Vallées du Bhoutan

Hémérys, le voyage culturel d'exception
Dzong de Punakha - Bhoutan ©Thinkstock
Jakar Dzong, Bumthang - Bhoutan ©Christopher J. Fynn
Vers Punakha - Bhoutan ©Intermèdes
Monastère - Bhoutan ©Thinkstock
Paro - Bhoutan ©iStock
Chimi Lhakhang - Bhoutan ©GettyImages
Drukgyel - Bhoutan ©GettyImages
Dzong, Paro - Bhoutan ©Istock
Kyichu - Bhoutan ©GettyImages
Lever de soleil - Bhoutan ©GettyImages
Mémorial Chorten, Thimphu - Bhoutan ©Istock
Monastère Gangtey - Bhoutan ©GettyImages
Piments bhoutanais - Bhoutan ©GettyImages
Plat traditionnel - Bhoutan ©GettyImages
Tsechu - Bhoutan ©GettyImages

A l’occasion du festival religieux de Tsechu de Trashigang

Circuit 18 jours - 16 nuits

Hémérys est une gamme de voyages culturels d'exception.
Hémérys, c'est tout l'esprit du voyage culturel Intermèdes dans des conditions exceptionnelles :
- des hôtels très haut de gamme, de luxe ou de charme ;
- des groupes de 7 à 15 personnes.

Dernier royaume himalayen, le Bhoutan est composé d’une succession de vallées qui recèlent un patrimoine, naturel et culturel, jalousement préservé depuis des siècles. La dynastie des Wangchuk veille, depuis cinq générations, sur la destinée du pays du Dragon (Drukyul) en favorisant les mutations et les réformes nécessaires qui lui assurent son indépendance et son développement maîtrisé. Cette politique active a non seulement permis la préservation de son environnement naturel, recouvert à 70% de forêt, mais aussi le maintien de ses traditions artisanales, architecturales et religieuses dans tout le royaume. Dans chaque vallée, les Dzong, grandes forteresses où siègent les administrations politique et religieuse, abritent une fois par an les célébrations du Tsechu (du dixième jour du mois lunaire) pour commémorer le maître tantrique Padmasambhava, initiateur de la diffusion du bouddhisme dans le monde tibétain. Les danses religieuses et laïques donnent alors l’occasion aux communautés agricoles et pastorales de se réunir pour recevoir les bénédictions générées par ces cérémonies. Elles offrent également aux visiteurs un moment particulièrement propice pour admirer la richesse des costumes colorés, comprendre les codes qui régissent ces chorégraphies, et surtout pour partager avec la population locale ce moment fédérateur, dans une atmosphère empreinte de sacralité.
Les nombreuses traces laissées par les trois figures marquantes de son histoire, Padmasambhava (VIIIe siècle), Péma Lingpa (1450-1521) et Shabdrung Ngawang Namgyel (1594-1651), seront autant de jalons dans notre cheminement à la découverte de ce royaume et témoigneront de ce qui fait véritablement le ciment de ses communautés dispersées, à savoir ses traditions et institutions religieuses.
Ce voyage à travers la diversité méconnue des populations bhoutanaises, de leur environnement luxuriant et de leurs coutumes uniques vous permettra de découvrir en profondeur ce pays où règnent une sérénité et une convivialité communicatives.
Avec Rémi Chaix, diplômé d'histoire tibétaine à l'EPHE. Spécialiste des régions himalayennes.

L’Esprit Hémérys :
- le festival de Jambay Lakang Drub ;
- la vallée préservée de Phobjikha ;
- le choix d'une hôtellerie optimale dans un pays méconnu ;
- petit groupe de 12 personnes.

Itinéraire

Carte non contractuelle

Programme

1 Vol Paris / Delhi

Départ sur vol régulier à destination de Delhi, dans la matinée. Repas à bord.
Arrivée en soirée, accueil et transfert, nuit à l’hôtel.

2 Delhi / Paro

Vol pour Paro. 
En fin de matinée, le vol vers le Bhoutan dévoilera une vue dégagée sur les plus hauts sommets himalayens avant d'atterrir dans l’une des vallées nichée dans les contreforts de la chaîne. Nous débuterons notre voyage au pays du Dragon (Drukyul) par Paro, ville la plus occidentale du royaume. En quittant l’aéroport, nous découvrirons deux structures caractéristiques de l’architecture bhoutanaise, le Dzong et le pont à cantilever couvert, révélant une utilisation particulièrement esthétique du bois et de la pierre. La forteresse de l’amoncellement de joyaux (Rinpung Dzong), édifiée au XVIIe siècle, domine la vallée fertile de sa structure massive et abrite à la fois le siège du pouvoir administratif, le palais de justice et une institution monastique.
Déjeuner en cours de visite
Dîner et nuit à Paro.

