De Moscou à Pékin : le Transsibérien

Vue sur le Transsibérien © L'Or des Tsars
Le Transsibérien ©iStock
Le lac Baïkal - Russie ©iStock
L'Or des Tsars - Russie ©Roland Jung
Restaurant à bord du train © L'Or des Tsars
Cabine Supérieure Plus © L'Or des Tsars
Le Transsibérien au bord du lac Baïkal ©Felix Willeke
Voyage culturel en Mongolie ©iStock
Le Temple du Ciel, Pékin - Chine ©iStock
La Cité interdite, Pékin - Chine ©iStock
La Grande Muraille - Chine ©Thinkstock
Cathédrale Saint-Basile, Moscou - Russie ©Istock
Panorama, Kazan - Russie ©GettyImages
Panorama, Lac Baïkal - Russie ©Istock
Panorama, Oulan-Bator - Mongolie ©GettyImages
Yourte sur steppes - Mongolie ©Istock
Steppes de Mongolie ©FOTOLIA
Un jeune archer en Mongolie ©Ross Hillier

Croisière ferroviaire sur le Transsibérien à bord de l'Or des tsars

Croisière 16 jours - 15 nuits

Points forts

  • le kremlin de Kazan, inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO ;
  • pour un meilleur confort, les visites et excursions sont prévues en autocar privé, le groupe est limité à 20 personnes, avec un conférencier Intermèdes au départ de Paris ;
  • les vols directs à l'aller et au retour, avec la compagnie Air France.

N.B. les frais de visa, les pourboires usuels au personnel de bord, au guide local et au chauffeur sont inclus.

Introduction détails

Le Transsibérien est cette voie ferrée qui relie l’Europe à l’Extrême-Orient, et la voie la plus mythique au monde est celle qui relie Moscou à Pékin et qui inclut 5 600 kilomètres du Transsibérien et 2 000 kilomètres du Transmongolien. La construction de ces lignes relève de l'exploit, tant par leurs longueurs, que par la somme d'obstacles naturels surmontés, tels des fleuves et des montagnes. Monter à bord de ce train, c’est découvrir progressivement et sans les tracas des valises à faire et défaire, les richesses naturelles et culturelles des contrées qui relient les deux capitales. La Russie d’abord, avec la plaine européenne où alternent champs et épaisses forêts, l’Oural aux rondeurs boisées, la Sibérie où taïga et steppes sont traversées par de grands fleuves, et bien sûr le surprenant lac Baïkal, blotti au creux des monts du même nom. La Mongolie ensuite avec, au Nord, des collines verdoyantes et habitées, puis la steppe et au Sud les dunes cendrées du désert de Gobi. La Chine enfin où le désert de Gobi laisse à nouveau la place à des collines verdoyantes, et dont la Grande Muraille annonce la Cité interdite de Pékin, somptueux témoins de son brillant passé.
C'est à bord de ce train mythique que nous vous invitons à embarquer...

Itinéraire détails

Carte non contractuelle

Programme détails

1 Vol Paris / Moscou

Vol régulier Paris / Moscou.
A notre arrivée, nous rejoindrons la capitale russe. Depuis la célèbre rue Tverskaïa, nous entamerons un tour panoramique pour apercevoir quelques-uns des monuments emblématiques de la ville : la place Rouge et l'enceinte du Kremlin, l'église Saint-Basile-le-Bienheureux et le théâtre Bolchoï.
Transfert à l'hôtel.
Dîner et nuit à Moscou.

2 Moscou : Kremlin, palais des Armures, galerie Tretiakov, début de la croisière ferroviaire à bord de "L'Or des Tsars"

Nous débuterons notre visite au Kremlin pour découvrir ses places, palais et nombreuses églises. Nous irons admirer notamment les trésors accumulés dans le palais des Armures transformé en musée, qui présente vêtements et objets précieux utilisés par les tsars, cadeaux diplomatiques, œuvres d’art diverses dont quelques œufs de Fabergé. Nous découvrirons également l’intérieur d’une superbe église du kremlin, l’une de celles qui encadrent la place des cathédrales. Puis nous longerons la cathédrale Saint-Basile-le-Bienheureux (visite extérieure), véritable symbole de la ville et l’un des monuments les plus remarquables de l’art russe.
Déjeuner au restaurant.

Nous nous rendrons cet après-midi à la galerie Tretiakov, consacrée à l'art russe. Nous y serons initiés à quelques-uns des plus importants peintres russes, tels Levitan, Verechtchaguine et Perov ; cependant, le musée est surtout connu pour ses icônes. Nous suivrons une présentation passionnante de l'iconostase russe en découvrant les plus grands chefs-d'œuvre des différentes écoles. En particulier, nous verrons la Vierge de Vladimir, de type byzantin, que la légende attribue à saint Luc. Nous découvrirons également le chef-d'œuvre d'Andreï Roublev, la Trinité, icône provenant du monastère de Zagorsk.
Installation à bord du train "L'Or des Tsars". Dîner et nuit à bord du train.

