Rechercher

content

Croyances et rituels dans le monde précolombien - Blandine Gautier- Cycle de 5 conférences au tarif exceptionnel de 39€ (incluant les Replay)

Croyances et rituels dans le monde précolombien - Blandine Gautier- Cycle de 5 conférences au tarif exceptionnel de 39€ (incluant les Replay)

Le 12 septembre 2023 à 17:00

Conférences culturelles en ligne (en direct)

Vers 7000 ans av JC, les anciens nomades qui avaient traversé le détroit de Béring depuis l’Asie centrale, se sédentarisent. C’est à la culture du maïs que l’on doit cette révolution culturelle mais elle s’accompagne de la mise en place de traditions religieuses et de rituels qui donnent un sens au rapport que l’homme entretien avec la nature. En distinguant les grandes aires culturelles américaines du nord au sud du continent, nous nous pencherons plus en détails sur cet immense corpus de croyances religieuses qui forment le substrat culturel américain. 12 septembre à 17h : CONFERENCE INTRODUCTIVE : AUX ORIGINES DE L’HOMME AMÉRICIAN C’est après la conquête espagnole, à la fin du XVIe siècle que l’on commence à s’interroger sur l’origine de ces peuples américains qui ont tant émerveillé les conquistadores, et suscité leur cupidité. On se demande alors comment ces empires (aztèque ou inca) ont-ils pu atteindre de tels degrés de sophistication culturelle. Se sont-ils développés en autarcie totale, à l’abris des influences européennes ou ont-ils, au contraire, puisé dans l’ancien monde de quoi créer le leur ? Au XIXe siècle, l’archéologie donne les premières pistes d’étude et on voit se dessiner une ébauche du récit de l’arrivée de l’homme sur le continent américain qui n’a cessé d’évoluer. Bien que leurs origines soient plus diversifiées qu’on ne l’imaginait, on ne peut que constater l’homogénéité culturelle de ces sociétés ; leur façon de voir le monde, de gérer leur relation avec l’environnement et les structures politiques et sociales qui en découlent. La religion est partout présente mais ne s’exprime pas de la même façon selon les groupes culturels. C’est cette homogénéité et cette diversité concomitante que nous vous proposons d’explorer à travers ce cycle de conférence. 14 septembre 17h CROYANCES ET RITUELS EN MESO-AMERICAINES A leur arrivée en terre Mexica, les espagnols découvrent une société urbaine dont la capitale, Mexico-Tenochtitlan est le reflet de l’importance d’un peuple, venu du nord, il n’y a pas plus de 100 ans. C’est dans ce temps record que les Mexicas (ou aztèques selon la dénomination qu’on leur donne) se sont imposés en dominant par la force les anciennes populations rurales du bassin de Mexico. Ce peuple, tres empreint de religiosité, déroute les espagnols qui voient dans leurs innombrables pratiques religieuses, souvent accompagnées de sacrifice humains, des manifestations sataniques. La société aztèque a construit son identité à la fois sur les bases de mythes issus de leur ancien passé de migrants et de croyances religieuses ancestrales inhérentes aux peuples qu’ils vont soumettre. Mais quelle est la structure religieuse de ce monde mésoaméricain ? quels sont ces divinités omniprésentes qui régissent tous les actes quotidiens ? et comment se manifestent-elles ? 18 septembre 17h UN PANORAMA RELIGIEUX ANDIN Les chroniqueurs de l’époque coloniale espagnole au Pérou ne manquent pas de souligner les nombres importants de lieux de cultes et de divinités présentes sur le territoire andin. Les témoignages mettent l’accent sur l’omniprésence de la religion dans tous les domaines de la vie sociale ce qui a pour conséquence de brouiller systématiquement la distinction entre le profane et le sacré. Des phénomènes météorologiques aux travaux des champs ; tout s’explique et se gère à travers le prisme des croyances et des rituels. Les évangélisateurs vont mettre beaucoup d’énergie pour assurer le désenchantement de ce monde mais n’y parviendront que de façon tres superficielle. Peut-on parler de « dieux » dans le monde andin ? Dans un monde soumis à des forces créatrices et destructrices, ce terme pose problème. On lui préfère celui de « camac » ou « huaca » qui renvoie au souffle de vie et à la force intrinsèque des êtres ou des lieux. Penchons-nous de plus près sur ces définitions et sur leurs manifestations aussi diverses que surprenantes. 22 septembre 17h TRADITiONS RELIGIEUSES DE L’EQUATEUR À LA COLOMBIE ET EN AMAZONIE Le monde équatorien et colombien est communément désigné sous le terme d’aire culturelle intermédiaire ; une zone de rencontre entre les cultures andines et des traditions mésoaméricaines. En réalité nous retrouvons dans ces contrées annexées tardivement par les Incas, des conventions culturelles et religieuses similaires à celles des Andes mais avec une architecture et un urbanisme moins imposant parce que moins bien préservé. La documentation aussi fait défaut car moins de publications ont eu lieu à l’époque coloniale. Néanmoins la relation avec les entités du monde naturel, les croyances qui alimentent les relations sociales et les mythes d’origine de plusieurs de ces sociétés sont perceptibles. L’influence amazonienne y est plus visible et nous donnera l’occasion d’évoquer les interactions entre les univers andins et tropicaux. 26 septembre à 17h LES RITUELS D’AMERIQUE DU NORD Encore de nos jours, nous nous interrogeons sur l’immense fossé culturel qui semble séparer les cultures nord-américaines considérées comme peu développées avec celles incroyablement sophistiquées de l’Amérique centrale et de l’aire andine. C’est oublier un peu vite que nos connaissances sont souvent basées sur des récits biaisés et caricaturés véhiculées par les films Hollywoodiens. Qui connait l’existence des grandes pyramides du bassin du Mississippi ? ou celle des tumuli zoomorphes retrouvés en Ohio ? Qui sont ces populations anciennes dont les productions artistiques rivalisent avec celles de la Mésoamérique ? Dans le sud-ouest américain, le site de Chaco canyon est la plus grande cité préhispanique d’Amérique du nord et elle illustre la complexité de l’organisation sociale et religieuse des ancêtres des indiens pueblos actuels. Plus haut sur le littoral Pacifique, l’organisation sociale stricte des groupes Haïdas ou Kwakiutls n’a d’égal que la complexité de leur récits mythologiques. Un panorama culturel beaucoup plus riche et complexe que celui bien réducteur des méchants indiens sauvages et semi nomades s’en prenant aux gentils colons européens…et cest indiens nomades, comment perçoivent-ils le monde qui les entoure ?