3 Paro, vallée de Haa

Au cours de la montée aux aurores jusqu'au col de Cheli (3 810 mètres d'altitude) nous pourrons apprécier le lever de soleil sur l'Himalaya et particulièrement sur le Jomolhari (7 315 m.). Considérée comme l'épouse du Kangchenjunga (8 586 m.) et résidence d’une des cinq déesses de longue vie, cette montagne majestueuse est la plus sacrée du Bhoutan. Nous descendrons ensuite dans la vallée de Haa, l'une des plus occidentales du royaume et ouverte récemment au tourisme, pour une promenade à travers les champs et les maisons traditionnelles, à la rencontre des populations locales. Ce cadre bucolique nous permettra d'entamer notre découverte de la richesse et de la diversité des paysages et des cultures locales du Bhoutan.
Déjeuner en cours visite.
Dîner et nuit à Paro.

4 Paro, Kyichu Lhakhang, musée national, Thimphu

(Environ 80 km)
La visite du petit temple de Kyichu sera l'occasion d'évoquer l'incorporation de ces régions himalayennes à l'empire tibétain au VIIe siècle et la diffusion du bouddhisme tantrique. Le Kyichu Lhakhang fait en effet partie des 108 sanctuaires fondés par l'empereur Songtsen Gampo (618-649) sur son territoire pour subjuguer l'ogresse qui s'opposait à l'implantation du bouddhisme. Dans l'histoire plus récente, le complexe fut choisi par la reine mère comme lieu de retraite, et abrite depuis 1992 le stupa funéraire d'un des maîtres tibétains les plus charismatiques du XXe siècle, Dilgo Khyentse Rinpoche (1910-1991).
Les riches collections de peintures mobiles et de sculptures du musée national serviront de supports pour évoquer et retracer l’histoire politique du Bhoutan et celle des ordres bouddhiques influents sur son territoire. Les nombreuses œuvres d’art donneront également un aperçu essentiel de l'histoire de l'art bouddhique bhoutanais et des thèmes classiques qui nous accompagneront tout au long de notre périple.
En contrebas, notre parcours s'achèvera par la visite de l’intérieur du Rinpung Dzong, brillant exemple de l’architecture palatiale bhoutanaise, riche de ses quatorze sanctuaires magnifiquement décorés.
Déjeuner et route vers Thimphu.
Dîner et nuit à Thimphu.

5 Taktshang, Thimphu

Au matin, nous remonterons la vallée pour nous rendre à la forteresse de Drukgyel, édifiée afin de commémorer la victoire des troupes de Shabdrung Ngawang Namgyel sur les armées tibétaines et de prévenir les futures offensives. Le site boisé offre une vue charmante sur le Jomolhari.
Nous entamerons ensuite l'ascension vers la "tanière du Tigre", Taktshang Lhakang. Padmasambhava atteignit ce site grandiose, accroché à la falaise tel un nid d'aigle, en chevauchant une tigresse volante et y médita durant plusieurs mois. Le monastère, fondé autour de la grotte par ses disciples, est occupé depuis le IXe siècle et constitue l'un des sites majeurs de pèlerinage du Bhoutan. Le chemin pour accéder à la tanière, que l'on peut effectuer à pied ou à dos de cheval, est jalonné de nombreux points de vue qui dévoilent progressivement la beauté de ce sanctuaire.
Déjeuner en cours visite.

En fin d'après midi, nous rejoindrons la capitale du Bhoutan, Thimphu, en passant par le Tamchog Lhakang, fondé par Thangtong Gyelpo au XVe siècle.
Dîner et nuit à Thimphu.

6 Thimphu

Au matin, nous nous rendrons au memorial Chorten édifié en 1974, par la reine mère, à la mémoire du souverain Jigme Dorje Wangchuk. Autour du stupa, les habitants de la capitale, toutes générations et classes sociales confondues, se rassemblent pour prier. Si les jeunes et les actifs n'y passent que quelques minutes le matin, avant d'aller travailler, les personnes âgées s'y retrouvent pour passer la journée entière entre discussions et circumambulations. Le stupa referme une structure unique de mandala, avec une collection fascinante de statues en argile, liée au Tantra de Vajrakila. Nous consacrerons le reste de la matinée à la visite de l'Institut national des arts et techniques traditionnels (Zorig Chusum) pour apprécier la qualité du travail d'art et la dextérité des apprentis peintres, sculpteurs (sur bois et en argile) et autres artisans perpétuant les techniques ancestrales.
Déjeuner à Thimphu.

En début d'après-midi nous découvrirons le Tashi Chodzong, la forteresse du Dharma faste. Cet immense complexe, dont les parties les plus anciennes datent du XVIIe siècle, regroupe aujourd'hui le siège du gouvernement, l'Assemblée nationale et la résidence d'été du hiérarque religieux du royaume, le Je Khenpo. En fin d'après-midi, nous flânerons dans la ville en passant par le pont à cantilever de Kundeling pour rejoindre le marché afin de découvrir la diversité de l'artisanat des différentes régions du pays.
Dîner et nuit à Thimphu.

