Rechercher

fond-conferences-culturelles-a-la-demande.png

Conférences culturelles en ligne (à la demande)

Vous avez manqué une conférence live ou vous préférez la regarder tranquillement au moment de votre choix ? Intermèdes "À la demande" vous propose de revivre ces conférences virtuelles à tout moment. Voyagez aux quatre coins du monde depuis chez vous n'aura jamais été aussi simple ! Vous pouvez aussi retrouver les replays de nos conférences gratuites : ici

Comment ça marche ?

conférence

Le 14 juil. 2024

Thierry Soulard | Les Rendez-vous de l'Art : "L'apogée de l'art roman au XIIe siècle" - Cycle de 5 conférences

Replay conférence virtuelle - Les Rendez-vous de l'Art : "L'apogée de l'art roman au XIIe siècle" | Cycle de 5 épisodes par Thierry Soulard Notre conférencier Thierry Soulard vous propose un cycle exceptionnel de cinq épisodes de conférences "L'apogée de l'art roman au XIIe siècle". Thierry Soulard, docteur en histoire de l’art, diplômé d’histoire et de l’Ecole du Louvre, conférencier national. L’apogée de l’art roman au XIIe siècle Après une période de tâtonnements et de recherches au cours du XIe siècle, au cours de laquelle avaient été élaborées des solutions originales et parfois très complexes, les maîtres d’œuvres du XIIe siècle rationnalisent les structures des édifices ; l'architecture romane atteint en quelque sorte sa maturité. L’adoption de la voûte en berceau brisé permet d’élever les monuments à des hauteurs jamais atteintes jusqu’alors : la grande abbatiale de Cluny III (major ecclesia) illustre à merveille cette tentation de la démesure. Les différentes parties des édifices, unies par des liens organiques, s'imbriquent avec de subtils étagements des masses. Au cours du XIIe siècle, des courants stylistiques plus cohérents qu’au siècle précédent se diffusent dans des cadres régionaux : églises d'Auvergne, édifices à coupoles d'Aquitaine, églises normandes avec de nouvelles voûtes à nervures et des passages muraux, et, en Ile-de-France, les débuts de l’architecture gothique, monuments antiquisants en Provence. Les Cisterciens élaborent une esthétique dépouillée qui leur est propre. L’art roman se diffuse à cette époque dans toute l'Europe. Les édifices s’ornent de grands programmes sculptés, sur les grands tympans, sur les chapiteaux, dans les cloîtres…La couleur, diffusée par les peintures et les vitraux, est omniprésente dans les sanctuaires qui offrent un reflet terrestre de la Jérusalem céleste, constellée de gemmes étincelantes.
Réserver (39 €)

conférence

Le 02 mai 2024

Replay - Les rendez-vous de l'histoire : « Louis XIV, du zénith aux dernières lueurs du soleil » (La seconde partie du règne 1680-1715) Cycle de 5 épisodes

Avec Thierry Soulard

Replay de l’épisode 5 - Cycle Les rendez-vous de l’histoire : « Louis XIV, du zénith aux dernières lueurs du soleil » (La seconde partie du règne 1680-1715) par Thierry Soulard Les débuts du règne personnel de Louis XIV avaient été marqués par de grandes réussites, dont Colbert et Louvois avaient été des artisans efficaces : une politique de prestige, appuyée par des succès militaires qui avaient agrandi le territoire, avait placé la France au premier rang des Etats européens. La glorification de la fonction monarchique s’appuie sur la création artistique dont Versailles s’affirme de plus en plus au cours du règne comme le centre. Au tournant des années 1680, Madame de Maintenon occupe une place de plus en plus importante auprès du souverain. Le roi très chrétien joue aussi un rôle décisif dans les affaires religieuses : la révocation de l’Edit de Nantes (1685), contraignant à l’exil une part importante des protestants français, a de lourdes conséquences économiques. Les multiples interventions diplomatiques en Europe, soutenues par une politique belliqueuse, entraînent le royaume dans une série de difficultés…La fin du règne est ainsi assombrie par des problèmes économiques et sociaux, avec des contestations -limitées- de l’absolutisme. La succession du trône d’Espagne et la guerre qu’elle entraîne coûtent très cher à la France, touchée aussi par des famines. Une série de deuils frappe la famille et les héritiers du roi. Le coucher du soleil en 1715 laisse le trône à un enfant de cinq ans, l’arrière-petit-fils de Louis XIV, Louis XV, dont le règne s’ouvre par la Régence, un soulagement pour les sujets du royaume de France… Episode 5 : Les terribles dernières années et le coucher du soleil
Réserver (8 €)

conférence

Le 02 mai 2024

Replay de l’épisode 3 - Les rendez-vous de l'histoire : « Louis XIV, du zénith aux dernières lueurs du soleil » (La seconde partie du règne 1680-1715) par Thierry Soulard

