Les Abruzzes

Santa Maria, Abruzzes - Italie ©iStock
Trabocchi - Italie ©GettyImages
Loreto Aprutino - Italie ©RaBoe - Wikimedia Commons
Civitella del Tronto - Italie ©DDF19483 - Wikimedia
Gran Sasso - Italie ©Wikimedia Commons
Campo Imperatore, Abruzzo - Italie©thinkstockphotos
Lanciano - Italie ©GettyImages
Santa Maria di Propezzano, Teramo - Italie ©thinkstockphotos
Vue sur Lanciano - Italie ©GettyImages
Civitella del Tronto - Italie ©GettyImages

Voyage en Italie centrale, dans les Abruzzes, entre nature et art, entre parcs nationaux et cités médiévales

Circuit 6 jours - 5 nuits Offre exclusive >

Points forts

  • les "trabocchi", installations de pêche inscrites au patrimoine mondial de l'UNESCO ;
  • l'abbaye de Santa Maria Assunta ;
  • une visite de caves avec une dégustation de vins locaux ;
  • un hébergement de charme dans un authentique château à Loreto Aprutino.

Introduction détails

Enserrées entre l’Apennin qui culmine alors à quelque 2 900 mètres d’altitude (mont du Gran Sasso) et l’Adriatique, les Abruzzes proposent une combinaison harmonieuse de l’art et de la nature. Conquise par les Normands au Moyen Age, attachée ensuite au royaume de Naples, cette région abrite de fières cités médiévales aux trésors méconnus. L’austère majesté des abbayes et des forteresses, telle Civitella del Tronto, suspendue entre ciel et mer, fait ainsi écho aux beautés naturelles de l’un des plus importants parcs nationaux d’Europe, voué notamment à la protection et la préservation du loup et de l’ours brun. Authentiques, accueillantes, préservées du tourisme de masse, riches de traditions séculaires dans les domaines de l’artisanat et de la gastronomie en particulier, les Abruzzes évoquent encore au voyageur une Italie éternelle et secrète.

Itinéraire détails

Carte non contractuelle

Programme détails

1 Vol Paris / Rome, Loreto Aprutino

Vol Paris / Rome le matin.
A l'arrivée à Rome, transfert en autocar (environ 260 km).
Déjeuner libre en cours de trajet.

L'après-midi, nous nous promènerons dans la petite ville médiévale de Loreto Aprutino, qui abrite l'église Santa Maria in Piano (vue extérieure). Nous visiterons ensuite le musée de la céramique (sous réserve d'ouverture) dans lequel nous admirerons la collection du baron Giacomo Acerbo, qui comprend plus de cinq cents pièces de céramiques produites entre le XVIe et le XIXe siècle. 
Dîner et nuit à l'hôtel à Loreto Aprutino.

2 Civitella del Tronto, cité-forteresse, Teramo et Atri

(Environ 195 km - excursion en autocar et visite sous forme de promenade à pied)
Nous consacrerons une partie de la matinée à la découverte de Civitella del Tronto, pittoresque bourg de montagne dominé par l’une des plus vastes forteresses d’Europe (25 000 mètres carrés). Erigé par les Espagnols au XVIe siècle, à la frontière qui séparait alors les royaumes de Naples et des Deux-Siciles, ce monumental complexe fortifié s’inscrit également dans l’histoire contemporaine de l’Italie en constituant, à la veille de l’Unité, l’ultime bastion de résistance des Bourbons. Les influences de cette extraordinaire architecture défensive sont également visibles dans les édifices publics, palais et maisons bourgeoises : portails monumentaux délicatement ciselés, robustes murs en contreforts, grilles et balcons de fer forgé ouvragé enchanteront nos regards au cours de notre promenade dans les étroites venelles pavées.
Puis, nous nous rendrons à Teramo, riche en vestiges tant romains que médiévaux, dont le nom découle de son appellation antique, "Interamnia", qui désignait la situation de la ville entre les deux fleuves Vezzoza et Tordino.
Déjeuner libre en cours de visite.