7 Simtokha, Dochula, Punakha

(Environ 90 km)
Au matin, nous visiterons le Dzong de Simtokha qui fut la première forteresse édifiée par le fondateur de l’Etat bhoutanais, Shabdrung Ngawang Namgyel (1594-1651). Admirablement conservé depuis le XVIIe siècle, c’est aujourd’hui un centre actif d’enseignements religieux. Les sanctuaires sont ornés de peintures parmi les plus belles du Bhoutan, et le couloir de circumambulation autour du temple abrite un ensemble de chefs-d’œuvre des sculpteurs bhoutanais.
En fin de matinée, nous franchirons le col de Dochu (3 100 m.), marqué par 108 petits stupas commémorant le récent conflit armé contre des groupes Assamais. Le Dochula offre une vue dégagée sur la partie oriental de la chaîne himalayenne dominé par le Gangkhar Puensum (7 570 m.), point culminant et jamais gravi du royaume.
La descente, en passant progressivement des rhododendrons à une forêt tropicale, nous mènera jusqu’aux rives du Mochu que nous remonterons jusqu’à Punakha (1 200 m.), capitale du Bhoutan jusqu’en 1955. Le pont à cantilever nous permettra d’accéder au Dzong, l’un des plus beaux du pays de par son architecture et sa situation à la confluence de deux rivières. Ses bureaux officiels et ses différents sanctuaires, dont certains renferment les reliques les plus sacrées du royaume, se répartissent autour des trois magnifiques cours intérieures (dochey) qui dégagent une belle sensation de quiétude et de solennité.
Déjeuner en cours visite.
Dîner et nuit à Punakha.

8 Punakha, Wangdue Phodrang, Gangtey

(Environ 90 km)
Une courte promenade matinale sur les berges de la confluence nous offrira d’admirer le lever de soleil sur le palais de Punakha avant de descendre le long du Mochu jusqu’au Chimi Lhakhang, le sanctuaire de la fertilité. Nous nous rendrons ensuite à Wangdue Phodrang, perché sur la crête d’une colline, où l’imposante forteresse est en cours de reconstruction après l'incendie dévastateur survenu en juin 2012.
Déjeuner en cours visite.

Puis, nous ferons route vers la vallée d’altitude de Phobjika (2 850 m.), réserve naturelle où les grues à cou noir auront déjà élu domicile pour passer l'hiver à l’abri des rigueurs du plateau tibétain. Nous commencerons par visiter le monastère de Gangtey qui fut fondé en 1613 par le petit-fils de Péma Lingpa, célèbre découvreur de trésors (terma) cachés par Padmasambhava. Dominant la vallée, Gangtey possède l’une des plus grandes salles d’assemblée du Bhoutan ainsi qu’un collège d’études bouddhiques et un centre de retraite méditative, fondés par le quatrième roi Jigme Senge Wangchuk en 1985. En fin d’après-midi, nous ferons une nouvelle promenade pour observer les élégantes grues à cou noir qui se rassemblent en fond de vallée pour y passer la nuit.
Dîner et nuit à Gangtey.

9 Gangtey, Trongsa

(Environ 140 km)
La matinée sera consacrée à la découverte de la faune et de la flore de la vallée ainsi que de ses petits hameaux, où règne une sérénité contagieuse.
En route pour Trongsa, nous franchirons les Montagnes Noires par le col de Pele, porte d’entrée du Bhoutan central à 3350 mètres d’altitude. En descendant dans la vallée encaissée, nous ferons halte sur le site du stupa de Chendebji, construit au XIXe siècle sur le modèle de celui de Swayambhunath, dans la vallée de Kathmandou.
A Trongsa (2 200 m.), nous visiterons le Dzong situé en surplomb de la rivière Mangde. Édifié sur une empreinte de sabot du cheval de la déesse Sri Devi, la forteresse est la plus vaste du royaume et abrite vingt-cinq temples. Trongsa dzong est surtout le siège de la dynastie des Wangchuk, dont Ugyen Wangchuk unifia sous son autorité les différentes factions du pays et fonda la royauté héréditaire en 1907. Malgré l’établissement de la capitale à Thimphu, la tradition veut que le prince héritier officie en tant que chef du dzong de Trongsa avant d’accéder au trône.
Déjeuner en cours visite.
Dîner et nuit à Trongsa.

10 Musée de Trongsa, vallée du Bumthang

(Environ 80 km)
Dédié à l’histoire des souverains bhoutanais, le musée de Trongsa est situé dans l’ancienne tour de guet à flanc de colline au dessus du Dzong et fut inauguré par le roi en 2008. La découverte des œuvres, dont certaines font parties des collections royales, permettra d’approfondir près de quatre cents ans d’une histoire et d’un patrimoine riches et complexes. En route vers Jakar, le franchissement du Yotongla (3 400 m.) marquera notre entrée dans la région de Bumthang, composée de quatre grandes vallées jalonnés de nombreux sanctuaires, parmi les plus sacrés du royaumes.
Notre découverte de la vallée de Chokhor commencera par le Dzong de Jakar (l’"oiseau blanc") et par le palais de Wangdue Chholing, fondé au milieu du XIXe siècle et où naquit Ugyen Wangchuk.
Déjeuner en cours visite.
Dîner et nuit à l’hôtel dans la vallée du Bumthang

11 Jampey Lhakhang, Kurje Lhakang, Tamshing

Le matin, nous visiterons le temple dédié au futur Bouddha (Maitreya), le Jampey Lhakhang. Fondé au milieu du VIIe siècle par Songtsen Gampo pour permettre la diffusion du bouddhisme dans son empire, le sanctuaire fut visité par Padmasambhava qui laissa son empreinte de pied et aurait caché plusieurs trésors sous le temple. Par une petite promenade à travers les champs, nous atteindrons le Kurje Lhakang qui fut construit autour d’une grotte dans laquelle Padmasambhava médita et laissa une empreinte ("je") de son corps ("kur") dans le rocher.
Déjeuner.