Replay de l’épisode 3 - Cycle Les rendez-vous de l’histoire : « Louis XIV, du zénith aux dernières lueurs du soleil » (La seconde partie du règne 1680-1715) par Thierry Soulard Les débuts du règne personnel de Louis XIV avaient été marqués par de grandes réussites, dont Colbert et Louvois avaient été des artisans efficaces : une politique de prestige, appuyée par des succès militaires qui avaient agrandi le territoire, avait placé la France au premier rang des Etats européens. La glorification de la fonction monarchique s’appuie sur la création artistique dont Versailles s’affirme de plus en plus au cours du règne comme le centre. Au tournant des années 1680, Madame de Maintenon occupe une place de plus en plus importante auprès du souverain. Le roi très chrétien joue aussi un rôle décisif dans les affaires religieuses : la révocation de l’Edit de Nantes (1685), contraignant à l’exil une part importante des protestants français, a de lourdes conséquences économiques. Les multiples interventions diplomatiques en Europe, soutenues par une politique belliqueuse, entraînent le royaume dans une série de difficultés…La fin du règne est ainsi assombrie par des problèmes économiques et sociaux, avec des contestations -limitées- de l’absolutisme. La succession du trône d’Espagne et la guerre qu’elle entraîne coûtent très cher à la France, touchée aussi par des famines. Une série de deuils frappe la famille et les héritiers du roi. Le coucher du soleil en 1715 laisse le trône à un enfant de cinq ans, l’arrière-petit-fils de Louis XIV, Louis XV, dont le règne s’ouvre par la Régence, un soulagement pour les sujets du royaume de France… Episode 3 : Les guerres (1683-1697) ; l’Europe coalisée contre la France
Réserver (8 €)

conférence

Le 02 mai 2024

Replay de l’épisode 4 - Les rendez-vous de l'histoire : « Louis XIV, du zénith aux dernières lueurs du soleil » (La seconde partie du règne 1680-1715) par Thierry Soulard

Replay de l’épisode 4 - Cycle Les rendez-vous de l’histoire : « Louis XIV, du zénith aux dernières lueurs du soleil » (La seconde partie du règne 1680-1715) par Thierry Soulard Les débuts du règne personnel de Louis XIV avaient été marqués par de grandes réussites, dont Colbert et Louvois avaient été des artisans efficaces : une politique de prestige, appuyée par des succès militaires qui avaient agrandi le territoire, avait placé la France au premier rang des Etats européens. La glorification de la fonction monarchique s’appuie sur la création artistique dont Versailles s’affirme de plus en plus au cours du règne comme le centre. Au tournant des années 1680, Madame de Maintenon occupe une place de plus en plus importante auprès du souverain. Le roi très chrétien joue aussi un rôle décisif dans les affaires religieuses : la révocation de l’Edit de Nantes (1685), contraignant à l’exil une part importante des protestants français, a de lourdes conséquences économiques. Les multiples interventions diplomatiques en Europe, soutenues par une politique belliqueuse, entraînent le royaume dans une série de difficultés…La fin du règne est ainsi assombrie par des problèmes économiques et sociaux, avec des contestations -limitées- de l’absolutisme. La succession du trône d’Espagne et la guerre qu’elle entraîne coûtent très cher à la France, touchée aussi par des famines. Une série de deuils frappe la famille et les héritiers du roi. Le coucher du soleil en 1715 laisse le trône à un enfant de cinq ans, l’arrière-petit-fils de Louis XIV, Louis XV, dont le règne s’ouvre par la Régence, un soulagement pour les sujets du royaume de France… Episode 4 : Le tournant des années 1700 ; la succession d’Espagne
Réserver (8 €)

conférence

Le 02 mai 2024

Replay de l’épisode 2 - Les rendez-vous de l'histoire : « Louis XIV, du zénith aux dernières lueurs du soleil » (La seconde partie du règne 1680-1715) par Thierry Soulard

