Conférences culturelles

Les conférences ont lieu à l’auditorium de l’espace Georges Bernanos – 4, rue du Havre - 75 009 Paris, les lundis de 17h à 19h, les mardis de 14h30 à 16h30 et les jeudis de 17h à 19h (hors vacances scolaires).


Les cycles de conférences ont lieu les mardis ou les vendredis à l’institut supérieur d’Égyptologie Khéops - 42-4,4 rue du Fer à Moulin - 75 005 Paris.

Cliquez ici pour télécharger le programme détaillé de septembre 2017 à janvier 2018 au format PDF.

Pour obtenir toutes les informations concernant nos tarifs, moyens de paiement et accès au centre de conférences, consultez la rubrique pratique de cette page.   

Toutes les conférences

54 conférences
Conférences
Conférences culturelles
Cycles de conférences
1 2 3 4 5
mar. 17 octobre 2017
14:30 - 16:30

Le Vietnam en mutation politique et économique vers la mondialisation ?

Ce pays de 93 millions d’habitants, situé à proximité de la mer de Chine méridionale,
est dirigé par le seul Parti communiste vietnamien. Pourtant, dans les années 1980-90, le Vietnam entreprend à son tour sa perestroïka, s’inscrit délibérément dans l’économie libérale et se projette activement dans l’économie mondiale pour devenir le pourvoyeur mondial de vêtements. Nous examinerons cette transformation économique qui n’est pas suivie d’une transformation politique.

Espace Georges Bernanos - Auditorium
4 rue du Havre 75009 Paris
jeu. 19 octobre 2017
17:00 - 19:00

Pays baltes : trois visages d’un patrimoine à découvrir

Singuliers aux points de vue ethnique et linguistique, les trois états baltes, héritent
d’une histoire tourmentée. Allemands, Polonais, Suédois et Russes s’y sont souvent affrontés. Il en résulte un patrimoine très composite. En Estonie, Tallinn fait voisiner l’ancienne forteresse des Chevaliers Porte-Glaive, Toompea, avec une attachante cité hanséatique, de caractère essentiellement gothique. Riga, capitale de la Lettonie, conserve également le témoignage de son passé hanséatique, mais l’Art nouveau lui a
ajouté un quartier très homogène. La Lituanie nous fait admirer, les deux villes de Kaunas et de Vilnius, sa capitale. Un art gothique très original s’y associe à une floraison baroque témoignant de l’attachement du pays au catholicisme.

Espace Georges Bernanos - Auditorium
4 rue du Havre 75009 Paris
lun. 06 novembre 2017
17:00 - 19:00

Villes d’art en Wallonie

Forêt des Ardennes, vallées rocheuses, plateaux agricoles, prairies et vergers, la Wallonie est une région aux paysages multiples. Traversée par la Meuse et la Sambre, elle fut dès l’Antiquité un lieu d’activité intenses, où fleurirent une culture et un art faits de créativité et d’échanges. De Tournai à Liège et du Brabant à Bastogne et Arlon, cette conférence invite à une promenade vivifiante dans une région peu connue.

Espace Georges Bernanos - Auditorium
4 rue du Havre 75009 Paris
mar. 07 novembre 2017
14:30 - 16:30

L'Europe angevine

L’Europe angevine forme un archipel de territoires rassemblés autour de deux dynasties originaires de l’Anjou : la première descend de Charles Ier d’Anjou, frère de saint Louis, la seconde de Louis Ier, fils du roi Jean le Bon. Au gré de conquêtes et d’alliances matrimoniales, les Anjou s’imposèrent sur un vaste territoire s’étendant de Naples au Danube et du XIIIe au XVe siècle, le destin de l’Europe fut lié à l’expansion des maisons d’Anjou. Le faste des cours angevines favorisa l’émergence de riches foyers artistiques, auxquels sont associés les noms de Tino di Camaino, de Simone Martini, de Paolo Veneziano, de Pacio et Giovanni Bertini.

