Voyage dans la province du Fujian

Le mont Wuyi - Chine © Getty Images
Xiamen, île de Gulangyu - Chine © Getty Images
Bâtiments, Zhangzhou - Chine ©GettyImages
Da Hong Pao - Chine ©GettyImages
Gulangyu - Chine ©GettyImages
Marché aux fruits de mer, Xiamen - Chine ©GettyImages
Rivière Jiuqu - Chine ©GettyImages
Thé Oolong, Da Hong Pao - Chine ©GettyImages
Tulou, Chuxi - Chine ©GettyImages
Vue aérienne, Fuzhou - Chine ©GettyImages

Circuit culturel en Chine du Sud, au Fujian

Circuit 13 jours - 10 nuits

Aux détours des méandres de la rivière aux Neuf Coudes, vous découvrirez le visage d'une Chine qui a su préserver sa biodiversité. Sub-tropicale, vallonnée, voire montagneuse, la région du Fujian offre de belles surprises et permet encore de découvrir une Chine confidentielle et inattendue. Le mont Wuyi et les gorges qui l’entourent se situe au cœur d’un parc protégé à la végétation luxuriante. L’étonnante île de Gulangyu, ancien port colonial, fait face à Xiamen, ville ultra-moderne. Ses façades parfois colorées ornées de colonnes, d’arches ou de balustres racontent l’histoire des commerçants et des colons qui se sont installés là à la suite du traité de Nankin au début du siècle dernier. D’autres bâtiments ne manqueront pas de vous surprendre, ce sont les tulou, littéralement les immeubles de terre. Tantôt circulaires ou quadrangulaires, ces architectures uniques, à vocation défensive, permettaient de mettre à l’abri des vols et des agressions de nombreuses familles, certains peuvent contenir jusqu’à huit cents personnes. Mais le Fujian n’aura pas terminé de vous surprendre… Quanzhou, qui fut en son temps un port de commerce très actif, a su conserver un joli patrimoine ancien dont la mosquée Qingjing et le temple Kaiyuan. Le village de Xunpu et l’ancienne ville de Chongwu permettront de compléter la découverte du Fujian, une région authentique et préservée.

Ce voyage est animé par un conférencier Intermèdes sinologue.

Points forts

  • les maisons tulou, inscrites au patrimoine mondial par l'UNESCO ;
  • Chongwu et son cœur historique en pierre de granit, datant de l'époque Ming ;
  • les magnifiques paysages du mont Wuyi ;
  • les sources chaudes de Yongding.

Itinéraire

Carte non contractuelle

Programme

1 Vol Paris / Fuzhou

Départ de Paris sur vol régulier à destination de Fuzhou.
Repas et nuit à bord.

2 Fuzhou, temples Yongquan et Dizang

Arrivée le matin.
Nous ferons une première découverte de la ville de Fuzhou (de son ancien nom Hougouan), capitale du Fujian. Port fluvial situé au débouché du fleuve Min, son emplacement stratégique, au cœur d'une province riche en bois et en productions agricoles de thé, céréales et oléagineux, fait de la ville un atout considérable et un point de départ de nombreuses routes maritimes vers l'Asie depuis des siècles.
Nous débuterons notre visite au temple Yongquan (Temple de la Source qui jaillit), situé sur le mont Gu. Temple bouddhiste fondé au Xe siècle, il abrite de vieux néfliers du Japon et des sagoutiers millénaires. A l'entrée, nous admirerons deux pagodes en céramiques décorées de bouddhas et, parmi les trésors à voir, l'on notera une cloche de bronze du XVIIIe siècle pesant deux tonnes, et de vieux ouvrages religieux dans la bibliothèque, de la dynastie Ming.
Le temple Dizang, temple bouddhiste dont les premières constructions remontent au VIe siècle de notre ère, est aujourd'hui reconverti en temple Bhikshuni, abritant des moniales bouddhistes de l'école de Caodong.
Déjeuner.

Transfert et installation à l'hôtel.
L'après-midi sera libre pour prendre du repos.
Dîner et nuit à Fuzhou.