Replay de l’épisode 2 - Cycle Les rendez-vous de l’histoire : « Louis XIV, du zénith aux dernières lueurs du soleil » (La seconde partie du règne 1680-1715) par Thierry Soulard Les débuts du règne personnel de Louis XIV avaient été marqués par de grandes réussites, dont Colbert et Louvois avaient été des artisans efficaces : une politique de prestige, appuyée par des succès militaires qui avaient agrandi le territoire, avait placé la France au premier rang des Etats européens. La glorification de la fonction monarchique s’appuie sur la création artistique dont Versailles s’affirme de plus en plus au cours du règne comme le centre. Au tournant des années 1680, Madame de Maintenon occupe une place de plus en plus importante auprès du souverain. Le roi très chrétien joue aussi un rôle décisif dans les affaires religieuses : la révocation de l’Edit de Nantes (1685), contraignant à l’exil une part importante des protestants français, a de lourdes conséquences économiques. Les multiples interventions diplomatiques en Europe, soutenues par une politique belliqueuse, entraînent le royaume dans une série de difficultés…La fin du règne est ainsi assombrie par des problèmes économiques et sociaux, avec des contestations -limitées- de l’absolutisme. La succession du trône d’Espagne et la guerre qu’elle entraîne coûtent très cher à la France, touchée aussi par des famines. Une série de deuils frappe la famille et les héritiers du roi. Le coucher du soleil en 1715 laisse le trône à un enfant de cinq ans, l’arrière-petit-fils de Louis XIV, Louis XV, dont le règne s’ouvre par la Régence, un soulagement pour les sujets du royaume de France… Episode 2 : L’absolutisme et ses limites ; les questions religieuses
Réserver (8 €)

conférence

Le 02 mai 2024

Replay - Les rendez-vous de l'histoire : « Louis XIV, du zénith aux dernières lueurs du soleil » (La seconde partie du règne 1680-1715) Cycle de 5 épisodes

Replay de l’épisode 5 - Cycle Les rendez-vous de l’histoire : « Louis XIV, du zénith aux dernières lueurs du soleil » (La seconde partie du règne 1680-1715) par Thierry Soulard Les débuts du règne personnel de Louis XIV avaient été marqués par de grandes réussites, dont Colbert et Louvois avaient été des artisans efficaces : une politique de prestige, appuyée par des succès militaires qui avaient agrandi le territoire, avait placé la France au premier rang des Etats européens. La glorification de la fonction monarchique s’appuie sur la création artistique dont Versailles s’affirme de plus en plus au cours du règne comme le centre. Au tournant des années 1680, Madame de Maintenon occupe une place de plus en plus importante auprès du souverain. Le roi très chrétien joue aussi un rôle décisif dans les affaires religieuses : la révocation de l’Edit de Nantes (1685), contraignant à l’exil une part importante des protestants français, a de lourdes conséquences économiques. Les multiples interventions diplomatiques en Europe, soutenues par une politique belliqueuse, entraînent le royaume dans une série de difficultés…La fin du règne est ainsi assombrie par des problèmes économiques et sociaux, avec des contestations -limitées- de l’absolutisme. La succession du trône d’Espagne et la guerre qu’elle entraîne coûtent très cher à la France, touchée aussi par des famines. Une série de deuils frappe la famille et les héritiers du roi. Le coucher du soleil en 1715 laisse le trône à un enfant de cinq ans, l’arrière-petit-fils de Louis XIV, Louis XV, dont le règne s’ouvre par la Régence, un soulagement pour les sujets du royaume de France… Episode 5 : Les terribles dernières années et le coucher du soleil
Réserver (8 €)

conférence

Le 23 avr. 2024

Replay de l’épisode 1 - Les rendez-vous de l'histoire : « Louis XIV, du zénith aux dernières lueurs du soleil » (La seconde partie du règne 1680-1715) par Thierry Soulard

Avec Thierry Soulard

Replay de l’épisode 1 - Cycle Les rendez-vous de l’histoire : « Louis XIV, du zénith aux dernières lueurs du soleil » (La seconde partie du règne 1680-1715) par Thierry Soulard Les débuts du règne personnel de Louis XIV avaient été marqués par de grandes réussites, dont Colbert et Louvois avaient été des artisans efficaces : une politique de prestige, appuyée par des succès militaires qui avaient agrandi le territoire, avait placé la France au premier rang des Etats européens. La glorification de la fonction monarchique s’appuie sur la création artistique dont Versailles s’affirme de plus en plus au cours du règne comme le centre. Au tournant des années 1680, Madame de Maintenon occupe une place de plus en plus importante auprès du souverain. Le roi très chrétien joue aussi un rôle décisif dans les affaires religieuses : la révocation de l’Edit de Nantes (1685), contraignant à l’exil une part importante des protestants français, a de lourdes conséquences économiques. Les multiples interventions diplomatiques en Europe, soutenues par une politique belliqueuse, entraînent le royaume dans une série de difficultés…La fin du règne est ainsi assombrie par des problèmes économiques et sociaux, avec des contestations -limitées- de l’absolutisme. La succession du trône d’Espagne et la guerre qu’elle entraîne coûtent très cher à la France, touchée aussi par des famines. Une série de deuils frappe la famille et les héritiers du roi. Le coucher du soleil en 1715 laisse le trône à un enfant de cinq ans, l’arrière-petit-fils de Louis XIV, Louis XV, dont le règne s’ouvre par la Régence, un soulagement pour les sujets du royaume de France… Episode 1 : L’apogée du règne de Louis XIV ; le prestige de Versailles. Episode 2 : L’absolutisme et ses limites ; les questions religieuses Episode 3 : Les guerres (1683-1697) ; l’Europe coalisée contre la France Episode 4 : Le tournant des années 1700 ; la succession d’Espagne Episode 5 : Les terribles dernières années et le coucher du soleil
Réserver (8 €)