Espace Georges Bernanos - Auditorium
4 rue du Havre 75009 Paris
jeu. 09 novembre 2017
17:00 - 19:00

L’origine antique de nos religions monothéistes (religions du Livre) – essai critique

Croire aux dieux fut un élément capital dans l’émergence des premières sociétés organisées de l’antique Orient. L’Orient devint le berceau de religions structurées autour de piliers, dogmes, hauts lieux et rites. Au cœur d’une terre imprégnée de croyances, sont nées les religions du Livre, dites de « régulation » : judaïsme, christianisme, islam. Quel lien entre passé et présent, entre Antiquité et monde contemporain, entre l’un
et le multiple ? Dans quelle mesure, les croyances de Sumer, Babylone et l’antique Égypte, ont-elle eu une influence sur nos religions actuelles ? Quel est le sens des révélations, livres sacrés, paroles de dieu, justice céleste, éternité, paradis et enfer ?

Espace Georges Bernanos - Auditorium
4 rue du Havre 75009 Paris
lun. 13 novembre 2017
17:00 - 19:00

Être moderne : le MoMA à Paris (présentation de l’exposition de la fondation Louis Vuitton)

Un bâtiment emblématique ! Le premier musée d’art moderne ouvert à NewYork en 1929. Une collection exceptionnelle d’œuvres modernes et contemporaines, achetées depuis lors et sans discontinuer. Deux cents d’entre elles viendront à Paris, reflétant
l’histoire du musée, pour « apprécier et comprendre ce que l’art moderne et contemporain compte de mieux ». Y aura-t-il des icônes de l’art moderne européen, Beckmann, Brancusi, Cézanne, Duchamp, Kirchner, Klimt, Magritte, Picasso, Signac, Van Gogh… ? Mais aussi des stars de l’art moderne et contemporain américain, Hopper, de Kooning, Ellsworth Kelly, Jasper Johns, Pollock, Frank Stella, Warhol… ?

Espace Georges Bernanos - Auditorium
4 rue du Havre 75009 Paris
mar. 14 novembre 2017
14:30 - 16:30

Les médias et la politique

Les médias font aujourd’hui partie de notre quotidien, notamment grâce au web et aux
réseaux sociaux. La multiplication et l’instantanéité de l’information diffusée ont des conséquences majeures sur nos sociétés : la quête permanente du buzz, la non hiérarchisation de l’information, la peopolisation rendent difficile la compréhension de l’évolution de nos sociétés.

Espace Georges Bernanos - Auditorium
4 rue du Havre 75009 Paris
jeu. 16 novembre 2017
17:00 - 19:00

Orvieto : le superbe patrimoine monumental d’une acropole ombrienne, où le peintre Signorelli (1445-1523) a laissé son chef-d’œuvre

Perchée sur un roc volcanique isolé, la ville d’Orvieto, garde à peu près intacte sa physionomie médiévale. Ses églises romanes et ses palais gothiques font escorte à la magnifique cathédrale élevée à partir de 1390 pour abriter le corporal miraculeusement taché de sang par l’hostie à la messe de Bolsena. La façade de l’édifice comprend un décor très étendu de bas reliefs au style élégant et expressif. Dans la chapelle S. Brizio, Luca Signorelli a représenté les scènes terrifiantes de la fin des Temps, avec une
imagination et une puissance dramatique hors du commun.

Espace Georges Bernanos - Auditorium
4 rue du Havre 75009 Paris
lun. 20 novembre 2017
17:00 - 19:00

Être moderne : le MoMA à Paris (présentation de l’exposition de la fondation Louis Vuitton)

Un bâtiment emblématique ! Le premier musée d’art moderne ouvert à NewYork en 1929. Une collection exceptionnelle d’œuvres modernes et contemporaines, achetées depuis lors et sans discontinuer. Deux cents d’entre elles viendront à Paris, reflétant
l’histoire du musée, pour « apprécier et comprendre ce que l’art moderne et contemporain compte de mieux ». Y aura-t-il des icônes de l’art moderne européen, Beckmann, Brancusi, Cézanne, Duchamp, Kirchner, Klimt, Magritte, Picasso, Signac, Van Gogh… ? Mais aussi des stars de l’art moderne et contemporain américain, Hopper, de Kooning, Ellsworth Kelly, Jasper Johns, Pollock, Frank Stella, Warhol… ?