L'après-midi, nous atteindrons Atri, l'une des plus belles cités de style Renaissance des Abruzzes. Outre son belvédère qui offre un magnifique panorama sur la mer et le Gran Sasso, Atri abrite de nombreux monuments notables, tels que la cathédrale dell'Assunta et le palais ducal des Acquaviva (vue extérieure).
Retour à Loreto Aprutino. Dîner et nuit à l’hôtel.

3 Chieti et les Abruzzes, côté mer : de la côte des "Trabocchi" à Lanciano, Loreto Aprutino

(Environ 170 km - excursion en autocar et visite sous forme de promenade à pied)
Ce matin, nous gagnerons Chieti aux origines très anciennes, dont la situation sur une colline offre un très beau panorama sur la région. Nous y visiterons le musée archéologique national qui abrite notamment l'énigmatique statue dite du "Guerrier de Capestrano". Datant du VIe siècle avant J.-C., cette statue funéraire proviendrait de Picenum, dans la région voisine des Marches.
Puis, nous emprunterons la route panoramique qui longe la côte. Dans un paysage de roches abruptes, de cultures en terrasses suspendues au-dessus de la mer, se dressent d’étonnantes constructions : des plateformes de bois, sur pilotis, qui s’avancent sur les flots. Appelées trabocchi, ces "machineries" de pêche constituent un ensemble architectural unique. Résultant d’une tradition séculaire survivante, elles sont désormais protégées par l’UNESCO.
Déjeuner sur un trabocco.

Dans l'après-midi, nous parviendrons à l'abbaye San Giovanni in Venere qui tire son nom de la déesse de l’Amour, Vénus ("Venere", en italien). Fondée au XIIIe siècle, l’abbaye se dresse en effet sur les vestiges d’un temple païen qui lui était dédié. Puis nous découvrirons Lanciano, fondée, selon la légende, par un compagnon d’Enée. Cité d’art d’exception, elle connut la prospérité au Moyen Age, lorsque ses célèbres foires attiraient marchands et denrées de toute la Méditerranée. Au gré des ruelles demeurées inchangées depuis le XIIIe siècle, de Lancianovecchia (la Vieille Ville), nos pas nous conduiront à la cathédrale Santa Maria del Ponte depuis laquelle nous pourrons admirer une magnifique vue sur la vallée.
Retour à Loreto Aprutino. Dîner et nuit à l’hôtel.

4 Les chemins de la foi : abbayes du Gran Sasso et L'Aquila

(Environ 240 km - excursion en autocar et visite sous forme de promenade à pied)
Hautes montagnes solitaires ou profondes vallées silencieuses, la nature dans les Abruzzes appelle à la méditation, d’où l’attachement particulier que lui vouent depuis des temps très anciens saints, ermites, ordres monastiques et pèlerins.
Loué pour la majesté de ses paysages par l’empereur Frédéric II qui lui donna son nom, nous parcourrons le Campo Imperatore, vaste plateau qui culmine à quelque 1 500 mètres d’altitude. Puis, nous nous rendrons à L'Aquila, fondée par Frédéric II de Souabe, au pied du Gran Sasso, le massif le plus élevé de la péninsule italienne. La capitale des Abruzzes conserve de beaux monuments telle la basilique San Bernardino (visite extérieure), valorisée par sa situation éminente, elle se distingue par son élégante façade rythmée par des colonnes jumelées. Enfin nous verrons la basilique Santa Maria di Collemaggio (visite extérieure), à la belle façade polychrome qui marie délicatement les ocres et les ivoires. Une promenade nous conduira également à la fontaine aux 99 cannelles rappelant les quatre-vingt-dix-neuf quartiers originels de L'Aquila.
Déjeuner libre en cours de visite.

