés. Un tunnel mène à une seconde cour, autour de laquelle s’articulent trois églises. L’une d’entre elles, Bété Maryam, probablement la plus ancienne du site, arbore de remarquables sculptures. Nous admirerons ensuite la minuscule église de Bété Meskel et Bété Denagel, la maison des vierges martyres ; sans oublier Bété Debré Sina et Bété Golgotha, dont l’accès est interdit aux femmes. Chacune recèle des trésors, accumulés au fil des siècles, comme des croix somptueusement décorées, des bibles aux riches enluminures et des manuscrits illustrés.

Après le déjeuner, nous découvrirons les dernières églises excavées dans le roc, dont notamment Bété Gabriel et Raphaël, la chapelle de Bété Lehem où l’on préparait le pain bénit du roi Lalibela.
Nous terminerons notre visite par Bété Mercourios, Bété Emmanuel, Bété Abba Libanos, et la fameuse Bété Ghiorgis, située à l’écart des autres, dont le toit présente trois croix concentriques à bras égaux.
En fin d’après-midi, nous aurons rendez-vous en ville pour goûter au "tej", une sorte d’hydromel pour lequel Lalibela est particulièrement réputée.
Dîner et nuit à Lalibela.

6 Traversée du pays d'Agaw, Mekele

(Environ 320 km - altitude 2 100 mètres)
Ce matin, départ pour une journée de route à travers de grandioses paysages, ceux du pays Agaw, en direction de Mekele, capitale régionale du Tigray.
Déjeuner en cours de route.
Arrivée en fin de journée à Mekele. Dîner et nuit.

7 Mekele, Wukro, Adigrat

(Environ 120 km - altitude 2 450 mètres)
Avant le départ pour Adigrat, nous visiterons le petit musée de Yohannis IV, installé dans un palais du XIXe siècle qui évoque l'Ethiopie sous le règne de l'empereur Tigré.
A Wukro, nous découvrirons le site archéologique sabéen de Meqaber Qa’ewa, datant du VIIIe siècle avant notre ère (sous réserve d’autorisation). Nous verrons également l'église de Wukro Cherkos, travaillée dans le grès rouge dédiée à Mikaël, Tcherqos et Gabriel.
Déjeuner en cours de route.

Cet après-midi, notre découverte nous mènera à l'église semi-monolithique d'Abraha et Atsheba, sans doute l'un des chefs-d'œuvre des églises rupestres et héritière de l'antique architecture axoumite. Encastrée dans une falaise, son nom vient de l'empereur Abraha qui, aidé de son frère Atsheba, gouverna l'Empire axoumite au IVe siècle. Empruntant une superbe piste qui serpente entre les collines terrassées, nous ferons halte au village de Sinkata, où nous contemplerons l'église, peu connue, d'Arbatu Ensessa, accrochée à flanc de montagne.
Dîner et nuit à Adigrat.

8 Adigrat, Yeha, Axoum

(Environ 140 km - altitude 2 130 mètres)
Ce matin, nous prendrons la route pour Axoum. En route, nous visiterons Yeha. Cette ville, qui fut la capitale de l'ancien royaume pré-axoumite, a conservé un temple, probablement dédié à une divinité lunaire, considéré comme le plus ancien monument d'Ethiopie.
Déjeuner en cours de route.
Arrivée à Axoum dans l'après-midi.
Dîner et nuit à Axoum.

9 Axoum, ville sainte d'Ethiopie

(Altitude 2 130 mètres)
Axoum, connue depuis le Ier siècle de notre ère et capitale d’un royaume qui rayonna du Soudan au Yémen, royaume réputé pour sa formidable organisation commerciale (épices, parfums, encens, ivoire, or), est au cœur d’un vaste projet de mise en valeur des sites archéologiques. C’est aujourd’hui la ville sainte d'Ethiopie.
Nous débuterons notre découverte au parc des obélisques dans lequel se dressent encore d’étranges monolithes et le tombeau du roi Remhai. Puis, nous nous rendrons à l’église Sainte-Marie-de-Sion, à l’endroit même du sacre des rois d’Ethiopie, où, selon la légende, serait conservé le tabot, "l'Arche d’Alliance" rapportée de Jérusalem par Ménélik, le fils de la reine de Saba et du roi Salomon, fondateur de la dynastie "légitime" éthiopienne (visite permise uniquement aux hommes).
Nos pas nous mèneront également à l'église Arbatu Ensessu, qui abrite de belles peintures du XIXe siècle.
Déjeuner au restaurant.