3 Kazan

Nous arriverons à Kazan, capitale de la République du Tatarstan. Officiellement cette ville fut fondée au XIe siècle par des Bulgares, peuple qui apparaît dans l’histoire lors de la dissolution de l'Empire des Huns et qui est parvenu à fonder un empire sur la Volga. Cet empire n’a pas résisté aux hordes tataro-mongoles apparues, quant à elles au XIIIe siècle, et son territoire est intégré au tout nouvel Empire mongol. Ce dernier éclate en 1260 pour donner quatre états mongols. Celui de "La Horde d'or", dont la capitale, Saraï, fondée non loin de l'actuelle Volgograd, contrôle toute la Volga et ses affluents. Avec le temps la Horde d'or s'affaiblit et à son tour, éclate en différents khanats dont celui de Kazan. Les Russes en profitent pour tenter de reconquérir leurs territoires. Et c'est ainsi qu’en 1552 les armées d'Ivan le Terrible prennent la ville après un long siège. Les mosquées sont alors détruites et les cathédrales fleurissent.
La Vieille Ville est très intéressante pour son architecture d'influence à la fois occidentale et orientale. Nous visiterons le Kremlin, l'un des plus beaux de Russie, qui figure sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO, ainsi que la mosquée Koul Charif.
Déjeuner au restaurant en cours de visite.
Dîner et nuit à bord du train.

4 Ekaterinbourg

Après avoir traversé la large rivière Kama et avant d’arriver à Ekaterinbourg, située sur le versant oriental de l'Oural, nous serons passés d'Europe en Asie. Cette montagne qui s'étend sur deux mille kilomètres sans jamais atteindre 1 900 mètres d'altitude, marque la fin de l'immense plaine européenne qui s'étire depuis l'Atlantique sans rencontrer de réels obstacles. Au XIe siècle, la république de Novgorod, dépendante de la Russie kiévienne, s'intéressait déjà à l'Oural, mais l'arrivée des Mongols interrompit sa démarche. Il faut attendre la conquête du khanat de Kazan par Ivan IV, puis celle du khanat de Sibir, ville située au nord d’Ekaterinbourg et qui a donné son nom à la Sibérie, pour commencer à exploiter les richesses de la région : le sel, les fourrures et plus tard les gisements métalliques et minéraux. C’est Pierre le Grand qui, poussé par son désir de faire de son pays une puissance militaire armée, permit la découverte de minerai de fer dans le sud de l’Oural. A partir d’un barrage dont l’eau alimente une forge et divers ateliers, le souverain fonde Ekaterinbourg, ainsi nommée en hommage à sa seconde femme, Catherine Ire. Au XIXe siècle, elle bénéficiera de la construction du Transsibérien.
Arrivée en gare d’Ekaterinbourg.
En 1924, à la mort de Lénine, Ekaterinbourg fut renommée Sverdlovsk d’après le nom du chef bolchevique qui y avait ordonné l'exécution du tsar Nicolas II et de sa famille. Elle a retrouvé, fin 1991, son nom d’origine.
Si le temps nous le permet, nous y visiterons l'église de la Rédemption également appelée l'église sur-le-Sang-Versé.
Déjeuner tardif à bord du train.
Dîner et nuit à bord du train.

5 Novossibirsk

Novossibirsk, capitale de l'oblast du même nom, est située au sud-ouest du district fédéral de Sibérie, dans une région au climat continental. La ville fut fondée sur les rives du fleuve Ob en 1893, et fut rebaptisée Novossibirsk en 1925. La création de cette ville est directement liée au Transsibérien, ou plus exactement au pont qu’il a fallu construire pour le passage de ce train. En effet, l’Ob qui descend des monts Altaï atteint à cet endroit une largeur si remarquable que la construction du pont destiné à l'enjamber fut une entreprise de grande envergure. La fameuse ville universitaire d'Akademgorodok qui devait réunir les plus grands instituts de recherches et attirer les meilleurs savants, se situe à proximité.
Nous ferons un tour panoramique de la ville pour découvrir la place de la fondation de la ville, Krasnyi Prospect, et le grand théâtre, le plus grand édifice d’opéra et de théâtre de Russie, dont le dôme argenté symbolise l’architecture russe du XIXe siècle.
Déjeuner à bord du train.

Dans l'après-midi, nous visiterons le musée d'histoire et d’ethnologie de Novossibirsk.
Dîner et nuit à bord du train.

6 Sibérie : journée de train

Au cours de cette journée prévue sans arrêt, le train poursuivra sa route au-delà du Iénisseï et de la ville de Krasnoïarsk, avant d'arriver le lendemain matin à Irkoutsk. Sur le parcours, nous pourrons admirer des forêts de bouleaux, des petits villages idylliques et des paysages de montagnes impressionnants. La traversée de ces régions sibériennes sera l'occasion de rappeler les difficultés rencontrées par tous ceux, voyageurs, marchands, aventuriers et plus tard exilés, qui circulaient dans une région immense et éloignée de tout, dont les richesses, que nombre de légendes embellissaient, servaient d’appât. Ces hommes devaient d'abord se frayer un chemin à travers la taïga, descendre des cours d'eau agités, se défendre contre les meutes de loups, entrer en pourparlers avec les tribus nomades et, parfois, guerroyer avec elles avant de pouvoir s'emparer de ces richesses.
Cette journée sera également l'occasion de relire Michel Strogoff, le roman de Jules Verne paru en 1875 et écrit spécialement pour la visite du tsar Alexandre II à Paris. Ce roman décrit le périple de Moscou à Irkoutsk de Michel Strogoff, courrier du tsar de Russie. Sa mission est d'avertir le frère du tsar, sans nouvelles de Moscou, de l'arrivée imminente des hordes tartares menées par le traître Ivan Ogareff, en vue d’envahir la Sibérie.
Déjeuner et dîner à bord du train. Les cuisiniers du bord vous présenteront la spécialité "table des tsars".
Nuit à bord du train.