Cet après-midi, nous traverserons la rivière pour rejoindre le monastère de Tamshing, le plus important monastère de la tradition Nyingma, fondé par Péma Lingpa (1450–1521), et qui abrite d’intéressantes peintures murales. Enfin, à quelques dizaines de mètres de là, nous terminerons anotre promenade au petit temple champêtre de Konchogsum, qui abritait autrefois une cloche miraculeuse et dont seul un fragment y est aujourd’hui conservé.
Dîner et nuit dans la vallée du Bumthang.

12 Thangbi, Ngang Lhakhang

La journée sera consacrée à la découverte de la partie supérieure de la vallée de Chokhor avec notamment la visite du " monastère " de Thangbi, fondé en 1470, dans lequel réside aujourd’hui une communauté de religieux laïcs de la tradition Nyingma. L'ensemble des sculptures du XVe siècle a été particulièrement bien préservé et témoigne de l'importance du sanctuaire.
En longeant la rivière qui trace son chemin dans une étroite vallée boisée, nous nous promènerons plus en amont pour rejoindre le temple du Cygne (Ngang Lhakhang) qui renferme également de très belles peintures et sculptures. Juste au-dessus du temple se trouvent les ruines de la forteresse de Draphe, protégeant jadis l'accès à la vallée de Chokhor, et qui offre une vue dégagée sur la vallée du Bhumthang.
Déjeuner sous forme de pique-nique en cours de visite.
Dîner et nuit dans la vallée du Bumthang.

13 La haute vallée d'Ura, Mongar : festivités du Tsechu

(Environ 220 km)
Durant cette journée, nous poursuivrons notre progression vers l’Est afin de rejoindre Mongar. Nous ferons halte sur le site naturel de Mebartsho, le "lac enflammé", où Péma Lingpa découvrit plusieurs trésors cachés par Padmasambhava. Nous passerons ensuite par la haute vallée d' Ura, traditionnellement considérée comme le premier lieu habité du pays. En franchissant le Thrumshingla (3 780 m.), l’un des plus hauts cols carrossables du Bhoutan, nous entrerons dans la partie orientale du royaume, dont les populations Sharchop parlent un dialecte différent du Dzongkha, le Tshangla. La descente de plus de 3 000 mètres de dénivelé offrira le spectacle étonnant du changement radical de milieu écologique pour atteindre le pont de Kuri (570 m.) où domine une végétation tropicale (manguier, ananas…). Nous remonterons enfin vers Mongar (1 600 m.), siège de l’administration locale depuis 1930, où la communauté villageoise locale sera rassemblée pour assister aux festivités du Tsechu. Plus modeste que celui de Trashigang, le Tsechu de Mongar sera l’occasion pour nous de découvrir les règles et les usages qui codifient ce type de célébration dans une ambiance paisible et chaleureuse.
Déjeuner à Mongar.
Dîner et nuit à Mongar.

14 Mongar, Trashigang : festivités du Tsechu

(Environ 100 km)
Dans la matinée, nous franchirons le Kori la (2 400 m.) et longerons la rivière Drangme pour atteindre Trashigang (1 070 m.), en pleine effervescence pour les festivités du Tsechu. En ce début d’hiver, les communautés, paysannes ou pastorales, des vallées les plus reculées (Trashi Yangtse, Merak, Sakten…) se seront réunies autour du Dzong et arboreront leurs costumes traditionnels pour participer aux différentes célébrations qui se succèderont toute la journée. Les femmes parées de leurs bijoux et de leur plus belle Kira et les hommes vêtus de leur plus élégant Go assisteront en famille aux danses religieuses et laïques. Destinées à commémorer le maître tantrique Padmasambhava, considéré au Bhoutan comme le second Bouddha, les cérémonies du Tsechu sont l’occasion pour la foule non seulement de recevoir les bénédictions des rituels et des prières, et également d’assister à un spectacle distrayant et parfois même humoristique.
Déjeuner en cours de visite.
Dîner et nuit à Trashigang.

