Grand tour d'Islande, la nature brute

Lac gelé - Islande ©iStock
Lac Akureyri - Islande ©iStock
Reykjavik - Islande ©iStock
Thingvellir - Islande ©Intermèdes Voyage
Geysir de Gullfoss - Islande ©iStock
Chutes de Gulfoss - Islande ©Getty Images
Chutes de Barnafoss - Islande ©Getty Images
Le Mont Esja - Islande ©Getty Images
Hvalfjordur - Islande ©Getty Images
Reykholt - Islande ©Getty Images
Sources d'eau chaudes de Deildartunguhver - Islande ©Getty Images
Cascade de Dynjandi - Islande ©Getty Images
Isafjordur - Islande ©Getty Images
Poisson frit - Islande ©Getty Images
Godafoss - Islande ©iStock - fotoVoyager
Ferme de Glaumbaer - Islande ©Getty Images
Chutes d'eau de Svartifoss dans le parc naturel de Skaftafell - Islande - ©GettyImages
Plage de Vik - Islande ©Getty Images
Chutes de Skogafoss - Islande ©Getty Images
Chutes de Seljalandsfoss - Islande ©Getty Images
Landmannalaugar - Islande ©Getty Images
Lac Mývatn - Islande ©Getty Images
Jökulsárlón - Islande ©iStock - pichet_w
Glacier de Vatnajokull - Islande ©Getty Images

Voyage culturel en Islande.

Circuit 15 jours - 14 nuits Offre exclusive >

Points forts

  • une découverte approfondie de la côte ouest ;
  • les magnifiques paysages pour rejoindre Breiðdalsvík ;
  • la découverte de musées pittoresques (musée de la sorcellerie, musée du requin, musée des sagas) ;
  • le panorama des falaises de Látrabjarg.

Introduction détails

Entièrement volcanique, l'Islande est un paradis pour les amateurs de nature. Au cours de ce voyage qui en fera le tour, les geysers, les sources chaudes, les solfatares (fumerolles), les glaciers et les fjords vous procureront la sensation d'être sur Mars ou au Centre de la Terre. Les fables locales vous seront contées à l'heure où l'ombre se peuple d'elfes et de trolls. Selon la légende, cette île, située en bordure du cercle polaire, aurait été découverte bien avant les Vikings par le navigateur massaliote Pythéas au IVe siècle avant notre ère. Il l'aurait baptisée "Thulé".

Itinéraire détails

Carte non contractuelle

Programme détails

1 Vol Paris / Reykjavík

Départ de Paris sur vol régulier. Arrivée dans l'après-midi.
(Environ 50 km)
Nous ferons un tour panoramique de Reykjavík. La capitale de l'Islande peut se targuer d'avoir été fondée par les dieux eux-mêmes. En l'an 874, le chef viking Ingólfur Arnarson, cherchant un établissement définitif sur cette île où il a déjà hiverné à plusieurs reprises, jette à la mer ses "öndvegissúlur", pour courir l'aventure de la mer. Il s'agit de piliers de bois sculpté provenant de sa maison laissée derrière lui, en Norvège. Le courant les entraîne et les échoue dans une vaste crique orientée à l'Ouest. Ingólfur se fie au hasard, qui n'est que l'instrument des dieux, et s'installe définitivement en ce lieu. Il nomme le site d'après les vapeurs d'eau qui créent des brumes permanentes : la "baie aux fumées", soit Reykjavík en vieux norrois. La fondation d'Ingólfur demeura longtemps un simple village. A la fin du XVIIIe siècle, on y recensait environ trois cents habitants. Puis les rois danois, maîtres des lieux depuis le XIVe siècle, décidèrent d'y développer l'économie et d'y implanter les institutions jusqu'alors dispersées sur toute l'île : évêché, parlement et plus tard université, forment le noyau d'une vraie capitale.
Dîner et nuit à Reykjavík.

2 Reykjavík

Nous visiterons ce matin le musée national qui retrace l'histoire de la culture islandaise, du IXe siècle et l'arrivée des premiers colons, jusqu'à nos jours. A travers plusieurs milliers d'objets et de photographies, c'est un voyage dans le temps auquel nous serons conviés, le voyage d'un pays sauvage et authentique.
Déjeuner au restaurant.

Nous découvrirons ensuite le musée maritime, situé dans une conserverie près des quais, aux abords des anciennes baraques de pêcheurs. Ce magnifique musée retrace l'histoire maritime de l'Islande, de l'évolution du matériel de pêche aux techniques de conservation en passant par les différentes embarcations ; c'est le témoignage des difficiles conditions des métiers de la mer qu'il nous sera donné de découvrir.
Dîner libre et nuit à Reykjavík.

3 Le Cercle d'or : Thingvellir National Park, Geysir, Gullfoss, Secret Lagoon

(Environ 350 km)
"Med lögum skal land byggja en med olögum eyda" : C'est par les lois que le pays s'édifiera, c'est dans l'illégalité qu'il périra.
Thingvellir, première étape de la journée, est l'émanation-même de ce principe. C'est ici, en 930, que les Islandais se sont lancés dans une aventure inédite pour une société médiévale : inventer un Etat sans roi, sans police, sans armée, où conflits et difficultés seraient réglés dans le champ clos de l'Assemblée (Althing) par le biais de la loi et de la parole. Le lieu choisi dominait une vaste plaine et s'adossait à une falaise. La puissance des dieux-mêmes semblait s'y faire entendre dans une rumeur que la géologie explique rationnellement de nos jours.
A Geysir, nous découvrirons le site qui a donné son nom au phénomène géologique du geyser, littéralement "jaillisseur" en islandais. L'eau souterraine, lentement chauffée par l'activité géothermique, forme une énorme bulle et lorsque la température dépasse cent degrés, la bulle explose, expulsant l'eau froide de la surface en un jet haut de plusieurs dizaines de mètres. Le Grand Geysir est aujourd'hui pratiquement inactif, mais, juste à côté, nous verrons le Strokkur, "la baratte" projeter l'eau à vingt mètres de haut.
Déjeuner au restaurant.