7 Irkoutsk

Située à proximité du lac Baïkal Irkoutsk fut fondée par les cosaques au XVIIe siècle dans le but de contrôler la région. A l’époque, le peuple bouriate était constitué de nomades éleveurs et chasseurs. Les Russes les initient à l'agriculture et à la vie sédentaire tout en mettant la main sur le commerce très lucratif des fourrures précieuses. Ils en expédient tant à Moscou que des rumeurs s’amplifient selon lesquelles les rues d'Irkoutsk pullulent de zibelines.
Au XVIIIe siècle la grande route de Moscou est achevée et assure à Irkoutsk la réputation de grand centre commercial et d'entrepôt de l'est de la Russie : or, sel, mica, bois brut ou de sciage, fourrures, soie et thé de Chine, font sa fortune. Irkoutsk est également un lieu d’exil politique, notamment celui de Décembristes contraints de travailler enchaînés dans les mines de fer, et rejoints pour certains, volontairement, par leurs femmes.
Nous arriverons le matin à la gare d’Irkoutsk située près des rives de l'Angara. Nous commencerons notre découverte par un tour panoramique de la Vieille Ville, puis nous visiterons l'église de l'Exaltation de la Sainte-Croix, le musée des Décembristes, ainsi que le monastère Znamenski fondé au XVIIe siècle quand commence la christianisation de la Sibérie.
Déjeuner au restaurant ou chez l'habitant.
Dîner au restaurant ou chez l'habitant. Nuit à Irkoutsk.

8 Le lac Baïkal

Le lac Baïkal est le plus grand réservoir d’eau douce du monde et cette "perle de Sibérie" possède une faune et une flore uniques et particulièrement riches. La première expédition russe officielle au Baïkal date de 1643 mais les expéditions véritablement scientifiques commencent sous Pierre le Grand. Dès lors on peut établir des cartes et mieux connaître la région, et le lac devient l'objectif de nombreux voyageurs. En 1845 la Société géographique de Russie est créée dans le but d’étudier la nature et la population, et six ans plus tard elle ouvre, à Irkoutsk, sa section sibérienne pour des recherches systématiques sur la Sibérie et le Baïkal.
Nous quitterons Irkoutsk en autocar pour visiter le musée en plein air "Vivre et travailler en ancienne Sibérie" et rejoindre un petit village situé au bord du lac Baïkal fondé pour le commerce des fourrures, poissons et autres productions locales échangées contre des produits venus de Chine, du thé notamment. De là, nous prendrons le bateau pour rejoindre de l’autre côté de l’Angara Port Baïkal où notre train suivra un ancien tracé du Transsibérien qui contourne le lac par le Sud. Le train s’arrêtera pour quelques heures dans un endroit particulièrement agréable sur la rive afin de savourer la majesté du lac.
Déjeuner à bord du train.
Dîner sur la rive (sous forme de pique-nique si le temps le permet).
Nuit à bord du train.

9 Du lac Baïkal à Oulan-Oudé, puis en Mongolie

A bord du train nous remonterons la Selenga jusqu’à son confluent avec l’Ouda. Là se situe la capitale de la Bouriatie, l’ancienne Verkhnéoudinsk fondée elle aussi au XVIIe siècle par des explorateurs russes, parmi des éleveurs et des chasseurs bouriates. Répondant d’abord à des besoins administratifs et militaires, la ville a mis à profit les communications entre Russie, Chine et Mongolie pour devenir un important centre commercial. C'est en 1934 qu'elle est renommée Oulan-Oudé.
Nous ferons un tour panoramique de la ville afin de découvrir les quartiers anciens avec ses maisons en bois et ses églises, puis nous reprendrons le train pour la Mongolie.
Déjeuner à bord du train.
Dîner et nuit à bord du train.

10 La Mongolie : Oulan-Bator

Au cours de cette étape nous quitterons la Russie pour la Mongolie. Ce pays tient son nom de celui d’un groupe tribal entré dans l’histoire au XIIIe siècle avec Gengis Khan, fondateur d’un empire qui s’étendait du Pacifique à la mer Noire. En 1260 l’Empire éclate et une dynastie mongole des Yan règne en Mongolie et en Chine du Nord durant un siècle encore. Puis la Mongolie tombe sous la domination chinoise puis manchoue jusqu’en 1911. Pourtant dès 1638 un khan Khalkha, ethnie mongole dominante au nord du Gobi, nomme son fils aîné "Bogdo Gegen" (Pontife éclairé) des bouddhistes réformés pour éviter la parcellisation du territoire mongol. Ce dernier créé un monastère qui finit par se fixer en un lieu d’où naîtra la ville d'Ourga. En décembre 1911, à la faveur de la révolution chinoise, le huitième Bogdo Gegen se proclame roi d’une Mongolie indépendante et Ourga devient capitale. Les pressions russes et chinoises sont trop fortes. Une révolte populaire menée en 1919 par Sükhe-Bator et Tchoïbalsan aboutit en 1924 à la création de la République populaire de Mongolie. Ourga est rebaptisée Oulan-Bator, la "ville du héros rouge" en hommage à Sükhe-Bator, le "héros à la hache" mort un an auparavant. Cette Mongolie dite "extérieure" par les Chinois qui contrôlent la "Mongolie intérieure" est libérée de la tutelle de Moscou depuis 1991.
Un tour panoramique nous permettra de découvrir Oulan-Bator où la yourte côtoie des constructions de l’époque communiste. Nous visiterons le palais-musée de Bogdo Khan, construit au tout début du XXe siècle par le dernier bouddha vivant ayant régné en Mongolie.
Déjeuner en cours de visite.

Nous visiterons également le musée en plein air du chemin de fer ainsi que le monastère-musée de Choïjin Lama, ensemble de temples construits au début du XXe siècle et qui présente aujourd’hui de nombreux objets d’art et de culte témoins de la culture religieuse et laïque séculaire de la Chine.
Nous assisterons à un spectacle folklorique au théâtre de la ville.
Dîner et nuit à Oulan-Bator.

