Splendeurs du sud algérien

La vallée du Mzab - Algérie © Getty Images
Alger - Algérie © Getty Images
Façade à Alger - Algérie ©Getty Images
Cuisine algérienne - Algérie ©Getty Images
Sahara - Algérie ©Getty Images
Beni Isguen - Algérie ©Getty Images
Ghardaïa - Algérie ©Getty Images

Ghardaïa et la vallée du M'Zab, patrimoine mondial de l'UNESCO

Circuit 6 jours - 5 nuits

L'Algérie est un pays immense, contrasté, multiple dont la porte d'entrée la plus emblématique est sans doute Alger, une ville au carrefour d'histoires où se mêlent héritage ottoman et épisodes corsaires. Mais l’une des inestimables richesses du pays est aussi son désert, le Sahara, en lisière duquel s'est développé un patrimoine unique et étonnant : les oasis de la vallée du M'Zab. De Ghardaïa, capitale du M’Zab et ultime cité avant l’immensité désertique, on explore la vallée et ses villages fortifiés, les ksour, enserrés de murailles et dominés par une mosquée, véritable bastion en cas de siège. Inscrite au patrimoine mondial par l’UNESCO, l’architecture unique de ces villages remonte au XIe siècle et illustre la culture ibadite.

Points forts

  • la mosquée de Sidi Brahim à El-Atteuf ;
  • un dîner dans une maison d'hôtes dans la palmeraie à Béni-Isguen ;
  • un méchoui en bivouac dans les dunes, au sud de Ghardaïa ;
  • Tafilelt, première cité "écocitoyenne" d'Algérie.

Programme

1 Paris / Alger, et vol pour Ghardaïa

Vol Paris / Alger dans la matinée. Arrivée à Alger en début d'après-midi.
Puis, vol pour Ghardaïa.
A l'arrivée, transfert à l'hôtel. Dîner et nuit
.

2 La vallée du M'Zab : Ghardaïa, Melika et l'ingénieux système d'irrigation mozabite

(Principaux transferts en mini-bus et visite sous forme de promenade à pied)
Nous commencerons ce matin notre découverte de la vallée du M'Zab composée de cinq villages fortifiés et de leurs palmeraies : El-Atteuf, Bounoura, Melika, Béni-Isguen et Ghardaïa. Fondés entre les XIe et XIVe siècles, ils constituent le berceau d'une culture originale dont les traditions et le mode d'habitat, fortement conditionnés par un contexte social et naturel spécifique, perdurent, protégeant un patrimoine architectural désormais inscrit sur la liste du patrimoine mondial par l'UNESCO.
Fondée en 1053, Ghardaïa constitue aujourd'hui le centre administratif et économique de la région, et également un véritable carrefour commercial aux portes du Sahara. Suivant un schéma traditionnel, la Vieille Ville s'organise par paliers, en cercles concentriques, depuis la pittoresque place du marché jusqu'à la partie la plus haute où se dresse la mosquée (visite sous réserve d'ouverture) dont le minaret faisait fonction de tour de guet. Au cours de notre promenade à travers un dédale de ruelles pavées, nous pourrons visiter un écomusée consacré au mode de vie traditionnel, avant de gagner l'ermitage des Pères Blancs (visite soumise à autorisation) qui abrite une bibliothèque comprenant une importante collection d'ouvrages dédiés au désert.
Déjeuner au restaurant.

L'après-midi, nous gagnerons non loin de là Melika qui abrite une curiosité : le cimetière de Sidi Aïssa, du nom d'un malékite converti à l'ibadisme dont la sépulture et les tombeaux de sa famille présentent d'intrigantes tourelles coniques.
Puis, revenus à la lisière de Ghardaïa, nous découvrirons l'ingénieux agencement et le fonctionnement d'un système d'irrigation traditionnel ancestral élaboré par les Mozabites : un ensemble de digues, de puits et de canaux souterrains dont la gestion, aujourd'hui encore, confiée aux "hommes de l'eau", contrôle les crues et assure l'arrosage des parcelles cultivées des palmeraies par une distribution équitable de l'eau.
Dîner et nuit à l'hôtel.

