Kinnaur, Spiti, Lahaul et Ladakh

Hémérys, le voyage culturel d'exception
Le lac Pangong Tso, Ladakh - Inde ©Thinkstock
Leh, Ladakh - Inde ©iStock
Monastère Lamayuru, Ladakh - Inde ©iStock
Dhankar - Inde ©Thinkstock
Shimla - Inde ©iStock
Shanti Stupa, Leh, Ladakh - Inde ©iStock

Inscriptions
 ouvertes
 bientôt ouvertes
 sur demande
 closes
Circuit 16 jours - 14 nuits

A travers les contreforts de l’Himalaya indien

Du 9 septembre 2019 au 24 septembre 2019

Hémérys est une gamme de voyages culturels d'exception.
Hémérys, c'est tout l'esprit du voyage culturel Intermèdes dans des conditions exceptionnelles :
- des hôtels très haut de gamme, de luxe ou de charme ;
- des groupes de 7 à 15 personnes.

Dans les états indiens de l’Himachal Pradesh, du Jammu et du Cachemire, par une ascension progressive, ce parcours dévoilera splendeur et richesse des paysages, des monuments et des populations des contreforts de l’Himalaya jusqu’à la frontière du Karakoram. Ces régions, longtemps fermées au tourisme, furent des lieux d’échanges économique, religieux et artistiques primordiaux, entre le monde indien et le monde tibétain. Ce territoire recèle un pouvoir de fascination infini, propre à la haute montagne : pureté de l’air, force des couleurs et limpidité des eaux auxquelles s’ajoutent l’hospitalité et l’émouvante ferveur religieuse de ses habitants.

L'ESPRIT HEMERYS :
- l'hôtel Oberoï Cécil à Shimla ;
- un voyage rare dans des régions aux paysages uniques (Kinnaur, Spiti et Lahaul) ;
- un petit groupe de 12 personnes.

Itinéraire

Carte non contractuelle

Programme

1 Vol Paris / Delhi

Envol à destination de Delhi dans la matinée.
Arrivée en fin de soirée. Transfert à l’hôtel.
Nuit à Delhi.

2 Delhi, Shimla

(Environ 370 km)
Nous prendrons ce matin le train Shatabdi, pour rejoindre Shimla (altitude 2 200 mètres).
Déjeuner et installation à l’hôtel.

Nous visiterons cette ancienne station d’altitude britannique de l’Himachal Pradesh, capitale d’été avant l’indépendance de l’Inde en 1947, en commençant par l’ancienne résidence des vice-rois des Indes (Viceregal Lodge), édifiée à la fin du XIXe siècle par Lord Dufferin, sur la colline de l’Observatoire, l'une des sept collines de Shimla. Dans un style typiquement britannique avec son magnifique parc, ce complexe abrita de nombreuses réunions lors des négociations pour l’indépendance et la partition de l’Inde. Résidence délaissée de la présidence indienne, le site est depuis 1965 occupé par l’Indian Institute for Advanced Studies.
Nous nous rendrons au Mall et sur le Ridge, zones commerçantes et de flânerie des Indiens en vacances, et nous visiterons la cathédrale St Michael's, édifiée en 1850.
Dîner et nuit à Shimla.

3 Entrée au Kinnaur : Rampur, Sarahan, Kalpa

(Environ 285 km)
Nous reprendrons notre ascension progressive à travers les gorges de la Sutlej, qui prend sa source au pied du mont Kailash, et entrerons dans la région du Kinnaur. Cette région est particulièrement réputée pour ses vergers (pommiers, abricotiers, noyers et pêchers) et également pour ses vignes (le vin local "Angoori").
Déjeuner à Rampur.

Nous visiterons ensuite le village de Sarahan, ancienne capitale de la principauté de Bushar, dont l’architecture, avec ses structures complexes en bois, est caractéristique des marches indiennes de l’Himalaya. Le temple dédié à Bhima Kali, dont la fondation remonterait au XIIIe siècle, marque l’un des cinquante-deux "sites sacrés de la force cosmique" issus de l’éparpillement du corps de la déesse Sati, première épouse de Shiva.
Nous poursuivrons notre route jusqu’à Kalpa (altitude 2 800 mètres) qui surplombe la Sutlej et offre un superbe point de vue sur les contreforts de l’Himalaya et notamment le Kinnaur Kailash (altitude 6 500 mètres).
Dîner et nuit à l’hôtel à Kalpa.

4 La vallée du Spiti : Nako, Tabo

(Environ 185 km)
Nous remonterons jusqu’à Khab, à moins de cinq kilomètres de la frontière contestée entre l’Inde et la Chine, puis nous poursuivrons le long de l’un de ses affluents, la rivière Spiti, jusqu’à Nako (altitude 3 600 mètres). La vallée du Spiti est une région désertique qui est totalement isolée des précipitations de la mousson par les massifs himalayens. Les populations de cette région sont principalement de culture tibétaine, depuis l’intégration de cette région à l’Empire tibétain au VIIe siècle.
Déjeuner à Nako.

