Sur la route du Hokkaidô et du Tôhoku, le Japon du bout du monde

Train local, rizières et Mont Iwate
Mont Iwate et une rangée de fleurs de cerisier, Iwate, Japon ©Getty Images
Temple Chuson-ji, Hiraizumi, Iwate
Train local, rizières et Mont Iwate
Mont Iwate et une rangée de fleurs de cerisier, Iwate, Japon ©Getty Images
Temple Chuson-ji, Hiraizumi, Iwate

Circuit culturel au Japon hors des sentiers battus accompagné par un conférencier

Circuit 15 jours - 13 nuits

Points forts

  • la péninsule de Shiretoko, écrin de nature inscrit au patrimoine mondial par l'UNESCO ;
  • le site archéologique Sannai Maruyama de la civilisation Jomon ;
  • la ville féodale de Kakunodate surnommée la "petite Kyoto" ;
  • les sites de la Terre Pure de Bouddha à Hiraizumi ;
  • une croisière dans la baie de Matsuhima qui fait partie des trois paysages les plus célèbres du Japon ;
  • une représentation de danses traditionnelles aïnoues ;
  • plusieurs nuitées en ryokans, auberges traditionnelles ;
  • pour votre confort, la demi-pension et tous les transferts en autocar inclus.

Introduction détails

Célèbre pour ses trésors historiques, la région du Tôhoku au nord de l’île de Honshu ne l’est pas moins pour ses paysages grandioses. Quant à l’île de Hokkaidô, territoire des aborigènes du Japon, elle est un conservatoire naturel unique, avec ses nombreux parcs nationaux. C’est donc à la découverte d’un japon hors des sentiers battus, riche en sites rares, que nous vous convions. Un périple qui vous conduira à la rencontre des Aïnous, le peuple autochtone du Japon, à la langue et aux traditions spécifiques. Immenses forêts, plus grand lac de cratère du Japon, innombrables volcans, paysages de bout du monde...La nature à Hokkaidô mérite bien ses superlatifs !
Kakunodate, surnommée « la petite Kyoto », plonge le visiteur dans une atmosphère féodale avec ses anciennes maisons de samouraïs. Temples bouddhiques, sanctuaires shintô, châteaux et quartiers traditionnels contribuent au charme du Tôhoku qui évoque le Japon d’autrefois.

Itinéraire

Carte non contractuelle

Programme détails

1 Paris / Tokyo

Départ sur vol régulier à destination de Tokyo.
Nuit à bord.

2 Arrivée à Tokyo

Arrivée à l’aéroport de Tokyo le matin et transfert en centre-ville.
Il est difficile d’évoquer Tokyo tant cette ville, ou plutôt cette mégalopole, est contrastée. Un peu d’histoire… D’abord lieu de résidence d’un seigneur de la guerre à l’époque féodale, un daimyô, en 1457, cette petite place forte attendra 1590 pour que Ieyasu Tokugawa, fondateur du clan du même nom et premier shôgun, y installe son quartier général. Edo voit alors le jour, devient capitale de la dynastie et donne son nom à toute une période : celle d’Edo. Ce n’est qu’à l’ère Meiji, au XIXe siècle, qu’Edo est rebaptisée Tokyo "la capitale de l’Est" pour la distinguer de Kyoto. Il faut garder à l’esprit qu’en 1840, Tokyo était déjà la plus grande capitale du monde avant Londres. Aujourd’hui, des venelles de l’ancienne Edo aux gratte-ciel de la Tokyo moderne, c’est une agglomération de près de trente millions d’habitants que nous allons découvrir.
Nous débuterons notre découverte dans le quartier d’Asakusa où subsiste l’atmosphère de l’ancienne Edo et du Tokyo populaire. Théâtres, petits bars, maisons basses en bois… nous déambulerons à travers Nakamise et les rues adjacentes, jusqu’au temple Senso-ji qui abrite la statue d’Asakusa Kannon dédiée à la déesse Kannon, en passant par des portes et des échoppes.
Déjeuner en cours visite.

Nous rejoindrons ensuite le quartier de Shinjuku et la mairie de Tokyo, œuvre de l’architecte Tange Kenzo et inaugurée en 1991. Ce bâtiment de 243 mètres de hauteur avec ses deux plateformes d’observation situées au 45ème étage, nous offrira une vue imprenable, à 360°, sur la ville.
Installation à l'hôtel. Nous profiterons d'un temps libre pour prendre du repos en fin d'après-midi.
Dîner libre. Nuit à Tokyo.