3 Xiamei, Dahongpao et ses champs de thé, mont Wuyi

Transfert à la gare pour prendre le train pour Wuyishan (environ 1 heure de trajet).
A notre arrivée, non loin de Wuyishan, nous irons visiter le village de Xiamei, qui fut le point de départ de l'ancienne route du thé. La rivière Dangxi traverse une partie du village, qui se construisit autour. Situé au cœur de verdoyantes collines, sur les flancs des monts Wuyi, nous pourrons admirer les vastes rizières et la vie pastorale locale, bien loin des modes de vie modernes des grandes villes. Nous profiterons de notre passage pour visiter le Hall ancestral du Clan Zou, le bâtiment le plus grand et le plus décoré du village. Daté du XVIIIe siècle et orné de briques, de bois ou de pierres sculptés, l'endroit, témoin d'une gloire passée, abrite des stèles indiquant les règles de cette riche famille (dont de nombreux marchands alentours étaient issus) et des annales du temple.
Cette étape sera l'occasion d'une dégustation de thé.
Déjeuner.

Nous visiterons les champs de thé réputés de Da Hong Pao, qui produisent le thé Oolong que nous connaissons bien en Europe. Très prisé également des Chinois, son origine remonterait à la dynastie Ming. Les arbres à thé de la région ont plusieurs siècles d'ancienneté, et la production restreinte rend son prix de vente assez élevé. L'emplacement de ces théiers, situé entre montagne et ruisseaux, suffisamment en altitude pour repousser les insectes mais pas trop haut pour conserver une température tempérée toute l'année, dans un climat subtropical pluvieux, rend l'arôme du breuvage unique.
Il semble que la présence humaine à Wuyishan et dans les environs remonte au moins à quatre cents ans. La chaîne de montagnes des Wuyi (Wuyishan) est une réserve naturelle pour toutes sortes d'espèces végétales et animales, que nous apercevrons peut-être (camphriers, bambous chevelus, papillons, oiseaux...). La légende dit que le vieux sage Pengzu, qui vécut huit siècles, ordonna à ses fils de creuser la rivière des Neufs Méandres, afin d'en canaliser l'impétuosité des eaux... De ce fait, de nombreux religieux et lettrés ont élu domicile dans la région, fondant écoles, temples et monastères.
Dîner et nuit à Wuyishan.

4 Découverte du mont Wuyi et de la rivière aux Neufs Méandres

Ce matin, nous irons à la découverte du mont Wuyi. Sur le chemin de l'entrée du site au pied du mont, se situe le mémorial de Mr. Zhuxi, grand lettré de la dynastie Ming (environ 1 heure de marche aller/retour). Ceux qui le souhaitent pourront ensuite effectuer une courte ascension sur le flanc du mont depuis lequel il est possible d'apercevoir la rivière Jiuqu (environ 1 heure aller/retour, la montée se fait par des escaliers). Nous verrons le pic Tianyou (Pic de la Promenade céleste), nommé ainsi car le voyageur peut croire, par temps couvert, qu'il se trouve au paradis, en regardant le monde par le sommet des nuages...
Puis nous ferons une promenade en radeau sur la rivière Jiuqu, la fameuse rivière aux Neufs Méandres (durée : environ 1 heure).
Déjeuner en cours de visite.

Dans la soirée, nous assisterons au spectacle Impression Da Hong Pao, l'un des plus grands du monde. Il se déroule dans un auditorium avec scène rotative et a été conçu par Zhang Yimu, qui a réalisé la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques de Pékin en 2008.
Dîner et nuit à Wuyishan.