Le Cercle d'or mène ensuite à la chute d'eau du même nom : Gullfoss, la "cascade dorée". Le nuage d'embruns et les arcs-en-ciel annoncent de loin cette colossale cataracte, tombant par paliers hauts de trente-deux mètres, avant de s'engouffrer dans une gorge profonde de soixante-dix mètres.
Nous poursuivrons la journée par une baignade au Secret Lagoon. Située en pleine nature, cette piscine, la plus ancienne de l'île, est un cadre propice à la détente et au repos. Pour le plus grand confort des visiteurs, le Secret Lagoon offre une eau chauffée naturellement et reconnue pour ses vertus thermales.
Dîner libre et nuit à Reykjavík.

4 Le Vesturland

(Environ 170 km)
Nous prendrons ce matin la route vers le Nord. Après avoir longé les montagnes d'Esja, partiellement formées de rhyolite, roche magmatique de couleur claire, nous suivrons le Hvalfjördur, "fjord des baleines". Ce fjord profond, encaissé entre les montagnes, doit son nom à la présence importante de baleines dans ses eaux qui ont longtemps attiré les chasseurs. Durant la Seconde Guerre mondiale, les Anglais y avaient aménagé une base navale où se constituaient les convois de ravitaillement maritimes à destination de la Russie, en passant par le nord de la Norvège.
Dans la matinée nous marquerons un arrêt à Borganes pour y visiter le musée consacré aux sagas islandaises et plus particulièrement à celle d'Egill, fils de Grímr le Chauve, composée au XIIIe siècle vraisemblablement par Snorri Sturluson.
Déjeuner libre en cours de visite.

Dans l'après-midi, nous rejoindrons Barnafoss, très beau site naturel renfermant une cascade, puis la commune de Reykholt. Ce petit village tient une place à part dans la culture des Islandais car son histoire est liée à celle de Snorri Sturluson (1148-1241), fameux auteur de sagas islandaises, et rédacteur également de L'Edda en prose, sorte de manuel de poésie qui compile les récits de la mythologie nordique. Sur place, nous verrons une piscine du Moyen Age, chauffée naturellement par géothermie, qui lui aurait appartenu et qu'un tunnel reliait à sa demeure. C'est en sortant de ce bain que Snorri aurait été assassiné par les fidèles du roi Haakon de Norvège.
Nous nous rendrons ensuite à quelques kilomètres de là, à Deildartunguhver, où se situent les plus grandes sources chaudes d'Europe. L'eau y jaillit à une température proche de cent degrés, et le débit est tel, plus de cent quatre-vingts litres par seconde, qu'une partie de cette eau est captée puis canalisée par aqueduc sur près de soixante-dix kilomètres pour produire un chauffage par géothermie dans les villes de Borganes et d'Akranes.
Dîner et nuit dans les environs de Reykholt.

5 La péninsule de Snæfellsnes

(Environ 220 km)
Nous découvrirons aujourd'hui la péninsule de Snæfellsnes, surnommée "Islande miniature". Les pêcheurs des villages d'Arnarstapi et d'Hellnar, la plage de sable jaune de Búdir, Djúpalónssandur et son étrange plage de galets au creux d'un cirque de magma offrent tout d'abord l'image d'une Islande riante et prospère. Et ce n'est pas le volcan Snæfellsjökull, dormant depuis mille huit cents ans, qui viendrait troubler une telle carte postale. La calotte glaciaire qui le recouvre est même l'une des plus petites du pays, avec une surface de onze kilomètres carrés. Peut-être est-ce cette modestie qui parut suspecte dans un pays où la nature disproportionne tous ses effets ? Les hommes ont voulu voir dans cette péninsule le "finis terrae" de tous les possibles. Voyant la neige l'épargner en plein hiver, les Vikings la croyaient hantée de puissances occultes au souffle brûlant. Quant aux mystiques d'aujourd'hui, ils assurent que s'y tiennent des réunions d'entités extraterrestres ! Mais c'est à Jules Verne que l'on doit l'explication la plus raffinée du supposé mystère des lieux. En 1864, dans son Voyage au centre de la Terre, il suggère : "Descends dans le cratère du Yocul de Sneffels que l'ombre du Scartaris vient caresser avant les calendes de juillet, voyageur audacieux, et tu parviendras au centre de la terre !". Au cœur de notre planète, le romancier n'imagine pas de magma consumant les audacieux, mais la révélation du devenir des espèces préhistoriques disparues. Plutôt qu'éradiquées par un événement sidéral, elles se sont exilées sous l'écorce terrestre, dans de vastes cavernes où elles ont pu subsister en paix.
Déjeuner libre en cours de visite.

En fin de journée, nous visiterons le musée du requin à Bjarnarhöfn, qui présente une tradition plutôt surprenante et somme toute localisée, celle du "hákarl", la production et la consommation de requin avarié.
Dîner et nuit à Stykkisholmur.

