Grand tour des jardins et demeures d'Ecosse

Rhododendrons © Getty Images
Cawdor Castle - Écosse © Getty Images
Fyvie Castle - Écosse © Getty Images
Jardin botanique de Glasgow - Écosse © Getty Images
Cathédrale St Giles - Édimbourg - Écosse ©Istock
Château - Édimbourg - Écosse ©Istock
Glasshouse du Jardin Botanique, Glasgow - Écosse ©GettyImages
Haggis - Écosse ©GettyImages
Jardin Inverewe - Écosse ©GettyImages
Panorama, Édimbourg - Écosse ©Istock
Pont Devorgilla, Dumfries - Écosse ©GettyImages
Rue principale, Glasgow - Écosse ©Gistock
Vue, Aberdeen - Écosse ©GettyImages
Vue, Dumfries - Écosse ©GettyImages

Circuit en Ecosse avec visite des jardins Inverewe, Attadale, Arduaine

Circuit 8 jours - 7 nuits

Ce fut William Adam, de la grande famille d’architectes écossais, qui écrivit en 1716 : « Les mouvements du sol doivent être ménagés et sont généralement les plus grandes beautés des jardins ». Marqués par l’influence des maisons royales françaises avant le XVIIe siècle ou composés comme des tableaux à la manière de Capability Brown ou William Robinson façon "Wild Garden", les jardins écossais ont pour toiles de fond les paysages montagneux et sévères aux landes sauvages à perte de vue et aux côtes découpées, et constellés d’archipels et de lochs. Bénéficiant du climat du Gulf Stream et d’une tradition botanique ancestrale, l’art des jardins en Ecosse se développe grâce à ses pratiques horticoles sans cesse renouvelées : comme jardiner avec les éléments à Ard Daraich, ou innover avec la réalisation d’un dôme géodésique pour abriter la collection de fougères à Attadale Garden. Qu’il s’agisse d’emprunter un sentier herbeux pour découvrir à Arduaine l'une des plus belles collections de rhododendrons et d’azalées ou celle de plantes vivaces qui poussent à profusion tout comme le myosotis de l’île de Chatham, la fougère arborescente de l’est de l’Australie et le géranium palmatum de Madère à Inverewe, ces jardins abrités des vents offrent à la fois des promenades exotiques et des vues exceptionnelles sur le grand paysage. Un voyage historique et botanique pour partir à la découverte des structures formelles des grands domaines écossais, Cawdor Castle & Garden, Fyvie Castle, des parterres géométriques de Pitmedden Garden, et saisir l’activité de conservation et d’adaptation des végétaux dans les jardins botaniques de Glasgow et Edimbourg.

Avec Axel Lefranc, titulaire du diplôme "Jardins Historiques, Patrimoine et Paysage" de l'ENSA Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

Points forts

  • la découverte de l'atypique jardin d'Inverewe ;
  • la visite de jardins privés ;
  • des hôtels centraux sur les principales étapes.

Itinéraire détails

Carte non contractuelle

Programme détails

1 Vol Paris / Edimbourg, Glasgow

Vol pour Edimbourg dans l'après-midi. Route pour Glasgow (environ 75 km).
Nous découvrirons Glasgow, élue "ville britannique de l’architecture et du design" en 1999, titre qui souligne la richesse architecturale de la ville. Glasgow doit son caractère si particulier au mélange de styles et d’influences diverses : classique et néo-classique, Art nouveau et Art déco.
Dîner et nuit à Glasgow.

2 Dumfries, Glasgow

(environ 125 km).
Sous l’impulsion du prince Charles, qui souhaitait offrir aux générations présentes et futures un lieu historique pour découvrir le patrimoine architectural, la restauration du château et du parc s’inscrit depuis 2007 dans un projet à la fois économique, éducatif et culturel. Résolument tourné vers le futur, le domaine de Dumfries offre au public de nombreux aménagements et propose également un programme pédagogique. Des écoles ont été créées pour former les élèves à l’agriculture et au jardinage, tout en séjournant à la campagne. La ferme et les écuries sont en activité. Les allées du nouvel arboretum conduisent jusqu’au jardin de la reine à travers une collection d'arbres, d’arbustes et de fleurs. Projet phare de la restauration de Dumfries, le jardin clos baptisé en l’honneur de la reine Elisabeth est le plus grand d’Ecosse. Entouré de murs, il est composé de terrasses, de massifs de fleurs, de serres, et d’un jardin expérimental.
Déjeuner au restaurant.