5 Train pour Xiamen, découverte du Minnan, musée des Chinois d'outre-mer

Transfert à la gare pour prendre le train pour Xiamen (environ 3 heures 30 de trajet).
Nous découvrirons aujourd'hui le Minnan, une partie de la région au sud du Fujian. Xiamen, de son ancien nom Amoy, en est la préfecture, avec Quanzhou et Zhangzhou. Cette ville ne naît réellement qu'à partir du XIVe siècle, quand les Song décidèrent de faire de ce qui n'était qu'un port de pêche jusque-là, un fort pour défendre la côte des pirates. Avec sa situation privilégiée, à mi-chemin entre Canton et Shanghaï, la ville devint alors un repaire de bandits, aventuriers, pirates et un point d'ancrage pour les Européens en quête de richesses ; puis devenue port officiel au XVIe siècle, elle fut alors le premier port de triage et de traitement de l'opium, et le deuxième centre d'exportation de main-d'œuvre.
Erigé en 1959 à l'initiative de Tan Kah-kee, enfant prodigue de la ville (qui a fondé également l'université de la ville), le musée des Chinois d'outre-mer présente un fonds photographique intéressant, ainsi que des tableaux et reliques, pour comprendre la diaspora chinoise, souhaitée ou contrainte, de ceux qui durent partir en Asie et ailleurs, jusqu'aux Etats-Unis.
Déjeuner en cours de visite.
Dîner et nuit à Xiamen.

6 Xiamen, temple Nanputuo et l'île Gulangyu

La matinée débutera au marché aux fruits de mer. Chaque jour, des centaines de marchands vendent leurs produits frais : crevettes, poissons, homards, crabes, ormeaux... le tout à des prix raisonnables.
Le temple Nanputuo, fondé au IXe siècle, est un temple bouddhiste, et se situe à flanc de falaise, au pied du pic des Cinq Vieillards. Le visiteur entre par la salle du "Roi Céleste" et peut accéder aux salles du "Trésor héroïque" et de la "Grande Compassion", abritant des statues de Bouddha et de Guanyin, déesse de la miséricorde.
Déjeuner.

Nous passerons l'après-midi sur l'île de Gulangyu (île des Vagues tambourinantes, aussi appelée île de la Musique), située juste en face de la partie continentale de la ville de Xiamen. Le calme des ruelles qui arpentent l'île frappe quiconque la visite, et c'est pour cette raison qu'elle fut un lieu de résidence privilégié pour les étrangers venus y établir une concession, en témoignent les maisons de style baroque entremêlé d'architectures chinoise et européenne.
Dîner et nuit à Xiamen.

7 Yongding et la région des maisons tulou

Route pour Yongding (environ 250 km).
Sur le chemin qui mène à Yongding, nous prendrons la route des forteresses d'argile et nous découvrirons les villages hakkas de Hongkeng, Rushenglou, Kuijulou et Zhenchenglou. Les Hakkas sont des "minorités historiques non ethniques", comme le définit le sinologue Jean Chesneaux. Ils vinrent des provinces du Nord au IXe siècle et s'établirent toujours plus au Sud-Est, où on les trouve aujourd'hui. Obligées de se replier dans des régions moins propices à la culture et aux sols ingrats, leurs communautés sont restées très soudées, et les traditions ont été perpétuées à travers tous ces siècles. Nous découvrirons ainsi leurs tulou, ces forteresses en terre, constituées de hauts murs percés de fenêtres à la lisière du toit. De formes et de tailles diverses, c'est notamment à Hongkeng que nous verrons toute la diversité de ces structures.
Déjeuner en cours de visite.
Dîner et nuit à Yongding.

8 Les maisons tulou et les sources d'eau chaude

Ce matin, nous irons visiter les tulou à Chuxi. Ils se composent de trente-six structures de terre, dont la plus ancienne remonte à 1419, à la période Ming. Ce village a vu une dizaine de ses tulou inscrits au patrimoine mondial de l'UNESCO en 2008.
Déjeuner.

Nous profiterons d'une partie de l'après-midi pour bénéficier des vertus des sources chaudes de notre hôtel (maillot de bain et bonnet de bain à prévoir).
Dîner et nuit à Yongding.