11 La steppe mongole

Ce matin, nous nous rendrons au monastère de Gandan, encore en activité. Ce haut lieu de la culture bouddhique tant universitaire que populaire (médecine), fondé au XIXe siècle, a partiellement échappé aux destructions du régime précédent.
Puis nous ferons une excursion dans la steppe, à la rencontre des éleveurs nomades de cette région particulièrement riche en edelweiss. C'est dans ce décor naturel majestueux que nous assisterons à une présentation du quotidien des Mongols, de leurs tenues traditionnelles et de quelques-unes de leurs activités sportives.
Déjeuner sous forme de pique-nique.
Retour à Oulan-Bator. Dîner et nuit à bord du train.

12 Gobi : journée dans le train

Nous traverserons aujourd'hui le Dorngov, province du Gobi oriental qui fait partie de la ceinture du désert de Gobi et où l’UNESCO a mis sur pied un programme d’éducation destiné aux femmes nomades qui tirent leurs revenus essentiellement du commerce de produits animaux. En effet le mot "gobi" ne caractérise pas un désert de sable mais toutes sortes de zones plus ou moins désertiques : ainsi les Mongols discernent trente-trois "gobi" différents suivant la nature du sol et sa couleur.
Nous verrons donc se succéder de grandes chaînes de montagnes, de larges plaines, et, près de la frontière, des dunes de sable. Le train fera une halte pour nous permettre d'admirer ces vastes paysages.
Nous atteindrons, vers midi, Erlian située à la frontière chinoise.
Déjeuner au restaurant.

La largeur différente des voies ferrées nous obligera alors à quitter le train russe pour le train chinois, tout aussi moderne et confortable, et à bord duquel nous poursuivrons notre voyage jusqu’à Pékin.
Dîner et nuit à bord du train.

13 Mongolie intérieure, Pékin

Le désert de Gobi se poursuit un moment au-delà de la frontière sino-mongole, en Mongolie intérieure, puis un paysage plus verdoyant et plus habité lui succède. La province de Shanxi, l'un des premiers foyers de la civilisation chinoise, s’annonce avec les premiers témoins de la Grande Muraille destinée à protéger les Chinois contre les invasions nomades. Cette construction fut érigée et restaurée durant plus de deux millénaires et selon diverses techniques. Nous apercevrons Datong, ville de 2,5 millions d’habitants qui fut au IVe siècle la résidence de la dynastie Wei, dont certains bouddhas atteignent dix-sept mètres de haut. Puis nous aborderons le plateau montagneux du Hebei et nous arrêterons quelques instants dans la ville industrielle de Zhangjiakou, développée autour de la porte de la Grande Muraille par laquelle passaient les caravanes de thé.
Enfin, après avoir traversé quelques tunnels creusés dans un paysage particulièrement accidenté, nous atteindrons Pékin, la capitale chinoise, qui fut d’abord celle des Mongols, avant d’être celle des Ming et des Mandchous Qing. Ce nom est une déformation occidentale de Beijing, "capitale du Nord", nom qui lui fut donné en 1421 quand l’empereur Yongle en fait la nouvelle capitale Ming, aux dépens de Nanjing, la "paix du Nord".
Déjeuner au restaurant.

Cet après-midi, nous nous rendrons sur la place Tienanmen, "la plus grande place du monde", aménagée par Mao, dont le mausolée est érigé au sud de celle-ci. Son portrait, au Nord, surmonte la Porte de la paix céleste derrière laquelle se situe la Cité interdite, le plus vaste ensemble de bâtiments anciens de Chine.
Nous découvrirons également les fameux "hutongs" situés au cœur de la ville, ces venelles qui menaient à des puits ou des abreuvoirs, et qui témoignent de la culture mongole qui accorde une importance primordiale au cheval.
Dîner et nuit à Pékin.

14 Pékin : Cité interdite, Temple du Ciel

Nous consacrerons la matinée à la visite de la Cité interdite, ainsi nommée pour être restée inaccessible au commun des mortels durant toute l’époque impériale. Il s’agit d’un complexe palatial commandité par le troisième empereur Ming, au XVe siècle, pour devenir la résidence impériale et qui demeurera jusqu’à la chute de la dynastie Qing en 1911. Elle fut érigée à côté de l’ancien centre politique mongol. Le plan de cette cité et tous les déplacements étaient minutieusement codifiés, et c’est à ces codes que nous serons initiés à mesure que nous pénétrerons dans cet univers architectural chinois fait d’une succession de palais, de jardins, de lieux de cérémonies et de lieux plus intimes, à la mémoire chargée d’évènements
tragiques.
Déjeuner au restaurant.

L'après-midi, nous visiterons le Temple du Ciel dans lequel l’empereur se rendait chaque année pour prier afin d’obtenir des moissons abondantes.
Dîner et nuit à Pékin.

15 La Grande Muraille, tombeaux des Ming

La première partie de la journée sera consacrée à la visite de la Grande Muraille sur le fabuleux site de Mutianyu. Si la construction de cette muraille, ponctuée de tours aux endroits stratégiques, a débuté au Ve siècle avant notre ère, l’essentiel de son tracé remonte à 220 avant notre ère quand le premier empereur de Chine fait prolonger les sections anciennes vers le Nord pour se protéger des nomades. Par la suite la muraille est sans cesse réparée et restaurée jusqu'à l’époque Ming.
Déjeuner en cours de visite.

