Conférences culturelles

Nos conférences culturelles se déroulent les lundis et jeudis de 17h à 19h et les mardis de 14h30 à 16h30 (hors vacances scolaires) à l'auditorium de l’espace Georges Bernanos situé au 4, rue du Havre – 75 009 Paris. 

Nos cycles de conférences se déroulent à l’institut supérieur d’Égyptologie Khéops situé au 42-44, rue du Fer à Moulin – 75 005 Paris. 

Détails des tarifs et points de vente dans notre rubrique Pratique.

Pour plus d’informations, vous pouvez contacter Intermèdes au 01 45 61 90 90 ou envoyer un e-mail à info@intermedes.com.

Toutes les conférences

4 conférences
Conférences
Conférences culturelles
Cycles de conférences
lun. 16 septembre 2019
17:00 - 19:00

Venise et la peinture

Avec les « caprices » Venise imagine une peinture de paysage qui prend ses aises avec la réalité. Pour éviter le salpêtre qui menace les fresques, elle détache la peinture des murs au profit du bois et de la toile, grâce à quoi elle « invente » le marché de l’art. Mais non contente d’être au premier rang de la Renaissance, du classicisme et du baroque, elle ouvre les portes de la modernité en attirant Turner et les impressionnistes après s’être enrichie des védutistes comme Guardi ou Canaletto. Sans Venise, l’art occidental ne serait pas ce qu’il est devenu.

Espace Georges Bernanos - Auditorium
4 rue du Havre 75009 Paris
lun. 14 octobre 2019
17:00 - 19:00

La Renaissance des pays du Nord

Plus tardive qu’en Italie, la Renaissance nordique est contemporaine de celle de la France. Bien entendu, l’influence italienne s’y fait sentir, les artistes voyageant beaucoup. Point commun : l’appui sur une théorie de l’art, imprégnée des idéologies nationales. Dans le Nord la Réforme religieuse pousse les artistes à s’éloigner des clergés en critiquant la richesse du haut clergé catholique. Ajoutons que le modèle antique y est peu influent. Comme la religion doit être présente dans la vie quotidienne, les scènes dites de « genre » prendront l’ascendant sur la « peinture d’histoire ». Le paysage prend également une importance particulière.

Espace Georges Bernanos - Auditorium
4 rue du Havre 75009 Paris
jeu. 14 novembre 2019
17:00 - 19:00

Leonard de Vinci et la théorie de la peinture

Léonard n’est pas à proprement parler un théoricien, pas au sens strict d’un Léon Battista Alberti, mais il est un peintre et théorise donc ce qu’il fait. La peinture traite du visible, les peintres ont donc besoin de la science qui leur permet de mieux comprendre ce qu’ils représentent. Mais, contrairement aux sciences géométriques et mathématiques de l’esprit, la peinture est également une praxis. La main, donc l’art, a sa part. Et la peinture ne se contente pas de copier la nature, elle l’enrichit de personnes irréelles, de paysages introuvables. Science et art, pensée et pratique, deux démarches inséparables et complémentaires.

Espace Georges Bernanos - Auditorium
4 rue du Havre 75009 Paris
lun. 16 décembre 2019
17:00 - 19:00

Caravage et la peinture de la cruauté

Un personnage violent, pourchassé pour meurtre par la justice du pape, une cavale qui le conduira, on le sait, jusqu’à Malte. Il est facile de faire le lien entre sa vie et la violence de son œuvre, comme au bon vieux temps de la critique purement biographique mais on ne peut réduire le Caravage à cette simplification. La violence de sa peinture exprime aussi la révolte d’un homme qui sait que les temps nouveaux exigent une peinture nouvelle. La vraie violence du Caravage n’est-elle pas celle de sa peinture contre la peinture ? Celle d’une modernité qui doit percer l’écorce des académismes ?

Espace Georges Bernanos - Auditorium
4 rue du Havre 75009 Paris