3 Vol Tokyo / Kushiro, parc national d'Akan, lac Mashu, lac Kussharo

(Environ 150 km)
Très tôt le matin, transfert à l'aéroport et envol vers Kushiro.
L'île d'Hokkaidô est la deuxième plus grande île japonaise située à l'extrême Nord du Japon. Ses grands espaces et sa nature préservée avec ses forêts, ses lacs cristallins, ses parcs nationaux et ses onsen (sources thermales) nous permettront de découvrir un Japon de toute beauté loin des foules urbaines. C'est également la terre mère des Aïnous, les aborigènes du Japon, porteurs de leurs propres langue et culture. Située à l'est de l’île, la ville de Kushiro sera notre porte d'entrée pour admirer du haut de son observatoire municipal le marais le plus vaste du pays qui abrite une grande biodiversité avec des centaines d'espèces de plantes et d'oiseaux dont la fameuse grue japonaise à crête rouge.
Déjeuner libre.

Nous nous dirigerons ensuite vers le parc national d'Akan situé au cœur d'une une chaîne montagneuse volcanique avec ses lacs cristallins, ses forêts à perte de vue et ses onsen. C'est dans ce paysage de toute beauté que se situent les volcans Me-Akan dake, un volcan actif (1 449 mètres) et son frère endormi, le mont O-Akan dake (1 371 mètres), montagnes sacrées des Aïnous. Peuple autochtone, originellement chasseur, pêcheur et cueilleur qui pratiquait une croyance animiste, il a longtemps été oppressé par les Japonais jusqu'à leur reconnaissance par le pouvoir en 1997. Nous découvrirons le village-réserve aïnou (kotan) composé de trente-six maisons où logent deux cents personnes. Il porte les stigmates de l'assimilation forcée perpétrée pendant des siècles contre ce peuple.
Une représentation de danses aïnoues dans la grande maison communautaire nous plongera au cœur des traditions.
Puis nous observerons, depuis des plateformes dédiées, le lac Mashu aux eaux les plus pures et transparentes au monde, vénéré par les Aïnous comme le "lac des dieux". Ce lieu offre l'un des plus beaux panorama de l'île.
Transfert au lac Kussharo et installation à l'hôtel.
Dîner et nuit.

4 Péninsule de Shiretoko

(Environ 150 km)
La matinée débutera par une promenade autour du lac Kussharo, le plus grand de l'île. C'est un lac volcanique qui siège dans un cratère d'une circonférence de cinquante sept kilomètres avec en son centre l'île de Naka-jima.
Puis, nous nous rendrons sur la péninsule de Shiretoko située à l’extrémité septentrionale de l'île. C'est un écrin de nature sauvage aux forêts épaisses et au relief volcanique accidenté abritant un écosystème unique inscrit au patrimoine mondial par l'UNESCO depuis 2005. Une croisière (durée 1 heure 30) nous permettra de découvrir et d'apprécier, depuis la mer et sous un angle différent, cette nature sauvage.
Déjeuner libre.

Nous gagnerons la région des cinq lacs aux eaux cristallines situés au cœur d’une forêt primaire peuplée de biches, cerfs, renards, ours... et dans lesquels se reflète le mont Rausu, haut de 1 660 mètres. (Cette promenade d'environ 1 heure est accessible à tous). Nous passerons le col Shiretoko, au pied du volcan Rausu, pour nous rendre aux chutes de Kamuiwakka, source thermale naturelle qui se déverse dans des bassins transformés en onsen. Pour terminer, nous verrons les chutes d'eau Oshinkoshin, hautes de quatre-vingts mètres et dont l'eau douce se déverse avec majesté dans la mer.
Installation à l'hôtel. Dîner et nuit à Shiretoko.

5 Shiretoko, Abashiri, Sounkyo

(Environ 220 km)
Ce matin nous nous rendrons à Abashiri située sur les rives de la mer d'Okhotsk. La ville est principalement connue pour son pénitencier construit en 1890 qui a servi de lieu d'incarcération des opposants politiques pendant l'ère Meiji, aujourd'hui transformé en musée. Ce fut le pénitencier le plus dur du Japon avec des cellules sans chauffage alors que les températures chutent au-dessous de -20°C l'hiver dans la région.
Nous visiterons le musée des peuples du Nord présentant de magnifiques collections ethnographique sur les cultures du cercle arctique : Aïnous, Inuits, Samis et plusieurs peuples de Sibérie et du Nord du Canada.
Déjeuner libre.