Après l’effondrement de l’Empire tibétain au milieu du IXe siècle, le Tibet occidental était dominé par le royaume de Ngari, qui comprenait le Ladakh, le Spiti et l’Ouest de l’actuelle Région autonome du Tibet, avec à sa tête un descendant de la famille impériale. Un siècle plus tard, le roi de Ngari, Yeshe-Ö (965-1036), fut à l’origine de ce qu’on appelle "la diffusion postérieure de la doctrine bouddhique au Tibet", qui se caractérisa par une grande entreprise de traduction des textes canoniques sanskrits, l’adoption de règles éthiques plus strictes et l’édification de nombreux (le chiffre officiel est de 108) sanctuaires et monastères dans tout le royaume.
Le monastère de Nako, fondé au XIe siècle, conserve dans ses sanctuaires sombres un ensemble de peintures murales et de statues en argile qui témoignent de ce renouveau du bouddhisme. Le village de Nako présente également un bel exemple de l’architecture traditionnelle d’influence tibétaine, avec ses toits en terrasse.
Nous poursuivrons notre route au-dessus de la rivière Spiti jusqu’à Tabo (altitude 3 050 mètres).
Dîner et nuit à l’hôtel à Tabo.

5 Tabo, Dhankar, Kyiber, Kyi, Kaza

(Environ 45 km)
L’architecture et la couleur beige de ses neuf temples et vingt-trois stupas confèrent à Tabo son caractère unique dans le monde tibétain. Fondé en 996 par Rinchen Zangpo (958-1055), le plus grand traducteur tibétain, Tabo fut l’un des centres majeurs du renouveau du bouddhisme au Tibet, et est aujourd’hui classé au patrimoine mondial de l’UNESCO. Le hall d’assemblée du monastère renferme en effet l’ensemble le plus complet et le mieux conservé de peintures murales et de sculptures en argile du panthéon du tantrique, datant de la fin du Xe et de la première moitié du XIe siècle. Nous visiterons ensuite le monastère de Dhankar, niché sur un éperon rocheux au-dessus de la confluence des rivières Pin et Spiti. Près de mille ans après sa fondation, l’érosion menace aujourd’hui le sanctuaire principal, si bien que le World Monuments Fund l’a classé, en 2006, parmi les cent sites les plus en danger.
Déjeuner et installation à l’hôtel à Kaza.

Nous nous rendrons dans l’après-midi à Kyiber, fièrement érigé en tant que "plus haut village du monde accessible par voie carrossable" et bureau de vote lors d’élections, avec son altitude de 4 200 mètres. En retournant à Kaza, nous visiterons le monastère-forteresse de Kyi, détruit et reconstruit à plusieurs reprises lors des nombreux conflits entre les états régionaux, mais qui conserve encore de belles peintures murales et une grande bibliothèque.
Dîner et nuit à l’hôtel à Kaza.

6 Le Lahaul : Shashur, Keylong

(Environ 200 km)
En route vers Keylong, nous remonterons vers la source de la Spiti jusqu’au col Kunzum-la (altitude 4 550 mètres), porte d’entrée du Lahaul, puis nous descendrons la rivière Chandra, dans l’ancien lit d’un glacier, au milieu d’un univers minéral de haute montagne fascinant.
En route, déjeuner sous forme de pique-nique.

Le Lahaul, le "pays du Sud" du fait de sa position par rapport au Ladakh, fut successivement sous domination tibétaine, des rois de Ngari et du Ladakh, puis des souverains hindous de Kulu, avant l’arrivée des Britanniques au XIXe siècle. Les communautés bouddhiques sont principalement présentes dans les vallées supérieures de la Chandra et de la Bhaga alors que les communautés hindoues occupent majoritairement la vallée de Pattan où coule la Chenab.
Avant d’arriver à Keylong (altitude 3 350 mètres), chef-lieu du district, nous visiterons le monastère de Shashur, situé sur les pentes boisées et qui surplombe la ville. Fondé autour de 1650, ce monastère appartient à l’ordre Drukpa Kagyu, implanté également au Ladakh et au Bhutan.
Dîner et nuit à l’hôtel à Keylong.

7 Vallée de Patan : Triloknath, Udaipur

(Environ 120 km)
Aujourd'hui, nous visiterons la vallée de Pattan, riche de sa production agricole (pommes, pommes de terre et houblon) et dans laquelle deux célèbres lieux de pèlerinage se font face. Nous visiterons tout d’abord Triloknath, un lieu fréquenté aussi bien par les hindous, qui voient dans la statue principale en marbre blanc la figure du dieu Shiva, que par les bouddhistes, pour qui il s’agit d’Avalokitesvara, le boddhisattva de la compassion. Nous ferons ensuite une promenade le long de la Chenab.
Déjeuner sous forme de pique-nique sur les berges de la rivière.