Espace Georges Bernanos - Auditorium
4 rue du Havre 75009 Paris
mar. 21 novembre 2017
11:00 - 13:00

Cycle 1 Khéops - L’Empire germanique de Frédéric Ier au début des Habsbourg

Frédéric Ier Barberousse, accède au trône de Germanie en 1152, menant une politique active en Italie du Nord et s’opposant au pape. En épousant Constance, l’héritière des rois normands de Sicile, son fils Henri VI crée un rassemblement territorial considérable, menace pour le pape. Son héritier, Frédéric, aura de grandes difficultés à accéder au pouvoir. Le nouvel empereur Frédéric II, est une personnalité exceptionnelle, mais la dynastie des Hohenstaufen disparaît après sa mort en 1250, alors que la puissance impériale est affaiblie. Le Grand Interrègne qui s’ensuit prend fin avec la désignation en 1273 de Rodolphe Ier de Habsbourg, d’une famille de moindre puissance mais qui s’implante durablement en Autriche. La couronne impériale finit par passer au XIVe siècle à la maison de Luxembourg, dont Charles IV est la figure la plus marquante, avant de revenir aux Habsbourg au XVe siècle.

L'achat d'un billet (55 €) vous permet d'assister aux cinq conférences du cycle 1, les mardis 21 et 28 novembre, 5, 12, et 19 décembre 2017 de 11h à 13h.

Institut supérieur d’Égyptologie Khéops
42-44 rue du Fer à Moulin 75005 Paris
mar. 21 novembre 2017
14:30 - 16:30

Les jardins au Moyen Âge

L’intérêt pour les jardins a crû depuis quelques décennies et la vague verte envahit le moindre coin de cour. Qu’en était-il pendant la période médiévale ? Les hommes et les femmes de ces périodes souvent difficiles ont-ils aimé, fabriqué des jardins ? Que nous disent les images et les textes ? Les jardins d’aujourd’hui revendiquent souvent leur inspiration médiévale, qu’en est-il exactement ? Autant de questions pour nous guider dans les allées des jardins médiévaux à la recherche d’un paradis perdu mais constamment recherché.

Espace Georges Bernanos - Auditorium
4 rue du Havre 75009 Paris
mar. 21 novembre 2017
14:30 - 16:30

Cycle 2 Khéops - L’architecture romane au XIIe siècle

Après la période d’élaboration de l’art roman au XIe siècle, la maîtrise des solutions architecturales permet des monuments d’une grande audace. L’église abbatiale de Cluny en constitue un des sommets, par sa complexité et la hauteur de ses voûtes. Plusieurs monuments s’en inspirent tels Paray-le-Monial ou la cathédrale d’Autun. Des solutions différentes se déploient en Aquitaine, avec les édifices couverts de files de coupoles. Des courants régionaux aussi, avec par exemple Notre-Dame du Port à Clermont-Ferrand et une série d’édifices à Issoire, Orcival, Mozat, Saint-Nectaire… La Normandie développe aussi ses solutions propres, passages dans l’épaisseur des murs, couvrement de nervures à l’origine des ogives gothiques. Les régions de l’Est restent marquées par les influences carolingiennes et ottoniennes. Au cours du XIIe siècle se développent aussi l’architecture de l’Île-de-France, le premier art gothique et l’architecture cistercienne dont le dépouillement s’oppose au style de Cluny. Le langage stylistique exprime alors la spiritualité médiévale : l’église construite par l’homme est alors le corps mystique du Christ et le reflet terrestre de la Jérusalem céleste.

L'achat d'un billet (55 €) vous permet d'assister aux cinq conférences du cycle 2, les mardis 21 et 28 novembre, 5, 12, et 19 décembre 2017 de 14h30 à 16h30.