3 Architecture ksourienne et palmeraies : El-Atteuf, Béni-Isguen et dîner dans une maison d'hôtes

(Principaux transferts en mini-bus et visite sous forme de promenade à pied)
A l'abri de ses remparts séculaires, El-Atteuf préserve l'authenticité et la tranquillité de sa Vieille Ville. Depuis la charmante place du marché, nous pénétrerons dans d'étroites ruelles pavées, aux passages voûtés, jalonnées de placettes réservées à l'emplacement des puits. Puis, nous gagnerons le cimetière dont les austères tombes signalées par de simples pierres ou rochers composent un décor lunaire, avant d'atteindre la mosquée de Sidi Brahim. Cet édifice dont la blancheur tranche avec l'ocre de la terre et le bleu du ciel, avec ses formes courbes, son intérieur dénudé rythmé par un jeu d'arcades et de piliers, aurait inspiré Le Corbusier pour réaliser la chapelle Notre-Dame-du-Haut à Ronchamp. L'architecture mozabite a en effet, influencé nombre d'architectes français comme Fernand Pouillon ou André Ravéreau, séduits tant par la pureté et la simplicité de son style, que par le souci d'égalité et d'harmonie qu'elle reflète, qui est au cœur de la doctrine ibadite.
Déjeuner au restaurant.

L'après-midi, nous visiterons Béni-Isguen. Construite à flanc de colline, elle est ceinturée de remparts jalonnés de tours de guets, telle la Borj Cheikh el-Hadj. Celle-ci nous offrira une magnifique vue panoramique qui nous permettra d'apprécier la complexité et la beauté de l'architecture de la cité, avec ses habitations ocre en extérieur mais aux terrasses et aux cours intérieures peintes en bleu et blanc. Puis, après avoir contemplé la charmante place du marché, nous verrons le petit musée de la ville qui reprend le décor d'une maison mozabite typique.
Enfin, une promenade nous conduira dans la palmeraie, considérée comme l'une des plus belles de la région, à travers des jardins insoupçonnables, véritables édens de verdure et de fraîcheur.
Dîner dans une maison d'hôtes traditionnelle.
Retour à l'hôtel pour la nuit.

4 Tafilelt, et le désert du Sahara

(Principaux transferts en mini-bus et visite sous forme de promenade à pied)
Ce matin, nous irons à la découverte de la première cité "écocitoyenne" d'Algérie, Tafilelt, érigée dans les années 2000 sur les hauteurs de Beni-Isguen, avec des matériaux locaux, suivant un savoir-faire ancestral et dans le respect de l'architecture ksourienne traditionnelle. Les critères de l'architecture mozabite originelle répondent en effet à ceux de l'écologie moderne : des constructions durables respectueuses de l'environnement, une gestion intelligente de l'eau, le recours à des matériaux locaux assurant l'isolation thermique (garantissant la fraîcheur en été et la chaleur en hiver), etc. Traitement des eaux usées par des procédés d'épuration biologiques, éclairage public provenant de l'énergie solaire, tri et recyclage des déchets sont autant d'atouts de cette ville au décor harmonieux et paisible, dont la réussite réside également dans un système de valeurs propres et chères au rite ibadite en vigueur chez les Mozabites : le travail (la "touiza") comme devoir, et la solidarité, comme obligation religieuse.
Déjeuner au restaurant en cours de visite.

Puis, nous embarquerons à bord de véhicules 4x4 afin de gagner les premières étendues de dunes du Sahara, au sud de Ghardaïa (environ 85 km). Nous profiterons de ce merveilleux décor de sable doré pour savourer un thé dans le cadre d'un bivouac improvisé, et contempler le coucher du soleil, avant de goûter à un savoureux dîner sous forme de méchoui sous les étoiles !
Retour à l'hôtel à Ghardaïa pour la nuit.

5 Retour à Alger

Le matin, transfert à l'aéroport de Ghardaïa et vol pour Alger.
A notre arrivée, un tour panoramique en autocar nous permettra de constater comment Alger s'est construite sur une colline, s'étageant sur plusieurs niveaux où se côtoient tradition et modernisme. Des ruelles escarpées de la Casbah aux larges avenues du quartier européen, nous évoquerons les multiples facettes d'Alger "la Blanche". Nous gagnerons un monument emblématique de son histoire complexe, la cathédrale Notre-Dame d'Afrique (vue extérieure) qui surplombe notamment le célèbre quartier de Bab el Oued.
Puis, nous irons voir un monument incontournable car visible de toutes parts : le Makam Echahid (vue extérieure). Erigé au début des années 80 à la mémoire des combattants algériens tombés pour la libération du pays, dominant la ville de ses quatre-vingt-douze mètres de hauteur, il est constitué de trois palmes de béton réunies, qui symbolisent l'agriculture, la culture et l'industrie.
Enfin, nous apercevrons la ville dite "européenne", avec ses rampes et ses escaliers élaborés pour faire le lien entre la partie basse de la Casbah et le front de mer où se situe l'impressionnante wilaya, la préfecture d'Alger (vue extérieure) emblématique d'un style néo-mauresque qui s'épanouit à la fin du XIXe siècle. Nous verrons enfin l'esplanade d'Afrique, le palais du Gouvernement (vue extérieure) et la grande poste (vue extérieure), très bel édifice signé des architectes Voinot et Toudoire.
Déjeuner au restaurant en cours de visite.