15 Trashigang, Trashi Yangtse, festivités de Tsechu

Au matin du dixième jour du mois lunaire, les cérémonies religieuses prendront le pas sur les festivités laïques, avec le déploiement du grand thangka appliqué, représentant le Bouddha Shakyamuni et les seize Arhat, dont la simple vue est censée libérer le dévot du cycle des renaissances. Les danses religieuses traditionnelles (la danse des chapeaux noirs, celle du cerf, celle des maîtres du cimetière, entre autres) permettront de découvrir des chorégraphies extrêmement codifiées, accomplies par des moines portant des costumes très élaborés et de magnifiques masques. L’atmosphère conviviale dans la cour étroite du Dzong sera particulièrement propice pour profiter du spectacle fascinant, tant sur l’aire cérémonielle que dans l’assistance, et discuter avec les locaux toujours chaleureux et avides de faire partager leur culture et leurs traditions.
En fin de matinée, nous remonterons la vallée de Drangme, pour nous rendre à Trashi Yangtse (1 700 m.) où un religieux local, de retour de pèlerinage dans la vallée de Kathmandu, fit ériger en 1740 un stupa sur le modèle de celui de Bodhnath. En redescendant la vallée, nous ferons halte à Gom khora. Padmasambhava médita sur ce site pittoresque et laissa plusieurs empreintes corporelles et traces de son passage, témoignant de ses pouvoirs tantriques. Le monastère édifié autour d’un rocher noir abrite non seulement ces différentes reliques mais également un étonnant œuf de Garuda.
Déjeuner en cours visite.
Dîner et nuit à Trashigang.

16 Trashigang, Guwahati

(Environ 180 km)
Le matin du dernier jour, retour sur le lieu des festivités. L’ambiance créée par la liturgie alternant phases de récitations de texte et du jeu des instruments de musique rituels sera renforcée par la dévotion touchante des laïcs venus recevoir des bénédictions et purifier leur karma négatif.
Déjeuner en cours de visite.

Empruntant la route ouverte dans les années 1960, nous descendrons par le réseau complexe de vallées en franchissant les collines et en suivant les crêtes qui dominent la plaine Assamaise. Puis nous quitterons le Pays du Dragon, par l’un de ses points les plus bas, pour traverser la large plaine fertile du Brahmapoutre, célèbre pour son thé, mais aussi pour ses nombreuses réserves naturelles, conservatoires majeurs de la biodiversité en Inde. Nous franchirons le fleuve imposant afin de rejoindre Guwahati, ville principale de l’Assam, sur les berges du Brahmapoutre.
Dîner et nuit à Guwahati.

17 Guwahati / Delhi

(Environ 110 km)
Dans la matinée, vol pour Delhi.
Dans l’après-midi, nous visiterons le musée national de Delhi pour y découvrir les riches collections bouddhiques ainsi que celles du "Pays des sept sœurs" (États du nord-est de l’Inde) dans lesquelles nous pourrons admirer des pièces d’art et d’artisanat des régions frontalières du Bhoutan.
Dîner à Delhi.
Chambre à disposition jusqu'au transfert à l'aéroport.
Vol pour Paris et nuit à bord.

18 Paris

Arrivée à Paris le matin.

Le programme proposé est susceptible de connaître de légères modifications en fonction des changements de jours et heures d'ouverture des sites ou de modification des horaires des vols domestiques. Si tel était le cas, tout serait mis en œuvre pour limiter cela à des modifications dans l'ordre des visites, ou, éventuellement, vous proposer des prestations de remplacement de qualité équivalente.

Informations pratiques

Inde

Formalités pour les ressortissants français : un passeport valable six mois après le retour et comportant au moins 3 pages vierges dont 2 pages en vis-à-vis est nécessaire, ainsi qu'un visa. Nous nous chargeons de l'obtention du e-visa. Pour cela nous vous demanderons une photocopie (ou un scan) en couleur de votre passeport. Les voyages incluant des régions comme le Sikkim, Kinnaur, Spiti, Lahaul, nécessitent l'obtention d'un permis, et pour cela, nous vous demanderons de nous envoyer votre passeport 50 jours avant le départ afin d'effectuer cette formalité.
Les non-ressortissants français ou bi-nationaux sont invités à consulter les autorités consulaires afin de vérifier les formalités exigées : ambassade d'Inde 13/15, rue Alfred Dehodencq 75016 Paris - Tel : 01.40.50.70.70 - Site web : http://www.ambinde.fr/

Pour tout mineur ne voyageant pas avec ses parents ou voyageant avec un seul de ses parents, une nouvelle réglementation astreint à des formalités particulières publiées sur le site https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F1922. Dans tous les cas de figure, nous vous recommandons d'emporter une copie du livret de famille et lorsque l'enfant ne voyage pas avec ses deux parents une autorisation du deuxième parent. Pour plus de précisions consultez notre Service Clients.

Heure locale : le décalage horaire est de 4 heures 30 en plus par rapport à la France en hiver, 3 heures 30 en plus en été.

Climat : l'hiver - de mi-octobre jusqu'au mois de mars - est la meilleure période pour voyager en Inde (hors zone himalayenne). Dans le Nord, les températures moyennes s'échelonnent de 22 à 25°C dans la journée. Par contre, les nuits sont fraîches de novembre à février (les températures peuvent parfois descendre jusqu'à 3 à 4°C). Dans le Sud, les températures moyennes sont un peu plus élevées, entre 25 et 32°C, et restent douces la nuit.

