Conférences culturelles

Nos conférences culturelles se déroulent les lundis et jeudis de 17h à 19h et les mardis de 14h30 à 16h30 (hors vacances scolaires) à l'auditorium de l’espace Georges Bernanos situé au 4, rue du Havre – 75 009 Paris. 

Nos cycles de conférences se déroulent à l’institut supérieur d’Égyptologie Khéops situé au 42-44, rue du Fer à Moulin – 75 005 Paris. 

Détails des tarifs et points de vente dans notre rubrique Pratique.

Pour plus d’informations, vous pouvez contacter Intermèdes au 01 45 61 90 90 ou envoyer un e-mail à info@intermedes.com.

Toutes les conférences

78 conférences
Conférences
Conférences culturelles
Cycles de conférences
1 2 3 4 5
lun. 11 février 2019
14:30 - 16:30

CYCLE 6 - Images romanes, le bestiaire fantastique

Comment interpréter le bestiaire fantastique qui orne les chapiteaux, les peintures et les mosaïques romanes ? Simple jeu décoratif sans réelle signification, comme le laisse entendre saint Bernard « Mais que font dans vos cloîtres ces monstres ridicules, ces horribles beautés et ces belles horreurs ? À quoi bon, dans ces endroits, ces singes immondes, ces lions féroces, ces centaures chimériques, ces monstres mi-hommes… » ? Il y a indéniablement une lecture spirituelle qui se cache derrière ces images et qui se fonde sur à la fois sur les textes sacrés et sur des récits et des histoires naturelles empreintes de fantastique, tels le Physiologus et le Liber monstrorum. Par exemple, le lion : le Christ est « le lion de Juda de la Genèse, le lion rugissant » (Osée). Le lion dort les yeux ouverts, comme le Christ meurt mais reste vivant. Dans le Physiologus, le souffle du lion ressuscite ses enfants morts nés trois jours après. C’est ce qui est inscrit autour de la tête de lion du heurtoir de bronze XIIe siècle de la collégiale de Brioude, « Je nais sans vie, le souffle de la bouche me donne la vie ».
L'achat d'un billet (55 €) vous permet d'assister aux cinq conférences du cycle les lundis 28 janvier, 11 et 18 février, 18 et 25 mars de 14h30 à 16h30.

Institut supérieur d’Égyptologie Khéops
42-44 rue du Fer à Moulin 75005 Paris
lun. 11 février 2019
17:00 - 19:00

La Jordanie, une terre à l'histoire longue, riche et mouvementée : de l'exode des Hébreux au Royaume hachémite (histoire, crises, enjeux)

Lieu de passage au coeur de l’Orient dès l’Antiquité, l’histoire de cette terre est intimement liée aux territoires qui l’entourent : Terre sainte, vallée du Nil, péninsule arabique, Croissant fertile. Royaumes des Ammonites, Edomites, Moabites, Amorites, exode des Hébreux, domination romaine, émergence du christianisme, naissance de l’islam, empires araboislamiques, présence franque des Croisés, et enfin création du Royaume hachémite de Jordanie : la situation très particulière de la Jordanie au coeur d’un Orient déchiré à la recherche de son identité témoigne de la richesse et de l’importance de son histoire plusieurs fois millénaires.

Espace Georges Bernanos - Auditorium
4 rue du Havre 75009 Paris
mar. 12 février 2019
11:00 - 13:00

CYCLE 1 - Histoire de la Grande Bretagne : Antiquité et Haut Moyen Âge

Des pierres dressées datant du Néolithique (Stonehenge...) à l’arrivée des Celtes venus d’Europe centrale à partir de 700 avant J.-C., jusqu’aux Romains, nous découvrirons d’abord l’histoire ancienne de la Grande-Bretagne. Attirés par sa richesse en métaux, les Romains conquièrent la Britannia malgré la résistance de la reine Boudicca. L’empereur Hadrien doit toutefois fortifier la frontière du nord pour repousser les farouches Pictes. L’époque anglo-saxonne, entre 411 et 1066, est méconnue mais passionnante. Les Angles et Saxons, venus d’Allemagne du Nord, fondent en Angleterre plusieurs royaumes mais se heurtent bientôt aux Vikings qui s’implantent notamment à l’Est. En 1066 Harold, héritier du roi anglo-saxon Edouard le Confesseur, est vaincu à Hastings par Guillaume le Conquérant…

L'achat d'un billet (55 €) vous permet d'assister aux cinq conférences du cycle les mardis 5, 12 et 19 février, 12 et 19 mars 2019 de 11h à 13h.