Dîner et nuit à l'hôtel.

6 Alger, et retour à Paris

Ce matin, une dernière promenade nous mènera dans la rue Didouche Mourad (ancienne rue Michelet) avec son alignement de boutiques et d'immeubles aux façades emblématiques de différents styles architecturaux - haussmannien, Art déco, néo-classique, néo-mauresque… - de la première partie du XXe siècle.
Déjeuner au restaurant.

Puis, transfert à l'aéroport d'Alger et vol pour Paris dans l'après-midi.

Les visites, notamment dans la vallée du M'Zab, nécessitent une bonne condition physique et une aptitude à la marche. En effet, l'accès aux principaux sites et aux palmeraies n'est pas aménagé, et se fait par le biais de ruelles accidentées, d'escaliers escarpées ou de chemins de terre. Prévoyez des chaussures confortables et adaptées.

La visite des centres historiques des villes de la vallée du M'Zab est soumise à des règles strictes qu'il est essentiel de respecter, en particulier :
- une tenue vestimentaire considérée comme décente est requise (épaules et jambes couvertes) ;
- il est interdit de fumer ;
- si les photographies sont tolérées, il est formellement interdit de photographier les personnes, en particulier les femmes
.

Le programme proposé est susceptible de connaître de légères modifications en fonction des changements de jours et heures d'ouverture des sites ou de modification des horaires des vols domestiques. Si tel était le cas, tout serait mis en œuvre pour limiter cela à des modifications dans l'ordre des visites, ou, éventuellement, vous proposer des prestations de remplacement de qualité équivalente.

Informations pratiques

Algérie

Formalités pour les ressortissants français : un passeport d'une validité minimum de 6 mois est nécessaire.
Visa : tous les passagers devront être en possession d'un visa avant d'embarquer pour l'Algérie.
Cette formalité doit être effectuée par vos soins, en vous présentant en personne, auprès de l'ambassade d'Algérie ou du consulat général d'Algérie dont vous dépendez en fonction de votre lieu de résidence.
Environ 45 jours avant votre départ, les informations nécessaires à l'obtention de ce visa vous seront communiquées par notre Service Clients qui vous fournira notamment une attestation d'assurance et une invitation obligatoires.
La liste des consulats généraux d'Algérie en France est disponible sur le site Internet de l'ambassade d'Algérie : http://www.amb-algerie.fr/reseau-consulaire/
Le délai d'obtention du visa est d'environ 14 jours selon les villes. Prix du visa pour un séjour de moins de 90 jours : 85 €. (Pour plus de renseignements, veuillez contacter le Service clients au 01 45 61 90 90).

Les non-ressortissants français ou bi-nationaux sont invités à consulter les autorités consulaires afin de vérifier les formalités exigées : ambassade d'Algérie - 50 rue de Lisbonne 75008 Paris - Tel : 01.53.93.20.20 - Site web : http://www.amb-algerie.fr

Pour tout mineur ne voyageant pas avec ses parents ou voyageant avec un seul de ses parents, une nouvelle réglementation astreint à des formalités particulières publiées sur le site https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F1922. Dans tous les cas de figure, nous vous recommandons d'emporter une copie du livret de famille et lorsque l'enfant ne voyage pas avec ses deux parents une autorisation du deuxième parent. Pour plus de précisions consultez notre Service Clients.

BON A SAVOIR
Le programme est établi au regard des recommandations du ministère des Affaires étrangères et demeure sous réserve d'approbation des autorités locales, de ce fait des modifications sont possibles jusqu'à la dernière minute. Les trajets et visites s'effectuent sous escorte et tout déplacement en dehors du groupe est soumis à l'approbation du conférencier et du guide algérien.

Boissons : l'Algérie est un pays musulman, et certains hôtels et restaurants ne servent pas d'alcool.