Nous découvrirons le petit sanctuaire d’Udaipur. Dédié à la déesse Mirkula Devi, dont l’image primitive a disparu (remplacée par une image en bronze du XVIIe siècle), le sanctuaire est également fréquenté par les pèlerins bouddhistes, qui y voient l’image de la déesse Vajravarahi. Ce temple renferme surtout un ensemble unique de panneaux de bois sculpté, réalisés autour du Xe siècle suivant la tradition vishnuïte.
Retour à Keylong. Dîner et nuit à l’hôtel à Keylong.

8 Entrée au Ladakh par la route des cols

(Environ 360 km)
Pour rejoindre le Ladakh, le pays "entre les cols", nous en franchirons trois parmi les plus hauts du monde : le Baralacha-la (altitude 4 890 mètres), le Lachung-la (altitude 5 065 mètres) et le Taglang-la (altitude 5 330 mètres), sur une route de 250 kilomètres à plus de quatre mille mètres d’altitude. Nous parcourrons des paysages fascinants, où il n’est pas rare de rencontrer des troupeaux de bouquetins ou de bharals, avant d’atteindre enfin la vallée de l’Indus qui prend lui aussi sa source au pied du mont Kailash, et de découvrir le Ladakh, ce Petit Tibet. Interface entre l’Himalaya et le Karakoram, lieu d’échanges commerciaux et culturels majeurs entre les mondes indien et tibétain, le Ladakh est resté dans la sphère d’influence tibétaine du VIIe jusqu’au XIXe siècle, lorsqu’il a été intégré au Cachemire. Bien que l’islam des shiites et des sunnites soit également présent, le bouddhisme a imprégné la majorité des populations dardes de la région et jalonné le paysage de ses gompas, les monastères-citadelles.
Dîner et nuit à l’hôtel à Leh.

9 Leh, Stok, Shey, Thikse, palais royal, Leh

(Environ 80 km)
Nous visiterons tout d’abord les environs de Leh, cœur historique de la dynastie Namgyal qui régna sur le Ladakh à partir du XVe siècle. Le palais de Stok, situé au pied du Stok Kangri (altitude 6 137 mètres), devint la résidence de la famille royale dans les années 1840 après la prise de contrôle de la région par le souverain du Jammu, Gulab Singh, auquel les Britanniques octroieront le titre de maharadjah du Jammu et Cachemire. Le palais, qui renferme une célèbre édition manuscrite du canon bouddhique tibétain, est encore aujourd’hui l'une des résidences des descendants de la dynastie Namgyal et abrite également un petit musée qui évoque les fastes de la vie royale passée, avec notamment les "peraks" de la reine.
Installé sur un petit éperon au-dessus de la vallée de l’Indus, le site de Shey constituait autrefois la capitale du haut Ladakh, avant la réunification par les Namgyal. La forteresse, aujourd’hui en ruine, dominait le monastère appartenant à l’ordre Drukpa Kagyu qui renferme toujours une statue monumentale du Bouddha Sakyamuni en cuivre doré et de belles peintures murales.
En contrebas, nous pourrons également admirer une gravure rupestre millénaire représentant les cinq bouddhas primordiaux et les souverains locaux, puis nous déambulerons au milieu d’un véritable champs de stupas blanchis à la chaux, pour découvrir les différentes formes architecturales spécifiques à cette région.
Nous poursuivrons notre découverte à l’imposant monastère de Thiksey, accroché au flanc sud d’une colline, qui offre, depuis ses toits en terrasse, une vue magnifique sur la vallée de l’Indus. Egalement appelé "mini-Potala", le monastère, fondé au XVe siècle et appartenant à l’ordre Guélouk, renferme dans son hall d’assemblée des peintures murales et des statues des XVIe et XVIIe siècles. Dans le Champa Lhakang, une imposante statue de Maitreya, futur Bouddha, fut érigée pour commémorer la visite du quatorzième dalaï-lama en 1970.
Déjeuner.

De retour à Leh, qui compte à présent plus de trente mille habitants, nous monterons au sommet de la crête rocheuse pour contempler la vue sur la ville et la chaîne du Stok Kangri. En descendant la colline, nous visiterons les ruines du Namgyal Tsemo, "pic de la victoire", ancien palais des rois du Ladakh et son monastère, puis, un peu plus bas, le Lechen Palkar, forteresse monumentale fondée dans les années 1630, et qui devint alors la résidence principale des souverains de la dynastie Namgyal. Nous parcourrons ensuite la Vieille Ville pour rejoindre le bazar installé entre la mosquée, édifiée au XVIIe siècle, et le Soma Gompa (aussi appelé Jokhang), un monastère fondé en 1957.
Dîner et nuit à l’hôtel à Leh.