Sur le chemin du retour vers Pékin nous visiterons un élevage de perles, ainsi que les tombeaux des Ming éparpillés selon un code précis dans un cirque naturel d’une quarantaine de kilomètres carrés et dans lequel on entre par le Sud. Treize des seize empereurs Qing y ont leur tombe, dont Yongle et Wanli, les troisième et treizième empereurs Ming, particulièrement intéressants aux plans historique et architectural.
La journée s’achèvera par un dîner incluant la spécialité de Pékin : le canard laqué.
Nuit à Pékin.

16 Vol de retour à Paris

Transfert matinal à l’aéroport et envol vers Paris.
Arrivée à Paris dans l'après-midi.

Le programme proposé est susceptible de connaître de légères modifications en fonction des changements de jours et heures d'ouverture des sites ou de modification des horaires des vols domestiques. Si tel était le cas, tout serait mis en œuvre pour limiter cela à des modifications dans l'ordre des visites, ou, éventuellement, vous proposer des prestations de remplacement de qualité équivalente.

Hébergement détails

Les hôtels (classification en normes locales) :
- à Moscou, une nuit à l'hôtel Renaissance 4* - www.marriott.com ;
- à Irkoutsk, une nuit à l'hôtel Irkoutsk 3* - www.conference-hotel.com ;
- à Oulan-Bator, une nuit à l'hôtel Bayangol 4* - www.bayangolhotel.mn ;
- à Pékin, trois nuits à l'hôtel Capital 5* - www.capitalhotel.com.cn.

Bateau détails

TRANSSIBERIEN Moscou Pékin

Le Transsibérien

Le train spécial "Or des Tsars" vous mènera de Moscou jusqu'à la frontière chinoise. Il est configuré de la façon suivante : une locomotive, un fourgon (contenant les réserves alimentaires et le générateur), un wagon pour le personnel, et les wagons voyageurs. La longueur maximale autorisée est de vingt-et-une voitures, pouvant ainsi accueillir jusqu'à deux cents passagers.
Le Transsibérien est commercialisé sur le marché européen. Vous côtoierez une clientèle internationale et les annonces et commentaires à bord se feront en plusieurs langues.

Descriptif des cabines (compartiments)

  • Catégorie II - Classique : chaque compartiment dispose de deux lits bas (chacun 70 x 190 cm), d'une fenêtre donnant sur l’extérieur et d'une tablette. On compte neuf compartiments par voiture. Un cabinet de toilette et un WC sont situés à chaque extrémité du wagon. Une douche est disponible tous les deux à quatre wagons.

  • Catégorie II - Supérieure : chaque compartiment dispose de deux lits bas (chacun 67 x 187 cm), d'une fenêtre donnant sur l’extérieur et d'une tablette. On compte huit ou neuf compartiments par voiture. Récemment rénovés, ils se distinguent par un nouveau style nostalgique modernisé. Un cabinet de toilette et un WC sont situés à chaque extrémité du wagon. Une douche est disponible tous les deux à quatre wagons.

  • Catégorie II - Supérieure Plus : identique à la catégorie Standard supérieure et récemment restaurée, cette catégorie de cabines dispose d'un aménagement moderne. Chaque wagon a son propre compartiment de douche.

  • Catégorie III - Nostalgie Confort : le décor de ces voitures nouvellement construites inspire la nostalgie de la Russie impériale. Les huit compartiments de chaque voiture disposent chacun de deux lits superposés (chacun 80 x 185 cm), un siège, une fenêtre donnant sur l’extérieur et une petite table. Entre deux compartiments se trouve un cabinet de toilette avec une petite douche à main. Un WC est situé à chaque extrémité de la voiture.

  • Catégorie IV - Bolchoï : voiture à six compartiments, chacun pour deux personnes avec deux lits superposés (lit inférieur : env. 110 x 187 cm, lit supérieur : env. 80 x 176 cm). Le compartiment offre en plus un siège, une table et une petite armoire. Chaque compartiment dispose de sa propre salle d'eau, avec WC, lavabo et douche, peignoirs, pantoufles et sèche-cheveux. Dans cette catégorie, les boissons (eau, thé, café, soft, vin, bière, liqueur) sont gratuites.

  • Catégorie V - Bolchoï Platinum : voiture à cinq compartiments, plus spacieuse que la catégorie Bolchoï, avec deux lits superposés (lit inférieur : env. 120 x 184 cm, lit supérieur : env. 82 x 174 cm). Le compartiment offre en plus un siège, une table et une petite armoire. Chaque compartiment dispose de sa propre salle d'eau avec WC, lavabo et douche, peignoirs, pantoufles et sèche-cheveux. Dans cette catégorie, les boissons (eau, thé, café, soft, vin, bière, liqueur) sont gratuites.

Le train chinois, une nuit : le train est privatisé. Chaque compartiment est composé de quatre couchettes confortables bien que rustiques. Attention, pas de douche, ni de cabinet de toilette privé dans ces compartiments, ni de "voiture-douche" pour cette unique nuit entre Erlian et Pékin, cependant des cabinets de toilette sont à votre disposition à chaque extrémité des wagons. La cabine single n'est pas garantie pour cet unique trajet.

NB : il arrive que le gouvernement chinois décide que tous les trains spéciaux soient réservés pour des utilisations gouvernementales. Dans ce cas la nuit sera prévue à hôtel et le trajet se fera en car.