Heure locale : en hiver, il n'y a pas de décalage horaire. L'été, il y a une heure en plus par rapport à la France.

Climat : l'Algérie bénéficie d'un climat méditerranéen tempéré au Nord, sur les côtes, qui devient saharien au Sud. Les périodes de printemps et d'automne sont très agréables dans l'ensemble du pays.

Santé : la situation sanitaire est bonne et il est inutile prendre des précautions particulières, si ce n'est qu'il est préférable de ne pas boire l'eau du robinet et d'opter pour l'eau minérale.
Aucun vaccin n'est obligatoire à l'entrée en Algérie. Il est sans doute préférable d'être à jour des vaccinations DT Polio et hépatites A et B. Nous vous conseillons d'emporter une petite pharmacie contenant des remèdes contre les troubles intestinaux, de la crème antibiotique, une crème contre les insectes, de la crème solaire, du collyre, des antibiotiques à large spectre, des pansements etc.

Change : la monnaie est le Dinar algérien divisé en 100 centimes. Les opérations de change s'effectuent dans les banques, aux ports et aéroports, dans certains hôtels et parfois à la douane. Il est préférable de changer au fur et à mesure, car les dinars algériens sont difficiles à changer hors du pays.

Tenue vestimentaire : quelle que soit la saison, nous vous conseillons d'emporter des vêtements légers et pratiques en coton, sans oublier un lainage pour le soir. Pour les visites des sites, munissez-vous de chaussures confortables, de lunettes de soleil et, éventuellement, d'un couvre-chef. Il est recommandé de ne pas porter de shorts, de débardeurs, ni de décolletés trop provocants pour les femmes. De plus, des tenues «trop légères» vous interdiraient l'entrée des églises et des mosquées.

Electricité : le courant est de 220 volts et les prises sont de type européen.

Photo : il est interdit de prendre des photos et de filmer dans les musées et sur certains sites.

Pourboires : les pourboires dans les hôtels et restaurants sont compris dans nos prix, ainsi que les pourboires des porteurs à l'aéroport. Le pourboire pour les chauffeurs et le guide local n'a aucun caractère d'obligation mais il est d'usage, lorsque vous en êtes satisfaits, de donner environ 1 € par jour et par personne aux chauffeurs et 2 € par jour et par personne au guide local.

Douane : l'importation de devises étrangères, en billets ou chèques, est autorisée sans limitation, mais sévèrement contrôlée. Ces moyens de paiement doivent être déclarés à l'entrée sur un feuillet spécial qui sera conservé pour toutes les opérations de change et devra être obligatoirement remis à la douane, à la sortie du pays, pour pouvoir réexporter le reliquat des devises non utilisées.

Prévisions météorologiques

Nous vous conseillons de consulter les prévisions météorologiques la veille de votre départ sur le site de la chaîne météo ou de météo France.

Informations voyageurs : sécurité et situation sanitaire

Pour chaque pays, le ministère des Affaires Etrangères (http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs) publie des fiches conseils aux voyageurs sur son site internet. Vous y trouverez les dernières recommandations notamment en matière de sécurité, formalités et santé.

Nous vous recommandons fortement de consulter ces sources d'information régulièrement, jusqu'à la veille de votre départ. Nous tenons également ces fiches à votre disposition sur simple demande au 01 45 61 90 90.

Bibliographie

Algérie

Bibliographie générale
- G. MEYNIER, L'Algérie des origines : de la Préhistoire à l'avènement de l'Islam, La Découverte, 2007.
- G. MEYNIER, L'Algérie des origines, Etude (poche), 2010
- Y. KETFI, B. SOUIBES et A. HERLAUT, Algérie : Terre de contrastes, National Geographic, 2006.
- Ph. LAMARQUE, Les très riches heures de l'Algérie de l'Antiquité à la Belle Epoque, Romain pages, 2004.
- J.-M. BLAS DE ROBLES et Cl. SINTES, Sites et monuments antiques de l'Algérie, Edisud, 2003.
- COLLECTIF, Saint Augustin, une mémoire d'Algérie, Somogy, 2003.
- COLLECTIF, L'Algérie au temps des Royaumes numides, Somogy, 2003.
- S. LANCEL, L'Algérie antique, De Massinissa à Saint Augustin, Mengès, 2003.
- COLLECTIF, Algérie, Regards croisés, Milan, 2003.
- A. KOUMAS et Ch. NAFA, L'Algérie et son patrimoine : dessins français du XIXème siècle, Monum, 2003.
- M. KADDACHE, L'Algérie des Algériens, de la Préhistoire à 1954, Paris Méditerranée, 2003.
- COLLECTIF, L'Algérie en héritage : art et histoire, Actes Sud, 2003.
- COLLECTIF, De Delacroix à Renoir : les peintres en Algérie, Hazan, 2003.
- S. LOMBARDO et Y. KETFI, Eternelle Algérie, Georges Naef, 2002.
- B.STORA, Histoire de la guerre d'Algérie, 1954-1962, ed.La Découverte, coll Repères
- Ch. ROBER AGERON, Histoire de l'Algérie contemporaine, PUF, 2001.
- E. FECHNER, La Gloire de l'Algérie : écrivains et photographes (1830-1960),N Calmann Levy, 2000.
- COLLECTIF, Algérie, Guides Marcus, 1996.