Avant de rejoindre le palais du roi Khaleb, qui régna sur l’Empire au VIe siècle, nous verrons les thermes de la reine de Saba. Le musée archéologique arbore d’antiques panneaux en pierre, gravés en grec, guèze et sabéen, ainsi qu’un riche mobilier provenant des tombes royales d’Axoum. Enfin, dans le jardin d'Ezana, nous verrons l’équivalent éthiopien de la pierre de Rosette.
Dîner et nuit à Axoum.

10 Vol Axoum / Gondar

Envol vers Gondar dans la matinée.
(Altitude 2 130 mètres)
Gondar est la ville impériale fondée par Fasilidas, restaurateur de la foi traditionnelle, grand soldat et bon administrateur (vers 1636), où résida la cour jusqu'à la fin du XVIIIe siècle. Cette cité est le symbole de la renaissance qui toucha l'Abyssinie durant cette période. Nos pas nous conduiront à la cité impériale où, aux XVIIe et XVIIIe siècles, les négus construisirent sept châteaux, bâtis selon des modèles architecturaux européens, mais adaptés à la culture locale. L'ensemble, un îlot médiéval au cœur de l'Afrique, dégage une atmosphère très particulière. Nous découvrirons notamment les palais de Fasilidas et d'Iyasu Ier.
Déjeuner au restaurant.

A l’ouest de Gondar, nous découvrirons le bassin de Fasilidas, à l'origine construit pour les ébats nautiques de la famille royale et désormais utilisé pour les cérémonies religieuses. Nous admirerons enfin l'église Debré Berhan Sélassié, entourée de grands arbres et dédiée à la Sainte-Trinité, qui abrite un cycle pictural très riche et tout à fait représentatif de l'art sacré de la période gondarienne.
Soirée dans un "azmari bet" où se produisent des ménestrels.
Dîner et nuit à Gondar.

11 Les chutes du Nil Bleu, Bahar Dar

(Environ 180 km - altitude 1 840 mètres)
Aujourd'hui, nous rejoindrons la ville de Bahar Dar par une jolie route qui contourne le lac Tana par sa rive orientale.
Déjeuner en cours de route.

Dans l’après-midi, notre périple dans la région de Bahar Dar se concrétisera par la découverte des chutes de l’Abbay, mieux connues sous le nom de Nil Bleu, situées dans un pittoresque paysage de basse montagne. L’eau chute sur une largeur de quatre cents mètres, tombant quarante-cinq mètres en contrebas, et le volume d’eau projeté alentours a conduit les habitants à nommer ces chutes TisIssat, les "eaux fumantes". En dépit de la construction du récent barrage, qui a dérivé un important volume d’eau vers une usine hydroélectrique et qui rend le débit moins spectaculaire qu'auparavant, ces chutes demeurent parmi les plus impressionnantes du continent.
Dîner et nuit à Bahar Dar.

12 Croisière sur le lac Tana

Nous ferons ce matin une promenade sur le lac Tana. Ce lac volcanique de plus de 3 600 kilomètres carrés compte, parmi ses affluents les plus célèbres, le Nil Bleu. Le lac devint, au XIIIe siècle de notre ère, le centre politique de l’Ethiopie et un centre religieux de premier plan. Ses îles et ses berges se couvrirent d’églises circulaires et de monastères cachés par une végétation luxuriante. Au cours de cette promenade en bateau qui nous mènera d’île en île, nous ferons escale sur la péninsule de Zeghe, où se situe l’église d’Ura, l’une des plus jolies du lac Tana. Après la visite de l'église Narga Selassié, nous contemplerons le monastère de Betre Maryam.
Déjeuner en cours de visite.
Dîner et nuit à Bahar Dar.