Cet après-midi débutera au musée Okhotsk Ryuhyo-kan consacré aux banquises de la mer d’Okhotsk et à sa faune sous-marine. Nous nous dirigerons ensuite vers la station thermale de Sounkyo située au cœur du canyon du même nom et nous verrons les chutes d'eau de Ryusei et de Ginga qui tombent de part et d'autre d'un pic de 120 mètres de hauteur.
Dîner et nuit dans un ryokan à Sounkyo.

6 Sounkyo, parc national de Daisetsuzan, Sapporo

(Environ 280 km)
Ce matin, nous nous rendrons dans le parc national de Daisetsuzan, le plus grand du Japon (2 300 kilomètres carrés), écrin de nature avec ses dizaines de volcans dont le Mont Asahi qui culmine à 2 291 mètres d'altitude. Un trajet en téléphérique nous conduira à mi-hauteur du mont Kurodake, la vue sur le parc national y est spectaculaire par temps clair.
Par la suite, nous irons dans la ville d'Asahikawa pour visiter le musée du saké Otokoyama consacré à l'histoire et la culture du saké.
Déjeuner au restaurant.

Cet après-midi, nous prendrons la route vers Sapporo, la capitale d'Hokkaido en passant par le village de Biei dont les champs alentours sont couverts de diverses cultures de fleurs qui composent des damiers colorés. Nous verrons également son étang artificiel d'un bleu turquoise étincelant au soleil.
Arrivée en fin de journée et installation à l'hôtel.
Dîner libre dans le quartier très animé de Susukino.
Retour à l'hôtel. Nuit à Sapporo.

7 Sapporo, Otaru

(Environ 110 km)
Sapporo est la cinquième ville japonaise la plus peuplée avec près de deux millions d'habitants. Elle est connue pour avoir accueilli les jeux olympiques d'hiver en 1972. Tout d'abord, nous nous rendrons au marché aux poissons de Nijo où s'étalent les plus beaux spécimens de fruits de mer et poissons locaux. Nous verrons de l'extérieur les bâtiments historiques dont la tour de l'horloge et l'ancien siège du gouvernement.
La visite du village historique d'Hokkaidô sera l'occasion de faire un bond dans le passé grâce à la reconstitution et la restauration de près d'une soixantaine de bâtiments datant de la fin du XIXe siècle. Plus loin, nous découvrirons Otaru, une petite ville portuaire située au bord de la baie d’Ishikar, pleine de charme avec son canal et ses entrepôts en brique préservés.
Déjeuner libre.

De retour à Sapporo, nous visiterons le jardin botanique qui abrite plus de six mille variétés de plantes et de fleurs et un petit musée sur la culture aïnoue. La journée se terminera à la brasserie historique datant de 1877 située dans un magnifique bâtiment historique de briques rouge. Une dégustation nous sera proposée à la fin de la visite.
Dîner et nuit à Sapporo.

8 Sapporo, Hakodate (train)

Ce matin, départ vers Hakodate en train express. Arrivée en fin de matinée.
La ville d'Hakodate est située à l'extrême sud d'Hokkaidô au cœur d'un paysage de montagne. Bien que la ville ait été habitée depuis l'ère Jomon, elle ne s'est développée qu'à partir du XIXe siècle. Elle possède un grand charme et un riche patrimoine que nous découvrirons.
Déjeuner dans un restaurant local du marché Donburi Yokocho.

Cet après-midi, nous visiterons la forteresse Goryokaku bâtie en 1866 selon les techniques de construction inspirées de Vauban. C'est le premier fort nippon construit selon les techniques occidentales. Son joli jardin abrite mille six cents cerisiers. Nous visiterons l'église orthodoxe russe aux flèches couronnées de bulbes, symbole du cosmopolitisme de la ville. Enfin, nous nous promènerons dans le quartier de Motomachi qui abrite de nombreux immeubles de style occidental dont l'Old Public Hall orné de bardeaux jaune et bleu.
En fin de journée, nous emprunterons un téléphérique pour nous rendre au sommet du mont Hakodate d'où nous pourrons admirer de très beaux panoramas sur la ville et la baie.
Dîner libre. Nuit à Hakodate.

