Aucun article
Votre panier est vide

Conférences culturelles

Grâce à votre compte (gratuit) sur notre site, vous pouvez :

  • accéder aux enregistrements (audio) des conférences passées,
  • écouter la conférence directement sur le site,
  • télécharger le fichier mp3 d'une conférence pour l'écouter plus tard.

_____________________________________________________________________________________________________________

Les enregistrements des conférences de l'automne n'ont pas pu être mis en ligne pour des raisons techniques. Nous mettons tout en œuvre pour y remédier dans les meilleurs délais et vous prions de bien vouloir nous en excuser.

Conférences en version audio

Conférences
Conférences culturelles
Cycles de conférences
1 2 3 4 5
jeu. 28 novembre 2019
17:00 - 19:00

Robert Campin dit le Maître de Flémalle, le précurseur, à l’occasion de l’exposition « Van Eyck, une révolution optique » à Gand

Le maître de Flémalle, identifié très probablement avec Robert Campin peintre de Tournai, est le précurseur du nouveau réalisme flamand. Il inscrit ses représentations sacrées dans le cadre quotidien, traduisant la nouvelle spiritualité en vigueur. Les objets usuels prennent une signification théologique cachée. La perception spatiale est marquée dans un espace restreint par le sens du volume et de la plastique, inspiré par la sculpture.

mar. 26 novembre 2019
14:30 - 16:30

Donald Trump : America First

Donald Trump est un homme d’affaires, un animateur de télévision puis un homme d’Etat américain qui devient Président des États-Unis le 20 janvier 2017. Son élection est intéressante car elle montre la profonde division entre les côtes est et ouest des États-Unis, favorables à Hillary Clinton et l’Amérique profonde centrale où dominent des américains qui se perçoivent abandonnés par les élites. « America First » est un slogan qui répond directement à ces populations. Nous expliciterons les conséquences de ce slogan sur la politique intérieure et extérieure du pays.

lun. 25 novembre 2019
17:00 - 19:00

La question libyenne, des origines à nos jours

Peuplée de clans et tribus, la Libye fut convoitée par la Grèce et Rome. L’islam a fait d’elle la base de ses conquêtes en Afrique du Nord et au Sahel, mais la réalité tribale a toujours été au cœur de son fonctionnement social et politique. Oubliée durant des siècles puis convoitée surtout par l’Italie au XIXe siècle, la Libye entre dans l’ère moderne avec la Seconde Guerre mondiale. Elle passe de la courte monarchie à la Jamahiriya (République du Peuple selon Kadhafi) pour arriver au drame actuel qui frappe lourdement cette terre.

jeu. 21 novembre 2019
17:00 - 19:00

Autour des très Riches Heures du duc de Berry, les prémices d’un nouveau style à l’occasion de l’exposition « Van Eyck, une révolution optique » à Gand

Les Très Riches Heures du duc de Berry sont emblématiques du nouveau style du début du XVe siècle. Dans le contexte du gothique international se mêlent des influences flamandes et italiennes : le goût de la préciosité des matières, les influences antiquisantes des draperies et des modelés, la perception spatiale. On retrouve ces influences sur le retable de Melchior Broederlam ou les sculptures de Claus Sluter à la chartreuse de Champmol de Dijon.

mar. 19 novembre 2019
14:30 - 16:30

Leonard de Vinci à l’occasion de l’exposition au Louvre

Léonard s’affirme comme le peintre le plus original et le plus doué de la Florence de Laurent le Magnifique, qui pourtant n’a pas su le retenir. En 1482, Léonard trouve en Ludovic le More un mécène digne de lui. Restant à son service dix-sept années, Léonard conçoit la gigantesque statue équestre de Francesco Sforza, repense le plan de Milan, ordonne les fêtes de la cour, peint la Cène, la Vierge aux rochers. A la chute de son protecteur, la carrière de Léonard devient plus erratique, entre Venise, Florence et Ambroise. A l’occasion du cinquième centenaire de la mort de Léonard, le Louvre organise une grande rétrospective.

lun. 18 novembre 2019
17:00 - 19:00

L'âge d'or de la peinture anglaise à l’occasion de l’exposition au musée du Luxembourg

L’exposition « L’Âge d’or de la peinture anglaise » débute par la confrontation entre la peinture intellectuelle de Joshua Reynolds (1723-1792), premier président de la Royal Academy of Art et l’instantanéité et l’aisance picturale de Thomas Gainsborough. Tous deux renouvellent l’art britannique et ont stimulé la nouvelle génération de peintres vers de nouveaux sommets. Soutenue par le roi, mais aussi et surtout par les riches commerçants et les premiers grands industriels, la peinture britannique porte  un nouveau regard sur l’enfance, représente la famille dans une intimité décontractée et témoigne d’une nouvelle compréhension de la nature pleine de sensibilité et d’émotion.

jeu. 14 novembre 2019
17:00 - 19:00

Leonard de Vinci et la théorie de la peinture

Léonard n’est pas à proprement parler un théoricien, pas au sens strict d’un Léon Battista Alberti, mais il est un peintre et théorise donc ce qu’il fait. La peinture traite du visible, les peintres ont donc besoin de la science qui leur permet de mieux comprendre ce qu’ils représentent. Mais, contrairement aux sciences géométriques et mathématiques de l’esprit, la peinture est également une praxis. La main, donc l’art, a sa part. Et la peinture ne se contente pas de copier la nature, elle l’enrichit de personnes irréelles, de paysages introuvables. Science et art, pensée et pratique, deux démarches inséparables et complémentaires.