Santé : aucune vaccination n'est exigée pour entrer en Inde cependant les rappels des vaccinations diphtérie, tétanos, polio et les vaccins contre l'hépatite A, B et la typhoïde sont vivement conseillés. Les normes d'hygiène sont différentes des nôtres, et il est utile d'emporter une pharmacie de voyage, car les médicaments sont difficiles à trouver sur place. Un traitement préventif contre le paludisme est conseillé dans certaines régions seulement, consultez votre médecin ou l'Institut Pasteur (http://www.pasteur.fr).

Tenue vestimentaire : nous vous conseillons d'emporter des vêtements confortables et légers, et de prévoir également un lainage en raison de la climatisation dans les hôtels et les restaurants. En hiver, il est utile d'emporter des vêtements chauds, faciles à enlever dès que le soleil chauffe. Par respect pour la population, il est recommandé d'éviter les décolletés et les fines bretelles pour les femmes, ainsi que les shorts pour les hommes. En prévision des visites des temples, il est préférable de porter des chaussures qui puissent se retirer facilement (sandales ou tongs) car il est obligatoire de se déchausser.

Douane : il n'y a pas de formalités particulières. L'exportation des antiquités indiennes de plus de cent ans est interdite sans autorisation. L'importation et l'exportation de roupies indiennes sont interdites.

Change : la monnaie indienne est la Roupie (INR) subdivisée en 100 Paises. Elle existe en billets de 1, 2, 50, 100, 500 INR (abrégé Rs). Les cartes bancaires sont largement utilisées, mais il est utile d'emporter des euros à changer sur place.

Électricité : le courant électrique est de 220 volts dans tout le pays. Certaines prises sont rondes comme en France alors que d'autres sont plus larges et peuvent nécessiter un adaptateur. Pour la visite de certains temples, une lampe de poche vous sera précieuse.

Vols intérieurs : la franchise des bagages enregistrés en soute est passée de 20 kg à 15 kg. Elle est limitée à 7 kg pour les bagages en cabine. Il est néanmoins possible de transporter des kilos supplémentaires, mais les compagnies aériennes se réservent le droit de facturer ces derniers au prix indicatif de 200/400 INR par kilogramme (à régler en espèces).

Hôtels : de manière générale, la classification locale des hôtels ne correspond pas à nos normes européennes. De plus, pour une même classification, le niveau de confort est très variable selon les étapes.
Certains voyages incluent des nuitées dans des hôtels Heritage. Ce sont d'anciens palais de mahajarah transformés en hôtels, offrant ainsi une expérience unique, mais il est à noter que le confort est variable selon les établissements.

Routes : en dehors des grands axes, qui permettent une circulation plus fluide, le réseau routier secondaire est moins bien entretenu et le trafic plus dense. L'encombrement et l'état des routes impliquent une conduite prudente et une vitesse modérée, rendant les trajets un peu longs mais inévitables pour visiter certaines régions. Quelques étapes plus longues nécessitent parfois une journée de transport. Les autocars n'offrent pas les critères internationaux de confort. Ils ne sont pas toujours de construction récente et leur suspension est parfois un peu rigide.

Guides locaux : les guides locaux sont obligatoires sur certains sites. Ils sont généralement anglophones et assurent la plupart du temps une fonction technique.

Pourboires : les pourboires dans les hôtels et restaurants sont compris dans nos prix. Le pourboire pour les chauffeurs et les guides locaux n'a aucun caractère d'obligation mais il est d'usage, lorsque vous en êtes satisfait, de donner environ 3 € par jour et par personne aux guides locaux, 2 € par jour et par personne aux chauffeurs et 1 € par jour et par personne aux aides-chauffeurs.

Bhoutan

Formalités pour les ressortissants français : un passeport valide encore 6 mois après le retour du voyage est nécessaire. Nous nous chargeons de l'obtention des visas. Pour cela, vos passeports vous seront demandés au moins 40 jours avant le départ et vous seront remis à l'aéroport le jour du départ. Si toutefois vous aviez besoin de votre passeport durant ce délai, une participation de 50 euros (par passeport) vous sera demandée pour l'obtention des visas en 15 jours.

Les non-ressortissants français ou bi-nationaux sont invités à consulter les autorités consulaires afin de vérifier les formalités exigées : Consulat du Bhoutan - 2, Rue d'Enghien 75010 Paris - Tel : 01.45.23.41.77 - Email : bhutanhonconsul@gmail.com

Pour tout mineur ne voyageant pas avec ses parents ou voyageant avec un seul de ses parents, une nouvelle réglementation astreint à des formalités particulières publiées sur le site https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F1922. Dans tous les cas de figure, nous vous recommandons d'emporter une copie du livret de famille et lorsque l'enfant ne voyage pas avec ses deux parents une autorisation du deuxième parent. Pour plus de précisions consultez notre Service Clients.

Heure locale : le décalage horaire est de 5 heures en plus par rapport à la France.