9 Zhangzhou, Quanzhou

(Environ 300 km)
Ce matin nous prendrons la route pour Zhangzhou. A notre arrivée, nous ferons une promenade dans la Vieille Ville. La ville fut le premier port de commerce de la région échangeant avec Macao, alors portugaise, et Manille, alors espagnole. A la fin de la dynastie Ming, la ville était un centre d'exportation de la soie et du sucre.
Sur la route en direction de Quanzhou, nous visiterons la résidence de la famille Cai, construite par Cai Qichang et son fils au XIXe siècle. Composée d'un ensemble de seize bâtiments représentatifs des résidences dynastiques de la région, l'ensemble architectural, très décoré, donne une impression de grande prospérité, tant il est spacieux.
Déjeuner en cours de visite.
Dîner et nuit à Quanzhou.

10 Quanzhou et les routes maritimes

La ville de Quanzhou est située au bord de la rivière Jin et elle fut le premier port maritime de l'Empire à la fin de la dynastie Song. Point de départ de la route maritime de la Soie, son héritage historique reste fondamental pour comprendre les tenants et aboutissants du transport maritime à travers les âges.
Le temple Kaiyuan a été construit au VIe siècle de notre ère pendant la dynastie Tang, et son nom d'origine était le temple du Lotus. Situé dans le jardin de mûriers du seigneur Huang Shougong qui en fit don après avoir fait un rêve, le site fut renommé avec le nom que l'on connaît aujourd'hui à partir du VIIe siècle. Pendant son âge d'or à la période Song, il abrita jusqu'à mille moines.
Initialement situé dans l'une des ailes du temple Kaiyuan en 1959, le musée des transports maritimes de Quanzhou a été transposé à East Lake Park. Il présente plusieurs expositions permanentes : les axes de communication, les sculptures religieuses, les modèles de bateaux anciens. Différentes épaves sont exposées aux visiteurs, dont une jonque du XIIIe siècle.
La mosquée Qingjing est aussi connue sous le nom de la mosquée Ashab. Construite à partir de 1009 de notre ère, elle s'inspire de l'une des mosquées de Damas et possède une architecture d'influence arabe, contrairement à d'autres lieux de culte musulmans de la région. Elle est l'une des plus anciennes mosquées du pays.
Enfin nous visiterons le temple Tianhou, qui a joué un rôle important dans la propagation de la croyance de Mazu, divinité chinoise connue sous divers noms et titres (Tianfei, Tianfei niangniang). Cette déesse de la mer, dont le culte est originaire de la région en raison notamment de l'emplacement du détroit de Taïwan, en face du Fujian, est une forme déifiée de la chamane fujianaise Lin Moniang, et a été vénérée après sa mort au IXe siècle par les marins et les pêcheurs.
Déjeuner en cours de visite.
Dîner et nuit à Quanzhou.

11 Pont Luoyang, Chongwu et village de pêcheurs Xunpu

(Environ 90 km)
Nous ferons ce matin une promenade sur le pont Luoyang, construit en pierre à l'embouchure de la rivière du même nom. Premier pont de pierre du pays, il est considéré comme l'un des plus anciens de ce fait, car il date du XIe siècle. La construction relie deux districts et le milieu de l'ouvrage repose sur une île de la rivière, l'île Zhongzhou. Le site est parsemé de pagodes et d'offrandes. Aujourd'hui, l'endroit fait partie de la liste des sites liés à l'héritage de la route maritime de la soie.
L'ancien centre-ville historique de Chongwu est unique en son genre, en ceci qu'il est l'unique centre historique en pierre de granit locale conservé datant de l'époque Ming. Son château fortifié côtier est l'un des soixante qui jalonnent la côte, à une époque où Chongwu occupait une place stratégique dans la défense de la région contre les attaques de pirates japonais. Nous profiterons de la visite pour admirer le panorama depuis la ville, où viennent se briser les eaux tourbillonnantes du détroit de Taïwan.
Le village de Xunpu est un village de pêcheurs spécialisé dans la culture d'huîtres, et où les traditions de l'ethnie Han restent très prégnantes. Nous y verrons ainsi les maisons traditionnelles faites de coquilles d'huîtres, une idée originale qui a permis à cet endroit, dont c'était l'activité principale, de recycler les déchets des mollusques vendus. Les femmes du village portent une tenue typique (souvent ornée de fleurs roses) et décorent leur coiffe de guirlandes de fleurs colorées (de préférence des boutons de jasmin ou de magnolias). Pour expliquer la particularité de ces traditions, certains historiens attribuent l'ascendance de ces villageois atypiques aux commerçants arabes médiévaux, dont le village était l'un des ports de la route maritime de la soie et ce, même si la majorité des villageois suit le culte de Mazu. Xunpu était ainsi un port d'exportation de la soie, du thé, de la porcelaine et des poteries.
Déjeuner en cours de visite.
Dîner et nuit à Quanzhou.