conférence

Le 23 avr. 2024

Replay de l’épisode 5 - Cycle  Les rendez-vous de l’histoire : « La France des Années Folles » par Thierry Soulard

Avec Thierry Soulard

Replay de l’épisode 5 - Cycle Les rendez-vous de l’histoire : « La France des Années Folles » par Thierry Soulard Le 28 juin 1919, l’Allemagne vaincue signe un traité de paix dans la galerie des glaces du château de Versailles. Le terrible premier conflit mondial s’achève, le traité est vécu par l’Allemagne comme un « diktat », une humiliation, et constitue donc un ferment pour le second conflit mondial. Mais pour l’heure, on cherche à s’étourdir et à oublier les horreurs de la guerre. Une parenthèse enchantée s’ouvre, faite de frénésie et de libération. De nouveaux styles et un nouveau monde apparaissent. Art Deco, développement de l’automobile et de l’électroménager, émancipation de la femme, apparition du jazz…Paris est l’épicentre de cette effervescence. Mais la crise de 1929 met fin à cette période idyllique et déjà montent de lourdes menaces… Episode 5 : Le Font populaire, 1936-1938. Les prémices de la guerre mondiale, 1938-1940
Réserver (8 €)

conférence

Le 23 avr. 2024

Replay de l’épisode 4 - Cycle  Les rendez-vous de l’histoire : « La France des Années Folles » par Thierry Soulard

Avec Thierry Soulard

Replay de l’épisode 4 - Cycle Les rendez-vous de l’histoire : « La France des Années Folles » par Thierry Soulard Le 28 juin 1919, l’Allemagne vaincue signe un traité de paix dans la galerie des glaces du château de Versailles. Le terrible premier conflit mondial s’achève, le traité est vécu par l’Allemagne comme un « diktat », une humiliation, et constitue donc un ferment pour le second conflit mondial. Mais pour l’heure, on cherche à s’étourdir et à oublier les horreurs de la guerre. Une parenthèse enchantée s’ouvre, faite de frénésie et de libération. De nouveaux styles et un nouveau monde apparaissent. Art Deco, développement de l’automobile et de l’électroménager, émancipation de la femme, apparition du jazz…Paris est l’épicentre de cette effervescence. Mais la crise de 1929 met fin à cette période idyllique et déjà montent de lourdes menaces… Episode 4 : 1929-1936, une suite de crises économiques et sociales ainsi que d’instabilité politique
Réserver (8 €)

conférence

Le 23 avr. 2024

Replay de l’épisode 3 - Cycle  Les rendez-vous de l’histoire : « La France des Années Folles » par Thierry Soulard

Avec Thierry Soulard

Replay de l’épisode 3 - Cycle Les rendez-vous de l’histoire : « La France des Années Folles » par Thierry Soulard Le 28 juin 1919, l’Allemagne vaincue signe un traité de paix dans la galerie des glaces du château de Versailles. Le terrible premier conflit mondial s’achève, le traité est vécu par l’Allemagne comme un « diktat », une humiliation, et constitue donc un ferment pour le second conflit mondial. Mais pour l’heure, on cherche à s’étourdir et à oublier les horreurs de la guerre. Une parenthèse enchantée s’ouvre, faite de frénésie et de libération. De nouveaux styles et un nouveau monde apparaissent. Art Deco, développement de l’automobile et de l’électroménager, émancipation de la femme, apparition du jazz…Paris est l’épicentre de cette effervescence. Mais la crise de 1929 met fin à cette période idyllique et déjà montent de lourdes menaces… Episode 3 : Les « Années folles », une décennie de frénésie et d’étourdissement
Réserver (8 €)

conférence

Le 23 avr. 2024

Replay de l’épisode 2 - Cycle  Les rendez-vous de l’histoire : « La France des Années Folles » par Thierry Soulard

