Voyage au coeur de la spiritualité roumaine

Église de Maramures - Roumanie @iStock
Cimetière Joyeux, Sapanta - Roumanie ©GettyImages
Église, Ieud - Roumanie ©GettyImages
Fresque du Jugement Dernier, Voronet - Roumanie ©GettyImages
Monastère Dragomirna - Roumanie ©GettyImages
Monastère Sucevita - Roumanie ©GettyImages
Panorama, Cluj-Napoca - Roumanie ©GettyImages
Panorama, Rimetea - Roumanie ©GettyImages
Vue, Breb - Roumanie ©GettyImages

Voyage cultures et religions dans le Maramures et la Bucovine

Circuit 9 jours - 8 nuits

Dévoilant une Roumanie profondément humaine et méconnue, cet itinéraire réunit harmonieusement deux terroirs, à la fois proches et contrastés. Pétri de générosité, le vieux Maramures est le pays de la civilisation du bois. A travers les églises ou les portails sculptés, le génie bâtisseur du paysan combine spiritualité, élégance et maîtrise technique. Là où s’achèvent les Carpates et où naît la Moldavie, s’étire la douce Bucovine, qui fut un carrefour majeur des cultures d’Europe orientale, une lisière foisonnante de la chrétienté. En témoigne un ensemble de monastères et d’églises aux murs illuminés de fresques du XVIe siècle. Et dans le mystère de ces paysages somptueux se nichent encore divers visages d’une émouvante religiosité.

Cette gamme propose d'associer à la découverte culturelle une dimension spirituelle, portée par une réflexion sur les liens entre les religions et entre religions, art, histoire et archéologie. Comment les religions ont-elles façonné les cultures, tant au niveau de l'art que de la pensée et comment l'histoire les a fait évoluer et interagir entre-elles ? Autant de questions qui seront au cœur de ces voyages.

Points forts

  • une immersion aux sources de la culture et de la spiritualité des deux régions visitées ;
  • les monastères de la Bucovine pour découvrir un art religieux singulier ;
  • les églises en bois du Maramures ;
  • des interventions d'acteurs locaux et des moments privilégiés d'échanges avec les habitants de ces régions restées rurales.

Itinéraire détails

Carte non contractuelle

Programme détails

1 Vol Paris / Cluj-Napoca

Paris : accueil à l'aéroport et envol pour Cluj-Napoca sur compagnie régulière.
A notre arrivée, transfert à l'hôtel et installation.
Dîner et logement à Cluj-Napoca.

2 Visite de Cluj, la région du Maramures

(Environ 2h de route dans la journée)

Cluj, capitale de la Transylvanie, est une ville qui a vu nombre de peuples s’y installer, des Celtes aux Allemands en passant par les Romains. A partir du XVIe siècle, la ville se stabilise au sein de l’Empire d’Autriche-Hongrie et ce n’est qu’en 1918, après la Première Guerre mondiale, que Cluj est rattaché à la Roumanie. Depuis quelques années, Cluj est devenue une ville très dynamique et présente en raison de son passé, une grande diversité ethnique et religieuse. Nous nous promènerons dans le centre historique qui a conservé pour l'essentiel son plan en damier, héritage du Moyen Age. Nous gagnerons la place de l'Union sur laquelle se dresse la cathédrale gothique Saint-Michel, puis nous verrons, autour de la place du musée, la maison natale de Mathias Corvin qui devint roi de Hongrie au XVIe siècle.
Déjeuner.

Nous partirons dans le Maramures, région parsemée de collines boisées et dont la vie rurale est encore bien vivante. La région est réputée pour le travail du bois et les paysans-charpentiers passés maîtres en la matière de génération en génération. De l'art religieux aux moindres détails du quotidien, le génie bâtisseur du paysan combine spiritualité, délicatesse et maîtrise technique de ce matériau. A l'époque où l'Europe Centrale vit s'affronter Réforme et Contre-Réforme, la population orthodoxe du Maramures, reléguée dans ses villages, se replia autour de ses églises en bois, symboles de la cohésion de la communauté. Huit églises sont inscrites sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO. Elles datent pour la plupart des XVIIe et XVIIIe siècles et sont généralement situées au milieu d'un cimetière. Avant d'arriver à Sighetu Marmatiei, nous verrons celle de Rogoz (1663) dédiée aux saints archanges puis celle de Surdesti (1766).
Dîner et nuit à Sighetu Marmatiei.