9 Hakodate, Aomori, Sannai Maruyama, lac Towada

(Environ 110 km)
Ce matin, nous partirons en train vers Aomori (avec une correspondance). Nous arrivons dans la région du Tôhoku située dans le nord de l'île de Honshû ; cette région rurale authentique de toute beauté abrite des sites historiques d'exception. Nous débuterons notre découverte d'Aomori par la visite du musée Nebuta no sato dédié aux immenses chars en papier coloré conçus pour le festival Nebuta.
Déjeuner libre.

Nous gagnerons ensuite le site archéologique Sannai Maruyama de la civilisation Jomon où subsistent les vestiges d’un grand village antique daté de 3500 ans environ et qui a été découvert lors de fouilles en 1953. Les objets exposés dans le musée attenant donnent une idée de la vie quotidienne à l'époque.
Nous poursuivrons notre route jusqu'au lac Towada, situé dans un cratère volcanique et d'un bleu profond.
Dîner et nuit dans un ryokan au lac Towada.

10 Lac Towada, Hirosaki

(Environ 80 km)
Nous consacrerons cette journée à la découverte d'Hirosaki, ancienne capitale politique et culturelle du clan Tsugaru. Nous visiterons le jardin Fujita Kenichi teien construit en 1919 dans le style d’un jardin traditionnel japonais abritant de nombreux cerisiers. Nous nous rendrons ensuite dans le quartier de Zenrin-gai, une allée bordée de trente-trois temples zen qui aboutit au temple Chosho-ji, mausolée du clan Tsugaru datant de 1610 et qui abrite cinq cents petites statues des disciples de Bouddha.
Déjeuner au restaurant.

Cet après-midi, nous nous promènerons sur l'ancien site du château d'Hirosaki construit en 1611 par le clan des Tsugaru. Il est situé dans le parc d’Hirosaki qui est considéré comme l'un des plus beaux du Japon avec ses 2 600 cerisiers. Aujourd'hui, seul le donjon de trois étages (actuellement en restauration) et le triple réseau de douves concentriques permettent d'imaginer la richesse et la puissance de cette illustre famille.
Pour terminer, nous visiterons le musée Neputa Mura où l’on peut voir des chars avec des paravents lumineux ou d'éventails géants utilisés lors du festival d'Hirosaki.
Dîner libre. Nuit à Hirosaki.

11 Hirosaki, Kakunodate, Lac Tazawa

(Environ 185 km)
Ce matin, nous irons nous promener dans la station thermale de Tamagawa située au cœur d'un paysage de montagnes. Elle est connue pour avoir les eaux thermales les plus acides du Japon et une roche radioactive très rare (hokutolite) qui aurait un bienfait pour la santé. Une courte promenade nous permettra de voir divers phénomènes volcaniques et géothermiques.
Nous continuerons notre route vers la ville féodale de Kakunodate surnommée la "petite Kyoto" connue pour son quartier de maisons de samouraïs et de cerisiers pleureurs.
Déjeuner libre.

Cet après-midi, nous visiterons Uchi machi, le quartier des samouraïs qui comptait quatre-vingts résidences au moment de la création de la ville en 1620. Aujourd'hui, il n'en reste plus qu'une dizaine mais elles sont admirablement conservées, notamment la maison Ishiguro, la plus ancienne, toujours habitée par la famille, et la maison Aoyagi qui abrite des objets appartenant au clan tel que des armes, artisanat et photos. Pour terminer, nous visiterons le musée Denshô-kan qui présente une technique artisanale locale, le kaba-zaiku qui consiste à fabriquer des objets et des meubles en écorces de cerisiers polies.
Nous nous rendrons enfin au bord du lac de cratère Tazawa aux eaux transparentes. Sur la route trône une statue en bronze doré représentant la princesse légendaire Tatsuko.
Dîner et nuit dans un ryokan au lac Tazawa.