10 Leh, col Kardong, Diskit, vallée de la Nubra

(Environ 130 km)
Par l’une des plus hautes routes du monde, nous atteindrons la vallée de la Nubra (altitude 3 100 mètres) en franchissant le col Khardung-la (altitude 5 360 mètres). La vallée de la Nubra était une oasis particulièrement appréciée des voyageurs et des caravanes reliant Kasghar à Leh, après la difficile traversée du Karakoram. La Nubra, la vallée du "jardin", et la vallée de la Shyok forment une région riche et prospère, malgré son isolement, grâce à sa production agricole : blé, orge, pois, moutarde, pommes, noix et abricots.
Le monastère de Diskit, accroché au rocher, offre une vue superbe sur le véritable patchwork aux couleurs vives. Nous irons ensuite jusqu’à Hunder, à la limite de la zone autorisée et au début de la région habitée par les populations baltis, annexée par l’Inde au Pakistan en 1971. Cette portion de la vallée de Shyok offre un paysage exceptionnel de dunes au bord de la rivière avec, en toile de fond, les sommets enneigés où les troupeaux de chameaux de Bactriane gambadent au milieu des argousiers.
Déjeuner en cours de visite.
Dîner et nuit à l’hôtel dans la vallée de la Nubra.

11 Vallée de la Nubra, Panamik, Leh

(Environ 130 km)
Nous remonterons la vallée de la Nubra jusqu’à Panamik, petit village réputé pour ses sources chaudes et son monastère perché au-dessus de la rivière. Après une courte promenade sur le site fascinant du lac Lo Bametso, nous entamerons notre retour vers Leh en repassant par le col Khardung-la.
Déjeuner en cours de visite.
Dîner et nuit à l'hôtel à Leh.

12 Leh, Lamyuru, Mangyu, Alchi

(Environ 130 km)
En prenant la route qui relie le Ladakh au Cachemire par Kargil, nous suivrons le cours de l'Indus pour rejoindre Lamayuru (altitude 3 500 mètres) perché dans un univers minéral, souvent qualifié de lunaire. En chemin, nous aurons l’occasion de découvrir la confluence de l'Indus avec la rivière Zanskar.
Lamayuru est l’un des plus anciens ensembles monastiques du Ladakh. Selon la tradition, l’un des temples aurait été fondé par Rinchen Zangpo autour d'une grotte où le grand maître indien Naropa avait médité durant plusieurs années. Plusieurs sanctuaires anciens possèdent encore des peintures et des sculptures antérieures au XVIe siècle, et le champs de stupas en contrebas témoigne de la diversité des formes architecturales de ce monument emblématique du bouddhisme. Le monastère, appartenant à l'ordre Drigung Kagyu, abrita jusqu'à 400 moines et reste aujourd'hui l'un des plus actifs du Ladakh, avec ses 150 moines.
Déjeuner à Lamayuru.
L’après-midi, nous visiterons le village de Mangyu et ses temples datant de l'époque de la deuxième diffusion du bouddhisme au Tibet (XI-XIIe siècles). Niché dans son écrin de champs en terrasse, 500 mètres au-dessus de la rivière, le complexe de Mangyu, peu fréquenté, est composé de quatre sanctuaires principaux et de plusieurs stupas magnifiquement décorés, dans un style largement influencé par l'esthétique cachemiri. Nous redescendrons ensuite sur la rive de l'Indus, jusqu'à Alchi.
Dîner et nuit à l'hôtel à Alchi.

13 Alchi, Basgo, Phyang, Leh

La matinée sera consacrée à la visite du complexe d’Alchi. Bien que la tradition mentionne que Alchi aurait été fondé par le grand traducteur Rinchen Zangpo, au début du XIe siècle, les plus anciens bâtiments du complexe monastique remontent au tournant du XIIe siècle. Les peintures murales et les statues monumentales des cinq temples et des trois grands stupas du monastère d'Alchi révèlent la splendeur, prodigieusement conservée, de l'esthétique cachemiri des XII-XIIIe siècles, telle qu'elle s'est exprimée dans le contexte bouddhique tibétain, avec son raffinement et le soin apporté à chaque détail.
Déjeuner à Alchi
Nous retournerons dans la vallée de l'Indus en direction de Leh pour nous rendre à Basgo, ancienne capitale du Bas-Ladakh au XVe siècle. Il ne reste de la citadelle que des ruines, mais les trois temples dédiés à Maitreya, dont le plus ancien remonte au XVIe siècle, sont toujours entretenus. Les sanctuaires, appartenant à l'ordre Guélouk, renferme des peintures du panthéon tantrique assez bien conservées et plusieurs stupas funéraires, dont celui d'un des souverains.
Nous visiterons ensuite le monastère de Phyang posé sur une colline au fond d'une petite vallée et affilié à l'ordre Drigung Kagyu. Phyang, fondé au XVIe siècle, conserve notamment une très belle collection de bronzes cachemiri et un temple dédié aux protecteurs de la doctrine, particulièrement impressionnant.
Dîner et nuit à l'hôtel à Leh.