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter pour rester informé et recevoir nos offres en avant-première.

OK

Brochures

Découvrez nos brochures gratuites pour suivre l'actualité de toutes nos marques (sans engagement).

Suivez-nous !

Pour suivre l'actualité d'Intermèdes retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :

INTERMÈDES

Qui sommes-nous ?

L'esprit Intermèdes

Nous contacter

Protection des données et cookies

Conditions de vente

Assurances

Partenaires

Nos gammes

Nous rejoindre

SERVICES

Mon compte

Avantages clients

Programme de parrainage

Recevoir la brochure

Inscription à la newsletter

Devis sur mesure

Offrir un voyage culturel

Groupes, entreprises, CE

Hôtels aéroports

Brochure

Nos voyages culturels

Voyages culturels

Conférenciers

Départs garantis

Offres primos

Nouveautés

Dernières places disponibles

Questions fréquentes

Nos articles et chroniques culturelles

Nos thèmes

Circuit culturel

Séjours culturels

Voyages événements

Voyages Premium - ex-Hémérys

Croisières culturelles

Voyages en train

Tempo, rythme modéré

Voyages en famille

Voyages musicaux

Randonnées

Nature et grands espaces

Grandes expositions

Noël et Nouvel An

Journées culturelles

Voyages sur-mesure

Moyens de paiement

Qualité certifiée

Charte de qualité Fevad
Récompense Open to Dialog 2014
Noté 4,8 sur 5 sur Trustpilot
Groupama Assurance-crédit & Caution
Membre du SETO

© Copyright Intermèdes 2024

Mentions légales

|

Crédits

|

Plan du site