L'après-midi, nous gagnerons l’abbaye de Santa Maria Assunta. En parfaite harmonie avec une nature solitaire et tranquille, ce complexe monastique abrite le magnifique oratoire de San Pellegrino. Fondé par Charlemagne, il est tapissé de remarquables fresques attribuées, en raison de leur diversité stylistique, à trois auteurs différents dénommés Maître de l’Enfance, Maître de la Passion et Maître Miniaturiste.
Route pour Sulmona. Dîner et nuit à l’hôtel à Sulmona.

5 Les abbayes de Saint-Clément et du Saint-Esprit, Sulmona

(Environ 90 km - excursion en autocar et visite sous forme de promenade à pied)
Ce matin, nous gagnerons l'abbaye de Saint-Clément de Casauria. Fondée en 871 par l'empereur Louis II, elle fut reconstruite au XIIe siècle après avoir été dévastée par les Sarrasins. Puis, nous visiterons l'abbaye du Saint-Esprit, fondée par l'ordre des Célestins en 1293.
La matinée s'achèvera par la visite d'une cave locale, agrémentée d'une dégustation de vins DOC.
Déjeuner libre.

Cet après-midi, nous découvrirons Sulmona, dominée par les sommets du massif de la Maiella, montagne sacrée pour les païens, puis devenue sainte pour les ermites chrétiens au Moyen Age. Cette charmante cité, patrie natale du poète Ovide, célèbre pour sa fabrication ancestrale de dragées, recèle de beaux exemples d'architecture : la cathédrale San Panfilo , élevée sur les vestiges d'un temple romain, ou encore la collégiale de la Santissima Annuziata comprenant un palais et une église en un mélange de styles gothique et Renaissance.
Dîner et nuit à l'hôtel.

6 Celano, Alba Fucens, Santa Maria in Valle Porclaneta et retour à Paris

(Environ 215 km - excursion en autocar et visite sous forme de promenade à pied)
Ce matin, en route vers Rome, nous ferons une première halte au château Piccolomini à Celano. Construit à la fin du XIVe siècle, il abrite désormais un musée qui présente des pièces issues des fouilles archéologiques effectuées dans la région, ainsi que des objets d'art sacré provenant des églises endommagées par le terrible tremblement de terre de 1915. Puis, nous nous rendrons à Alba Fucens, ancienne ville romaine dans laquelle nous visiterons l’église Saint-Pierre, construite sur la plus haute colline et située au-dessus d'une crypte païenne appartenant au temple d'Apollon.
Déjeuner libre en cours de visite.

L'après-midi, nous découvrirons l'une des plus anciennes églises des Abruzzes. Isolée au pied du mont Velino, Santa Maria in Valle Porclaneta est un joyau méconnu mêlant les styles pré-roman, roman et byzantin. D'allure modeste, elle conserve pourtant des éléments architecturaux et décoratifs remarquables, notamment une iconostase en bois sculpté surélevée de quatre colonnes à chapiteaux, ainsi que des fresques datant du XIIe siècle.
Puis, transfert à l'aéroport de Rome. Vol pour Paris dans la soirée.

Le programme proposé est susceptible de connaître de légères modifications en fonction des changements de jours et heures d'ouverture des sites ou de modification des horaires des vols domestiques. Si tel était le cas, tout serait mis en œuvre pour limiter cela à des modifications dans l'ordre des visites, ou, éventuellement, vous proposer des prestations de remplacement de qualité équivalente.

Hôtels détails

LORETO APRUTINO - Castello Chiola 4★

Installé dans un authentique et élégant château, cet établissement de charme offre des prestations de qualité, dans un cadre authentique préservé avec goût.

http://www.castellochiolahotel.com/

SULMONA - Hôtel Ovidius 4★

http://hotelovidius.wm-hq.com/

Si l'hôtellerie mentionnée devait être changée, elle le serait pour une hôtellerie de catégorie similaire. Toutefois les services proposés peuvent varier.