3 Musée ethnographique, Breb, la vallée de la Mara, Sapânta

(Environ 2h30 de route dans la journée)

Ce matin, nous gagnerons le musée ethnographique de plein air, excellent préambule à la découverte de l'architecture paysanne en bois de la région telles les églises typiques qui ont la particularité d'être coiffés de clochers en bois effilés et très hauts, dont certains peuvent atteindre cinquante mètres. Nous nous arrêterons ensuite chez un peintre d’icônes sur verre (sous réserve) avant de gagner la vallée de la Mara pour visiter l'église de Desesti dédiée à sainte Parascève (Sf. Cuvioasa Paraschiva) et célèbre pour ses fresques intérieures. Nous poursuivrons notre route vers Breb, oasis de traditions, au cœur d’un paysage-mosaïque où sont imbriqués prairies à foin, cultures et bosquets. Nous nous promènerons dans ce village bucolique.
Déjeuner chez l'habitant.

Nous partirons à Budesti pour visiter l’église Saint Nicolas, 1643), inscrite elle aussi au patrimoine mondial de l'UNESCO. Ce sera l’occasion d’évoquer l’histoire de l’église gréco-catholique en Transylvanie et Maramures, et de ses relations (tendues) avec l’église orthodoxe. Un peu plus loin, à Sapânta nous verrons le fameux cimetière, appelé abusivement "cimetière joyeux", surnom dû aux pierres tombales de couleur vive et très décoratives qui ornent les tombes. Elles sont le fruit d'un artiste roumain Ion Stan Patras qui les sculpta en 1934. Retour à Sighetu Marmatiei.
Dîner et nuit à Sighetu Marmatiei.

4 Sighetu Marmatiei et la vallée de l'Iza, la région de Bucovine

(Environ 6h de route dans la journée)

Nous débuterons la matinée en parcourant la ville de Sighetu Marmatiei, séparée de l'Ukraine par la rivière Tisa. C'est également la patrie du prix Nobel de la paix Elie Wiesel. Nous verrons la place de la Liberté, le « vieux palais » du XVIIe siècle, devenu un restaurant, et l’église catholique romaine de style baroque. Puis, nous visiterons le Mémorial des victimes du communisme et de la résistance, installé dans l'ancienne prison construite à la fin du XIXe siècle par les Austro-Hongrois et qui demeura en service jusqu'en 1977. C'est en ce lieu que de nombreux Roumains, dont l'élite intellectuelle, a subi une forte répression de la part des communistes au pouvoir en Roumanie entre 1948 et 1955. Nous nous rendrons ensuite à Poienile Izei pour découvrir l'église de la Pieuse Parascève, construite en 1632 sur une colline ombragée. L'intérieur est décoré de peintures murales du XVIIIe siècle. Elle est considérée comme l'une des plus belles de la région.
Déjeuner chez l’habitant.

Nous gagnerons une autre vallée du Maramures, celle de l’Iza. Nous visiterons les deux églises en bois de Leud. La première, située sur une colline, date de 1760 et est décorée de peintures murales et d' icônes. La deuxième, dans la vallée, est surnommée la "cathédrale de bois". Puis nous traverserons les Carpates, à travers le très bel itinéraire du col de Prislop, pour rejoindre la région de la Bucovine. Noyau de la Moldavie, carrefour de cultures, la Bucovine rime avec douceur et harmonie. Sur les derniers contreforts des Carpates, de profondes forêts servent d’écrin à une centaine de monastères et d’églises, dont certaines sont mondialement célèbres pour les fresques qui illuminent leurs murs extérieurs.
Dîner et nuit dans le village de Manastirea Humorului (dans une pension).