Avec Thierry Soulard

Replay de l’épisode 2 - Cycle Les rendez-vous de l’histoire : « La France des Années Folles » par Thierry Soulard Le 28 juin 1919, l’Allemagne vaincue signe un traité de paix dans la galerie des glaces du château de Versailles. Le terrible premier conflit mondial s’achève, le traité est vécu par l’Allemagne comme un « diktat », une humiliation, et constitue donc un ferment pour le second conflit mondial. Mais pour l’heure, on cherche à s’étourdir et à oublier les horreurs de la guerre. Une parenthèse enchantée s’ouvre, faite de frénésie et de libération. De nouveaux styles et un nouveau monde apparaissent. Art Deco, développement de l’automobile et de l’électroménager, émancipation de la femme, apparition du jazz…Paris est l’épicentre de cette effervescence. Mais la crise de 1929 met fin à cette période idyllique et déjà montent de lourdes menaces… Episode 2 : Le Cartel de gauches 1924-1926. Le miracle Poincaré 1926-1929
Réserver (8 €)

conférence

Le 23 avr. 2024

Replay -  Les rendez-vous de l’histoire : « La France des Années Folles » Cycle de 5 épisodes

Avec Thierry Soulard

Replay de l’épisode 1 - Cycle Les rendez-vous de l’histoire : « La France des Années Folles » par Thierry Soulard Le 28 juin 1919, l’Allemagne vaincue signe un traité de paix dans la galerie des glaces du château de Versailles. Le terrible premier conflit mondial s’achève, le traité est vécu par l’Allemagne comme un « diktat », une humiliation, et constitue donc un ferment pour le second conflit mondial. Mais pour l’heure, on cherche à s’étourdir et à oublier les horreurs de la guerre. Une parenthèse enchantée s’ouvre, faite de frénésie et de libération. De nouveaux styles et un nouveau monde apparaissent. Art Deco, développement de l’automobile et de l’électroménager, émancipation de la femme, apparition du jazz…Paris est l’épicentre de cette effervescence. Mais la crise de 1929 met fin à cette période idyllique et déjà montent de lourdes menaces… Episode 1 : Les conséquences de la victoire : une nouvelle Europe et une France traumatisée. Le « Bloc national » 1919-1924
Réserver (39 €)

conférence

Le 23 avr. 2024

Replay de l’épisode 1 - Cycle  Les rendez-vous de l’histoire : « La France des Années Folles » par Thierry Soulard

Avec Thierry Soulard

Replay de l’épisode 1 - Cycle Les rendez-vous de l’histoire : « La France des Années Folles » par Thierry Soulard Le 28 juin 1919, l’Allemagne vaincue signe un traité de paix dans la galerie des glaces du château de Versailles. Le terrible premier conflit mondial s’achève, le traité est vécu par l’Allemagne comme un « diktat », une humiliation, et constitue donc un ferment pour le second conflit mondial. Mais pour l’heure, on cherche à s’étourdir et à oublier les horreurs de la guerre. Une parenthèse enchantée s’ouvre, faite de frénésie et de libération. De nouveaux styles et un nouveau monde apparaissent. Art Deco, développement de l’automobile et de l’électroménager, émancipation de la femme, apparition du jazz…Paris est l’épicentre de cette effervescence. Mais la crise de 1929 met fin à cette période idyllique et déjà montent de lourdes menaces… Episode 1 : Les conséquences de la victoire : une nouvelle Europe et une France traumatisée. Le « Bloc national » 1919-1924
Réserver (8 €)

conférence

Le 10 avr. 2024

Replay - Les rendez-vous de l’art: « L’architecture romane, un nouveau langage mystique » - Cycle de 5 épisodes

Avec Thierry Soulard

Replay des 5 épisodes du cycle Les rendez-vous de l’art de Thierry Soulard « L’architecture romane, un nouveau langage mystique » A partir de l’an Mil, un nouveau langage stylistique aux formes puissantes exprime la spiritualité médiévale : l’église construite par l’homme est alors le Corps mystique du Christ et le reflet terrestre de la Jérusalem céleste. Après une période de tâtonnements et d’essais parfois atypiques, s’élabore une conception nouvelle l’architecture, dont chaque élément participe à l’équilibre d’ensemble.Le long des chemins de Saint-Jacques de Compostelle s’élèvent des abbayes où souffle l’esprit roman.
Réserver (39 €)

conférence

Le 09 avr. 2024

Replay de l’épisode 5 - Cycle Les rendez-vous de l’histoire : « Louis XIV, du lever du soleil à son zénith » par Thierry Soulard