Transports détails

Vols sur compagnie régulière Air France
Départ Arrivée Vols
Paris - Charles de Gaulle CDG
04/10/2020 - 09:15
Rome (Fiumicino) FCO
04/10/2020 - 11:25
AF1104
Rome (Fiumicino) FCO
09/10/2020 - 18:30
Paris - Charles de Gaulle CDG
09/10/2020 - 20:40
AF1605

Compagnies aériennes alternatives : Alitalia, EasyJet, Vueling

Départ de Province

Si vous souhaitez un départ de province, notre service transport effectuera la recherche la plus adaptée. Selon les destinations, les départs de province s'effectuent soit sous forme de pré et post acheminement vers Paris, soit, pour l'Europe notamment, sous forme de vol direct de votre ville vers le lieu de destination. Consultez notre Service Clients pour une étude spécifique.

Détails du prix détails

Tarifs
En chambre Double (2 personnes, 1 lit double) 1 590,00 € / personne
En chambre Twin (2 personnes, 2 lits séparés) 1 590,00 € / personne
En chambre individuelle supplément +160,00 € / personne
Offre exclusive

Si vous vous inscrivez seul tout en souhaitant partager votre chambre d'hôtel et si aucun autre voyageur ne peut partager avec vous, Intermèdes a le plaisir de vous offrir le montant du supplément chambre individuelle.

Taxes aériennes au 18 octobre 2019, comprises dans le prix : 61,00 € dont 61,00 € de taxe d'aéroport

Ce prix est garanti pour un nombre de participants compris entre 13 et 20 personnes. Entre 8 et 12 personnes, nous nous réservons le droit de demander un supplément de prix de 75,00 € par personne. Cet éventuel supplément vous serait demandé plus de 30 jours avant le départ, ou lors de votre inscription si celle-ci intervient à moins de 30 jours.

Ces prix comprennent :

  • les vols réguliers ;
  • les taxes d'aéroport ;
  • l'hébergement en demi-pension (cinq dîners) en hôtels 4*, hors boissons ;
  • un déjeuner sur un "trabocco", hors boissons ;
  • une dégustation de vins dans une cave ;
  • un autocar privé pour les transferts de/à l'aéroport, et pour les excursions selon le programme ;
  • l'accompagnement culturel d'un conférencier Intermèdes ;
  • les taxes de séjour obligatoires ;
  • les entrées dans les sites mentionnés au programme ;
  • un audiophone par personne pour une meilleure écoute des commentaires de votre conférencier ;
  • l'assistance rapatriement.

Ces prix ne comprennent pas :

  • les déjeuners mentionnés "libres" ;
  • les boissons ;
  • le port des bagages ;
  • les pourboires usuels aux guides et chauffeurs ;
  • les dépenses d'ordre personnel ;
  • l'assurance optionnelle annulation, bagages et interruption de séjour.

Informations pratiques

Italie

Formalités pour les ressortissants français : une carte d'identité (ou passeport) en cours de validité est nécessaire.
Si votre carte d'identité a été délivrée entre janvier 2004 et décembre 2013, sa durée de validité, pour les autorités françaises, a été prolongée automatiquement de 5 ans, mais la date de validité inscrite sur le titre ne sera pas modifiée.
Toutefois, les autorités de certains pays ne reconnaissent pas cette extension de validité. De ce fait, si la date mentionnée sur votre carte d'identité est expirée, nous vous recommandons de voyager avec un passeport en cours de validité.

Les non-ressortissants français ou bi-nationaux sont invités à consulter les autorités consulaires afin de vérifier les formalités exigées : consulat d'Italie 5 boulevard Emile Augier 75016 Paris - Tel. : 01.45.20.78.22. http://www.consparigi.esteri.it

Pour tout mineur ne voyageant pas avec ses parents ou voyageant avec un seul de ses parents, une nouvelle réglementation astreint à des formalités particulières publiées sur le site https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F1922. Dans tous les cas de figure, nous vous recommandons d'emporter une copie du livret de famille et lorsque l'enfant ne voyage pas avec ses deux parents une autorisation du deuxième parent. Pour plus de précisions consultez notre Service Clients.

