Monastères médiévaux de Serbie, du Kosovo et du Monténégro

Monastère Gradac - Serbie ©iStock
Belgrade - Serbie ©iStock
Bouche du Kotor - Monténégro ©iStock


Circuit

En partenariat avec la revue Histoire antique et médiévale

Programme passé

Il n'y a plus de départs programmés pour ce voyage.

Avec André Paléologue, Docteur en histoire, consultant UNESCO.

Convertis au christianisme à la fin du IXe siècle par les missionnaires Cyrille et Méthode, les Serbes entrèrent ainsi dans l’aire religieuse et culturelle de Byzance. Les monastères orthodoxes de Serbie et du Monténégro constituent un patrimoine exceptionnel inscrit à l’UNESCO et cependant assez largement méconnu. Construits dans des cadres d’exception, souvent pour abriter la sépulture de leur fondateur, ils renferment des richesses inestimables. Ils témoignent de l’éclat de la dynastie des souverains némanides de Serbie du XIIe au XIVe siècle. Isolés, fortifiés, ces monastères ont été les garants de la tradition sous la domination ottomane de 1389 à la fin du XIXe siècle. Leurs églises, érigées dans le style de l’architecture byzantine à plan centré et à coupoles, pourvues d’iconostases, s’ornent de fresques à l’iconographie très dense. Ancien Testament, Nouveau Testament et récits hagiographiques y sont illustrés dans un style qui est issu de Byzance mais intègre, en outre, les influences des pays occidentaux proches.