Institut supérieur d’Égyptologie Khéops
42-44 rue du Fer à Moulin 75005 Paris
mar. 12 février 2019
14:30 - 16:30

L'art des Franciscains en Italie

On peut supposer que le « Poverello » préférait un type de construction élémentaire et peu orné. De fait, la plupart des églises franciscaines ont un plan très simple : large nef unique, conçue pour la prédication. Mais beaucoup de ces édifices, contrairement à ce qu’aurait sans doute souhaité le saint fondateur, ont tout un décor de fresques, qu’elles soient des XIIIe et XIVe siècles à Assise (Cimabue, Giotto, Simone Martini…), à Santa Croce de Florence et au « Santo » de Padoue, ou du Quattrocento grâce à l’intervention de Piero della Francesca à Arezzo, de Benozzo Gozzoli à Montefalco, de Pinturicchio à Santa Maria in Aracoeli de Rome. L’église des Frari de Venise abonde en oeuvres d’art des XVe et XVIe siècles. Ainsi les Franciscains, malgré leur vocation de pauvreté, ont largement contribué au développement de l’art en Italie.

Espace Georges Bernanos - Auditorium
4 rue du Havre 75009 Paris
mar. 12 février 2019
14:30 - 16:30

CYCLE 2 - Les fastes de l'architecture gothique, un élan vers le Ciel au XIIIe siècle

A l’aube du XIIIe siècle, de nouvelles formules architecturales s’imposent, en rationalisant la construction gothique qui connaît alors son âge classique. La cathédrale de Chartres développe des formules qui deviennent des références, à Reims, Amiens, Beauvais par exemple. La cathédrale de Bourges, d’une ampleur remarquable, affirme une grande unité spatiale au travers de ses propres solutions. L’utilisation du fer permet une course à la hauteur et un évidement des surfaces murales au profit des vitraux, constituant une véritable architecture de lumière, immatérielle, donnant naissance au gothique rayonnant de la Sainte-Chapelle. L’édifice s’affirme alors comme l’expression de la Jérusalem céleste.

L'achat d'un billet (55 €) vous permet d'assister aux cinq conférences du cycle les mardis 5, 12 et 19 février, 12 et 19 mars 2019 de 14h30 à 16h30.

Institut supérieur d’Égyptologie Khéops
42-44 rue du Fer à Moulin 75005 Paris
jeu. 14 février 2019
17:00 - 19:00

Philippe Auguste Dei Gratia Rex Franciae

Le partage de l’Empire carolingien au traité de Verdun en 843 engendre la Francia occidentalis, à l’origine de la France. Mais le roi s’intitule encore Rex Francorum, comme les rois mérovingiens : il gouverne un peuple plus qu’un territoire aux limites mouvantes. Sous Philippe Auguste, vers 1190, la chancellerie royale emploie pour la première fois le titre de Rex Franciae, roi de France. En 1194, le roi fixe les archives, le trésor royal et l’administration à Paris, qui devient véritablement la capitale, alors qu’il commence à centraliser les institutions. À partir de 1205, le territoire est appelé dans les chartes Regnum Franciæ (royaume de France).

Espace Georges Bernanos - Auditorium
4 rue du Havre 75009 Paris
jeu. 14 février 2019
17:00 - 19:00

Philippe Auguste Dei Gratia Rex Franciae

Le partage de l’Empire carolingien au traité de Verdun en 843 engendre la Francia occidentalis, à l’origine de la France. Mais le roi s’intitule encore Rex Francorum, roi des francs, comme les rois mérovingiens : il gouverne un peuple plus qu’un territoire aux limites mouvantes. Sous Philippe Auguste, vers 1190, la chancellerie royale emploie pour la première fois le titre de Rex Franciae, roi de France. En 1194, le roi fixe les archives, le trésor royal et l’administration à Paris, qui devient véritablement la capitale, alors qu’il commence à centraliser les institutions. À partir de 1205, le territoire est appelé dans les chartes Regnum Franciæ (royaume de France).