14 Lac Pangong Tso

(Environ 230 km)
Tôt le matin, nous prendrons la route qui passe au pied du monastère de Chemrey et par le col Chang-la (altitude 5 290 mètres) pour arriver sur les berges du lac Pangong Tso, à 4 250 mètres d'altitude. Ce lac endoréique salé, de 134 kilomètres de longueur et de 5 kilomètres de profondeur d'eau turquoise, est pour un tiers en territoire indien et deux tiers au Tibet. Malgré ses eaux qui gèlent en hiver, le lac héberge de petits crustacés qui attirent différentes espèces d'oiseaux migrateurs : des canards, des oies et les célèbres grues à cou noir du plateau tibétain.
Déjeuner sous forme de pique-nique et promenade sur les rives du lac.
Dîner et nuit à l'hôtel à Leh.

15 Vol Leh / Delhi puis envol vers Paris

Vol le matin pour Delhi.
Chambre à disposition jusqu'à votre transfert à l'aéroport de Delhi pour prendre le vol international.
Nuit à bord.

16 Paris

Arrivée le matin à Paris.

N.B. : ce voyage hors normes comporte certains trajets assez longs mais nécessaires pour atteindre des régions peu visitées. Il s'adresse à des voyageurs avertis et en bonne forme physique.

Le programme proposé est susceptible de connaître de légères modifications en fonction des changements de jours et heures d'ouverture des sites ou de modification des horaires des vols domestiques. Si tel était le cas, tout serait mis en œuvre pour limiter cela à des modifications dans l'ordre des visites, ou, éventuellement, vous proposer des prestations de remplacement de qualité équivalente.

Hébergement

En dehors de Leh et Shimla, le choix hôtelier est limité et très éloigné des standards Hémérys, nous avons néanmoins sélectionné la meilleure hôtellerie possible. Le confort est simple mais tout à fait acceptable.

Hôtels

ALCHI - Zimshkang 3★

http://www.zimskhang.com/

DELHI - Radisson Blu Plaza 5★

KALPA - Kinner Villa 3★

http://www.kinnervilla.com/

KEYLONG - Deykit 3★

http://hoteldekyid.com/

LEH - Hotel Grand Dragon 4★

http://www.thegranddragonladakh.com/

TABO - Maitreya Regency 3★

http://www.maitreyaregencytabo.in/

VALLÉE DE LA NUBRA - Stendel 3★

http://www.hotelstendelnubra.com/

Si l'hôtellerie mentionnée devait être changée, elle le serait pour une hôtellerie de catégorie similaire. Toutefois les services proposés peuvent varier.

Transports

Vols sur compagnie régulière Air France
Départ Arrivée Vols
Paris - Charles de Gaulle CDG
09/09/2019 - 10:35
Delhi DEL
09/09/2019 - 22:35
AF226
Delhi DEL
24/09/2019 - 00:10
Paris - Charles de Gaulle CDG
24/09/2019 - 06:00
AF225

Compagnies aériennes alternatives : Air India, Lufthansa

Départ de Province

Si vous souhaitez un départ de province, notre service transport effectuera la recherche la plus adaptée. Selon les destinations, les départs de province s'effectuent soit sous forme de pré et post acheminement vers Paris, soit, pour l'Europe notamment, sous forme de vol direct de votre ville vers le lieu de destination. Consultez notre Service Clients pour une étude spécifique.

Détails du prix

Tarifs
En chambre Double (2 personnes, 1 lit double) 4 480,00 € / personne
En chambre Twin (2 personnes, 2 lits séparés) 4 480,00 € / personne
En chambre individuelle supplément +1 200,00 € / personne

Taxes aériennes au 4 octobre 2018, comprises dans le prix : 288,00 € dont 58,00 € de taxe d'aéroport

Ce prix est garanti pour un nombre de participants compris entre 11 et 12 personnes. Entre 7 et 10 personnes, nous nous réservons le droit de demander un supplément de prix de 115,00 € par personne. Cet éventuel supplément vous serait demandé plus de 30 jours avant le départ, ou lors de votre inscription si celle-ci intervient à moins de 30 jours.

Ce prix est indépendant des fluctuations Euro / Roupies.

Ces prix comprennent :

  • les vols internationaux ;
  • les taxes d'aéroport ;
  • le vol intérieur ;
  • l'hébergement dans les hôtels mentionnés ;
  • la pension complète, hors boissons ;
  • les trajets en Toyota Innova de Shimla à Leh (3 participants par véhicule permettant à chacun d'avoir une fenêtre) du deuxième au quatorzième jours ;
  • l'accompagnement culturel d'un conférencier Intermèdes et des guides locaux ;
  • les entrées dans les sites mentionnés dans le programme ;
  • l'assistance rapatriement ;
  • le port des bagages ;
  • les frais de visas obtenus par nos soins.