5 Les monastères de Humor, Voronet et de Probota,

(Environ 3h30 de route dans la journée)

Nous visiterons l’église du monastère de Humor qui est l'unique élément qui subsiste du monastère original fondé en 1415. L'église, à plan trilobé, possède une véranda ouverte dont les murs extérieurs sont peints de scènes du Jugement dernier. Avec cette église, nous débuterons un parcours inoubliable au pays des églises et monastères, un ensemble de merveilles de l’art religieux unique au monde, édifiés entre XVe et XVIe siècles. Généralement, on les nomme « églises et monastères de Moldavie » ou on dit également « de Bucovine ». Le territoire appelé aujourd’hui Bucovine est le berceau du grand état de Moldavie, qui a pris son essor au XIVe siècle à partir de ce piémont oriental des Carpates du Nord, dans ces "terres d’en haut", baptisées plus tard Bucovine (le "pays des hêtres", du mot slave désignant cet arbre : "bouk"). Nous poursuivrons avec la visite de l’église du monastère de Voronet, l'un des joyaux de l’art moldave. Elle doit sa célébrité à la couleur bleue unique qui domine l’ensemble des fresques et à la représentation du Jugement dernier qui enchante tout le mur ouest de l’édifice.
Après avoir suivi le cours de la rivière Moldova, qui a donné son nom à la région, notre promenade bucolique nous mènera à une courte incursion dans les contreforts moldaves pour une rencontre étonnante et exclusive : un monastère de femmes appartenant à une église longtemps restée clandestine, toujours marginale et pauvre, celle des orthodoxes roumains du "vieux calendrier" appelés aussi de "style ancien". Perdue en bordure de forêt, cette église est née en 1925, au moment où l’église orthodoxe roumaine a choisi le calendrier grégorien et s’est érigée en patriarcat. Une partie du clergé et des croyants a refusé ce bouleversement. Alors est née, sur les contreforts de ces Carpates du nord, cette église qui compterait aujourd’hui près d’un million de fidèles surtout localisés dans cette région.
Déjeuner au monastère où nous partagerons la table des religieuses.

Nous nous rendrons cet après-midi au monastère de Probota, une merveille située à l’écart des grands courants touristiques. Probota abrite le tombeau du prince moldave Petru Rares, à qui l’on doit la géniale initiative (partagée avec son cousin le métropolite Grigore Rosca) de couvrir les églises de fresques. Celle de Probota fut particulièrement choyée. Même si les murs extérieurs ont vu la peinture s’estomper au fil des ans, l’intérieur abrite encore des fresques exceptionnelles, animées d’une force et d’une beauté inégalées. Tout aussi inégalée est l’atmosphère apaisante et conviviale de ce monastère, qui somnole au cœur d’un immense verger, au milieu d’un petit village.
Dîner et nuit à Suceava.

6 Le monastère de Dragomirna et son musée d'enluminures, le village de "vieux croyants" russes

(Environ 3h30 de route dans la journée)

Une courte visite de l’église Saint-Jean-le-Nouveau nous permettra de découvrir l’histoire de ce saint vénéré par les Moldaves, auquel est dédié chaque année un important pèlerinage. A quelques encablures de Suceava se situe le monastère de Dragomirna. Bien qu'édifié un peu plus tardivement que les autres monastères de la région, il figure néanmoins sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. Il le doit à son architecture élancée, au traitement délicat de la pierre, véritable dentelle qui laisse deviner une influence orientale, et également à son site bucolique bordé d’un lac, autour duquel passent des troupeaux de brebis. A l’initiative de son fondateur, le métropolite Anastasie Crimca, ce monastère abritait une brillante école d’enluminures dont nous pourrons admirer encore quelques magnifiques exemples conservés dans un petit musée niché dans le mur d’enceinte.
Déjeuner chez l'habitant.