13 Vol Bahar Dar / Addis-Abeba

Le matin, envol vers Addis-Abeba.
Ce matin, nous visiterons le musée impérial de l’Institute of Ethiopian Studies, abritant les anciens appartements de l’empereur Hailé Sélassié et une riche collection de peintures médiévales, sans oublier la section d'ethnologie, qui présente les diverses cultures d’Ethiopie. Nous passerons ensuite, en autocar, dans le Mercato, le plus grand marché à ciel ouvert d'Afrique.
Déjeuner au restaurant.

Dans l'après-midi, nous découvrirons le mausolée de Ménélik, fondateur de l'Ethiopie moderne.
Dîner et nuit à Addis-Abeba.

14 Addis-Abeba et départ vers Paris

Nous débuterons la journée au musée de la ville d’Addis-Abeba, qui recèle des photographies et divers objets permettant de mieux comprendre l'expansion de la ville du début du siècle à nos jours.
Puis nous parcourrons le vieux quartier commerçant de Piazza et admirerons des maisons en pierre dotées de balcons en bois.
Déjeuner dans le restaurant et galerie de peintures Makush.

Enfin notre dernière promenade en terre d'Ethiopie sera suivie d'un dîner au restaurant avec spectacle de danses traditionnelles au rythme de l'Ikista. Nous nous rendrons ensuite à l'aéroport pour prendre le vol retour.
Vol Addis-Abeba / Paris. Nuit à bord.

15 Paris

Arrivée à Paris tôt le matin.

Le programme proposé est susceptible de connaître de légères modifications en fonction des changements de jours et heures d'ouverture des sites ou de modification des horaires des vols domestiques. Si tel était le cas, tout serait mis en œuvre pour limiter cela à des modifications dans l'ordre des visites, ou, éventuellement, vous proposer des prestations de remplacement de qualité équivalente.

Informations pratiques

Éthiopie

Formalités pour les ressortissants français : un passeport (valide 6 mois après la date de retour avec une page vierge) est nécessaire ainsi qu'un visa. Nous nous chargeons de l'obtention des visas pour les ressortissants français. Pour cela, une copie en couleur de votre passeport vous sera demandée environ 40 jours avant le départ. Les non-ressortissants français ou bi-nationaux sont invités à consulter les autorités consulaires afin de vérifier les formalités exigées : ambassade d'Ethiopie - 35, avenue Charles Floquet 75007 Paris - Tel : 01.47.83.83.95 - Site web : http://www.ethiopianembassy.fr/

Pour tout mineur ne voyageant pas avec ses parents ou voyageant avec un seul de ses parents, une nouvelle réglementation astreint à des formalités particulières publiées sur le site https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F1922. Dans tous les cas de figure, nous vous recommandons d'emporter une copie du livret de famille et lorsque l'enfant ne voyage pas avec ses deux parents une autorisation du deuxième parent. Pour plus de précisions consultez notre Service Clients.

Change : la monnaie locale est le Birr, divisé en cents. Il est possible de changer à l'aéroport et à l'hôtel. 1 EUR = 36.40 ETB (mars 2020). Il faut conserver les reçus de change. L'usage de la carte bancaire n'est pas très répandu et vous ne pourrez pas les utiliser hors des hôtels. Le Birr n'est pas une monnaie convertible et il n'est pas possible de les échanger quand vous quittez le pays. Il est interdit de sortir du pays avec plus de 10 birrs.

Climat : la majorité du circuit se déroule sur les hauts plateaux, et par conséquent la température en hiver n'est jamais très élevée : entre 20 et 25°C durant la journée, avec des soirées agréablement fraîches la plupart du temps, cependant il peut arriver que la température chute brutalement le soir. En mai, la température moyenne oscille entre 25 et 30°C, en novembre entre 15 et 30°C, cependant il est conseillé de prévoir un lainage pour le soir. Hormis les bords du lac Tana, assez humides, le temps est très sec et la nébulosité très faible. La véritable saison des pluies a lieu entre juin et septembre dans le Nord, et entre avril et août dans la partie sud. Les précipitations sont parfois assez violentes, endommageant les pistes.