Climat : bien que le Bhoutan se situe à la même latitude que la ville du Caire, les températures sont variables selon l'altitude : au Sud, le climat est tropical, alors qu'au Nord, dans la région himalayenne, il y a de la neige continuellement. Dans le sud, la température moyenne est de 15°C en hiver (décembre à février) et de 30°C en été (juin à août). Dans les régions de Paro, la température varie de 5°C (en hiver) à 30°C en été. Les pluies y sont régulières toute l'année, en toutes saisons, le pic se situant l'été en période de mousson. Les meilleures saisons pour voyager sont le printemps (de mars à mai) et l'automne (de fin septembre à fin novembre).
En toute saison, il faut prévoir des vêtements chauds pour les fins de journée et en cas de temps couvert.

Santé : aucune vaccination n'est exigée pour entrer au Bhoutan mais les rappels de vaccinations diphtérie, tétanos, polio et les vaccins contre l'hépatite A et la typhoïde sont conseillés. Les normes d'hygiène sont différentes des nôtres et les médicaments difficiles à trouver sur place, il est donc utile d'emporter une pharmacie de voyage. Un traitement préventif contre le paludisme est conseillé pour certaines régions seulement, consultez votre médecin ou l'Institut Pasteur (www.pasteur.fr).

Altitude : plus on monte en altitude, plus l'oxygène se raréfie, et le corps n'a pas le temps de s'adapter à ce changement. Cela déclenche le MAM, soit le mal aigu des montagnes. Ce mal peut se déclarer de plusieurs manières : maux de tête, nausées, accélération du rythme cardiaque. Ce voyage, dans la zone himalayenne, avec des étapes à altitudes élevées, implique de faire le point avec votre médecin impérativement avant le départ. Pour plus de renseignements, n'hésitez pas à consulter ce site : www.zonehimalaya.net/Expedition/altitude.htm

Change : la monnaie locale est le Ngultrum du Bhoutan (BTN), divisé en 100 chetrum. Néanmoins, sur place, on ne fait pas de différence entre la Roupie indienne et le Ngultrum. Le taux est le même et on vous rend indifféremment des roupies ou des ngultums. Gardez-vous cependant de conserver des ngultrums au moment du départ; il est plus aisé de rechanger des roupies. Malheureusement, vous ne pourrez pas utiliser les cartes de crédit. A titre indicatif et à ce jour, 1 EUR = environ 76.87 BTN (juillet 2019).

Photographie : nous vous conseillons d'emporter une ample réserve de pellicules photo ou de cartes pour les appareils numériques. Vous rapporterez des images magnifiques.
Notez qu'il est généralement interdit de prendre des photos dans les temples au Bhoutan.

Pourboires : les pourboires dans les hôtels et restaurants sont compris dans nos prix, ainsi que les pourboires des porteurs à l'aéroport. Le pourboire pour les chauffeurs et guides locaux n'a aucun caractère d'obligation, mais il est d'usage, lorsque vous êtes satisfait, de donner environ 2 € par jour et par personne aux guides locaux et 1€ par jour et par personne aux chauffeurs.

Électricité : le courant électrique est de 220 volts dans tout le pays. Un adaptateur à fiches plates vous sera utile.

Téléphone : pour appeler le Bhoutan, composer le 00.975 suivi du code de la ville (1 chiffre), puis le n° de téléphone du correspondant (6 chiffres). Pour appeler l'Inde, composer le 00 91 puis l'indicatif de la ville puis le numéro du correspondant.

Tabac : s'il est possible d'acheter des cigarettes en Inde, vous n'en trouverez pas au Bhoutan, car le pays est non fumeur. Vous pourrez y fumer, si vous avez fait provision de cigarettes. Il n'y a pas de taxe à payer.

Utile : une bonne lampe de poche vous permettra d'admirer les fresques à l'intérieur des temples, où la lumière est assez faible. Il est préférable de prévoir des piles de rechange en nombre suffisant, car elles se déchargent rapidement en altitude (à mettre dans les bagages de soutes pour les vols domestiques). Lunettes et crème solaire sont indispensables.

BON A SAVOIR

Déplacements au Bhoutan : il est à noter que le réseau aérien est très peu développé et très aléatoire en raison du relief et des conditions climatiques, de ce fait les trajets s'effectuent essentiellement par la route. Toutefois, le Bhoutan a entamé un vaste chantier de reconstruction de la route principale qui traverse le pays d'Ouest en Est. La partie Ouest est dores et déjà terminée mais pour le centre et l'Est, ces travaux devraient s'échelonner jusqu'à fin 2020, impliquant des conditions de circulation parfois difficiles et par conséquence des ralentissements dans le déroulement du circuit. Nous vous conseillons par ailleurs de vous munir d'un foulard pour vous protéger des poussières inévitables.

Hôtels : de manière générale, la classification locale des hôtels ne correspond pas à nos normes européennes. De plus, pour une même classification, le niveau de confort est très variable et peut être sommaire selon les étapes.

Temples : en prévision des visites des temples, il est préférable de porter des chaussures qui puissent se retirer facilement (sandales ou tongs) car il est obligatoire de se déchausser.