12 Fuzhou, envol vers Paris dans la soirée

(Environ 190 km)
De retour à Fuzhou, nous visiterons le temple Hualin, un lieu de culte bouddhiste d'architecture de la dynastie Song (Xe siècle).
Puis nous ferons une promenade dans le quartier Sanfang Qixiang, également connu sous le nom de "Three Lanes and Seven alleys", qu'on pourrait traduire par "Troies Voies et Sept allées". Ce lieu historique est composé de constructions de l'époque Ming et Qing, avec de nombreuses résidences de personnages historiques renommés (écrivains, traducteurs, révolutionnaires), ce qui le fait surnommer le "Beverly Hills" de la Chine impériale.
Déjeuner en cours de visite.
Dîner au restaurant.
Transfert à l'aéroport dans la soirée et envol pour Paris. Nuit à bord.

13 Paris

Arrivée à Paris le matin.

Le programme proposé est susceptible de connaître de légères modifications en fonction des changements de jours et heures d'ouverture des sites ou de modification des horaires des vols domestiques. Si tel était le cas, tout serait mis en œuvre pour limiter cela à des modifications dans l'ordre des visites, ou, éventuellement, vous proposer des prestations de remplacement de qualité équivalente.

Informations pratiques

Chine

Formalités pour les ressortissants français : un passeport valable au moins six mois après la date du retour et comportant 3 pages vierges dont 2 face à face est nécessaire.

Attention  : de nouvelles formalités pour l'obtention des visas ont été mises en place depuis le 15/07/19 par le gouvernement chinois. Désormais, pour obtenir un visa, toute personne de 14 à 70 ans inclus doit se déplacer individuellement dans l'un des 4 centres chinois en France (Paris, Lyon, Strasbourg et Marseille) pour une prise d'empreintes obligatoire.

Pour faciliter les démarches, Intermèdes se charge de préparer votre dossier et de prendre rendez-vous avec le centre de visa de votre choix aux dates souhaitées.

Pour les personnes de moins de 14 ans et de plus de 71 ans et un jour, ou celles qui ont déjà enregistré leurs empreintes sur le même passeport, il sera toujours possible de faire un visa sans prise d'empreintes. Nous nous chargerons d'obtenir le visa, selon la procédure classique.

Il est préférable d'éviter la présence d'un tampon turc ou pakistanais sur votre passeport.

Les non-ressortissants français ou bi-nationaux sont invités à consulter les autorités consulaires afin de vérifier les formalités exigées : ambassade de Chine - 11 avenue George V 75008 Paris - Tel : 01 49 52 19 50 - Site web : http://www.amb-chine.fr/fra/
Pour tout mineur ne voyageant pas avec ses parents ou voyageant avec un seul de ses parents, une nouvelle réglementation astreint à des formalités particulières publiées sur le site https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F1922. Dans tous les cas de figure, nous vous recommandons d'emporter une copie du livret de famille et lorsque l'enfant ne voyage pas avec ses deux parents une autorisation du deuxième parent.
Pour plus de précisions consultez notre Service Clients.