Heure locale : en Ethiopie, le décalage horaire est d'1 heure en plus par rapport à la France l'été, et 2 heures l'hiver. En janvier quand il est midi à Paris, il est 14 h à Addis-Abeba.

Electricité : les normes sont semblables aux normes européennes. Les coupures sont fréquentes, et nous vous recommandons d'emporter une lampe de poche, que vous utiliserez également pour visiter certaines églises.

Hôtellerie : à l'exception d'Addis-Abeba où l'hôtellerie est de niveau correct, les hôtels sont d'un confort variable, voire rustique à certaines étapes. En raison de la pénurie d'eau, des coupures régulières ont lieu à heures fixes, annoncées à la réception, pour que vous programmiez votre douche. Les coupures d'électricité sont également fréquentes. Pensez à vous munir d'une lampe de poche.

Photo et vidéo : il n'y a pas de restriction à l'importation de caméra vidéo ou caméra super 8, mais les caméras sont inscrites sur le passeport et le formulaire de douane. Pour filmer sur les sites, les églises etc, vous devrez acquitter un droit de prise de vue, d'un montant variable allant jusqu'à 100 birrs (le maximum, à Lalibela). Si vous souhaitez filmer sur l'ensemble des sites du circuit, les droits s'élèvent environ à 80 € en tout. Vous pouvez, bien sûr, sur un site, laisser votre caméra au gardien et ne pas acquitter de droit. Il est prudent d'emporter une ample provision de pellicules photo. Si vous photographiez des Éthiopiens, il est fréquent que ceux-ci vous demandent un pourboire.

Pourboires : en Ethiopie, le pourboire est une véritable institution et il est de coutume de donner quelques pièces à qui vous rend un service, ainsi qu'aux mendiants. Le pourboire pour les chauffeurs et les guides locaux n'a aucun caractère d'obligation mais il est d'usage, lorsque vous en êtes satisfait, de donner environ 3 € par jour et par personne aux guides locaux, 2 € par jour et par personne aux chauffeurs et 1 € par jour et par personne aux aides-chauffeurs.

Santé : il convient de prendre les précautions propres à tous les pays tropicaux. Celles liées à la prévention du paludisme sont conseillées. Consultez votre médecin traitant qui saura vous prescrire la meilleure prophylaxie. Il faut également prendre les précautions alimentaires d'usage : ne boire que de l'eau en bouteilles capsulées, éviter de consommer des crudités, du lait cru, de la viande hachée, etc. La nourriture éthiopienne est excellente, mais assez déroutante et épicée pour les Occidentaux.
La mise à jour des vaccinations DT Polio est recommandée, ainsi que celles contre l'hépatite A & B, la fièvre typhoïde et pour la vallée de l'Omo, la méningite bactérienne A+C+W135. Le vaccin contre la fièvre jaune est également recommandé, voire exigé si vous arrivez d'un pays où elle est endémique. Veuillez vous informer auprès de votre médecin traitant ou d'un institut spécialisé.
Si vous suivez un traitement médical, pensez à emporter vos médicaments en quantité suffisante, car les pharmacies éthiopiennes sont mal approvisionnées.
Il est conseillé d'emporter un spray et un appareil anti-moustiques électrique.

Tenue vestimentaire : emportez des vêtements en coton léger et un lainage ou une veste pour le soir car la température peut fraîchir brutalement. Emportez également de bonnes chaussures fermées (le terrain est parfois difficile et le programme comporte un peu de marche), en évitant les laçages compliqués car vous vous déchausserez souvent pour visiter les églises. Pensez également aux lunettes de soleil car la luminosité est souvent très forte.

Téléphone et courrier : en dehors d'Addis-Abeba et de Bahar Dar, il est assez difficile de téléphoner à l'étranger et inversement. Pour appeler la France, composer le 00 33 puis les 9 chiffres du numéro de votre correspondant (sans le 0 initial). L'acheminement du courrier est assez lent et erratique, il est prudent de vous munir de timbres à Addis-Adeba et d'y poster vos cartes postales.