6 Les fjords de l'Ouest et les colonies d'oiseaux de Látrabjarg

(Environ 265 km)
C'est en ferry que nous rejoindrons les fjords de l'Ouest (environ 2h30 de traversée). Sur les cartes, cette vaste péninsule ressemble étonnamment à une pince de crabe dirigée vers le large et l'océan Atlantique. Il s'agit de l'une des régions les plus isolées d'Islande et elle n'est reliée au reste de l'île que part un isthme étroit de sept kilomètres. La côte y est très découpée, offrant une multitude de ports naturels pour les communautés de pêcheurs installées dans la région. En dehors de la pêche, seul l'élevage des moutons procurait traditionnellement une activité aux Islandais vivant sur place.
Nous nous rendrons jusqu'aux falaises de Látrabjarg, à l'extrémité ouest de l'Islande. Cette impressionnante muraille de basalte, haute de plus de quatre cent quarante mètres et s'étendant sur quatorze kilomètres, procure un abri aux innombrables colonies d'oiseaux, qui trouvent là le cadre idéal pour nidifier, faisant de ce lieu un véritable rendez-vous pour les ornithologues. Macareux moines, petits pingouins, mouettes tridactyles, goélands, sternes arctiques, pétrels fulmars et guillemots peuvent y être observés.
Dans l'après-midi, nous ferons un arrêt sur la plage de Skápadalur sur laquelle s'est échoué le baleinier Garðar construit il y a plus d'un siècle en Norvège. Nommé initialement Globe IV, il changea plusieurs fois de mains et de nationalité, jusqu'à ce que, en 1981, il fut jugé inapte à la navigation. Les autorités locales préférèrent l'échouer, plutôt que de le couler comme c'était l'usage à l'époque.
Déjeuner libre en cours de visite.
Dîner et nuit à Patreksfjördur.

7 Dynjandi, Bolungarvík, Ísafjördur

(Environ 210 km)
Nous emprunterons pour partie aujourd'hui la route côtière menant jusqu'à Ísafjördur, capitale de cette région d'Islande. Nous longerons les falaises de basalte noir, refuge qu'affectionnent particulièrement les trolls qu'on dit nombreux à vivre dans cette partie de l'île. Un arrêt à Dynjandi nous permettra d'admirer la magnifique cascade surnommée "cascade de la montagne". (Attention, ce site nécessite le port de chaussures adaptées - un chemin bien aménagé y accède, avec toutefois un peu de dénivelé).
Nous traverserons les petits villages de pêcheurs de Þingeyri, Sudureyri et de Flateyri, dans lequel se situait également une station de baleiniers au début du XXe siècle. Ces villages furent longtemps isolés, sauf par la mer, et les familles devaient vivre en autarcie durant l'hiver. Par manque de terres disponibles, ces communautés furent contraintes de s'établir dans un environnement relativement dangereux. Toutes sont en effet installées sous la menace directe des hautes falaises qui les surplombent. Avalanches et éboulements ont plus d'une fois été à l'origine de catastrophes qui ont endeuillé ces villages.
Dans la petite ville de Bolungarvík, à l'embouchure du grand fjord Ísafjardardjúp qui s'enfonce sur plus de cent vingt kilomètres à l'intérieur des terres, nous évoquerons l'histoire et les légendes de la colonisation islandaise. Selon le Landnámabók, le "Livre de la colonisation", rédigé au XIe siècle dans sa version la plus ancienne, Bolungarvík aurait été fondé vers 940 par un frère et une sœur, Þuríður et Þjóðólfur, originaires de Norvège. Or, selon les légendes locales, ils s'entendaient si mal que lors d'une terrible dispute ils se seraient maudits mutuellement, se transformant l'un en statue de pierre pour que les mouettes y défèquent, l'autre en pierre également, placée là où les vents soufflent les plus forts.
A quelques kilomètres de Bolungarvík, nous nous rendrons sur le site d'Ósvör où des installations traditionnelles de pêcheurs sont établies sur le rivage : cabanes, outils et embarcations...
A notre arrivée à Ísafjördur, nous retrouverons une atmosphère un peu plus urbaine. Avec un peu plus de deux mille six cents habitants, cette ville est la capitale de cette région d'Islande dans laquelle sont concentrés services et commerces. L'aérodrome qui assure des liaisons régulières avec Reykjavík est fâcheusement réputé car sa piste, établie en contrebas des montagnes, contraint les pilotes à raser celles-ci pour se mettre en position avant d’atterrir. Cependant Ísafjördur est d'abord un port de pêche important dont la fondation remonte au IXe siècle ; une histoire pluriséculaire que retrace son musée maritime établi dans un ancien établissement commercial danois du XVIIIe siècle.
Déjeuner libre en cours de visite.
Dîner et nuit à Ísafjördur.

8 Péninsule Nord et la côte de Strandir

(Environ 380 km)
Cette dernière journée consacrée aux fjords de l'Ouest nous mènera dans la péninsule Nord, l'une des plus reculées, où la nature sauvage trouve sa pleine expression. Pratiquement désertique, la région fait la part belle aux parcs nationaux, et un glacier, le Drangajökull, recouvre une partie de l'intérieur des terres. Celles-ci sont constituées de couches superposées de laves basaltiques où les érosions marine, éolienne et glaciaire ont découpé au fil des années des reliefs étonnants. Seule la partie sud du littoral connaît une petite implantation humaine. Le reste de la péninsule, accessible seulement par bateau, n'était fréquenté qu'occasionnellement par les pêcheurs et les baleiniers. La pêche au requin était abondamment pratiquée dans ces eaux. Sa chair était consommée, séchée ou bien faisandée, une spécialité culinaire islandaise que seuls les plus téméraires osent encore découvrir. La graisse de requin, quant à elle, servait à la fabrication d'huile.
Nous ferons une halte dans le village d'Hólmavík sur la côte du Strandir, réputée pour avoir longtemps été un repère de sorciers et un refuge pour les hors-la-loi. Nous en profiterons pour découvrir le petit musée de la sorcellerie. Bon nombre d'histoires locales conservent le souvenir de cette période a priori révolue. Hólmavík conserve également le triste souvenir du massacre d'une trentaine de baleiniers basques échoués sur ses côtes en 1615.
Déjeuner libre en cours de visite.
Dîner et nuit à Laugarbakki.

