La Russie des Romanov

Palais du tsar Alexei Michailovich, Moscou - Russie ©iStock
Kremlin, Moscou - Russie ©iStock
Cathédrale Saint-Basile, Place Rouge, Moscou - Russie ©iStock
Musée de l'Ermitage,Saint-Pétersbourg - Russie ©iStock
Bâtiment, Ekaterinbourg - Russie ©GettyImages
Cathédrale Saint-Basile, Moscou - Russie ©GettyImages
Forteresse Pierre Et Paul, Saint-Pétersbourg - Russie ©Istock
Kremlin en hiver, Moscou - Russie ©Istock
Musée de l'Ermitage et Colonne Alexandre, Saint-Pétersbourg - Russie ©Istock
Panorama, Ekaterinbourg - Russie ©GettyImages
Panorama, Kolomenskoye - Russie ©GettyImages
Panorama de nuit, Ekaterinbourg - Russie ©GettyImages
Panorama, Saint-Pétersbourg - Russie ©Istock
Vue Kremlin, Moscou - Russie ©Istock
Vue, Moscou - Russie ©Istock

Inscriptions
 ouvertes
 bientôt ouvertes
 sur demande
 closes
Circuit 11 jours - 10 nuits

Dans les pas des derniers tsars à Ekaterinbourg, Tobolsk, Moscou, Saint-Pétersbourg

Du 12 septembre 2019 au 22 septembre 2019

Dans la nuit du 16 juillet 1918 sont exécutés le dernier tsar de Russie, Nicolas II, son épouse Alexandra, leurs quatre filles, le tsarévitch Alexis, et les membres de leur entourage. Du Kremlin de Moscou, hanté par le souvenir d'Ivan le Terrible, à Saint-Pétersbourg, capitale des tsars depuis Pierre le Grand, la puissance des empereurs de Russie semble pourtant éternelle. En août 1917, Nicolas II est cependant arraché de Saint-Péterbourg et conduit avec sa famille à Tobolsk, où il demeure jusqu'en avril-mai 1918 avant d'être transféré à Ekaterinbourg, dans la villa Ipatiev. C'est dans cette maison que les Romanov sont abattus, alors que l'Armée blanche assiège la ville. La nuit suivante, les corps sont emportés pour être incinérés à Ganina Yama, site désormais sanctifié sur lequel s'élèvent un mémorial des Romanov, plusieurs églises et chapelles en bois. Dans la nuit du 18 juillet, huit autres membres de la famille, emprisonnés à l'école Napolnaya d'Alapaïevsk, sont jetés vivants dans l'un des puits de la mine voisine. A l'occasion du centenaire de ces assassinats, et pour tenter d'en comprendre les raisons, il faut suivre à travers la Russie l'itinéraire géographique et politique qui mena à ce que l'on peut considérer comme l'une des tragédies du début du XXe siècle.

Points forts

  • Ekaterinbourg, quatrième ville de Russie et dernière des Romanov ;
  • Kolomenskoye à Moscou, et la forteresse Pierre-et-Paul à Saint-Pétersbourg où reposent les Romanov ;
  • les frais de visa inclus.

N.B. les pourboires usuels au guide local et au chauffeur sont inclus.

Inscriptions closes