Trains et gares (pour les programmes concernés) : la gestion technique des réservations des trains se complexifie, aussi nous ne pouvons garantir des places dans le même compartiment pour la totalité du groupe. Selon la date de votre inscription, il est possible que la classe de réservation initialement prévue ne soit plus disponible, auquel cas vous voyageriez dans une autre catégorie. Dans les trains vos bagages resteront avec vous. Dans la quasi-totalité des gares, il n'y a pas de porteurs et peu d'escalators. Vous devrez porter votre valise jusqu'au wagon, et à l'arrivée jusqu'à l'autocar. Ne chargez donc pas trop vos valises et ne les choisissez pas trop encombrantes. Les couteaux de type canif ou opinel etc… sont interdits à bord des trains. Les trains chinois sont climatisés, modernes et confortables.
Trajets en train de nuit : les cabines 1ère classe T4 (4 personnes) ont une surface d'environ 5 m² en moyenne. Il n'y a pas de salle d'eau à bord, néanmoins chaque wagon dispose de toilettes communes. Il n'existe pas de cabines individuelles ou pour 2 personnes.

Vols intérieurs (pour les programmes concernés) : ils sont opérés à bord de l'une des compagnies suivantes : China Southern, Hainan Airlines, Air China, Shanghaï Airlines ou Sichuan Airlines... Le poids des bagages en soute est généralement limité à 20 kg.
Important : depuis le 16 août 2015, les piles, batteries, chargeurs portables sont interdits dans les bagages en soute, ils doivent être impérativement placés dans les bagages à mains (2 batteries par personne autorisées, 100 volts maxi par batterie. La puissance des batteries/chargeurs portables doit être mentionnée sur l'appareil, à défaut il faut se munir de l'emballage où cette mention figure. Dans le cas contraire les appareils risquent d'être confisqués).
En cas de non-respect de cette consigne, les bagages enregistrés seront ouverts et le matériel confisqué. D'autre part les briquets et les allumettes sont strictement interdits durant le vol (bagages en soute et bagages à main).

Heure locale : le décalage horaire est de 6 heures en plus par rapport à la France en été, 7 heures en hiver. Il n'y a pas de fuseau horaire à l'intérieur même de la Chine.

Climat : en Chine, c'est la vallée du Yangtze qui délimite géographiquement les deux types de climats principaux. En effet au Sud le climat est de type subtropical c'est à dire chargé d'humidité, avec des différences de température entre l'hiver et l'été peu marquées. Cependant au Nord, le climat est de type continental c'est-à-dire sec et rigoureux l'hiver et très chaud en été. La province du Xinjiang au Nord-Ouest est quasi désertique. Les températures sont extrêmes en hiver et en été, plus agréables au printemps et à l'automne, qui sont d'ailleurs les meilleures périodes pour découvrir cette région.
Hong Kong jouit d'un climat subtropical avec un fort taux d'humidité, mais en hiver, cette humidité se ressent moins. Les températures avoisinent 17°C, mais peuvent descendre au-dessous de 10°C. Il convient de prévoir un coupe-vent et des lainages. Macao étant proche de Hong Kong, le climat est sensiblement le même et la meilleure saison reste l'hiver.

Santé : aucun vaccin n'est obligatoire ni particulièrement recommandé. Toutefois il est conseillé d'emporter une petite trousse à pharmacie.

Change : l'unité monétaire en Chine est le Yuan (Renmimbi Yuan chinois = CNY). 1 EUR = 7,61 CNY (août 2019).
Les cartes bancaires internationales (Visa, American Express, Master Card) sont acceptées dans leur grande majorité dans les grands magasins ainsi que dans la plupart des boutiques au sein des hôtels. On trouve des distributeurs un peu partout, vérifiez au préalable que votre carte bancaire offre bien la possibilité de retraits internationaux.

Douane : en théorie, pour vos achats de souvenirs, la limite est fixée à 180 euros de valeur marchande. A noter : le passage à la frontière de caméscopes professionnels est interdit.

Électricité : le courant électrique est de 220 volts. Les prises à fiches plates sont les plus répandues, un adaptateur international pour prises américaines peut vous être utile.

Photo : vous trouverez des cadres photo numériques partout, à tous les prix. Il faut marchander. Les batteries pour appareil photo numérique sont bon marché, mais attention à la contrefaçon. Les caméscopes professionnels sont interdits.