En quittant ce lieu paisible viendra le moment d’évoquer une incroyable épopée. En contrebas de la route se situe encore un exemple de cette richesse ethnique et religieuse qui fit longtemps la renommée de la Bucovine. Il s’agit d’un village de "vieux croyants" russes. Fuyant les persécutions qui suivirent le schisme de l’église russe, le raskol, ils s’établirent ici vers la fin du XVIIe siècle, et ont perpétué jusqu’à l’aube des années 2000 la vieille foi, les traditions et la langue de cette Russie profonde rescapée des temps anciens. Aujourd’hui, ils se sont fondus dans la société roumaine. Quelques kilomètres plus loin, nous gagnerons la petite église de Patrauti (1487), qui a conservé quelques lambeaux de fresques. Par ses proportions et son élégance, elle est considérée comme l’archétype du style des églises moldaves. Nous poursuivrons notre route jusqu'à Sucevita. En chemin, visite de la délicieuse église de Arbore (fresques de 1541), quelque peu oubliée mais qui mérite le détour.
Dîner et nuit à Sucevita (table et chambres d’hôtes).

7 Radauti, le monastère de Sucevita

(Environ 1h de route dans la journée)

Nous gagnerons ce matin la petite ville de Radauti qui fut un centre important de la culture juive de Bucovine, nous nous promènerons à travers le marché et le bazar qui se faufile entre ruelles et petites cours intérieures. Nous visiterons le musée ethnographique, modeste mais passionnant puis la grande synagogue, aujourd’hui désaffectée et transformée en petit musée (sous réserve d'ouverture). Ce sera l’occasion d’évoquer l’importance de la présence juive dans cette région d’Europe où est né le hassidisme au XVIIIe s.
Retour à Sucevita pour un déjeuner à la table de la mère supérieure du monastère de ce village.

L'après-midi, nous visiterons le monastère de Sucevita, édifié et peint vers la fin du XVIe siècle, bien après les autres réalisations. Ultime soubresaut du désir d’autonomie des princes moldaves vis-à-vis de l’occupant ottoman, il est le dernier à avoir été couvert de fresques. en raison pour laquelle il est parfois nommé « testament de l’art moldave ». Il est l’œuvre des frères Moghila qui échappèrent à la répression turque en se réfugiant en Pologne et à Kiev, où ils fondèrent une université prestigieuse qui portent encore leur nom : l’Université Moghilev.
Retour à la pension où nous assisterons à une démonstration de la technique des œufs décorés, tradition des Houtsoules, peuple slavophone des montagnes de Bucovine, immortalisé dans le film Les chevaux de feu de Paradjanov.
Dîner musical et nuit à Sucevita.

8 Le monastère de Moldovita, la région des Carpates,

(Environ 5h30 de route dans la journée)

Nous reprendrons la route en direction de Cluj-Napoca. En route, nous visiterons le monastère de Moldovita. La visite de l’église de ce monastère conclut en beauté ce périple au pays des images. Nous bénéficierons des commentaires en français de l’une des religieuses du lieu qui nous proposera une lecture des fresques, de toute beauté, du monastère. Après la traversée des Monts de Bârgau (où Bram Stoker imagine Dracula…), nous nous arrêterons à Bistrita, qui fut une des grandes cités saxonnes de Transylvanie.
Déjeuner.

Nous poursuivrons notre route et nous nous installerons pour la soirée et la nuit dans une auberge d'un petit village hongrois, près de Cluj-Napoca.
Dîner d'adieu musical autour d'un "goulash de fête"
Nuit dans une auberge à Savadisla
.

9 Rimetea, Vol Cluj-Napoca / Paris

(Environ 2h30 de route dans la journée)

Le matin, nous nous rendrons à Rimetea. Situé au coeur d’un paysage exceptionnel, ce village hongrois du versant oriental des Monts Apuseni doit à son unité architecturale de figurer sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. Balade dans le village et visite du petit musée local.
Déjeuner, puis transfert à l'aéroport et envol pour Paris sur compagnie régulière.

Nota Bene :

  • notre itinéraire alternera promenades à pied et trajets en bus ;

  • nous avons volontairement privilégié pour ce voyage des déjeuners dans des monastères ou chez l'habitant. La nourriture y est variée et de qualité contrairement à beaucoup de restaurants en Roumanie. De même, nous avons souhaité proposer des hébergements moins classiques comme des chambres d'hôtes ou des pensions, pour leur qualité d 'accueil, et également pour favoriser les échanges et vous permettre de partager des moments chaleureux avec les locaux.