Adresses utiles :
- Office national du tourisme italien 23 rue de la Paix 75002 Paris - Tel. 01.42.66.03.96/01.42.66.66.68 ;
- Institut culturel italien 50 rue de Varenne 75007 Paris - Tel. : 01.44.39.49.39.

Change : l'Italie fait partie de la zone euro. Comme en France la monnaie est donc l'Euro.

Electricité : les prises italiennes sont alimentées par du courant alternatif 220 volts et acceptent des fiches mâles à deux broches. Mais les fiches italiennes présentent différentes tailles. Par précaution, il convient de se munir d'un adaptateur. Achetez-le avant de partir car vous aurez du mal à en trouver sur place. Dans la plupart des hôtels 3* et plus, les salles de bain sont équipées de prises spéciales pour les rasoirs et sèche-cheveux ; toutefois n'oubliez pas de vérifier le voltage.

Horaires d'ouverture : banques de 08h30 à 12h45 du lundi au vendredi, magasins de 08h00 à 13h00 et de 15h30 à 19h30 du lundi au samedi.

Pourboires : au restaurant, il est d'usage de laisser un pourboire quand le service n'est pas compris. Un pourboire correspondant à 10 % de la note est considéré comme généreux. Quand un chauffeur de taxi ou un portier d'hôtel s'est montré obligeant, il suffit d'arrondir le coût aux 2 € supérieurs environ.

Santé : aucune précaution particulière. Il est préférable d'être à jour des rappels de vaccination et de se prémunir contre les moustiques. Pensez à vous procurer la carte européenne d'assurance maladie si vous deviez recevoir des soins médicaux en Europe.

Taxe de séjour : en 2007, l'Italie a décrété une taxe de séjour d'un montant maximum de 5 € par jour, applicable par les municipalités qui le souhaitent. Cette taxe est réinvestie dans les structures et services touristiques.

Téléphone : pour téléphoner depuis l'Italie vers la France, composer le 00 33, suivi des neuf chiffres du numéro de votre correspondant (sans le 0 initial).

Tenue vestimentaire : emportez des tenues d'hiver de novembre à mars, et des vêtements plus légers d'avril à octobre. Prévoyez une paire de chaussures confortables car les visites et certains déplacements dans une partie des centres historiques s'effectueront à pied. Il est toujours utile d'emporter un chapeau pour se protéger du soleil au cours des visites en extérieur. Les Italiens sont très attentifs à l'habillement et ils notent immédiatement les vêtements excentriques ou indécents. Dans les lieux de culte, un code vestimentaire strict est imposé : le torse et les épaules doivent être couverts, et les shorts et les jupes doivent descendre au-dessous du genou.

Visites : nous attirons votre attention sur le fait que les œuvres, artistes et courants artistiques cités dans nos programmes détaillés ne feront pas nécessairement l'objet d'un commentaire lors des visites des musées. Certaines œuvres peuvent également ne pas être exposées en raison de prêts ou de restauration. En fonction du temps dont vous disposerez, votre visite sera orientée sur une sélection d'œuvres.

Prévisions météorologiques

Nous vous conseillons de consulter les prévisions météorologiques la veille de votre départ sur le site de la chaîne météo ou de météo France.

Informations voyageurs : sécurité et situation sanitaire

Pour chaque pays, le ministère des Affaires Etrangères (http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs) publie des fiches conseils aux voyageurs sur son site internet. Vous y trouverez les dernières recommandations notamment en matière de sécurité, formalités et santé.

Nous vous recommandons fortement de consulter ces sources d'information régulièrement, jusqu'à la veille de votre départ. Nous tenons également ces fiches à votre disposition sur simple demande au 01 45 61 90 90.