Téléphone / Internet : pour les appels de la Chine vers la France la facturation commence à partir de la première sonnerie d'attente. Il est plus avantageux de téléphoner avec une carte téléphonique, que vous pouvez vous procurer dans la plupart des hôtels. L'accès à Internet reste très aléatoire selon les régions et il est parfois difficile d'accéder aux comptes de messagerie Internet et aux moteurs de recherche.

Tenue vestimentaire : les Chinois ne sont guère formalistes. Emportez des vêtements confortables. Il est conseillé de se munir en toutes saisons d'un vêtement de pluie, ainsi que de chaussures confortables et pratiques (en été, des chaussures légères et en hiver des chaussures chaudes). Les systèmes de climatisation que l'on trouve en Chine sont particulièrement efficaces dans les restaurants, dans les bus ainsi que dans les hôtels, aussi est-il conseillé de se couvrir pour prévenir tout type de désagréments.

Hébergement : les asiatiques affectionnent particulièrement les lits aux matelas fermes à durs. Il est par conséquent assez fréquent de trouver ce type de matelas dans de nombreux hôtels. Par ailleurs, les hôtels possédant des piscines (intérieures ou extérieures) exigent maillot de bain et bonnet de bain pour s'y baigner.

Achats : les prix sont fixes dans les magasins d'état, mais il est conseillé de marchander sur les marchés libres. On peut trouver en Chine une quantité impressionnante d'objets en jade ou laque. Les guides locaux ont parfois tendance à inciter les participants à se rendre dans des boutiques pour faire des achats. La consigne d'Intermèdes, qui est donnée à nos prestataires locaux, spécifie que l'arrêt dans un magasin ne doit en aucun cas se faire au détriment des visites culturelles et qu'une seule visite de magasin par ville est autorisée.

Visites optionnelles : certaines activités annexes non citées au programme peuvent vous être proposées sur place par votre guide local. Celles-ci n'étant pas incontournables, nous avons jugé inutile de les inclure pour l'ensemble du groupe. Il vous revient de choisir si vous souhaitez y participer, tout en sachant que cela ne doit jamais se faire au détriment du programme des visites déjà prévues.

Pourboires : les pourboires sont pratique courante en Chine et bien que laissés à votre appréciation, ils n'en demeurent pas moins très attendus par vos guides locaux et vos chauffeurs à chaque étape du voyage. Prévoyez un budget d'au moins 5 euros par jour et par personne.

Prévisions météorologiques

Nous vous conseillons de consulter les prévisions météorologiques la veille de votre départ sur le site de la chaîne météo ou de météo France.

Informations voyageurs : sécurité et situation sanitaire

Pour chaque pays, le ministère des Affaires Etrangères (http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs) publie des fiches conseils aux voyageurs sur son site internet. Vous y trouverez les dernières recommandations notamment en matière de sécurité, formalités et santé.

Nous vous recommandons fortement de consulter ces sources d'information régulièrement, jusqu'à la veille de votre départ. Nous tenons également ces fiches à votre disposition sur simple demande au 01 45 61 90 90.

Bibliographie

Chine

Histoire
- La Chine ancienne, Jacques Gernet, Que sais-je ? PUF
- La Chine impériale, Denys Lombard, Que sais-je ? PUF
- La Chine ancienne, Emmanuelle Lesbre et Marie Leureillard, Hazan
- La Chine classique, Ivan P. Kamenarovic, Belles Lettres
- La Chine du XXème siècle, Alain Roux, Armand Colin

Art
- L'art chinois, Christine Shimizu, Tout l'art, Flammarion
- L'Art de la Chine, William Watson et Marie-Catherine Rey, Citadelles & Mazenod
- Trois mille ans de peinture chinoise Collectif, éditions Philippe Picquier
- Vide et plein, le langage pictural chinois - François Cheng - Le Seuil
- L'Art en Chine - La Résonance Intérieure - Yolande Escande, Hermann
- L'Art de la Chine traditionnelle. Le cœur et la main, Yolaine Escande, Hermann