12 Lac Tazawa, Morioka, Hiraizumi, Sendai

(Environ 240 km)
La matinée débutera à Morioka, capitale de la préfecture d'Iwate, située à l'ombre du mont Iwate culminant à 2038 mètres. Une promenade dans le quartier traditionnel de Konya-cho le long de la rivière Nakatsu, abritant les anciens magasins de la ville et la tour de contrôle des pompiers, nous mènera jusqu'au quartier des temples, en particulier le Hôon-ji qui abrite cinq cents statues des disciples de Bouddha.
A notre arrivée à Hiraizumi en début d'après-midi, le déjeuner sera libre.

Au XIIe siècle, Hiraizumi fut, sous l'influence de la famille Fujiwara, l'une des villes les plus prospères du Japon dont les mines d'or servirent à édifier de nombreux temples. Mais en 1192 la ville fut pillée et brûlée par Minamoto Yorimoto, inquiet de la puissance de la ville et le clan Fujiwara fut décimé. Il ne reste que peu de vestiges de cette richesse culturelle d'antan à part les sites de la Terre Pure de Bouddha, cosmologie du bouddhisme selon laquelle la ville a développé une conception architecturale et paysagère unique au Japon. Nous visiterons le complexe de temples bouddhistes Chuson-ji, fondé en 850 par le clan Fujiwara et inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO. De la quarantaine d'édifices construits à l'époque, il ne reste que le Kyozo, pavillon où sont entreposés les sûtra et le Konjiki-do qui date de 1124. C'est sous ce chef-d'oeuvre en bois recouvert de feuilles d'or et serti de nacre que sont enterrées les dépouilles momifiées des membres du clan Fujiwara. Un peu plus loin, se situait un autre vaste complexe bouddhiste avec près de quarante temples et plus de cinq cents moines. Victime des guerres et des incendies, il ne reste aujourd'hui que le temple Motsu-ji. A l'intérieur, nous découvrirons un sublime jardin de l'époque Heian et l'un des plus beaux du Japon : le Jôdo teien.
En fin de journée, nous nous rendrons dans la ville de Sendai.
Dîner et nuit à Sendai.

13 Sendai, Shiogama, Matsushima, Sendai

(Environ 55 km)
Ce matin, nous nous rendrons à Shiogama, ville portuaire réputée pour son sanctuaire shinto Shiogama-jinja dont les divinités de l'océan protègent les pêcheurs et les femmes enceintes. Nous déambulerons dans le marché aux poissons qui approvisionne beaucoup de restaurants de Tokyo, avant de poursuivre vers Matsushima dont la baie fait partie des trois paysages les plus célèbres du Japon avec ses deux cent soixante îles couvertes de pins.
Déjeuner au restaurant.

Cet après-midi, nous visiterons tout d'abord le temple Entsu-in, mausolée du petit-fils de Date Masamune. Il abrite un jardin de mousses et de pierres représentant la baie de Matsushima. Ensuite, nous nous rendrons au temple Zuigan-ji, l'un des plus grands temples zen du Tôhoku fondé en 828 par des moines de la secte Tendai. Il est connu pour ses paravents magnifiquement dorés et peints. Nous nous promènerons autour du temple Godai-dô construit sur une île de pins accessible à pied par deux petits ponts. Il n'ouvre ses portes que tous les trente-trois ans. C'est le plus vieux bâtiment de style Momoyama du Tôhoku. Une croisière dans la baie de Matsuhima (durée 50 minutes) nous permettra de découvrir cette magnifique baie constellée de centaines d'îlots. A l'extrémité de la baie, un pont de bois vermillon nous conduira à la charmante île Fukuura-jima, véritable réserve botanique et ornithologique.
En fin d'après-midi, retour à Sendai. Dîner libre. Nuit à Sendai.

14 Sendai et train pour Tokyo

Sendai est la plus grande ville de la région du Tôhoku. Elle rayonna sur le plan culturel au XVIe siècle grâce à l’influence de Masamune Date, l'un des plus puissants seigneurs féodaux. C'est également une ville moderne et universitaire qui est en perpétuel développent urbain. Nous visiterons tout d'abord le sanctuaire Osaki Hachiman-gu, merveille architecturale de laque noir.
Nous nous rendrons ensuite sur le site du château construit en 1601. Il ne reste aujourd'hui qu'une enceinte en pierre et quelques vestiges disséminés dans un parc surplombant magnifiquement la ville. Nous visiterons enfin le mausolée de Date Masamune, le Zuihô-den érigé entre 1634 et 1636 situé au sommet d'une colline au cœur d'une forêt de cèdres.
Déjeuner libre.

