Il y a 350 ans, le Grand Incendie de Londres

Il a duré quatre jours et quatre nuits. Commencé un dimanche de septembre, à l'aube, il n'a été complètement éteint que le jeudi. L'incendie a démarré dans l'arrière boutique (ou dans le fournil ce qui serait plus logique) d'un boulanger qui se situait non loin de London Bridge. Et les maisons se sont enflammées comme des fétus de paille, construites qu'elles étaient en bois recouvert de poix (mélange de résine et de goudrons végétaux) pour en assurer l'étanchéité. Atout supplémentaire pour le feu: les rues étaient très étroites.

Nous sommes en septembre 1666  et Londres ayant connu un été très sec, les réserves d'eau sont basses. La capitale anglaise, qui compte quelques 500.000 habitants, avait connu l'année précédente une épidémie de peste qui avait fait 70.000 victimes. La peste est toujours présente dans l'imaginaire des londoniens, qui voient encore passer des charrettes sur lesquelles sont empilés les morts, c'est pourquoi tout comme leur lord-maire, ils ne se préoccupent pas de cet incendie outre mesure, laissant les sauveteurs accomplir leur travail. Mais dès le début de la journée, le feu gagne des entrepôts de chanvre au bord de la Tamise et les enflamme d'un seul coup. A partir de là, l'embrasement se propage le long du fleuve et atteint rapidement 10.000 maisons et une centaine d'églises au nombre desquelles la Cathédrale Saint Paul qui s'effondre sur elle-même. Les sauveteurs sont débordés… Le roi, Charles II Stuart, et son frère, le duc York, se joignent aux secours et ordonnent d'abattre une majorité de maisons pour limiter l'emprise des flammes. Dès le dimanche soir, le feu avait gagné le nord et l'ouest de Londres, on pouvait le voir d'Oxford et la population commençait à paniquer. On a dit que l'incendie n'avait fait que huit morts mais le chiffre semble faible, par contre plus de 100.000 personnes sont à la rue.
Londres, à cette époque, en raison de la brève dictature de Cromwell était prospère et le commerce maritime en pleine expansion. Pour ces raisons, elle se releva très rapidement. Et c'est l'architecte Sir Christopher Wren qui se vit confier par le roi - pour notre plus grand plaisir - la reconstruction de la cathédrale Saint-Paul dans un style baroque inspiré du Val de Grâce et de la Sorbonne mais aussi d'un grand nombre d'églises. Il érigea à Pudding Lane (où le feu démarra) une haute colonne (60m) pour commémorer l'événement. Mais n'eut pas le temps d'appliquer un urbanisme plus moderne, les londoniens ayant choisi de rebâtir leurs maisons au même endroit mais en brique et en tuile, cette fois.
C'est ainsi que Londres ne bénéficia pas de larges avenues comme on en voit à Saint Saint-Pétersbourg ou Berlin et qui font le charme (merci au Baron Haussmann) de Paris.

I.Aubert

Voyage associé

Londres et Oxford en famille

Séjour 5 jours
 /  à partir de 1 625 €

Séjour en famille à Londres et Oxford : Greenwich, British Museum, la City, relève de la garde. Voyage en Angleterre, à Londres, avec visites culturelles de la Tour de Londres, le British Museum, la cathédrale Saint-Paul, le théâtre de Shakespeare, la relève de la Garde, promenade en bateau sur la Tamise...

du 25 au 29 oct. 2020
Voir