Le programme proposé est susceptible de connaître de légères modifications en fonction des changements de jours et heures d'ouverture des sites ou de modification des horaires des vols domestiques. Si tel était le cas, tout serait mis en œuvre pour limiter cela à des modifications dans l'ordre des visites, ou, éventuellement, vous proposer des prestations de remplacement de qualité équivalente.

Hôtels détails

MĂNĂSTIREA HUMORULUI - Pension Casa bunicilor

http://www.casabunicilor.com/

SIGHETU MARMATIEI - Gradina Morii 3★

http://www.hotelgradinamorii.ro/

SUCEVITA - Casa cu cerbi

Dans cette ferme de Bucovine, et aménagée en chambres et table d'hôtes, les chambres sont chaleureuses et disposent de tout confort.

CLUJ-NAPOCA - Capitolina 3★

Hôtel entièrement rénové en 2013, idéalement situé à 5 minutes à pied du centre ville. Les chambres disposent d'un accès Wi-Fi gratuit, d'une climatisation, d'un coffre-fort et d'un minibar.

http://www.hotel-capitolina.ro/en/pagina/prezentare.html

SAVADISLA - Tamas Bistro

Cet hébergement n'est pas à proprement parlé un hôtel mais plutôt une auberge au confort simple avec une ambiance chaleureuse et familiale.

http://www.tamasbistro.ro/

SUCEAVA - Balada 4★

http://www.hotel-balada.ro/

Si l'hôtellerie mentionnée devait être changée, elle le serait pour une hôtellerie de catégorie similaire. Toutefois les services proposés peuvent varier.

Transports détails

Vols sur compagnie régulière Lufthansa
Départ Arrivée Vols
Paris - Charles de Gaulle CDG
06/06/2020 - 12:15
Munich MUC
06/06/2020 - 13:40
LH2229
Munich MUC
06/06/2020 - 14:45
Cluj-Napoca CLJ
06/06/2020 - 17:30
LH1670
Cluj-Napoca CLJ
14/06/2020 - 18:10
Francfort FRA
14/06/2020 - 19:15
LH1473
Francfort FRA
14/06/2020 - 21:30
Paris - Charles de Gaulle CDG
14/06/2020 - 22:45
LH1052

Compagnies aériennes alternatives : Tarom, Blue Air, Wizz Air

Départ de Province

Si vous souhaitez un départ de province, notre service transport effectuera la recherche la plus adaptée. Selon les destinations, les départs de province s'effectuent soit sous forme de pré et post acheminement vers Paris, soit, pour l'Europe notamment, sous forme de vol direct de votre ville vers le lieu de destination. Consultez notre Service Clients pour une étude spécifique.

Détails du prix détails

Tarifs
En chambre Double (2 personnes, 1 lit double) 2 170,00 € / personne
En chambre Twin (2 personnes, 2 lits séparés) 2 170,00 € / personne
En chambre individuelle supplément +320,00 € / personne

Taxes aériennes au 8 juillet 2019, comprises dans le prix : 180,00 € dont 86,00 € de taxe d'aéroport

Ce prix est garanti pour un nombre de participants compris entre 13 et 20 personnes. Entre 8 et 12 personnes, nous nous réservons le droit de demander un supplément de prix de 75,00 € par personne. Cet éventuel supplément vous serait demandé plus de 30 jours avant le départ, ou lors de votre inscription si celle-ci intervient à moins de 30 jours.

Ces prix comprennent :

  • l'accueil et l'assistance à l'aéroport de Paris le jour du départ ;
  • les vols réguliers Paris / Cluj-Napoca aller et retour en classe économique ;
  • les taxes aéroport ;
  • les transferts aéroport / hôtel / aéroport ;
  • l'autocar climatisé et de bon confort pour tout le circuit ;
  • l'hébergement en pension complète du dîner du premier jour au déjeuner du neuvième jour (selon les horaires d'avion) ;
  • l'accompagnement culturel d'un conférencier Intermèdes ;
  • les services d'un guide local francophone pour tout le circuit, spécialiste de l'orthodoxie ;
  • toutes les visites et excursions mentionnées au programme ;
  • les entrées dans les sites, musées et monuments mentionnés au programme ;
  • l'assurance assistance-rapatriement.