Avec Thierry Soulard

Replay de l’épisode 5 - Cycle Les rendez-vous de l’histoire : « Louis XIV, du lever du soleil à son zénith » par Thierry Soulard A la mort de Louis XIII en 1643, les débuts du règne de son fils, âgé de 5 ans, Louis Dieudonné, né tardivement, sont pris dans la tourmente. La régence de la reine Anne d’Autriche, épaulée par le cardinal Mazarin, doit faire face à la fronde des parlementaires et des nobles durant près d’une dizaine d’années, traduisant un absolutisme monarchique encore fragile. En 1654, le jeune Louis XIV est sacré ; Louis XIV, Anne d’Autriche et Mazarin forment alors une « Trinité régnante », selon l’expression d’un contemporain. Le cardinal initie le roi aux affaires de l’Etat, lui enseigne l’importance de la « communication », et du rôle de l’image royale : gouverner, c’est paraître. Louis, qui a connu sa première passion amoureuse, doit néanmoins épouser l’infante espagnole Marie-Thérèse d’Autriche en 1659, afin de nouer une alliance entre les deux plus puissants royaumes européens. A la mort de Mazarin en 1661, Louis gouverne seul avec ses ministres. Le surintendant des finances Nicolas Fouquet finira évincé sous l’habile action de Colbert, qui prend alors une importance de premier plan, développant une politique économique fondée sur le mercantilisme. Mécénat, arts, spectacles, grandes réalisations architecturales assurent la propagande royale, dont Versailles va constituer la cime. Comme son aïeul Henri IV qui multipliait les conquêtes féminines, Louis XIV a une vie amoureuse plutôt mouvementée, ponctuée d’enfants illégitimes… Louis XIV, épaulé par Le Tellier et son fils Louvois, ainsi qu’un remarquable technicien, Vauban, modernise son armée et développe la marine avec l’aide de Colbert. Il peut mener une politique de prestige en Europe, ponctuée par les guerres de Dévolution (1667-1668) et surtout de Hollande (1672-1678) : le monarque est à son apogée, le soleil est à son zénith. « À qui peut se vaincre soi-même, il est peu de chose qui puisse résister. » Louis XIV, Mémoires pour l'instruction du Dauphin. Episode 5 : Les guerres à l’appui de la diplomatie
Réserver (8 €)

conférence

Le 09 avr. 2024

Replay de l’épisode 3 - Cycle Les rendez-vous de l’histoire : « Louis XIV, du lever du soleil à son zénith » par Thierry Soulard

Avec Thierry Soulard

Replay de l’épisode 3 - Cycle Les rendez-vous de l’histoire : « Louis XIV, du lever du soleil à son zénith » par Thierry Soulard A la mort de Louis XIII en 1643, les débuts du règne de son fils, âgé de 5 ans, Louis Dieudonné, né tardivement, sont pris dans la tourmente. La régence de la reine Anne d’Autriche, épaulée par le cardinal Mazarin, doit faire face à la fronde des parlementaires et des nobles durant près d’une dizaine d’années, traduisant un absolutisme monarchique encore fragile. En 1654, le jeune Louis XIV est sacré ; Louis XIV, Anne d’Autriche et Mazarin forment alors une « Trinité régnante », selon l’expression d’un contemporain. Le cardinal initie le roi aux affaires de l’Etat, lui enseigne l’importance de la « communication », et du rôle de l’image royale : gouverner, c’est paraître. Louis, qui a connu sa première passion amoureuse, doit néanmoins épouser l’infante espagnole Marie-Thérèse d’Autriche en 1659, afin de nouer une alliance entre les deux plus puissants royaumes européens. A la mort de Mazarin en 1661, Louis gouverne seul avec ses ministres. Le surintendant des finances Nicolas Fouquet finira évincé sous l’habile action de Colbert, qui prend alors une importance de premier plan, développant une politique économique fondée sur le mercantilisme. Mécénat, arts, spectacles, grandes réalisations architecturales assurent la propagande royale, dont Versailles va constituer la cime. Comme son aïeul Henri IV qui multipliait les conquêtes féminines, Louis XIV a une vie amoureuse plutôt mouvementée, ponctuée d’enfants illégitimes… Louis XIV, épaulé par Le Tellier et son fils Louvois, ainsi qu’un remarquable technicien, Vauban, modernise son armée et développe la marine avec l’aide de Colbert. Il peut mener une politique de prestige en Europe, ponctuée par les guerres de Dévolution (1667-1668) et surtout de Hollande (1672-1678) : le monarque est à son apogée, le soleil est à son zénith. « À qui peut se vaincre soi-même, il est peu de chose qui puisse résister. » Louis XIV, Mémoires pour l'instruction du Dauphin. Episode 3 : « Gouverner, c’est paraître »
Réserver (8 €)

conférence

Le 09 avr. 2024

Replay de l’épisode 2 - Cycle Les rendez-vous de l’histoire : « Louis XIV, du lever du soleil à son zénith » par Thierry Soulard

