Chroniques

Les chroniques de nos conférenciers

naroyfjorden-naeroyfjord-sverre-hjrnevik-fjord-norge-as-bd.jpg

Mythologie nordique : cosmogonie et théogonie

L’aire géographique dans laquelle nous nous situons pour évoquer les origines du monde et de ses dieux est particulièrement vaste puisqu’elle couvrait à cette époque lointaine aussi bien les terres islandaises et scandinaves que le nord de la Germania antique. Cet espace était alors habité par des peuplades nordiques qui élaborèrent une mythologie riche et complexe.

» lire la suite

dsc-103.jpg

La "pêche à Islande"

Bien qu’éloignées et isolées en plein Atlantique Nord, les côtes islandaises ont attiré des pêcheurs français dès la fin du Moyen Age. Baleines mais surtout morues y ont attiré pendant des siècles des hommes que le froid, les intempéries, les risques de naufrage et les terribles conditions de vie à bord des navires n’effrayaient pas. Car, comme l’a rapporté une veuve de marin breton, « ar bara e oa du-haut… le pain était là-bas » (témoignage recueilli par Mgr. Jean Kerlévéo).

» lire la suite

birmanie-pagan-wesgerber-1.jpg

Birmanie – Pagan, de brique et de légende

Serti comme un beau diamant vert au sommet de la péninsule indochinoise, la Birmanie a vécu au fil des siècles dans le sillage de ses deux puissants voisins, l’Inde et la Chine, sans que l’un ou l’autre ne lui impose sa domination directe. Les hommes et les marchandises, les idées et les croyances ont circulé d’une terre à l’autre, parfois accompagnés de soubresauts mais le plus souvent sans hostilité. Ainsi, bouddhisme et hindouisme arrivèrent en terre birmane dès le premier millénaire et se fondirent aux pratiques plus anciennes, cultes des esprits et des ancêtres.

» lire la suite

eglise-sanit-georges-madaba.jpg

Splendeur du christianisme antique en Transjordanie

Région du Proche-Orient considérée comme marginale, la Transjordanie, devenue pour l’essentiel province d’Arabie en 106 de notre ère après l’intégration de la Nabatène à l’Empire romain, n’en a pas moins connu, à la faveur de la paix que Rome puis Constantinople ont su garantir, des périodes de grande prospérité qui se sont prolongées bien après la conquête de la région par les armées de l’Islam au VIIe siècle.

» lire la suite

carte-beige.jpg

Une petite histoire du tourisme…

Dans l’Empire romain, la curiosité, l’intérêt pour la culture, l’histoire, poussent l’élite sociale et intellectuelle à parcourir les rives de la Méditerranée : c’est un noble loisir, savant, otium cum dignitate comme le dit Cicéron.

» lire la suite

img-1735.jpg

Pérou – CARAL, la première ville d'Amérique

C’est une mauvaise piste caillouteuse qui relie le site de Caral à la route panaméricaine au nord de Lima. Le paysage est lunaire, parsemé de collines arides recouvertes de sable fin. Aussi surréaliste que cela puisse paraitre, c’est dans cette zone côtière, peu hospitalière, que se sont installées dès 1800 ans av JC les premières populations amérindiennes du continent Sud-Américain. Dans ce désert où rien ne pousse, les vallées fertiles, alimentées par les rivières andines, font office de paradis terrestre et les anciens péruviens l’avaient bien compris...

» lire la suite

the-syndics-of-the-amsterdam-drapers-guild-rembrandt.jpg

Pays-Bas - Amsterdam - Rembrandt ou le triomphe de la peinture

La peinture comme théâtre du monde. On le sait, Rembrandt organise des soirées théâtrales dans son atelier. Les acteurs ? Ses élèves. Le théâtre permet de trouver la correspondance entre le geste et le sentiment qu’il suffit ensuite de transposer plus tard en peinture. Il ne s’agit pas de « singer » la réalité, mais de rechercher la « vérité ». De la révéler. L’art, non plus source d’illusion, mais outil de connaissance, au même titre que la philosophie et la science. Toute la peinture de Rembrandt exprime ce refus des idées toutes faites, des préjugés. Toute sa peinture. Toute sa vie.

» lire la suite

Page : previous  1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6  next