9 Le nord de l'île

(Environ 315 km)
Nous partirons aujourd'hui pour le nord de l'île, en direction d'Akureyri. Nous découvrirons tout d'abord la péninsule de Vatnsnes depuis laquelle nous profiterons d'un magnifique panorama sur Hvítserkur, impressionnant rocher sur l'eau de quinze mètres de haut, découpé par l'érosion marine.
Nous ferons ensuite un arrêt à Víðimýrarkirkja où se situe une petite église de bois et de tourbe du XIXe siècle, joliment décorée, et qui manifeste la piété et la profondeur de la foi des Islandais. Toujours en activité de nos jours même si les offices s'y font rares, sa fondation est d'origine privée comme la plupart des églises de campagne.
Déjeuner libre.

Nous visiterons ensuite la ferme la plus célèbre d'Islande, Glaumbær. Cette maison en tourbe qui semble se dissimuler entièrement sous la terre fut aménagée en musée. Ses seize salles font d'elle une magnifique illustration de l'habitat islandais du XVIIIe siècle. Le mobilier exposé sur place témoigne des terribles conditions de vie auxquelles les Islandais furent confrontés jusqu'au début du XXe siècle.
Plus loin vers l'Est, au fond de l'Eyjafjördur, le grand fjord du Nord, se dresse Akureyri, à la jonction entre mer, montagnes et rivière. Fondée par les Vikings en 890, elle ne s'est véritablement développée qu'à partir de 1904, date à laquelle l'Islande a obtenu du Danemark la reconnaissance de son autonomie. En cent ans, la population est passée de mille à quinze mille habitants. Surnommée "la capitale du Nord", Akureyri n'en subit pourtant pas les rigueurs du climat, sa position abritée en ferait même plutôt un eldorado végétal. En fin d'après-midi, nous visiterons le jardin botanique.
Puis nous rejoindrons Goðafoss, "la chute des dieux". Après avoir contribué à la conversion des Islandais au christianisme en l'an mil, lors de l'assemblée de l'Althing à Thingvellir, Thorgeir de Ljosavatn aurait jeté les statues des dieux de l'ancienne religion viking abandonnée dans ces impressionnantes chutes d'eau lors de son retour chez lui.
Nous nous arrêterons enfin à Húsavík. Situé sur l'océan Arctique, ce port de pêche fut l'un des premiers lieux occupés par les Vikings en Islande.
Dîner et nuit à Husavik.

10 Ásbyrgi canyon, chutes de Dettifoss, Námafjall, Dimmuborgir, lac Mývatn

(Environ 170 km)
Nous nous rendrons ce matin au cirque d'Ásbyrgi, dont la forme rappelle l'empreinte laissée par un sabot de cheval aux proportions gigantesques, celui d'Odin en l'occurrence, le maître des dieux vikings. Nous poursuivrons notre route jusqu'à Dettifoss, la plus puissante et l'une des plus impressionnantes chutes d'eau d'Europe, au vacarme assourdissant.
Nous atteindrons ensuite à Námafjall, où les fumerolles (solfatares) et les mares de boue qui bouillonnent à 200°C, constituent une étonnante palette de couleurs, avec le jaune et le blanc des dépôts soufrés, le rouge des oxydes de fer, et également des odeurs de soufre que le vent ne parvient pas à disperser.
Puis nous poursuivrons notre route vers les eaux sombres du lac Mývatn. Son nom signifie "le lac des moucherons", car des larves de mouches vivent au fond de ce lac peu profond (trois mètres), et prolifèrent durant l'été, nourrissant les poissons du lac et surtout les cent cinquante mille canards qui nidifient sur ses bords. Le pourtour du lac, d'une superficie de trente-sept kilomètres carrés, l'un des plus grands d'Islande, est un véritable catalogue de phénomènes volcaniques surprenants, propices à toutes les légendes. On raconte d'ailleurs que le lac fut formé par le diable en urinant.
En chemin, des arrêts sont prévus aux pseudo-cratères de Skútustaðir et aux châteaux noirs de Dimmuborgir dont la formation résulte du curage brutal d'un lac de lave en partie solidifié.
Déjeuner libre en cours de visite.
Dîner et nuit dans les environs de Mývatn.

11 Les fjords de l'Est

(Environ 300 km)
Notre route nous mènera aujourd'hui plein Est en passant par l’intérieur des terres jusqu'à notre étape du soir à Breiðdalsvík, au cœur des fjords de l'Est sur la mer de Norvège. Chemin faisant, nous traverserons les superbes paysages du nord-est de l'Islande. Les vulcanologues nomment cette région la Northern Volcanic Zone. Les failles tectoniques de cette région sont en effet très importantes car elles assurent la continuité du mouvement de divergence entre les plaques nord-américaine et eurasiatique, lesquelles s'écartent l'une de l'autre au rythme moyen de deux à trois centimètres chaque année. Ce processus qui structure la géologie de l'Islande marque profondément les paysages d'une partie de l'île.
Nous passerons par Egilsstaðir qui, en dépit de ses quelque mille six cents habitants, constitue la principale ville de cette région. Située à l'intérieur des terres, elle tire son origine d'une ferme fondée à l'époque de la colonisation.
Nous arriverons à Breiðdalsvík en passant par Fáskrúðsfjörður dans laquelle les pêcheurs de morue français venaient faire relâche chaque année. Un hôpital fut même construit sur place pour les soigner, il est aujourd'hui transformé en musée de l'histoire de la pêche à la morue.
Déjeuner libre en cours de visite.
Dîner et nuit dans les environs de Breiðdalsvík.