Institut supérieur d’Égyptologie Khéops
42-44 rue du Fer à Moulin 75005 Paris
jeu. 23 novembre 2017
17:00 - 19:00

La fin de l’Ordre du Temple

En 1307, Philippe le Bel faisait arrêter les Templiers de France. Ayant subi les pressions du roi, le pape Clément V finit par dissoudre l’ordre sans le condamner explicitement au Concile de Vienne (1311-1312). Enfin, le maître Jacques de Molay ainsi que
Geoffroy de Charnay bailli de Normandie périrent sur le bûcher à Paris en 1314. Comment avait-on pu en arriver à la destruction d’un ordre religieux militaire qui avait pris une part considérable dans la protection de la Terre sainte au temps des Croisades ? La chute en 1291 de Saint-Jean d’Acre, dernière place forte des croisés, les activités
financières considérables ainsi que l’orgueil aristocratique des chevaliers en constituent
l’arrière-plan, auquel se joignent une succession d’erreurs et de malentendus…

Conférence en partenariat avec les Éditions Faton. A découvrir notamment Histoire Antique & Médiévale hors-série n° 41 - Les Templiers : De l'origine à la chute.

Espace Georges Bernanos - Auditorium
4 rue du Havre 75009 Paris
ven. 24 novembre 2017
11:00 - 13:00

Cycle 3 Khéops - La France au milieu du XIXe siècle, monarchie, république et empire

En une vingtaine d’années, la France a connu de grands bouleversements politiques. La fin de la monarchie de Juillet, marquée par un retour du conservatisme du ministère Guizot, entraîne la révolution de 1848. La IIe République va établir le suffrage universel, abolir l’esclavage… Elle sera éphémère, jusqu’au coup d’État de Louis-Napoléon Bonaparte, qui finit par rétablir l’Empire. C’est une période de développement économique accéléré, qui entraîne l’émergence de nouvelles élites, mais aussi d’un monde ouvrier constitué de « classes laborieuses – classes dangereuses ». Cette révolution industrielle se fait donc au prix d’une certaine instabilité politique avec des phases d’ouverture et de répression.

L'achat d'un billet (55 €) vous permet d'assister aux cinq conférences du cycle 3, les vendredis 24 novembre, 1, 8 , 15 décembre 2017 et 12 janvier 2018 de 11h à 13h.

Institut supérieur d’Égyptologie Khéops
42-44 rue du Fer à Moulin 75005 Paris
ven. 24 novembre 2017
14:30 - 16:30

Cycle 4 Khéops - Les Croisades et les ordres militaires (histoire du christianisme)

Les causes de l’idée de croisade ont des origines lointaines. Si le christianisme exclut l’idée du recours à la force armée, saint Augustin avait établi le concept de guerre pour protéger les faibles et pallier les injustices. Du IXe au XIe siècle, la défense des chrétiens face à l’islam s’impose, particulièrement au sujet de la péninsule ibérique. La prise de la Terre sainte par les Turcs seldjoukides est la cause de la première croisade, lancée en 1095, qui aboutit à la prise de Jérusalem en 1099. Mais des causes et des motivations complexes expliquent son succès. La création du royaume de Jérusalem va donner lieu à la fondation d’institutions inspirées du monde féodal. Le royaume, qui tient jusqu’en 1187, permet de nombreux contacts entre Orient et Occident, économiques, sociaux, techniques, intellectuels… Mais il est aussi souvent en état de guerre, d’où la nécessité de créer des ordres militaires. Plus efficaces que les croisades successives envoyées à la rescousse, ils défendront après la chute de Jérusalem les dernières places fortes jusqu’en 1191.

L'achat d'un billet (55 €) vous permet d'assister aux cinq conférences du cycle 4, les vendredis 24 novembre, 1, 8 , 15 décembre 2017 et 12 janvier 2018 de 14h30 à 16h30.

Institut supérieur d’Égyptologie Khéops
42-44 rue du Fer à Moulin 75005 Paris
1 2 3 4 5