Avec Thierry Soulard

Replay de l’épisode 2 - Cycle Les rendez-vous de l’histoire : « Louis XIV, du lever du soleil à son zénith » par Thierry Soulard A la mort de Louis XIII en 1643, les débuts du règne de son fils, âgé de 5 ans, Louis Dieudonné, né tardivement, sont pris dans la tourmente. La régence de la reine Anne d’Autriche, épaulée par le cardinal Mazarin, doit faire face à la fronde des parlementaires et des nobles durant près d’une dizaine d’années, traduisant un absolutisme monarchique encore fragile. En 1654, le jeune Louis XIV est sacré ; Louis XIV, Anne d’Autriche et Mazarin forment alors une « Trinité régnante », selon l’expression d’un contemporain. Le cardinal initie le roi aux affaires de l’Etat, lui enseigne l’importance de la « communication », et du rôle de l’image royale : gouverner, c’est paraître. Louis, qui a connu sa première passion amoureuse, doit néanmoins épouser l’infante espagnole Marie-Thérèse d’Autriche en 1659, afin de nouer une alliance entre les deux plus puissants royaumes européens. A la mort de Mazarin en 1661, Louis gouverne seul avec ses ministres. Le surintendant des finances Nicolas Fouquet finira évincé sous l’habile action de Colbert, qui prend alors une importance de premier plan, développant une politique économique fondée sur le mercantilisme. Mécénat, arts, spectacles, grandes réalisations architecturales assurent la propagande royale, dont Versailles va constituer la cime. Comme son aïeul Henri IV qui multipliait les conquêtes féminines, Louis XIV a une vie amoureuse plutôt mouvementée, ponctuée d’enfants illégitimes… Louis XIV, épaulé par Le Tellier et son fils Louvois, ainsi qu’un remarquable technicien, Vauban, modernise son armée et développe la marine avec l’aide de Colbert. Il peut mener une politique de prestige en Europe, ponctuée par les guerres de Dévolution (1667-1668) et surtout de Hollande (1672-1678) : le monarque est à son apogée, le soleil est à son zénith. « À qui peut se vaincre soi-même, il est peu de chose qui puisse résister. » Louis XIV, Mémoires pour l'instruction du Dauphin. Episode 2 : Affermir le pouvoir, avec puis sans Mazarin
Réserver (8 €)

conférence

Le 09 avr. 2024

Replay de l’épisode 4 - Cycle Les rendez-vous de l’histoire : « Louis XIV, du lever du soleil à son zénith » par Thierry Soulard

Avec Thierry Soulard

Replay de l’épisode 4 - Cycle Les rendez-vous de l’histoire : « Louis XIV, du lever du soleil à son zénith » par Thierry Soulard A la mort de Louis XIII en 1643, les débuts du règne de son fils, âgé de 5 ans, Louis Dieudonné, né tardivement, sont pris dans la tourmente. La régence de la reine Anne d’Autriche, épaulée par le cardinal Mazarin, doit faire face à la fronde des parlementaires et des nobles durant près d’une dizaine d’années, traduisant un absolutisme monarchique encore fragile. En 1654, le jeune Louis XIV est sacré ; Louis XIV, Anne d’Autriche et Mazarin forment alors une « Trinité régnante », selon l’expression d’un contemporain. Le cardinal initie le roi aux affaires de l’Etat, lui enseigne l’importance de la « communication », et du rôle de l’image royale : gouverner, c’est paraître. Louis, qui a connu sa première passion amoureuse, doit néanmoins épouser l’infante espagnole Marie-Thérèse d’Autriche en 1659, afin de nouer une alliance entre les deux plus puissants royaumes européens. A la mort de Mazarin en 1661, Louis gouverne seul avec ses ministres. Le surintendant des finances Nicolas Fouquet finira évincé sous l’habile action de Colbert, qui prend alors une importance de premier plan, développant une politique économique fondée sur le mercantilisme. Mécénat, arts, spectacles, grandes réalisations architecturales assurent la propagande royale, dont Versailles va constituer la cime. Comme son aïeul Henri IV qui multipliait les conquêtes féminines, Louis XIV a une vie amoureuse plutôt mouvementée, ponctuée d’enfants illégitimes… Louis XIV, épaulé par Le Tellier et son fils Louvois, ainsi qu’un remarquable technicien, Vauban, modernise son armée et développe la marine avec l’aide de Colbert. Il peut mener une politique de prestige en Europe, ponctuée par les guerres de Dévolution (1667-1668) et surtout de Hollande (1672-1678) : le monarque est à son apogée, le soleil est à son zénith. « À qui peut se vaincre soi-même, il est peu de chose qui puisse résister. » Louis XIV, Mémoires pour l'instruction du Dauphin. Episode 4 : Réformer l’Etat
Réserver (8 €)