Transports détails

Vols sur compagnie régulière Air France
Départ Arrivée Vols
Paris - Charles de Gaulle CDG
24/07/2021 - 09:25
Moscou (Sheremetyevo) SVO
24/07/2021 - 14:15
AF1154
Pekin PEK
08/08/2021 - 09:05
Paris - Charles de Gaulle CDG
08/08/2021 - 14:05
AF125

Compagnies aériennes alternatives : Aeroflot, KLM, Lufthansa

Départ de Province

Si vous souhaitez un départ de province, notre service transport effectuera la recherche la plus adaptée. Selon les destinations, les départs de province s'effectuent soit sous forme de pré et post acheminement vers Paris, soit, pour l'Europe notamment, sous forme de vol direct de votre ville vers le lieu de destination. Consultez notre Service Clients pour une étude spécifique.

Détails du prix détails

Tarifs des catégories de cabines, par personne Single 2 pers. 3 pers. 4 pers.
Catégorie II - Classique 11 940,00 € 9 290,00 €
Catégorie II - Standard Supérieure 12 620,00 € 9 670,00 €
Catégorie II Plus - Supérieure plus 13 140,00 € 10 190,00 €
Catégorie III - Nostalgie Confort 17 040,00 € 12 190,00 €
Catégorie IV - Bolchoï 22 345,00 € 15 470,00 €
Catégorie V - Bolchoï Platinum 25 660,00 € 17 680,00 €

Taxes aériennes au 29 avril 2020, comprises dans le prix : 210,00 € dont 80,00 € de taxe d'aéroport

Supplément pour cabines doubles à usage individuel :
- catégorie II - Classique : 2 575 euros ;
- catégorie II - Supérieure : 2 870 euros ;
- catégorie II - Supérieure Plus : 2 870 euros ;
- catégorie III - Nostalgie Confort : 4 710 euros ;
- catégorie IV - Bolshoï : 6 690 euros ;
- catégorie V - Bolshoï Platinum : 7 780 euros.

Les cabines doubles à usage individuel sont en nombre très limité et sont soumises à disponibilité lors de la réservation.

Ces prix comprennent :

  • les vols internationaux ;
  • les taxes d'aéroport ;
  • un autocar privé pour les transferts aéroport / hôtel / aéroport, ainsi que pour le programme de visite ;
  • le train : huit nuits à bord du Transsibérien "L'Or des Tsars" et une nuit à bord du train chinois ;
  • l'hébergement : six nuits en hôtels 3*, 4* et 5* ;
  • la pension complète, hors boissons ;
  • l'accompagnement culturel d'un conférencier Intermèdes, ainsi que de guides locaux francophones ;
  • les entrées dans les sites mentionnés au programme ;
  • tous les pourboires aux guides locaux, chauffeurs, et personnel de bord ;
  • l'obtention des visas par nos soins ;
  • l'assistance rapatriement.

Ces prix ne comprennent pas :

  • les boissons ;
  • les dépenses personnelles ;
  • le port des bagages ;
  • l'assurance optionnelle bagages, annulation et interruption de séjour.

Conditions spécifiques d'annulation :
- au-delà de 92 jours avant le départ : 15 % du montant total du voyage ;
- entre 91 et 42 jours avant le départ : 45 % du montant total du voyage ;
- entre 41 et 11 jours avant le départ : 80 % du montant total du voyage ;
- entre 10 et 2 jours avant le départ : 90 % du montant total du voyage ;
- moins de 2 jours avant le départ : 100 % du montant total du voyage.

Compte tenu des conditions spécifiques d'annulation pour ce voyage, un deuxième acompte de 3 800 € sera à régler 95 jours avant le départ, soit le 21/04/2020, et le solde 60 jours avant le départ, soit le 26/05/2020.

Informations pratiques

Formalités pour les ressortissants français : un passeport (valide 6 mois après la date de retour avec 5 pages vierges) est nécessaire, ainsi qu'un visa pour chaque pays traversé. Nous nous chargeons de l'obtention des visas pour les ressortissants français. Pour cela, votre passeport vous sera demandé 2 mois avant le départ et vous sera remis à l'aéroport le jour du départ.
A l'arrivée en Russie, la douane vous remettra un document précisant votre date d'arrivée, à conserver précieusement jusqu'au départ.

Heure locale : le territoire de la Russie couvrant onze fuseaux horaires, l'heure locale est déterminée en fonction de l'appartenance de la région aux fuseaux horaires correspondants. Moscou et Saint-Pétersbourg sont dans le même fuseau horaire, avec 1 heure de décalage par rapport à Paris en été. A Irkoutsk et à Oulan Bator, le décalage horaire est de 7 heures. En Chine, il est de 6 heures.

Climat et températures : le climat continental de cette partie du monde est plus contrasté que celui de la France. Au mois de juin et septembre, à Moscou la température moyenne est de 20°C, à Irkoutsk 20°C en juin et 15°C en septembre, et à Pékin de 30°C. Cependant en Russie et en Mongolie, même en plein été, la température peut n'atteindre que 10°C et les pluies peuvent être fréquentes. Il est préférable de prévoir un imperméable et un pull-over, notamment en raison de l'air conditionné des hôtels dans lesquels un châle ou une veste sont bienvenus.
Le chemin du Transsibérien est situé entre 800 et 1500 mètres d'altitude (le maximum se situe aux environs d'Oulan Bator).

Bagages : Nous vous conseillons de prendre un bagage souple pour faciliter son rangement à bord des trains. En plus de votre bagage principal, prévoyez un petit sac de voyage pour les séjours dans les hôtels.

Santé : aucune vaccination n'est obligatoire mais il est préférable d'être à jour des rappels de vaccination. Il est recommandé de ne pas boire d'eau du robinet et de ne pas manger de fruits non pelés. Outre vos médicaments si vous suivez un traitement, emportez une petite pharmacie de voyage pour les soins de première nécessité (remèdes contre les embarras gastriques, antalgiques, aspirine, médicaments contre le rhume et la grippe, et éventuellement un tube de vitamines). Prévoir également un répulsif anti-moustiques.