En milieu d'après-midi, départ en train Shinkansen vers Tokyo où nous arriverons en fin de journée.
Dîner. Nuit à Tokyo.

15 Vol Tokyo / Paris

Transfert à l'aéroport. Envol pour Paris.
Arrivée à Paris en fin d'après-midi.

Le programme proposé est susceptible de connaître de légères modifications en fonction des changements de jours et heures d'ouverture des sites ou de modification des horaires des vols domestiques. Si tel était le cas, tout serait mis en œuvre pour limiter cela à des modifications dans l'ordre des visites, ou, éventuellement, vous proposer des prestations de remplacement de qualité équivalente.

Informations pratiques

Japon

Formalités pour les ressortissants français : un passeport en cours de validité est nécessaire (et valide jusqu'à la date du retour) pour entrer au Japon. Désormais, les ressortissants étrangers se rendant sur le territoire japonais sont soumis à la prise de données biométriques. A cet effet, ils doivent, avant de franchir la frontière, au cours des formalités d'immigration, se livrer à la prise d'empreintes digitales et d'une photographie de face, avant d'être interrogés par un officier d'immigration.

Mesure exceptionnelle à cause du COVID-19 :
A compter du 21 mars 2020 :
Un visa est nécessaire pour tout ressortissant français qui souhaite entrer au Japon pour un court séjour. L'exemption de visa en vigueur jusqu'à cette date, permettant aux titulaires d'un passeport français de séjourner au Japon pendant 90 jours, ne s'applique plus, jusqu'à nouvel ordre.

Les non-ressortissants français ou bi-nationaux sont invités à consulter les autorités consulaires afin de vérifier les formalités exigées : ambassade du Japon - 7, avenue Hoche 75008 Paris - Tel : 01.48.88.62.00 - Site web : http://www.fr.emb-japan.go.jp

Pour tout mineur ne voyageant pas avec ses parents ou voyageant avec un seul de ses parents, une nouvelle réglementation astreint à des formalités particulières publiées sur le site https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F1922. Dans tous les cas de figure, nous vous recommandons d'emporter une copie du livret de famille et lorsque l'enfant ne voyage pas avec ses deux parents une autorisation du deuxième parent. Pour plus de précisions consultez notre Service Clients.

Décalage horaire : 8 heures en plus par rapport à la France. Quand il est midi à Paris, il est 20 h à Tokyo.

Climat : en hiver, le temps est sec et ensoleillé, et la température descend rarement en-dessous de zéro. En été, c'est le début de la saison des pluies, qui dure environ trois semaines, suivie d'une période très chaude et humide. La température varie entre 20°C (Sapporo) et 30°C (Nara), selon la ville en été, et de 3 à 18°C en hiver. Les saisons idéales sont le printemps et l'automne.

Change : la monnaie est le Yen japonais. Vous pourrez changer vos euros sur place après la douane à l'aéroport, ou au départ de France. Les retraits avec les cartes de crédit ne sont possibles que dans les bureaux de poste (ouverts du lundi au vendredi).

Bon à savoir : un voyage au Japon nécessite une bonne condition physique car certains sites comportent beaucoup de marches.

Train Shinkansen : les espaces de rangement disponibles dans les trains Shinkansen sont insuffisants. Pour cette raison, vos bagages seront pris en charge par une société de transport et livrés le lendemain à votre hôtel (prise en charge d'un grand bagage par personne). Il faut prévoir un petit sac avec le nécessaire pour la nuit.

Hôtels : les chambres individuelles peuvent être plus petites et avec un lit pour une personne.

Us et coutumes : les Japonais sont extrêmement courtois, très ancrés dans leurs traditions. A table, évitez de planter vos baguettes dans le bol de riz à la fin d'un repas, c'est signe de mort. De même qu'il est préférable de sortir de table pour se moucher.
En outre, sachez que les Japonais sont sensibles aux gestes amicaux. On se salue en permanence, pour cela, on s'incline, les mains contre les cuisses, et souvent plusieurs fois. Merci de noter qu'il est obligatoire de se déchausser sur certains sites.

Pourboires : le pourboire ne faisait pas partie des usages, mais depuis peu les guides et chauffeurs apprécient cette forme de remerciement. Lorsque vous êtes satisfait, prévoyez environ 3 à 5 € par jour et par personne.