Bibliographie

Italie

Histoire

  • Aubé (P.), Roger II de Sicile : un Normand en Méditerranée, Payot, 2001
  • Aubé (P.), Les empires normands d'Orient, Librairie Académique Perrin, 2006
  • Barbet (A.), Les cités enfouies du Vésuve : Pompéi, Herculanum, Stabies et autres lieux, Fayard, Paris, 2001
  • Bec (C.), Le siècle des Médicis, PUF, Paris, 1977
  • Bernstein (S.), L'Italie contemporaine du Risogimento à la chute du fascisme, Armand Colin, Paris, 1997
  • Briquel (D.), La civilisation étrusque, Fayard, Paris, 1999
  • Brizay (F.), Touristes du Grand Siècle : Le voyage d'Italie au XVIIe siècle, Belin, 2007
  • Burckhardt (J.), La Civilisation de la Renaissance en Italie, Bartillat, 2012
  • Chierici (S.), Vaillant (N.), Piémont-Ligurie roman, éditions Zodiaque, Paris, 1979
  • Chierici (S.), Lombardie Romane, éditions Zodiaque, Paris, 1991
  • Collectif, L'Europe des Anjous : De Naples au Danube aventures des princes angevins du XIII au XVème, Somogy, Aimery, Coeditions et musées, 2001.
  • Crouzet-Pavan (E.), Enfers et paradis : L'Italie de Dante et de Giotto, 2004, Albin Michel
  • Delumau (J.P.), L'Italie au Moyen-Âge, Ve - XVe siècles, Hachette, 2000
  • Diehl (C.), La République de Venise, Champs Histoire, Flammarion, Paris, 1993
  • Etienne (R.), Pompéi, la cité ensevelie, collection Découvertes, Gallimard, 1987
  • Greco (E.), La Grande Grèce. Histoire et archéologie, Hachette, coll. « Essais », 1996
  • Guzzo (P.G.), Magna Grecia. Les colonies grecques dans l'Italie antique, Gallimard, coll. « Découvertes », 1997
  • Jacques (F.) et Scheid (J.), Rome et l'intégration de l'Empire, t1, Paris, 1990.
  • Jacques (F.), Les cités de l'Occident romain, Paris, BL, 1990.
  • Jehel (G.), Villes d'Italie du XIIe au milieu du XIVe siècle, Sociétés, Pouvoirs, Economies, Cultures, Nantes, 2004
  • Lazar (M.) dir., L'Italie contemporaine : De 1945 à nos jours, Fayard, 2009
  • Milza (P.), Histoire de l'Italie, des origines à nos jours, Fayard, 2005
  • Milza (P.), Voyage en Ritalie, Plon, 1993
  • Nicolet (C.), Rome et la conquête du monde méditerranéen, Tome I 264-27 av. J.-C. et Tome II Genèse d'un empire, PUF, 2001
  • Pécout (G.), Naissance de l'Italie Contemporaine, Armand Collin, 2004
    Scarre (C.), Cantoni (C.), Atlas de la Rome antique, 800 av. J.-C. / 540 ap. J.-C., Autrement, Paris, 2000
  • Thuillier 5J.P.), Les Étrusques : La Fin d'un mystère ? Gallimard éditions Découvertes, janvier 1990.

Guide

  • Jepson (T.), Italie, National Geographic, 2011
  • Simonis (D.), Italie, Lonely Planet, 2011

Beaux-Livres

  • Bertolazzi (A.), Attini (Antonio), Bertinetti (M.), Zeffirelli (F.), Sublime Italie, National Geographic, 2005
  • Crippa (M.A.), L'Italie entre ciel et terre : Un autre regard sur l'art et l'architecture, Citadelles et Mazenod, 2004
  • Donzel (C.), Walter (M.), Voyages en Italie, Chêne, 2010
  • Nacci (B.), Sauvat (C.), L'Italie, d'hier et de demain, Aubanel, 2008