12 Jökulsárlón et le parc national de Skaftafell

(Environ 340 km)
Nous aborderons aujourd'hui la côte sud de l'Islande en commençant par Jökulsárlón, l'un des sites les plus célèbres du pays. Ce magnifique lac est issu de la fonte d'une immense langue glaciaire provenant du plus grand glacier d'Europe, le Vatnajökull. Ce lac est serti d'icebergs qui attendent de pouvoir passer dans l'océan lorsqu'ils auront suffisamment fondu pour franchir la moraine, cet amas de débris rocheux laissé dans le sillage d'un glacier. Certains d'entre eux sont en partie recouverts de poussière volcanique les faisant ressembler à d'étranges sculptures.
Puis nous nous rendrons au parc naturel de Skaftafell, vaste étendue sauvage émaillée de trois glaciers, extensions de la calotte glaciaire du Vatnajökull, qui s'étend sur un douzième du territoire islandais, et qui recouvre plusieurs volcans très actifs. L'une de ces impressionnantes langues glaciaires est facilement accessible à pied (chemin de randonnée accessible, nécessitant toutefois le port de bonnes chaussures de marche).
Déjeuner libre en cours de visite.
Dîner et nuit dans les environs de Kirkjubaejarklaustur.

13 La côte sud : Vík, Reynisfjara, Dyrhólaey, Skógafoss

(Environ 300 km)
Plus à l'Ouest, le pittoresque village de Vík est célèbre pour sa plage de sable noir et les aiguilles de basalte de Reynisdrangar, dont les formes étonnantes et acérées ne sont pas sans rappeler les vieilles légendes de trolls pétrifiés par le soleil si chères aux Islandais. Nous nous rendrons ensuite à Reynisfjara, une plage située à proximité de Dyrhólaey, constituée de débris et d'alluvions volcaniques, où nous admirerons les remarquables structures d'orgues basaltiques découpées dans la falaise.
Nous marquerons un arrêt aux majestueuses falaises de Dyrhólaey. Hautes de cent vingt mètres et constituées de tuf et de dolérite, elles sont les restes d'un ancien volcan marin que le rivage a rattrapé depuis. Aujourd'hui Dyrhólaey est une réserve naturelle importante pour les oiseaux marins.
Déjeuner libre en cours de visite.

En poursuivant notre route vers l'Ouest, nous passerons à proximité de l'Eyafjallajökull, glacier sous lequel se situe le volcan dont la récente éruption d'avril 2010 a projeté dans l'atmosphère un nuage de cendres qui a notamment gravement perturbé l'espace aérien européen durant plusieurs jours.
Nous visiterons l'écomusée de Skógar dont les collections et les anciennes bâtisses déplacées sur place offrent un aperçu des conditions de vie des Islandais dans cette partie sud de l'île. La cascade de Skógafoss, à quelques centaines de mètres du musée, nous ravira également. Nous ferons ensuite un arrêt aux célèbres chutes d'eau de Seljalandsfoss qui se jettent du haut d'anciennes falaises marines à près de soixante-cinq mètres de haut. (Un sentier permet d’accéder à l'arrière de la cascade, nécessitant toutefois le port de bonnes chaussures de marche).
Dîner et nuit à Flúðir.

14 Landmannalaugar

(Environ 255 km)
Nous passerons ce matin non loin du glacier Mýrdalsjökull, siège du volcan Katla, l'un des plus dangereux d'Islande. Cet itinéraire nous permettra de découvrir des paysages somptueux qui mêlent dans un même panorama champs de lave, glaciers et vallées tortueuses. Nous rejoindrons ainsi Landmannalaugar, un site d'une beauté exceptionnelle. Le paysage tourmenté, forgé par l'activité volcanique, présente des couleurs qui varient du noir au jaune pâle en passant par le rouge et le bleu. Des cratères rougeâtres, des montagnes de rhyolite, des coulées d'obsidienne, des vallons et des champs de cendre côtoient des lacs d'un bleu profond. Une féerie de fumerolles et de solfatares s'échappe dans la vallée que nous explorerons en partie au cours d'une promenade à pied (environ 2 heures aller et retour - prévoir des chaussures confortables).
Déjeuner sous forme de panier-repas.
Dîner et nuit à Hveragerdi.

15 Péninsule de Reykjanes, vol retour vers Paris

(Environ 160 km)
Nous découvrirons aujourd'hui la péninsule de Reykjanes. Après avoir traversé un immense champ de lave couvert de mousse argentée, nous verrons les fumerolles de Seltùn avant d'arriver au lac de Kleifarvatn, né d'une fissure volcanique en partie comblée.
Déjeuner libre en cours de visite.
Transfert à l'aéroport. Vol pour Paris dans l'après-midi.

N.B. : le programme du voyage a été établi selon un itinéraire précis cependant en raison du climat islandais, selon les années, il peut arriver que certaines routes ne soient pas accessibles. Dans ce cas tous les moyens seront mis en œuvre sur place pour trouver une route alternative et respecter au mieux le programme.
Nous vous rappelons que ce circuit et cette destination nécessitent une condition physique satisfaisante et le port de bonnes chaussures de marche, ainsi que de vêtements adaptés (pluie, vent, soleil, éventuellement neige sporadique sur certaines hauteurs).

Le programme proposé est susceptible de connaître de légères modifications en fonction des changements de jours et heures d'ouverture des sites ou de modification des horaires des vols domestiques. Si tel était le cas, tout serait mis en œuvre pour limiter cela à des modifications dans l'ordre des visites, ou, éventuellement, vous proposer des prestations de remplacement de qualité équivalente.