jeu. 07 novembre 2019
17:00 - 19:00

El Greco à l’occasion de l’exposition au Grand Palais

Né en 1541 en Crète, Domenico Theotokopoulos, dit El Greco, débute comme peintre d’icônes avant d’aller compléter sa formation à Venise puis à Rome. A partir de la décennie 1570, l’artiste importe dans la péninsule ibérique la couleur du Titien, les audaces du Tintoret et la force plastique de Michel-Ange. L’originalité et la puissance visionnaire de son art en font le dernier grand maître de la Renaissance et le premier grand peintre du Siècle d’Or espagnol. Inventeur de nouvelles formes, et de compositions audacieuses, il est revendiqué par les avant-gardes du début du XXe, du fauvisme au cubisme, de l’expressionnisme à l’abstraction.

mar. 05 novembre 2019
14:30 - 16:30

Frédéric II

L’empereur Frédéric II fut d’abord et sans doute avant tout roi de Sicile ; souvent qualifié d’homme d’état moderne, il suscita tout autant l’admiration que la controverse et l’hostilité. Excommunié, mais couronné empereur par le pape, il récupère Jérusalem et crée l’université de Naples. Ce personnage crucial, contemporain de saint Louis et de François d’Assise, a fait couler beaucoup d’encre.

lun. 04 novembre 2019
17:00 - 19:00

Tolkien à l’occasion de l’exposition à la Bibliothèque nationale de France

Tolkien  est l'inventeur de la plus grande œuvre mythologique du XXe siècle. Au delà du récit, cet universitaire, spécialiste du vieil anglais, invente peuples, créatures, cartes, histoires, langues et graphies exotiques qu'il documente largement d'esquisses et de dessins. Puisant ses sources à l’histoire des grands récits mythologiques, de Beowulf à Wagner, sa vaste fresque du "Monde du Milieu" continue à fasciner des millions de fans à travers le monde.

lun. 14 octobre 2019
17:00 - 19:00

La Renaissance des pays du Nord

Plus tardive qu’en Italie, la Renaissance nordique est contemporaine de celle de la France. Bien entendu, l’influence italienne s’y fait sentir, les artistes voyageant beaucoup. Point commun : l’appui sur une théorie de l’art, imprégnée des idéologies nationales. Dans le Nord la Réforme religieuse pousse les artistes à s’éloigner des clergés en critiquant la richesse du haut clergé catholique. Ajoutons que le modèle antique y est peu influent. Comme la religion doit être présente dans la vie quotidienne, les scènes dites de « genre » prendront l’ascendant sur la « peinture d’histoire ». Le paysage prend également une importance particulière.

jeu. 10 octobre 2019
17:00 - 19:00

Les Nabatéens

Les Nabatéens, originaires de la péninsule Arabique, occupent le pays d’Edom dès le VIe siècle avant notre ère. Ils vivent du commerce des aromates provenant de cette Arabie. Leurs caravanes de chameaux, chargés d’encens, d’épices et de parfums, traversent le Hedjaz et la Transjordanie et abordent les rives de la Méditerranée à Gaza. Vers le IVe siècle, ils s'installent à Pétra, qu'ils transforment en "Wall Street" de la Méditerranée. Leur puissance est telle qu'ils construisent de superbes villes dans le Néguev et font de Damas leur capitale, au nez et à la barbe de l'Empire romain. En 106 de notre ère, les Romains triomphent de leur résistance et annexent le royaume nabatéen.

Conférence en partenariat avec les Éditions Faton.

lun. 07 octobre 2019
17:00 - 19:00

Degas à l'Opéra à l’occasion de l’exposition au musée d’Orsay

D’Edgar Degas, on connaît essentiellement les toiles, les pastels et les sculptures de danseuses étoiles mais c’est l’univers de l’opéra tout entier qui fascinait le peintre qui voyait en ce lieu « sa chambre à lui ». Des années 1860 à sa mort en 1917, Degas peint inlassablement petits rats, chanteurs et musiciens de l’orchestre mais aussi tous ceux qui viennent les admirer, les spectateurs en habits noirs et les élégantes en robes du soir. Pour le peintre impressionniste avide de capturer l’essence de la vie moderne, le spectacle est en effet aussi bien sur scène que dans les coulisses.

jeu. 03 octobre 2019
17:00 - 19:00

Les cités caravanières de l’Orient antique, de Petra à Palmyre vers Hatra : un destin éphémère comme le mirage des déserts ?

L’Orient fut marqué par une longue période de sécheresse qui l’avait transformé en une vaste étendue de déserts. Ainsi, face au manque de ressources naturelles, surtout l’eau nécessaire à l’agriculture, les habitants de cette région découvrirent une autre activité lucrative : le commerce caravanier. Pistes, points d’eau et oasis virent le jour et des cités caravanières, véritables perles du désert, furent bâties au cœur d’un Orient, carrefour du monde antique : Pétra, Palmyre, Hatra. Au fil des siècles, d’autres cités prestigieuses verront le jour au fil des routes caravanières : Gadara, La Mecque, Jerash, Baalbek, Ispahan, Tabriz, Diyarbakir mais ceci est une autre histoire.

lun. 30 septembre 2019
17:00 - 19:00

Bacon en toutes lettres à l’occasion de l’exposition au centre Pompidou

Cette exposition consacrée à l’une des grandes figures de l’art du XXe siècle met en lumière le penchant de l’homme pour la littérature, art si stimulant dans son processus créatif. Les interactions entre sa production et la littérature sont explorées au travers d'œuvres reliées aux travaux d’auteurs tels qu'Eschyle, Friedrich Nietzsche, Joseph Conrad, Michel Leiris ou Georges Bataille. En plus d’avoir directement inspiré à Bacon des œuvres, ils partagent un univers poétique et forment une « famille spirituelle » en laquelle s’est reconnu le peintre.

1 2 3 4 5