Ces prix ne comprennent pas :

  • les boissons, pourboires aux guides et chauffeurs, frais personnels ;
  • le port des bagages ;
  • la taxe photo exigée pour la visite de certains monuments ;
  • l'assurance annulation - bagages - interruption de séjour ;
  • tout ce qui n'est pas mentionné dans « ces prix comprennent ».

Informations pratiques

Roumanie

Formalités pour les ressortissants français

Une pièce d'identité en cours de validité est nécessaire.
Si votre carte d'identité a été délivrée entre janvier 2004 et décembre 2013, sa durée de validité, pour les autorités françaises, a été prolongée automatiquement de 5 ans, mais la date de validité inscrite sur le titre ne sera pas modifiée.
Toutefois, les autorités de certains pays ne reconnaissent pas cette extension de validité. De ce fait, si la date mentionnée sur votre carte d'identité est expirée, nous vous recommandons de voyager avec un passeport en cours de validité.

Pour tout mineur ne voyageant pas avec ses parents ou voyageant avec un seul de ses parents, une nouvelle réglementation astreint à des formalités particulières publiées sur le site https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F1922. Dans tous les cas de figure, nous vous recommandons d'emporter une copie du livret de famille et lorsque l'enfant ne voyage pas avec ses deux parents une autorisation du deuxième parent. Pour plus de précisions consultez notre Service Clients.

Décalage horaire

Le décalage horaire est d'1 heure de plus par rapport à la France. Quand il est midi à Paris, il est 13 h à Bucarest.

Change / Douane

La monnaie roumaine est le LEU (LEI au pluriel). 1 EUR = 4.65 RON (janvier 2018). Distributeurs dans la plupart des localités traversées. Le change peut être effectué dans les bureaux de change et les hôtels, mais commissions souvent assez corsées. Conservez les reçus pour pouvoir reconvertir les lei en euros avant de quitter la Roumanie. Les cartes de crédit sont acceptées dans la plupart des hôtels et dans de nombreux commerces

Santé

Aucune vaccination n'est obligatoire. Emportez les médicaments dont vous pourriez avoir besoin, même si les pharmacies roumaines proposent des produits roumains et allemands équivalents.Pensez à vous procurer la carte européenne d'assurance maladie délivrée par la Sécurité Sociale, indispensable si vous devez recevoir des soins médicaux en Europe.

Climat

La Roumanie bénéficie d'un climat continental assez accentué, avec des saisons tranchées et des amplitudes de température importantes. L'hiver est long, rigoureux, mais sain (un froid sec) avec un fort enneigement, notamment sur toute la zone carpatique (de novembre à mars, avril). Printemps et automne sont très agréables mais courts, avec d'importants écarts de température entre le jour et la nuit. En été, les températures moyennes avoisinent 30°C.

Shopping

L'artisanat roumain est riche et varié. Vous pourrez rapporter des nappes brodées tout comme de la céramique, des poteries, des objets en bois sculptés, des œufs peints, des icônes sur bois et sur verre.

Electricité

Le courant est de 220 V et les prises sont identiques aux prises françaises.

Tenue vestimentaire

Prévoyez des vêtements légers, ainsi que des pulls pour les soirées et les matinées fraîches. Nous vous conseillons d'emporter un imperméable en cas de pluie. Pour la visite des églises et monastères, prévoir une tenue respectueuse des lieux : pas de pantalon court, bras couverts, foulard pour les dames.

Pourboire

Dans les restaurants et hôtels, les pourboires sont appréciés (5 à 10% de l'addition). Les pourboires pour les chauffeurs et les guides sont également pratique courante.