Ces prix ne comprennent pas :

  • les boissons ;
  • les pourboires aux guides et aux chauffeurs ;
  • les dépenses d'ordre personnel ;
  • les boissons ;
  • l'assurance complémentaire annulation, bagages et interruption de séjour.

Informations pratiques

Inde

Formalités pour les ressortissants français : un passeport valable six mois après le retour et comportant au moins 3 pages vierges dont 2 pages en vis-à-vis est nécessaire. Nous nous chargeons de l'obtention du visa multiples entrées. Pour ce faire, votre passeport vous sera demandé environ 45 jours avant le départ. Si toutefois vous aviez besoin de votre passeport durant ce délai, une participation de 65 euros (par passeport) vous serait demandée pour l'obtention des visas en 15 jours.
Les non-ressortissants français ou bi-nationaux sont invités à consulter les autorités consulaires afin de vérifier les formalités exigées : ambassade d'Inde 13/15, rue Alfred Dehodencq 75016 Paris - Tel : 01.40.50.70.70 - Site web : http://www.ambinde.fr/

Pour tout mineur ne voyageant pas avec ses parents ou voyageant avec un seul de ses parents, une nouvelle réglementation astreint à des formalités particulières publiées sur le site https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F1922. Dans tous les cas de figure, nous vous recommandons d'emporter une copie du livret de famille et lorsque l'enfant ne voyage pas avec ses deux parents une autorisation du deuxième parent. Pour plus de précisions consultez notre Service Clients.

Heure locale : le décalage horaire est de 4 heures 30 en plus par rapport à la France en hiver, 3 heures 30 en plus en été.

Climat : l'hiver - de mi-octobre jusqu'au mois de mars - est la meilleure période pour voyager en Inde (hors zone himalayenne). Dans le Nord, les températures moyennes s'échelonnent de 22 à 25°C dans la journée. Par contre, les nuits sont fraîches de novembre à février (les températures peuvent parfois descendre jusqu'à 3 à 4°C). Dans le Sud, les températures moyennes sont un peu plus élevées, entre 25 et 32°C, et restent douces la nuit.

Santé : aucune vaccination n'est exigée pour entrer en Inde cependant les rappels des vaccinations diphtérie, tétanos, polio et les vaccins contre l'hépatite A, B et la typhoïde sont vivement conseillés. Les normes d'hygiène sont différentes des nôtres, et il est utile d'emporter une pharmacie de voyage, car les médicaments sont difficiles à trouver sur place. Un traitement préventif contre le paludisme est conseillé dans certaines régions seulement, consultez votre médecin ou l'Institut Pasteur (http://www.pasteur.fr).

Tenue vestimentaire : nous vous conseillons d'emporter des vêtements confortables et légers, et de prévoir également un lainage en raison de la climatisation dans les hôtels et les restaurants. En hiver, il est utile d'emporter des vêtements chauds, faciles à enlever dès que le soleil chauffe. Par respect pour la population, il est recommandé d'éviter les décolletés et les fines bretelles pour les femmes, ainsi que les shorts pour les hommes. En prévision des visites des temples, il est préférable de porter des chaussures qui puissent se retirer facilement (sandales ou tongs) car il est obligatoire de se déchausser.

Douane : il n'y a pas de formalités particulières. L'exportation des antiquités indiennes de plus de cent ans est interdite sans autorisation. L'importation et l'exportation de roupies indiennes sont interdites.

Change : la monnaie indienne est la Roupie (INR) subdivisée en 100 Paises. Elle existe en billets de 1, 2, 50, 100, 500 INR (abrégé Rs). Les cartes bancaires sont largement utilisées, mais il est utile d'emporter des euros à changer sur place.

Téléphone : vous pourrez téléphoner un peu partout depuis une cabine téléphonique ou depuis votre chambre d'hôtel mais le coût de l'appel sera plus élevé.

Électricité : le courant électrique est de 220 volts dans tout le pays. Certaines prises sont rondes comme en France alors que d'autres sont plus larges et peuvent nécessiter un adaptateur. Pour la visite de certains temples, une lampe de poche vous sera précieuse.

Vols intérieurs : la franchise des bagages enregistrés en soute est passée de 20 kg à 15 kg. Elle est limitée à 7 kg pour les bagages en cabine. Il est néanmoins possible de transporter des kilos supplémentaires, mais les compagnies aériennes se réservent le droit de facturer ces derniers au prix indicatif de 200/400 INR par kilogramme (à régler en espèces).

Hôtels : de manière générale, la classification locale des hôtels ne correspond pas à nos normes européennes. De plus, pour une même classification, le niveau de confort est très variable selon les étapes.
Certains voyages incluent des nuitées dans des hôtels Heritage. Ce sont d'anciens palais de mahajarah transformés en hôtels, offrant ainsi une expérience unique, mais il est à noter que le confort est variable selon les établissements.