Art

  • Andreae (B.), L'Art romain, Citadelles & Mazenod, Paris, 1998
  • Angelini (A.) etc., De la Renaissance au XVIIIe siècle : Les protagonistes de l'Art italien : Piero della Francesca, Botticelli, Léonard de Vinci, Michel-Ange, Raphaël, Titien, Caravage, Canaletto et les Védutistes, Hazan, 2007
  • Azzi (V.), Histoire de la villa en Italie, XVe-XVIe siècle, Gallimard, 1996
  • Boucher, La sculpture baroque italienne, Thames & Hudson, 1999
  • Cavalcaselle (G.B.), Archer Crowe (J.), Jameson (A.) , Les primitifs italiens, Parkstone, 2012
  • Chastel (A.), L'art italien, collection Tout l'art, Paris, Flammarion, 1995
  • Chastel (A.), L'Italie et Byzance, Bernard de Fallois, Paris, 2001
  • Chastel (A.), Renaissance italienne 1460-1500, Gallimard, nouv. éd. 2007
  • Collectif, L'Art de la Renaissance Italienne, Ullmann, 2007
  • Grabar (A.), L'âge d'or de Justinien, de la mort de Théodose à l'islam, L'Univers des formes, Gallimard, Paris, 1966
  • Neumann (C.), Dictionnaire du design : Italie, Seuil, 1999
  • Massimo (L.), Palais d'Italie, Lodi, 2011
  • Morel (P.), L'art italien, du IVe siècle à 1905, Citadelles & Mazenod, 1997/1998
  • Murray (P.), L'Architecture de la renaissance italienne, Thames & Hudson, 2002
  • Uzzani (G.), Magrelli (Shaaron), La Renaissance italienne, Place des Victoires, 2010

Littérature

  • Fernandez (D.), Dictionnaire amoureux de l'Italie, Plon, 2008
  • Giono (J.), Voyage en Italie, Folio Gallimard, 1953
  • Goethe, Voyage en Italie, Bartillat, 2003
  • Sand (G.), Lettres d'Italie à Musset, Mille et une Nuits, 2004
  • Stendhal, Voyages en Italie, Gallimard, 1973

Les Abruzzes

  • A. CHASTEL, L'art italien, Flammarion, Paris, 1989.
  • M. BRANDON-ALBINI, Le grand Sud italien : Abruzzes, Pouilles, Calabre, Lucanie, Hachette, Paris, 1971.
  • L. FELLER, Les Abruzzes médiévales, territoire, économie et société en Italie centrale du IX au XII siècle, Ecole française de Rome, Rome, 1998.
  • P. FAVOLE, F. DEL VITTO, Abruzzes, Molise romans, Zodiaque, 1991.
  • S. MARACCI, Terres d'Abruzzes, éditions Lafitte, Marseille, 1984.
  • P. MOREL, L'Art italien, du IVe siècle à la Renaissance, Citadelle & Mazenod, 1997
  • F. CHALANDON, Histoire de la domination normande en Italie et en Sicile, éditions Burt Franklin, New-York, 1960.
  • V. DENON, P. ROSENBERG, Voyage au royaume de Naples, éditions Perrin, 1999.
  • COLLECTIF, Excursion dans les Abruzzes, les Pouilles et la côte de Salerno, 1953.
  • A. MAUREL, Petites villes d'Italie : Abruzzes, Pouilles, Campanie, Hachette, Paris, 1910.
  • L. FELLER, Paysages et cadres de vie dans les Abruzzes durant le haut Moyen Age, Ecole française de Rome.

Crédit photo : Giuseppe Dimenno.

 4 - 9 oct. 2020
A partir de
1 590 €
Tarif TTC par personne
Tarif TTC par pers.
autres dates
Réserver

Circuit de
6 jours

Petit groupe de
8 à 20 participants

Autres départs

Inscriptions
 ouvertes
 bientôt ouvertes
 sur demande
 closes