Prévisions météorologiques

Nous vous conseillons de consulter les prévisions météorologiques la veille de votre départ sur le site de la chaîne météo ou de météo France.

Informations voyageurs : sécurité et situation sanitaire

Pour chaque pays, le ministère des Affaires Etrangères (http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs) publie des fiches conseils aux voyageurs sur son site internet. Vous y trouverez les dernières recommandations notamment en matière de sécurité, formalités et santé.

Nous vous recommandons fortement de consulter ces sources d'information régulièrement, jusqu'à la veille de votre départ. Nous tenons également ces fiches à votre disposition sur simple demande au 01 45 61 90 90.

Bibliographie

Inde

Histoire et civilisation
- Genèse de l'Inde - Bernard Sergent - Payot. Etude sur l'origine des populations de l'Inde actuelle (aryens, dravidiens, mundâ…) et sur la grande civilisation de l'Indus
- Histoire de l'Inde - Alain Daniélou - Fayard. Très bon panorama général
- Histoire de l'Inde - Jacques Dupuis - Editions Kailash. Très bonne introduction à la connaissance du monde indien, offrant des synthèses sur tous les sujets : histoire, société, religions, économie, etc
- L'Inde classique. VIe-XIIe siècles, Michel Angot, Les Belles-Lettres
- Les Grands Moghols - André Clot - Plon
- La Démocratie en Inde - Christophe Jaffrelot - Fayard. Evolution de la démocratie depuis l'époque coloniale (le gandhisme, Nehru et le Congrès, etc)
- Les Quatre Sens de la Vie - A. Daniélou - Editons du rocher. Aspects des castes et des 4 âges de la vie
- Homo Hierarchicus, le Système des Castes et ses Implications - Louis Dumont - Gallimard
- Une Vie Paria - Viramma & Josiane et Jean-Luc Racine - Plon. Témoignage magnifique sur la vie des Intouchables
- Inde, Village au Féminin - Guy Poitevin et Héma Rairkar - L'Harmattan
- La philosophie indienne, François Chenet, Armand Colin
- Les Grands Penseurs de l'Inde - Albert Schweitzer - Petite Bibliothèque Payot

Religion et art
- L'Hindouisme, Anthropologie d'une Civilisation - M. Biardeau - Champs Flammarion
- Promenade avec les dieux de l'Inde, Catherine Clément, Points / Sagesses
- Mythes et dieux de l'Inde - le polythéisme hindou, Alain Danielou, Flammarion
- L'Enseignement du Bouddha - Walpola Rahula - Points Sagesses
- La Sagesse du Bouddha - J.Boisselier - Découvertes Gallimard
- Les Jaïns de l'Inde - Paul du Breuil - Aubier
- L'Art Indien - Roy C. Craven - Collection l'Univers de l'Art
- L'Art indien, Gilles Béguin, Tout l'art, Flammarion

Editions Faton
- Dossiers d'Archéologie n°254 - Au berceau du Bouddhisme

Bhoutan

  • Bhoutan, royaume hors du temps, Robert Dompnier, Olizane
  • Bhoutan, Françoise Pommaret, Olizane
  • Bhoutan: le Pays du Dragon, Robert Dompnier, Olizane
  • Bhoutan, Michel Peissel, Olizane
  • Bhoutan, Terre de sérénité, Matthieu Ricard, La Martinière
  • Bhoutan, le Temps d'un Royaume, Olivier Föllmi, La Martinière
  • Mission au Bhoutan et au Tibet, George Bogle, Kimé
  • Le Tigre et le Lama, Erik Allgöwer, Olizane
  • Introduction et Notes, Le voyage de Samuel Turner au Bhoutan et au Tibet, Françoise Pommaret, traduction française de 1800, Findakly
  • Au cœur des Himalayas, Alexandra David-Néel, Payot
  • L'Odyssée des Karmapas, la grande histoire des lamas à la coiffe noire, L. Kunsang et M. Aubèle, Albin Michel

Publications en anglais
- Bhutan, Stan Armington, Lonely Planet
- Bhutan : Mountain Fortress of the Gods, C. Schicklgruber & F. Pommaret (ed.), Serindia
- Traditional Textiles of Bhutan, Barbara Adams, White Orchid, Bangkok.

Intermèdes et les Editions Faton, l'éditeur d'Archéologia, des Dossiers d'Archéologie, et des Dossiers de l'Art notamment, sont partenaires. Pour vous procurer les numéros qui vous intéressent, consultez le site des Editions Faton www.faton.fr ou contactez le 03 80 40 41 00.

 Du 9 au 26 nov. 2020
Ouverture des inscriptions prochainement. Les dates sont susceptibles de changer.

Les inscriptions sur ce départ ne sont pas encore ouvertes

Vous pouvez demander à recevoir un message automatiquement lorsque les inscriptions seront ouvertes.

Autres départs

 9 - 26 nov. 2020
Inscriptions
 ouvertes
 bientôt ouvertes
 sur demande
 closes