Hébergement détails

En Islande, en raison de l'essor du tourisme ces dernières années, les structures hôtelières sont insuffisantes et relativement modestes à certains endroits. Les chambres sont parfois aménagées avec simplicité et de dimension réduite (en particulier les chambres individuelles).

Hôtels détails

FLUDIR - Icelandair Fludir 3★

Ce petit hôtel d'une trentaine de chambre se situe au cœur du Cercle d'or, non loin de Gullfoss et Geysir, au sud-ouest du pays. Les chambres sont équipées d'une salle de bain privative avec sèche-cheveux, d'une literie hypoallergénique, d'une télévision à écran LCD, d'un téléphone et d'une connexion wifi gratuite. Le restaurant sert des plats confectionnés à partir de produits biologiques, cultivés dans la région. Pour ajouter à l'ambiance chaleureuse, ses murs sont décorés de peintures d'une artiste islandaise reconnue, Tolli.

http://www.icelandairhotels.com/en/hotels/fludir

HUSAVIK - Fosshotel Husavik 3★

Les chambres de cet hôtel, situé au cœur de Húsavík, sont décorées dans un style marin. A quelques minutes à pied du port, cet hôtel offre tout le confort nécessaire : connexion wifi gratuite, restaurant, bar, et des chambres dotées d'une télévision, d'un coffre-fort, d'un mini-bar, d'un nécessaire à thé et café et d'un sèche-cheveux.

http://www.fosshotel.is/hotels/fosshotel-in-the-north/fosshotel-husavik/

LAUGARBAKKI - Laugarbakki

Situé à l'ouest de l'île, non loin d'un rivière et de sources thermales naturelles, l'établissement dispose de 56 chambres toutes équipées d'une salle de bain privative, d'une connexion wifi gratuite, d'un sèche cheveux et d'une télévision. Un bar et un restaurant sont à disposition et proposent des produits locaux et régionaux, des rafraîchissements et des collations.

http://laugarbakki.is/

PATREKSFJORDUR - Flókalundur

Situé à l'extrême nord-ouest de l'île, cet hôtel familial construit en 1996 comprend 15 chambres disposant toutes d'une salle de bain privative. Un bar et un salon avec télévision complètent l'offre de l'établissement tandis que le restaurant propose des plats à base de poissons frais et de viandes de gibier local.

http://www.flokalundur.is/

REYKHOLT - Foss 3★

Situé dans le village de Reykholt, encadré par un paysage de champs de lave, de cascades, de montagnes et de grottes, l'hôtel se compose de 53 chambres, d'un restaurant et d'un bar. Dans toutes les chambres sont à disposition bouilloire et cafetière, une télévision, la connexion wi-fi gratuite, un réfrégirateur ainsi qu'un sèche-cheveux.

http://www.fosshotel.is/hotels/fosshotel-in-the-west/fosshotel-reykholt/

BREIDALSVIK - Blafell

Niché dans les montagnes côtières de Breiðdalsvík, cet hôtel offre un décor rustique avec des murs en bois et un espace cheminée. Toutes les chambres sont équipées d'un coin bureau, d'une télévision ainsi que d'une connexion Wi-Fi.

https://breiddalsvik.is/hotel-blafell/

ISAFJORDUR - Isafjordur Torg 3★

Proche de plusieurs lieux touristiques comme le musée maritime de Westfjord, cet hôtel est situé dans le centre même d'Isafjördur. L'hôtel dispose d'une connexion Wi-Fi gratuite et d'une boutique de souvenirs.

http://isafjordurhotels.is/torg_english/

REYKJAVIK - Klettur 3★

Cet établissement au design contemporain directement inspiré des paysages rocailleux de l'île propose des chambres équipées d'une télévision à écran plat, d'un accès à internet, ainsi que d'un sèche-cheveux. L'hôtel est situé à 2 minutes à pied de la rue commerçante Laugavegur et du terminal de bus Hlemmur.

http://www.hotelklettur.is/

STYKKISHOLMUR - Foss 3★

Cet hôtel situé en bord de mer dispose de chambres lumineuses. Il possède un restaurant qui sert des produits locaux et offre une vue imprenable sur les paysages islandais.

https://www.islandshotel.is/hotels-in-iceland/fosshotel-stykkisholmur

HVERAGERDI - Ork 3★

Idéalement situé pour découvrir le Cercle d'or, ce joli petit hôtel très confortable dispose d'une piscine, d'un sauna, et d'une connexion wifi gratuite dans tout l'établissement.

http://www.hotelork.is/en/

KIRKJUBAEJARKLAUSTUR - Klaustur 3★

https://hotelklaustur.is/?lang=fr

LAC MÝVATN - Sel 3★

http://www.myvatn.is/en/the-hotel

Si l'hôtellerie mentionnée devait être changée, elle le serait pour une hôtellerie de catégorie similaire. Toutefois les services proposés peuvent varier.

Transports détails

Vols sur compagnie régulière Icelandair
Départ Arrivée Vols
Paris - Charles de Gaulle CDG
11/06/2021 - 14:15
Reykjavik KEF
11/06/2021 - 15:40
FI543
Reykjavik KEF
25/06/2021 - 16:00
Paris - Charles de Gaulle CDG
25/06/2021 - 21:35
FI540

Les prestations à bord sont payantes.