Bon à savoir : un voyage en Ethiopie nécessite une bonne condition physique en raison de l'altitude (plateaux entre 2 000 et 2 600 mètres, voir exceptionnellement 3 300 mètres pour certains programmes incluant le plateau du Siemien) et du rythme du voyage (vols matinaux).

Transport : le transport, durant tout le circuit, est prévu en autocar privé. L'état des routes est variable et certains trajets se feront sur des routes non asphaltées ; néanmoins nous avons fait le choix de ne pas utiliser de véhicules 4x4 pour des raisons de confort et afin de préserver une unité dans le groupe.

Prévisions météorologiques

Nous vous conseillons de consulter les prévisions météorologiques la veille de votre départ sur le site de la chaîne météo ou de météo France.

Informations voyageurs : sécurité et situation sanitaire

Pour chaque pays, le ministère des Affaires Etrangères (http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs) publie des fiches conseils aux voyageurs sur son site internet. Vous y trouverez les dernières recommandations notamment en matière de sécurité, formalités et santé.

Nous vous recommandons fortement de consulter ces sources d'information régulièrement, jusqu'à la veille de votre départ. Nous tenons également ces fiches à votre disposition sur simple demande au 01 45 61 90 90.

Bibliographie

Éthiopie

Histoire et littérature
- L'Histoire générale de l'Afrique, ouvrage collectif publié sous l'égide de l'UNESCO en 6 volumes
- Histoire de l'Ethiopie. L'œuvre du temps, Paul B. Henze, Karthala, 2004
- Histoire de l'Éthiopie, d'Axoum à la Révolution, Berhanou Abebe, Maisonneuve et Larose, 1998
- Les Anciens Ethiopiens, F. Anfray, Armand Colin, 1990.
- L'Ethiopie et ses Populations, J. Vanderlinden, éditions complexes, 1977
- "L'art en Ethiopie", sous le direction de Walter Rauning, Hazan, Paris, 2005
- Peintures sacrées d'Ethiopie : collection de la Mission Dakar-Djibouti, Claire Bosc-Tiessé, Sepia, 2005
- Lalibela : Capitale de l'art monolithe d'Ethiopie, Jacques Mercier, A&J Picard, 2013
- Ethiopie : Entre ciel et terre, Bernd Bierbaum, Editions du Sextant, 2007
- La Grande Ethiopie, une Utopie Africaine A. Gascon, CNRS, 1996. Une très intéressante présentation de l'Ethiopie contemporaine
- Aux sources du Monde, J. Bruce, Phoebus, 1996. Le récit du fameux voyageur Ecossais qui visita Gondar et les sources du Nil Bleu au XVIIIe siècle
- L'Abyssin, J. C Ruffin, 1998 (existe en collection Folio)
- Le pianiste d'Ethiopie, Luc de Revel, Editions Transboreal

Guides
- CANTAMESSA Luigi, Ethiopie : au fabuleux pays du prêtre Jean, Olizane, 2010
- Ethiopia, Djibouti & Somaliland, 5e éd. Guide Lonely Planet, 2018

Edition Faton
- Archéologia n°38 : l'archéologie éthiopienne (article)
- Archéologia n°64 : 2 millions d'années et culture et d'art en Ethiopie
- Archéologia n°372 : l'Arche éthiopienne (article)

Intermèdes et les Editions Faton, l'éditeur d'Archéologia, des Dossiers d'Archéologie, et des Dossiers de l'Art notamment, sont partenaires. Pour vous procurer les numéros qui vous intéressent, consultez le site des Editions Faton www.faton.fr ou contactez le 03 80 40 41 00.

 Du 5 au 19 mai 2021
Ouverture des inscriptions prochainement. Les dates sont susceptibles de changer.
autres dates
M'alerter

Les inscriptions sur ce départ ne sont pas encore ouvertes

Vous pouvez demander à recevoir un message automatiquement lorsque les inscriptions seront ouvertes.

Autres départs

 5 - 19 mai 2021
Inscriptions
 ouvertes
 bientôt ouvertes
 sur demande
 closes