Photographie : merci de noter qu'il est interdit de photographier certaines œuvres, notamment les sculptures bouddhiques, du fait de leur caractère religieux.

Electricité : le courant électrique a une tension de 100 volts au Japon. Munissez-vous d'un adaptateur universel pour brancher vos petits appareils.

Téléphone : pour appeler depuis la France vers le Japon, composez le 00 81 puis le n° d'appel. Pour appeler la France depuis le Japon, composer 00 33 puis les 9 chiffres du numéro de votre correspondant (sans le zéro initial). Il est possible de téléphoner directement à partir des téléphones publics sur lesquels est inscrit "International and Domestic Telephone " avec des pièces de 100 yens et des télécartes, mais peu de téléphones publics acceptent la télécarte prépayée pour des communications internationales. On peut téléphoner à l'étranger en utilisant une compagnie téléphonique. Nous vous conseillons de confirmer les tarifs et les systèmes qui sont différents et qui varient auprès de chaque compagnie de téléphone.

Prévisions météorologiques

Nous vous conseillons de consulter les prévisions météorologiques la veille de votre départ sur le site de la chaîne météo ou de météo France.

Informations voyageurs : sécurité et situation sanitaire

Pour chaque pays, le ministère des Affaires Etrangères (http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs) publie des fiches conseils aux voyageurs sur son site internet. Vous y trouverez les dernières recommandations notamment en matière de sécurité, formalités et santé.

Nous vous recommandons fortement de consulter ces sources d'information régulièrement, jusqu'à la veille de votre départ. Nous tenons également ces fiches à votre disposition sur simple demande au 01 45 61 90 90.

Bibliographie

Japon

Histoire - Culture
- Histoire du Japon, Vie Michel, Que sais-je ? PUF
- Nouvelle histoire du Japon, Souyri Pierre François, Perrin
- Histoire du Japon. Entre Chine et Pacifique, Eliseeff Danielle, Éditions du Rocher
- Japon, peuple et civilisation, Sabouret Jean-François, La Découverte
- La dynamique du Japon de Meiji à 2015, Sabouret J.F, Biblis
- Atlas du Japon : après Fukushima, une société fragilisée, Pelletier Philippe et Fournier Catherine, Autrement, coll. Atlas/Monde
- Japon éternel, Hervé Beaumont ((photos de suzanne Held), Silvana Editoriale (Milan), 2011

Art - Architecture - Littérature
- Le Japon, Menegazzo Rossela, Coll. Guide des Arts, Hazan
- L'Art japonais, Shimizu Christine, Flammarion
- La Peinture Japonaise, Akiyama T.,Skira
- L'Estampe japonaise, Delay Nelly, , Hazan
- Architecture éternelle du Japon - De l'histoire aux mythes, Cluzel Jean Sébastien, Editions Faton
- Maisons traditionnelles du Japon, Sylvester-Katoh Amy et Kimaru Shin,Flammarion,
- Le Dit de Genji, Murasaki Shibiku (trad. René Sieffert) Paris, P.O.F.
- Histoire de la littérature japonaise, Guillamaud Jean, Collection Littérature des cinq continents, Editions Ellipses

Religion
- Dictionnaire de la sagesse orientale (ouvrage collectif), R. Laffont, Bouquins
- Le bouddhisme, Faure B., Liana Levi
- Les religions du Japon, Sieffert R., PUF
- Le bouddhisme zen, Watts Alan Wilson, Payot
- Dieux et bouddhas du Japon, Franck Bernard, Odile Jacob
- Shintô, Marillier Bernard, Collection B.a.-ba, Editions Pardès

Intermèdes et les Editions Faton, l'éditeur d'Archéologia, des Dossiers d'Archéologie, et des Dossiers de l'Art notamment, sont partenaires. Pour vous procurer les numéros qui vous intéressent, consultez le site des Editions Faton www.faton.fr ou contactez le 03 80 40 41 00.

 Du 30 août au 13 sept. 2021
Ouverture des inscriptions prochainement. Les dates sont susceptibles de changer.
autres dates
M'alerter

Les inscriptions sur ce départ ne sont pas encore ouvertes

Vous pouvez demander à recevoir un message automatiquement lorsque les inscriptions seront ouvertes.

Autres départs

 30 août - 13 sept. 2021
Inscriptions
 ouvertes
 bientôt ouvertes
 sur demande
 closes