Routes

Ce circuit s'effectue par la route, le meilleur moyen dont nous disposons pour une découverte approfondie. Il est à noter toutefois que les routes sont encore assez mauvaises sur certains tronçons en comparaison des routes d'Europe occidentale. Les journées au kilométrage conséquent peuvent être assez longues, néanmoins l'intérêt des visites compense la durée des trajets.

Hôtels et chambres d'hôtes

Le parc hôtelier est récent et de bon niveau mais reste assez limité dans les régions visitées. Nous sélectionnons les meilleurs hôtels disponibles. Le niveau de service est généralement bon mais variable selon les étapes, il n'en demeure pas moins tout à fait acceptable. Pour ce voyage, nous avons volontairement privilégié certains hébergements moins classiques comme des chambres d'hôtes "patrimoine" ou des pensions, pour leur qualité d'accueil, et également pour favoriser les échanges et vous permettre de partager des moments chaleureux avec les locaux.

Repas

La nourriture, si elle est parfois peu variée dans les restaurants, est d'une très bonne qualité chez l'habitant ou dans les monastères.

Adresses utiles

Consulat : 5 Rue de l'Exposition 75007 Paris - Tél : 01 47 05 10 46 (10h00-12h00 & 16h00-17h00)

Office de tourisme : 7 Rue Gaillon 75002 Paris - Tél : 01 40 20 99 33

Prévisions météorologiques

Nous vous conseillons de consulter les prévisions météorologiques la veille de votre départ sur le site de la chaîne météo ou de météo France.

Informations voyageurs : sécurité et situation sanitaire

Pour chaque pays, le ministère des Affaires Etrangères (http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs) publie des fiches conseils aux voyageurs sur son site internet. Vous y trouverez les dernières recommandations notamment en matière de sécurité, formalités et santé.

Nous vous recommandons fortement de consulter ces sources d'information régulièrement, jusqu'à la veille de votre départ. Nous tenons également ces fiches à votre disposition sur simple demande au 01 45 61 90 90.

Bibliographie

Roumanie

Bibliographie générale

  • Histoire de la Roumanie de Georges CASTELLAN, Que sais-je ? PUF ;
  • Histoire du prince Dracula en Europe centrale et orientale de Matei CAZACU, Lib. Droz ;
  • Les pays roumains entre Orient et Occident de Neagu DJUVARA, P O F;
  • Histoire des Roumains de Catherine DURANDIN, Fayard ;
  • Rhapsodie Roumaine de Dominique FERNANDEZ, Grasset ;
  • Histoire des Roumains et de la romanité orientale de Nicolae IORGA, 11 vol., Bucarest, 1937-44 ;
  • Bucarest de Paul MORAND, Plon.

Guides

  • Guide Bleu - Evasion Roumanie, Hachette (éditions 2004 ou 2006) ;
  • Guide du Routard - Roumanie Bulgarie, Hachette Tourisme ;
  • Le Petit Futé - Roumanie ;
  • Roumanie de Diane CHESNAIS, Vilo.

Pour approfondir le sujet sur le thème du voyage culture et religions

  • Roumanie: tradition et culture hésychaste de Père Romul JOANTA (concerne directement le thème de ce séjour) ;
  • Chroniques de Roumanie de Richard EDWARDS ;
  • Le statut de l'église orthodoxe en Roumanie post-communiste de Patriciu VLAICU ;
  • Le Maramures, pays du bois, Dan DINESCU et Ana BARCA ;
  • La Roumanie et la Shoah de Radu IOANID ;
  • Religion et nationalisme: l'idéologie de l'église orthodoxe roumaine sous le régime communiste d'Olivier GILLET.

Mais aussi, les livres de Panaït ISTRATI, Norman MANEA, Patrick LEIGH FERMOR, Mircea ELIADE, Virgil GHEORGHIU, etc...

 6 - 14 juin 2020
A partir de
2 170 €
Tarif TTC par personne
Tarif TTC par pers.
autres dates
Réserver

Circuit de
9 jours

Petit groupe de
8 à 20 participants

Autres départs

 6 - 14 juin 2020
2 170 €
Inscriptions
 ouvertes
 bientôt ouvertes
 sur demande
 closes