conférence

Le 08 avr. 2024

Replay de l’épisode 5 - Cycle Les rendez-vous de l’art : « L’architecture romane, un nouveau langage mystique » par Thierry Soulard

Avec Thierry Soulard

Replay de l’épisode 5 - Cycle Les rendez-vous de l’art : « L’architecture romane, un nouveau langage mystique » Conférencier Intermèdes : Thierry Soulard A partir de l’an Mil, un nouveau langage stylistique aux formes puissantes exprime la spiritualité médiévale : l’église construite par l’homme est alors le Corps mystique du Christ et le reflet terrestre de la Jérusalem céleste. Après une période de tâtonnements et d’essais parfois atypiques, s’élabore une conception nouvelle l’architecture, dont chaque élément participe à l’équilibre d’ensemble. Le long des chemins de Saint-Jacques de Compostelle s’élèvent des abbayes où souffle l’esprit roman. Episode 5 : A l’aube du XIIe siècle, des solutions techniques renouvelées. Des voûtes en berceau brisé, de nouvelles élévations pour mieux diffuser la lumière, un goût de l’exploit et de la démesure, le développement des tympans sculptés.
Réserver (8 €)

conférence

Le 08 avr. 2024

Replay de l’épisode 4 - Cycle Les rendez-vous de l’art : « L’architecture romane, un nouveau langage mystique » par Thierry Soulard

Avec Thierry Soulard

Replay de l’épisode 4 - Cycle Les rendez-vous de l’art : « L’architecture romane, un nouveau langage mystique » Conférencier Intermèdes : Thierry Soulard A partir de l’an Mil, un nouveau langage stylistique aux formes puissantes exprime la spiritualité médiévale : l’église construite par l’homme est alors le Corps mystique du Christ et le reflet terrestre de la Jérusalem céleste. Après une période de tâtonnements et d’essais parfois atypiques, s’élabore une conception nouvelle l’architecture, dont chaque élément participe à l’équilibre d’ensemble. Le long des chemins de Saint-Jacques de Compostelle s’élèvent des abbayes où souffle l’esprit roman. Episode 4 : L’omniprésence du décor. Les recherches sur la plastique murale, les plaques sculptées, le renouveau des chapiteaux. La peinture murale et le vitrail, le goût de la couleur.
Réserver (8 €)

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter pour rester informé et recevoir nos offres en avant-première.

OK

Brochures

Découvrez nos brochures gratuites pour suivre l'actualité de toutes nos marques (sans engagement).

Suivez-nous !

Pour suivre l'actualité d'Intermèdes retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :

INTERMÈDES

Qui sommes-nous ?

L'esprit Intermèdes

Nous contacter

Protection des données et cookies

Conditions de vente

Assurances

Partenaires

Nos gammes

Nous rejoindre

SERVICES

Mon compte

Avantages clients

Programme de parrainage

Recevoir la brochure

Inscription à la newsletter

Devis sur mesure

Offrir un voyage culturel

Groupes, entreprises, CE

Hôtels aéroports

Brochure

Nos voyages culturels

Voyages culturels

Conférenciers

Départs garantis

Offres primos

Nouveautés

Dernières places disponibles

Questions fréquentes

Nos articles et chroniques culturelles

Nos thèmes

Circuit culturel

Séjours culturels

Voyages événements

Voyages Premium - ex-Hémérys

Croisières culturelles

Voyages en train

Tempo, rythme modéré

Voyages en famille

Voyages musicaux

Randonnées

Nature et grands espaces

Grandes expositions

Noël et Nouvel An

Journées culturelles

Voyages sur-mesure

Moyens de paiement

Qualité certifiée

Charte de qualité Fevad
Récompense Open to Dialog 2014
Noté 4,8 sur 5 sur Trustpilot
Groupama Assurance-crédit & Caution
Membre du SETO

© Copyright Intermèdes 2024

Mentions légales

|

Crédits

|

Plan du site