Alger
- M. VIDAL BUE, Alger et ses peintres, Paris Méditerranée, 2005.
- N. DRIS, La ville mouvementée : espace public, centralité, mémoire urbaine à Alger, L'Harmattan, 2002.
- A. MISSOUM, Alger à l'époque ottomane (XVIème-XIXème siècle) : la médina et la maison traditionnelle, Edisud, 2002.
- E. FECHNER, Alger et l'Algerois, Calmann Levy, 2002.
- A. RAVEREAU, La Casbah d'Alger, et le site créa la ville, Sindbad, 1999.
- L. GOLVIN, Palais et demeures d'Alger à la période ottomane, Edisud, 1988.

Constantine
- M. MERDACI, Constantine : Citadelle des vertiges, Paris-Méditerranée, 2005.
- E. FECHNER, Constantine et le Constantinois, Calmann Lévy, 2004.
- E. VAYSSETES, Histoire de Constantine sous la domination turque de 1517 à 1837, Bouchène, 2003.

Hippone
- X. DELESTRE, Hippone, Edisud, 2005.

Guides
- Algérie, Bachari, Le Guide Essentiel, 2006.
- Alger, Oran, Annaba, Guide, CIVA, 2006.
- Algérie, Guides Bleus, 1996.

Littérature
- Albert CAMUS, L'Etranger ; La Peste ; Noces.
- B. CHIKHI, Beida, Littérature Algérienne : désir d'histoire et esthétique, L'Harmattan, 1998.
- R. BENSMAIA, Réda, Alger la Maladie de la mémoire : l'année des passages, L'Harmattan, Awal, 1997 (Roman).
- M. BEY, Maissa, Nouvelles d'Algérie, Grasset, 1998.
- Jean SENAC, Visages d'Algérie : écrits sur l'art, Paris Méditerranée.
- N. ACEVAL, Aux origines du monde : contes et traditions d'Algérie, Flies France, 2005.

Editions Faton
- Dossiers d'Archéologie n° 286 - L'Algérie antique
- Dossiers d'Archéologie n° 132 - Les Phéniciens à la conquête de la Méditerranée
- Archéologia n° 406, « Augustin, l'enfant de Thagaste »
- Archéologia n° 402, « Exposition historique au musée d'Arles : l'Algérie Antique »
- Archéologia n° 387, « Un nouvel élan pour l'Algérie romaine »
- Archéologia n° 351, « Algérie : survol archéologique de l'Aurès »
- Archéologia n° 187, « L'art rupestre en algérie. Sauvegarde »
- Archéologia n° 144, « L'art rupestre d'Algérie »
- Archéologia n° 134, La faune quaternaire d'Algérie
- Archéologia n° 42, Tiddis : haut lieu de l'Algérie Antique

Intermèdes et les Editions Faton, l'éditeur d'Archéologia, des Dossiers d'Archéologie, et des Dossiers de l'Art notamment, sont partenaires. Pour vous procurer les numéros qui vous intéressent, consultez le site des Editions Faton www.faton.fr ou contactez le 03 80 40 41 00.

 Du 7 au 12 nov. 2020
Ouverture des inscriptions prochainement. Les dates sont susceptibles de changer.

Les inscriptions sur ce départ ne sont pas encore ouvertes

Vous pouvez demander à recevoir un message automatiquement lorsque les inscriptions seront ouvertes.

Autres départs

 7 - 12 nov. 2020
Inscriptions
 ouvertes
 bientôt ouvertes
 sur demande
 closes