Souvenirs : en Russie, quelques idées : objets en bois, tableaux, poupées gigognes (matriochkas), boîtes en laque, bijoux en ambre, vodka, châles de laine imprimés... Depuis 2008, l'importation du caviar est interdite pour préserver l'esturgeon sauvage qui est menacé de disparaître. L'acheter illégalement peut entraîner des problèmes à la douane. D'autre part l'exportation des objets d'art doit être autorisée par le ministère de la Culture. Nous vous déconseillons d'acheter la vodka dans la rue et les petits kiosques, bon marché mais de mauvaise qualité. De même, évitez d'acheter peintures ou antiquités ailleurs que dans les magasins autorisés pour la vente à l'exportation. Les douaniers à la sortie du pays peuvent vous demander les justificatifs et les factures correspondants et confisquer les objets.
En Chine, les prix sont fixes dans les magasins d'Etat mais il est conseillé de marchander sur les marchés libres. On peut trouver une quantité impressionnante d'objets en jade ou laque.

Change :
- en Russie, la monnaie utilisée est le Rouble. A ce jour (octobre 2019) ,1 euro = 71 roubles (RUB). Le Rouble fluctue énormément. Le change ne peut donc s'effectuer qu'à l'arrivée dans le pays, au bureau de change de l'aéroport et dans les grands hôtels des villes où vous séjournez, ainsi que dans les différents distributeurs automatiques des grandes villes ;
- en Mongolie, la monnaie utilisée est le Tugrik. A ce jour (octobre 2019) : 1 euro = 2 920 tugrik (MNT) ;
- en Chine la monnaie utilisée est le Yuan. Il existe des billets de 1, 2, 5, 10, 50 et 100 yuan. A ce jour (octobre 2019) : 1 euro = 7,8 yuan (CNY) ;
- A bord de "L'or des tsars", vous pourrez régler vos achats en Euro ou en Dollar.
Nous vous conseillons d'emporter des euros ou des dollars (si vous en avez en votre possession) afin de changer en fonction de vos besoins. Les chèques de voyage sont acceptés en Russie mais sont d'un usage peu pratique. Les principales cartes de crédit sont acceptées uniquement dans les grands hôtels en Mongolie et dans les grands magasins et grands hôtels en Russie et en Chine.

Photo :
- en Russie, tous les appareils photos, caméras, films sont autorisés. Il faut cependant prévoir des réserves de pellicules et piles en quantité suffisante car il est parfois difficile de s'approvisionner durant le trajet ;
- en Mongolie, les photos et vidéos sont interdites à l'intérieur des monastères et temples. Vous pouvez néanmoins prendre des photos de l'extérieur mais ne tentez pas de photographier les gens contre leur gré. Il est préférable de demander l'accord des personnes qui vous voudriez photographier ; en cas de refus, ne vous formalisez pas, il peut s'agir de réticences d'ordre religieux ;
- en Chine, l'usage de caméscopes professionnels est interdit.

Pourboires : ils sont une véritable institution à bord du train et dans chaque pays traversé. Pour plus de confort, ils ont été inclus au prix du voyage et représentent environ 70 € par personne, répartis entre les différents services : contrôleurs, chefs de wagon, cuisiniers, serveurs, chef de restaurant, guides, chauffeurs, médecin de bord, électricien...

Électricité :
- en Russie, le courant est de 220 volts. Les prises sont en principe identiques à celles que l'on trouve en France. Par précaution, il est préférable d'emporter avec vous un adaptateur pour prises américaines, car dans certains hôtels, il sera indispensable pour vos petits appareils électriques ;
- en Chine et Mongolie, le courant est également de 220 volts mais les fiches plates sont les plus répandues. Un adaptateur international vous sera utile ;
- à bord du train, des prises 220 volts sont disponibles dans chaque wagon. N'hésitez pas à demander au personnel de bord de vous les montrer.

Téléphone :
- depuis la Russie, téléphoner en France : 8 10 33 + les neuf chiffres du numéro de votre correspondant (sans le zéro initial).
La plupart des grands hôtels et les aéroports sont équipés de cabines automatiques internationales avec paiement par télécartes, en vente au bureau de service des hôtels (de 20 à 40 €) ;
- pour appeler la France depuis la Mongolie, composer 00 33 puis les 9 chiffres du numéro de votre correspondant (sans le zéro initial). Pour appeler en Mongolie depuis la France, composer le 00 976 suivi de l'indicatif régional (le 11 pour Oulan Bator) sans le 0 qui le précède + le numéro de votre correspondant ;
- pour les appels depuis la Chine vers la France la facturation commence à partir de la première sonnerie d'attente. Il est plus avantageux de téléphoner avec une carte téléphonique que vous pourrez vous procurer dans la plupart des hôtels.

Prévisions météorologiques

Nous vous conseillons de consulter les prévisions météorologiques la veille de votre départ sur le site de la chaîne météo ou de météo France.

Informations voyageurs : sécurité et situation sanitaire

Pour chaque pays, le ministère des Affaires Etrangères (http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs) publie des fiches conseils aux voyageurs sur son site internet. Vous y trouverez les dernières recommandations notamment en matière de sécurité, formalités et santé.

Nous vous recommandons fortement de consulter ces sources d'information régulièrement, jusqu'à la veille de votre départ. Nous tenons également ces fiches à votre disposition sur simple demande au 01 45 61 90 90.