Civilisation - Société
- Chine, Peuples et civilisation - Gentelle Pierre - la découverte et Syros
- Chine, culture et traditions - Jacques Pimpaneau - Philippe Picquier
- Les Chinois - Claude Larre - Auzou
- Le Monde chinois - Gernet Jacques - Armand Colin (Rééd. Mise à jour).
- Chinoises - Xinran - Philippe Picquier
- Enfants des Rues en Chine - Stoecklin Daniel - Karthala

Philosophie - Religion
- Introduction à la pensée chinoise - Nicolas Zufferey - Hachette Marabout
- Histoire de la pensée chinoise - Anne Cheng - Le Seuil
- Les voies de la sagesse, Bouddhisme et religions d'Asie - Christine Kontler - Philippe Picquier
- Confucius. Des mots en action, Danielle Elisseeff, Découvertes Gallimard
- Nouveau traité sur l'homme - Feng Youlan - traduit par Michel Masson - Collection Patrimoines Chine - Cerf

Littérature chinoise
Générale
- Histoire de la Littérature chinoise - Pimpaneau Jacques - Philippe Picquier
Ancienne
- Le Pèlerinage vers l'Ouest - trad. André Lévy - coll. La Pléiade - Gallimard
- Le Rêve dans le Pavillon rouge, Cao Xueqin, Honglou Meng - traduction de Li Tche-Hou - coll. La Pléiade - Gallimard
- Fleur en fiole d'or - Jin Ping Mei - trad. André Lévy - coll. La Pléiade - Gallimard
- Au bord de l'eau - Shi Nai-An et Louo Kouan Tchong - trad. Jacques Dars - coll. La Pléiade - Gallimard. Existe également en version poche dans la collection Folio.
- Les Trois Royaumes - (3 volumes) - Louo Kouan Tchong - Flammarion
Moderne
- Un fils tombé du ciel / L'enfant du nouvel an / Gens de Pékin etc. de Lao She
- Vie et passion d'un gastronome chinois - Lu Wenfu - Philippe Picquier
- La montagne de l'âme - Gao Xingjian - Editions de l'aube
- Mort d'une héroïne rouge / Visa pour Shanghai / De soie et de sang etc., romans policiers de Qiu Xiaolong - Le Seuil
- Le passeur de Chadong, Shen Congwen

Échanges culturels entre l'Europe et la Chine
- Chine et Christianisme, Action et Réaction - Granet Marcel - Gallimard
- France-Chine, quand deux mondes se rencontrent - Muriel Détrie - coll. Découvertes - Gallimard

Guide de voyages
- Guide Voir Chine, Hachette
- Guide bleu Chine : De Pékin à Hong Kong
- Guide Bleu : Chine du Sud-Ouest
- Guide Bleu Évasion : Chine

Dossiers d'Archéologie
- Les fabuleuses découvertes du XXe siècle - n°259 (décembre 2000) : le mausolée du 1er empereur de Chine
- Aux origines de la civilisation chinoise - n°91 (février 1985)

Librairie spécialisée : Librairie Le Phenix 72 boulevard de Sébastopol 75003 Paris -
www.librairielephenix.fr

Intermèdes et les Editions Faton, l'éditeur d'Archéologia, des Dossiers d'Archéologie, et des Dossiers de l'Art notamment, sont partenaires. Pour vous procurer les numéros qui vous intéressent, consultez le site des Editions Faton www.faton.fr ou contactez le 03 80 40 41 00.

 Du 20 oct. au 1 nov. 2020
Ouverture des inscriptions prochainement. Les dates sont susceptibles de changer.

Les inscriptions sur ce départ ne sont pas encore ouvertes

Vous pouvez demander à recevoir un message automatiquement lorsque les inscriptions seront ouvertes.

Autres départs

 20 oct. - 1 nov. 2020
Inscriptions
 ouvertes
 bientôt ouvertes
 sur demande
 closes