Espace Georges Bernanos - Auditorium
4 rue du Havre 75009 Paris
ven. 15 février 2019
11:00 - 13:00

CYCLE 3 - Les débuts difficiles de la IIIe République

Instaurée le 4 septembre 1870, après la chute du Second Empire suite au désastre de Sedan, la République semble fragile à ses débuts. L’insurrection de la Commune de Paris est durement réprimée, alors que la République est toujours en guerre contre l’Allemagne. L’armistice sera signé le 28 janvier 1871. Partisans de la paix, les monarchistes remportent les élections à l’Assemblée nationale et préparent une nouvelle Restauration. Mais les divisions entre orléanistes et légitimistes permettent finalement à la République de s’affirmer, avec des institutions appelées à être durables. La culture républicaine se diffuse notamment au travers de l’école, l’un des piliers du nouveau régime fondé sur les valeurs héritées de la Révolution française. Parallèlement se pose la question de l’extension de la colonisation. La République parviendra à surmonter de nombreuses crises politiques.

L'achat d'un billet (55 €) vous permet d'assister aux cinq conférences du cycle les vendredis 8, 15 et 22 février, 15 et 22 mars 2019 de 11h à 13h.

Institut supérieur d’Égyptologie Khéops
42-44 rue du Fer à Moulin 75005 Paris
ven. 15 février 2019
14:30 - 16:30

CYCLE 4 - L'Église et le monde urbain à la fin du Moyen Âge, les ordres mendiants

L’essor des villes à la fin du Moyen Age s’est accompagné d’un nouvel effort pastoral de l’Eglise envers le monde urbain. Au début du XIIIe siècle, saint Dominique fonda une communauté de frères dont les maîtres mots sont humilité et pauvreté et donna au nouvel ordre sa principale vocation, la prédication. Par leur remarquable formation intellectuelle, les Dominicains formèrent de grands théologiens, tel Thomas d’Aquin. Issu d’une famille de la bourgeoisie commerçante d’Ombrie, saint François, touché par la grâce, fonda en 1209 une communauté de frères « mineurs » - les petits, axée sur la prière, l’apostolat évangélique et la pauvreté absolue, véritable modèle évangélique tourné vers les cités. La fondation des Carmes et des Augustins vint compléter ce renouveau. La religiosité des laïcs a évolué en même temps, avec des confréries, une pratique religieuse individuelle et une nouvelle spiritualité, la Devotio moderna.
L'achat d'un billet (55 €) vous permet d'assister aux cinq conférences du cycle les vendredis 8, 15 et 22 février, 15 et 22 mars 2019 de 14h30 à 16h30.

Institut supérieur d’Égyptologie Khéops
42-44 rue du Fer à Moulin 75005 Paris
lun. 18 février 2019
11:00 - 13:00

CYCLE 5 - Chypre antique et médiévale, histoire et art

Dès la période néolithique et durant l’âge du bronze, l’île de Chypre a développé une culture brillante et originale par ses contacts avec les côtes du Levant toutes proches. Tirant alors sa fortune du minerai de cuivre, elle devint un carrefour entre Orient et Occident avec l’implantation des Grecs à la fin du premier millénaire avant J.-C. La présence phénicienne et les contacts avec les autres civilisations du Proche Orient en firent le creuset d’une civilisation exceptionnelle. Les Romains puis les Byzantins y laissèrent une superbe parure monumentale, que l’on peut encore apprécier à Salamis, à Paphos ou dans les églises du Troodos ornées de superbes fresques, et qui témoigne de la prospérité de l’île. Lors des Croisades, elle devint un point d’appui stratégique pour les Latins : conquise par Richard Coeur de Lion en 1191, elle fut confiée au dernier roi de Jérusalem, Gui de Lusignan.

L'achat d'un billet (55 €) vous permet d'assister aux cinq conférences du cycle les lundis 28 janvier, 11 et 18 février, 18 et 25 mars de 11h à 13h.

Institut supérieur d’Égyptologie Khéops
42-44 rue du Fer à Moulin 75005 Paris
1 2 3 4 5