Compagnies aériennes alternatives : Transavia, SAS Scandinavian Airlines, Lufthansa

Départ de Province

Si vous souhaitez un départ de province, notre service transport effectuera la recherche la plus adaptée. Selon les destinations, les départs de province s'effectuent soit sous forme de pré et post acheminement vers Paris, soit, pour l'Europe notamment, sous forme de vol direct de votre ville vers le lieu de destination. Consultez notre Service Clients pour une étude spécifique.

Détails du prix détails

Tarifs
En chambre Double (2 personnes, 1 lit double) 5 990,00 € / personne
En chambre Twin (2 personnes, 2 lits séparés) 5 990,00 € / personne
En chambre individuelle supplément +1 375,00 € / personne
Offre exclusive

Si vous vous inscrivez seul tout en souhaitant partager votre chambre d'hôtel et si aucun autre voyageur ne peut partager avec vous, Intermèdes a le plaisir de vous offrir le montant du supplément chambre individuelle.

Taxes aériennes au 27 juillet 2020, comprises dans le prix : 127,00 € dont 57,00 € de taxe d'aéroport

Ce prix est garanti pour un nombre de participants compris entre 13 et 20 personnes. Entre 8 et 12 personnes, nous nous réservons le droit de demander un supplément de prix de 115,00 € par personne. Cet éventuel supplément vous serait demandé plus de 60 jours avant le départ, ou lors de votre inscription si celle-ci intervient à moins de 60 jours.

Ces prix sont indépendants des fluctuations Euro / Couronne islandaise.

Ces prix comprennent :

  • les vols réguliers internationaux ;
  • les taxes d'aéroport ;
  • l'hébergement dans les hôtels mentionnés avec les petits-déjeuners ;
  • la demi-pension, hors boissons, soit quatorze repas
  • un déjeuner sous forme de panier-repas, hors boissons ;
  • les transferts en autocar privé suivant le programme ;
  • l'accompagnement culturel d'un conférencier Intermèdes ;
  • les entrées dans les sites mentionnés dans les programmes ;
  • l'assurance assistance-rapatriement.

Ces prix ne comprennent pas :

  • les repas mentionnés "libres" ;
  • les boissons ;
  • le port des bagages ;
  • les dépenses personnelles ;
  • les pourboires aux guides et chauffeurs ;
  • l'assurance optionnelle annulation, bagages, interruption de séjour.

Informations pratiques

Islande

Formalités pour les ressortissants français : un passeport (ou une carte d'identité) en cours de validité est nécessaire. Si votre carte d'identité a été délivrée entre janvier 2004 et décembre 2013, sa durée de validité, pour les autorités françaises, a été prolongée automatiquement de 5 ans, mais la date de validité inscrite sur le titre ne sera pas modifiée.
Toutefois, les autorités de certains pays ne reconnaissent pas cette extension de validité. De ce fait, si la date mentionnée sur votre carte d'identité est expirée, nous vous recommandons de voyager avec un passeport en cours de validité.

Les non-ressortissants français ou bi-nationaux sont invités à consulter les autorités consulaires afin de vérifier les formalités exigées : ambassade d'Islande - 52, avenue Victor Hugo 75116 Paris - Tel : 01.44.17.32.85 - Site web : http://www.iceland.is/iceland-abroad/fr

Pour tout mineur ne voyageant pas avec ses parents ou voyageant avec un seul de ses parents, une nouvelle réglementation astreint à des formalités particulières publiées sur le site https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F1922. Dans tous les cas de figure, nous vous recommandons d'emporter une copie du livret de famille et lorsque l'enfant ne voyage pas avec ses deux parents une autorisation du deuxième parent. Pour plus de précisions consultez notre Service Clients.

Heure locale : l'Islande est à l'heure de Greenwich (GMT) toute l'année et n'adopte pas d'heure d'été. Le décalage horaire est de 2 heures en moins par rapport à la France en été.

Change : la monnaie locale est la Couronne islandaise (ISK).

Climat : grâce au Gulf Stream, l'Islande jouit d'un climat doux, tempéré, de type océanique, frais en été et plutôt clément en hiver. La température moyenne en juillet à Reykjavik est de 11°C. Durant l'été, les nuits sont claires dans toute l'Islande : le 1er juillet, le soleil se lève à Reykjavik à 3h04 et se couche à 23h57. En février et mars les températures moyennes vont de -5 à 5°C.

Aurores boréales : les aurores boréales (aussi nommées aurores polaires) sont un phénomène climatique qui se produit toute l'année mais qui n'est visible qu'une partie de celle-ci, d'octobre à avril environ, en fonction des conditions météorologiques. Elles sont le résultat d'une interaction entre des particules chargées de vent solaire et la haute atmosphère, et elle se caractérisent par un voile très coloré dans le ciel nocturne (à prédominance verte). Il est très important de noter que pour les prendre en photo, un matériel photographique adéquat est de rigueur : un trépied stable (donc pas trop léger) est fortement conseillé par les spécialistes, ainsi qu'une lampe frontale. N'hésitez pas à envelopper vos appareils dans un sac plastique étanche, afin de parer à toute trace de condensation sur l'objectif. Pensez également à recouvrir les éléments métalliques de votre équipement avec du ruban ou de la mousse. Il n'y a pas d'objectif idéal pour photographier une aurore boréale, mais les grands angles permettent d'inclure des éléments du paysage dans votre photo.