Bibliographie

Bibliographie Transsibérien
- Sibir, Moscou-Vladivostok, Danièle Sallenave, Gallimard ;
- A travers la Sibérie, Wenyon Ch., Olizane ;
- Lac Baikal, visions de coureurs de Taïga, Tesson S, Gloisque T., Transboréal ;
- Seule sur le Transsibérien, Dunbar G., Transboréal ;
- Un printemps en Sibérie, De Gouvenain M., Actes sud ;
- Michel Strogoff, Jules Verne. Le Livre de Poche ;
- A Marche Forcée, Rawicz S., Phebus ;
- L'Axe du Loup, Tesson S., Pocket ;
- Transsibérien, D. Fernandez, Grasset ;
- Guide Lonely Planet, Transsibérien.

Bibliographie Russie
Histoire
- Les Grandes Dates de la Russie et de l'URSS, Larousse ;
- Pierre Le Grand - Catherine II- Henri Valloton, Arthème Fayard ;
- Pierre Ier - Catherine II - Nicolas II - Henri Troyat, Poche ;
- Histoire de la Russie des origines à 1996 - Riasanovsky, Nicholas V., Robert Laffont, « Bouquins », Paris ;
- La Russie Médiévale, Jean Pierre Arrignon, collection guide des civilisations, Les Belles Lettres ;
- Russie, Jean Pierre Arrignon, collection Culture Guides, PUF.

Art
- L'Art russe - Louis Reau, Marabout Université ;
- L'Art russe - Citadelles ;
- Histoire de l'art russe des origines à la fin du XVIIe siècle - M.Alpatov, Flammarion.

Voyages
- Anthologie des voyageurs français aux XVIIIe et XIXe siècles - Claude de Greve, Bouquins, Robert Laffont

Littérature (quelques œuvres particulièrement marquantes conseillées par nos conférenciers)
- La Dame de pique - Eugène Onéguine - Alexandre Pouchkine ;
- L'Idiot- Les Frères Karamazov - Crime et châtiment - Fiodor Dostoievski ;
- Anna Karénine - Guerre et paix - Résurrection - Léon Tolstoi ;
- Les Âmes mortes- Le Révizor - Nicolas Gogol ;
- La Cerisaie - Les Trois Sœurs - Oncle Vania - Anton Tchekhov ;
- La Lumière des Justes (La Barynia, Les Dames de Sibérie...etc) - Henri Troyat.

Éditions Faton
- Dossiers d'Archéologie n°270 - Russie, carrefour de l'homo sapiens
- L'Objet d'art N°348 - La nouvelle aile du musée de l'Ermitage
- L'Objet d'art N°363 - Chefs-d'œuvre du musée des armures du Kremlin
- L'Objet d'art N°353 - Chefs-d'œuvre de l'icône dans l'histoire de la Russie
- Arts sacrés n°4 - Sainte Russie, mars/avril 2010
- Religions & Histoire n°4 - Religions de Russie

Bibliographie Mongolie
- Trésors de Mongolie, M. Beguin, RMN ;
- Histoire et architecture des temples et monastères de Mongolie, I. Charlieu, CTHS ;
- Mongolie, Rêve d'infini, Collectif, la Martinière ;
- Mongolie, espaces infinis, E. Dehau, G. Naef ;
- Mongolie : racines nomades, G. Domens & R. Fasseur, Cacimbo ;
- Mongolie : pays d'ombres et de lumières, G. Lacaze & C. Borel, Olizane ;
- Le désert du Gobi, Carnet de voyages en Mongolie, M. Schneider, Autrement ;
- La Mongolie, J. Thevenet, éd. Karthala ;
- Mongolia, B. Carvhalo, éd. Métaillé ;
- Le Loup Bleu, le roman de Gengis Khan, Y. Inouë, coll « Picquier poche ».

Articles parus dans les dossiers d'Archéologie
- Les gravures rupestres de Mongolie, n° 165
- Trésors de Mongolie, exposition au musée Guimet, n° 296
- Mongolie : les premiers turcs de l'histoire, n°297
- A Tamsagbulag, les premiers paysans de Mongolie, n° 354

Bibliographie Chine
Arts
- Trois mille ans de peinture chinoise, Philippe Picquier ;
- Vide et plein, le langage pictural chinois, François Cheng, Le Seuil ;
- L'Art en Chine - La Résonance Intérieure, Escande Yolande, Hermann.

Échanges culturels entre l'Europe et la Chine
- Chine et christianisme, Action et Réaction, Granet Marcel, Gallimard ;
- France-Chine, quand deux mondes se rencontrent, Muriel Détrie, coll. Découvertes, Gallimard.

Littérature chinoise
- Peuples et civilisation, Gentelle Pierre, la découverte et Syros ;
- Chine, culture et traditions, Jacques Pimpaneau, Philippe Picquier ;
- Les Chinois, Claude Larre, Auzou ;
- Le Monde chinois, Gernet Jacques, Armand Colin ;
- La Chine, collectif, coll. histoire universelle, Evergreen.

Blog

Intermèdes et les Editions Faton, l'éditeur d'Archéologia, des Dossiers d'Archéologie, et des Dossiers de l'Art notamment, sont partenaires. Pour vous procurer les numéros qui vous intéressent, consultez le site des Editions Faton www.faton.fr ou contactez le 03 80 40 41 00.

 24 juil. - 8 août 2021
Départ garanti
A partir de
9 290 €
Tarif TTC par personne
Tarif TTC par pers.
Offre Primo
150 €
jusqu'au 26/11/20

Croisière de
16 jours

Petit groupe de
8 à 20 participants

Autres départs

 24 juil. - 8 août 2021
Départ garanti
Offre Primo
9 290 €
Inscriptions
 ouvertes
 bientôt ouvertes
 sur demande
 closes