Routes : en dehors des grands axes, qui permettent une circulation plus fluide, le réseau routier secondaire est moins bien entretenu et le trafic plus dense. L'encombrement et l'état des routes impliquent une conduite prudente et une vitesse modérée, rendant les trajets un peu longs mais inévitables pour visiter certaines régions. Quelques étapes plus longues nécessitent parfois une journée de transport. Les autocars n'offrent pas les critères internationaux de confort. Ils ne sont pas toujours de construction récente et leur suspension est parfois un peu rigide.

Guides locaux : les guides locaux sont obligatoires sur certains sites. Ils sont généralement anglophones et assurent la plupart du temps une fonction technique.

Pourboires : les pourboires dans les hôtels et restaurants sont compris dans nos prix. Le pourboire pour les chauffeurs et les guides locaux n'a aucun caractère d'obligation mais il est d'usage, lorsque vous en êtes satisfait, de donner environ 3 € par jour et par personne aux guides locaux, 2 € par jour et par personne aux chauffeurs et 1 € par jour et par personne aux aides-chauffeurs.

Ladakh

Cuisine locale : influencée par la cuisine tibétaine, agrémentée de nombreux légumes frais en été, la nourriture est peu variée mais saine.

Climat : le Ladakh étant situé dans la zone himalayenne, l'été, de juin à septembre, est la meilleure période pour visiter cette région. Les températures varient de 10 à 22°C dans la journée et peuvent changer brusquement. Les nuits peuvent être très fraîches, la température peut descendre jusqu'à 3 à 4°C.

Change : les retraits et les paiements par carte bancaire sont possibles uniquement dans les grandes villes, comme Leh. Il faut donc prévoir des espèces (euros ou dollars) que vous pourrez changer dans les grands hôtels.

Altitude : du fait de l'altitude et du rayonnement solaire, il convient de boire régulièrement (environ 3 litres par jour) et de se protéger du soleil (l'index UV est constamment supérieur à 8) avec un chapeau, des lunettes de soleil (avec une protection UV forte, du fait de la réverbération). Un stick à lèvre et de la crème solaire, sont vraiment indispensables.
Il n'y a pas de moustique dans les régions himalayennes, il n'est donc pas nécessaire d'emporter de moustiquaire ou de répulsif.
En fonction de votre état de santé, il est fortement conseillé de consulter votre médecin avant le départ, notamment concernant les pathologies liées à l'altitude, et d'emporter avec vous l'ensemble des traitements prescrits, car il ne sera plus possible de se procurer certaines molécules ou dosages dans les régions traversées.
Conservez au moins une partie de vos traitements réguliers dans votre bagage à main pour le vol Paris-Delhi.
Par ailleurs, comme pour tous les voyages longs en avion, et en particulier après un séjour en altitude, les personnes présentant des troubles circulatoires doivent consulter leur médecin pour convenir du traitement approprié.
Enfin, afin de rendre plus confortables vos trajets sur les routes et si vous êtes sensibles, vous pouvez également prévoir un coussin pour caler votre nuque ou votre dos.

Tenue vestimentaire : nous vous recommandons une tenue vestimentaire adaptée "multicouche" (chemise en coton, pull, polaire, coupe-vent imperméable) facile à mettre et à enlever, toujours accessible. Une écharpe et des gants légers, voire même un bonnet si vous êtes frileux, peuvent être appréciables pour profiter sereinement du paysage au niveau des cols. Pensez aussi à emporter une ou deux paires de chaussettes chaudes pour les journées en haute altitude.
Pour l'ensemble du voyage, prévoyez des chaussures de marche confortables (déjà portées pour éviter les ampoules) pour des chemins de moyenne montagne, type Trail, tige basse ou "mid" (qui couvre la malléole). Dans les monastères, on trouve également souvent des escaliers ou des échelles assez raides.
Il faudra se déchausser pour pénétrer dans les sanctuaires bouddhiques et hindous.

Photographie : prévoir une batterie et des cartes mémoire de rechange pour votre appareil photographique car il ne sera pas possible d'en acheter dans ces régions.
Sur certains sites, les photographies ne sont pas autorisées à l'intérieur. Les sanctuaires n'étant pas très bien éclairés, vous pouvez vous munir d'une petite lampe de poche ou d'une lampe frontale afin de profiter au mieux des somptueux décors, qui sera également utile lors des coupures d'électricité dans les petits hôtels.

Electricité : le courant électrique est de 220 volts et les prises françaises conviennent généralement dans tous les hôtels, toutefois l'écartement des fiches nécessite parfois un adaptateur.

Téléphone : il est à noter que l'usage des téléphones mobiles est pratiquement impossible en raison de la géographie.