Tenue vestimentaire : en toute saison, nous vous conseillons d'emporter des lainages, un imperméable et des chaussures de marche, ainsi qu'un maillot de bain pour la baignade dans les lagons. En hiver, la température, bien que relativement douce, peut-être ressentie beaucoup plus durement en raison du vent et de la pluie, même en pleine ville. C'est la raison pour laquelle nous vous conseillons d'emporter des vêtements qui soient à la fois imperméables et chauds. Deux solutions d'offrent à vous (et peuvent s'additionner) : prévoir plusieurs couches de vêtements (sous-pull, maillot de corps, caleçon long, etc), type polaires ou thermorégulants, ou bien des vêtements de ski (pantalon de ski, doudoune). Il est également conseillé de se munir de gants polaires (voire également de sous-gants), d'une écharpe et d'un bonnet (ou une chapka). Des chaussures à crampon, imperméables, type après-ski, sont fortement conseillées (en raison de la glace), car les chaussures de randonnées classiques ne sont pas adaptées (ni assez chaudes, ni assez résistantes à l'humidité).

Divers : durant les mois d'été, munissez-vous d'un bandeau pour les yeux si vous souhaitez dormir dans l'obscurité. En effet dans de nombreux hôtels les fenêtres ne disposent pas de volets, et les rideaux peuvent ne pas être totalement opaques.

Electricité : le courant électrique en Islande est de 220 volts, 50 HZ. Les prises sont de type européen.

Téléphone : pour téléphoner en France depuis l'Islande composez le 00 33 suivi des 9 chiffres du numéro de votre correspondant (sans le zéro initial).

Prévisions météorologiques

Nous vous conseillons de consulter les prévisions météorologiques la veille de votre départ sur le site de la chaîne météo ou de météo France.

Informations voyageurs : sécurité et situation sanitaire

Pour chaque pays, le ministère des Affaires Etrangères (http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs) publie des fiches conseils aux voyageurs sur son site internet. Vous y trouverez les dernières recommandations notamment en matière de sécurité, formalités et santé.

Nous vous recommandons fortement de consulter ces sources d'information régulièrement, jusqu'à la veille de votre départ. Nous tenons également ces fiches à votre disposition sur simple demande au 01 45 61 90 90.

Bibliographie

Islande

Ouvrages généraux
- Gérard Lemarquis, Les Islandais, Ateliers Henry Dougier
- Michel Sallé, L'Islande, Karthala
- Alda Sigmundsdottir, Le petit livre des Islandais, Enska textasmidjan
- Jacques Mer, Portrait de l'Islande, Documentation Française
- Elin Palmadottir, Les pêcheurs français en l'Islande, Thélès
- Jean-Loup Avril & Michel Quéméré, Pêcheurs d'Islande, Ouest-France Université
- hor Thordarson & Armann Hoskuldsson, Iceland (Classic geology in Europ), Terra

Guides
- Ouvrage collectif, Islande, Bibliothèque du Voyageur, Gallimard
- Guy Bordin et Alii, Islande : guide de l'île aux volcans, Éditions Marcus
- Régis Boyer, André Sarra-Bournet, Islande, Le Guide, Renaissance du Livre
- Klaus Francke, Islande entre terre et ciel, National Geographic

Histoire de l'Islande et du monde viking
- Jesse Boyck, L'Islande des Vikings, Flammarion
- Gunnar Karlsson, Brève histoire de l'Islande, Mal og menning
- Régis Boyer, L'Islande médiévale, Les Belles lettres
- Régis Boyer, Les Vikings. Histoire et civilisation, Pocket, Plon
- Régis Boyer, L'art viking, La Renaissance du Livre
- Régis Boyer, Yggdrasil. La religion des anciens Scandinaves, Payot
- John Haywood, Atlas des Vikings 789-1100. De l'Islande à Byzance, les routes du commerce et de la guerre, Autrement
- Les Dossiers d'Archéologie, Les Vikings, n°170, 1992
- Yves Cohat, Les Vikings, rois des mers, coll. Découvertes, Gallimard
- Georges Dumézil, Mythes et dieux de la Scandinavie ancienne, Gallimard
- Jean Renaud, Les dieux des Vikings, Ouest-France Université
- Vincent Fournier, Le voyage en Scandinavie. Anthologie de voyageurs (1627-1914), Robert Laffont.

Les sagas, mythes et contes islandais
- Sagas islandaises, traduction de Régis Boyer, Bibliothèque de La Pléiade, Gallimard
- Snorri Sturluson, L'Edda. Récits de mythologie nordique, traduction François-Xavier Dillmann, Gallimard
- Jon Arnason (ed.), Contes populaire d'Islande, Iceland Review
- Régis Boyer, Les sagas islandaises, Payot

Romans
- Jules Verne, Voyage au centre de la Terre, Coll. Classiques, Livre de Poche
- Pierre Loti, Pêcheur d'Islande, Coll. Classiques, Livre de Poche
- Arnaldur Indridason, L'homme du lac, Métailié
- Arnaldur Indridason, La cité des jarres, Métailié
- Kristin Baldursdottir, Karitas, Gaia
- Halldor Laxness, La cloche d'Islande, Aubier Montaigne
- Halldor Laxness, La saga des fiers-à-bras, Anarchasis
- Gunnar Gunnarson, Frères jurés, Fayard
- Hallgrimur Helgason, 101 Reykjavík, Actes Sud
- Jon Kalman Stefansson, Entre ciel et terre, Gallimard

Intermèdes et les Editions Faton, l'éditeur d'Archéologia, des Dossiers d'Archéologie, et des Dossiers de l'Art notamment, sont partenaires. Pour vous procurer les numéros qui vous intéressent, consultez le site des Editions Faton www.faton.fr ou contactez le 03 80 40 41 00.

 11 - 25 juin 2021
A partir de
5 990 €
Tarif TTC par personne
Tarif TTC par pers.
autres dates
Réserver

Circuit de
15 jours

Petit groupe de
8 à 20 participants

Autres départs

 11 - 25 juin 2021
5 990 €
Inscriptions
 ouvertes
 bientôt ouvertes
 sur demande
 closes