Informations spécifiques à ce voyage

  • Climat en septembre
    Durant notre voyage, nous rencontrerons différentes conditions climatiques et météorologiques dues à la fin de la mousson et à l'altitude. Des averses et des nuages bas sont encore possibles dans la région du Kinnaur, mais les températures y seront relativement clémentes dans la journée (autour de 20°). Au Spiti, au Lahaul et au Ladakh, les journées sont généralement ensoleillés avec parfois du vent et de rares averses. Les températures oscillent entre 10 et 25° en journée. En revanche, au niveau des cols (alt. sup. à 4500 m.), les températures peuvent descendre en dessous de 0° et le vent peut renforcer la sensation de froid. Au cours d'une journée, l'amplitude thermique peut être très importante surtout en haute altitude (> 3 500m.).

A Delhi, la température extérieure oscille actuellement entre 25 et 40° (avec des averses), prévoyez donc un vêtement léger. Toutefois, pour le train, il faut prendre un pull car il est climatisé.

  • Précautions liées à l'altitude :
    Le parcours de notre voyage permettra une acclimatation à l'altitude très progressive (Shimla : 2200 m, Kalpa : 2800 m, Tabo : 3050 m, Kaza : 3600 m) sans passage de cols élevés durant les premiers jours. Durant cette période, qui peut varier suivant les personnes, il vaut mieux éviter l'alcool et la cigarette ainsi que les repas trop riches.

  • Visites :
    Dans le cas du temple de Bhima Kali à Sarahan, il faudra retirer tout objet en cuir : chaussures, ceinture, portefeuille, etc (il existe des casiers fermés pour les déposer) et se couvrir la tête (bonnet, chapeau, fichu, foulard…). Pour ceux qui le souhaitent, vous pouvez prévoir des surchaussettes.

Prévisions météorologiques

Nous vous conseillons de consulter les prévisions météorologiques la veille de votre départ sur le site de la chaîne météo ou de metéo France.

Informations voyageurs : sécurité et situation sanitaire

Pour chaque pays, le ministère des Affaires Etrangères (http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs) publie des fiches conseils aux voyageurs sur son site internet. Vous y trouverez les dernières recommandations notamment en matière de sécurité, formalités et santé.

Nous vous recommandons fortement de consulter ces sources d'information régulièrement, jusqu'à la veille de votre départ. Nous tenons également ces fiches à votre disposition sur simple demande au 01 45 61 90 90.

Bibliographie

Inde

Histoire et civilisation
- Genèse de l'Inde - Bernard Sergent - Payot. Etude sur l'origine des populations de l'Inde actuelle (aryens, dravidiens, mundâ…) et sur la grande civilisation de l'Indus
- Histoire de l'Inde - Alain Daniélou - Fayard. Très bon panorama général
- Histoire de l'Inde - Jacques Dupuis - Editions Kailash. Très bonne introduction à la connaissance du monde indien, offrant des synthèses sur tous les sujets : histoire, société, religions, économie, etc
- L'Inde classique. VIe-XIIe siècles, Michel Angot, Les Belles-Lettres
- Les Grands Moghols - André Clot - Plon
- La Démocratie en Inde - Christophe Jaffrelot - Fayard. Evolution de la démocratie depuis l'époque coloniale (le gandhisme, Nehru et le Congrès, etc)
- Les Quatre Sens de la Vie - A. Daniélou - Editons du rocher. Aspects des castes et des 4 âges de la vie
- Homo Hierarchicus, le Système des Castes et ses Implications - Louis Dumont - Gallimard
- Une Vie Paria - Viramma & Josiane et Jean-Luc Racine - Plon. Témoignage magnifique sur la vie des Intouchables
- Inde, Village au Féminin - Guy Poitevin et Héma Rairkar - L'Harmattan
- La philosophie indienne, François Chenet, Armand Colin
- Les Grands Penseurs de l'Inde - Albert Schweitzer - Petite Bibliothèque Payot

Religion et art
- L'Hindouisme, Anthropologie d'une Civilisation - M. Biardeau - Champs Flammarion
- Promenade avec les dieux de l'Inde, Catherine Clément, Points / Sagesses
- Mythes et dieux de l'Inde - le polythéisme hindou, Alain Danielou, Flammarion
- L'Enseignement du Bouddha - Walpola Rahula - Points Sagesses
- La Sagesse du Bouddha - J.Boisselier - Découvertes Gallimard
- Les Jaïns de l'Inde - Paul du Breuil - Aubier
- L'Art Indien - Roy C. Craven - Collection l'Univers de l'Art
- L'Art indien, Gilles Béguin, Tout l'art, Flammarion

Editions Faton
- Dossiers d'Archéologie n°254 - Au berceau du Bouddhisme

Intermèdes et les Editions Faton, l'éditeur d'Archéologia, des Dossiers d'Archéologie, et des Dossiers de l'Art notamment, sont partenaires. Pour vous procurer les numéros qui vous intéressent, consultez le site des Editions Faton www.faton.fr ou contactez le 03 80 40 41 00.

Réserver cette date
 9 - 24 sept. 2019

Circuit de
16 jours

Petit groupe de
7 à 12 participants
Départ garanti
A partir de
4 480 €
Tarif TTC par personne