L'après-midi nous visiterons le jardin botanique de Glasgow. Ce jardin de conservation et d’exposition de végétaux doit beaucoup aux chasseurs de plantes (Plants Hunters) qui parcourent le monde depuis la Renaissance et choisissent les plantes à la fois pour leur intérêt scientifique, leur rareté et leur beauté. Ces jardins horticoles fondés en 1817 s’étendent sur près de vingt hectares organisés en massifs fleuris à l’anglaise et composés d’un arboretum d’essences rares au milieu desquelles sont érigées douze serres d’inspiration victorienne. Parmi elles, Kibble Palace sous son armature métallique arrondie abrite des plantes de l’hémisphère sud et de l’Asie tempérée, et en particulier la collection nationale de fougères. La serre Main Range mélange des plantes tropicales et locales, et Belle Palm House présente les collections de plantes subtropicales et désertiques tout en cultivant orchidées et cactées.
Dîner libre. Nuit à Glasgow.

3 Les jardins d'Arduaine et Ard Daraich

(Environ 265 km)
Ce matin, nous rejoindrons les Arduaine Gardens. Ces jardins, aménagés sur les hauteurs du loch Melfort et du port de plaisance de Craobh Haven, sont réputés auprès des amateurs pour les raretés orientales qui s’y épanouissent sans retenue.
Déjeuner libre.

Au sud de Fort William, à l’entrée de la péninsule d'Ardnamurchan, nous irons découvrir le jardin Ard Daraich, proche de la plage du Loch Linnhe. C’est au cœur de ce paysage au climat extrême en hiver que les propriétaires « jardinent avec les éléments » pour créer ce jardin de rocailles à grande échelle sur le terrain qui monte sur la colline rocheuse. Les conditions climatiques déterminent la création et l’entretien du jardin qui compte aujourd’hui plusieurs centaines de rhododendrons et d'azalées, ainsi qu’une sélection de plantes de sol acide comme les sorbiers à baies décoratives et les érables aux couleurs flamboyantes à l’automne. Les végétaux sont sélectionnés pour leur robustesse, et les massifs mettent en scène les collections exceptionnelles en mélangeant des arbres, des arbustes, des plantes herbacées et des bulbes qui fleurissent successivement tout au long de l’année grâce au travail régulier des jardiniers du début de l’automne jusqu’à la fin du printemps. Pendant les mois d’été, le jardin est laissé à lui-même, et les fleurs sauvages que le jardinier laisse se développer dans les massifs donnent au jardin un caractère plus naturel proche des paysages des Highlands de l'Ouest et les Hébrides intérieures.
Dîner et nuit dans les environs de Fort William.

4 Les jardins d'Attadale et d'Inverewe

(Environ 315 km)
Situé dans une région isolée et sauvage de la côte ouest des Highlands, Attadale nous apparaîtra comme un écrin de verdure qui déploie ses multiples jardins sur la colline le long de Loch Carron. Dès l’entrée, les jardins d’eau offrent un décor de plantes aquatiques plus étonnantes et luxuriantes les unes que les autres qui se reflètent dans l’eau de l’étang et des bassins. L’art est également présent dans les jardins. Les bassins et cascades sont le cadre idéal pour les sculptures de l’artiste Graciela Ainsworth. Malgré le climat particulièrement rigoureux en hiver, l’humidité du terrain et la douceur du Gulf Stream favorisent les plantations d’arbres du monde entier comme Wellingtonias, Séquoia, Tsugas et autres conifères, de rhododendrons et de plantes subtropicales. Le mélange des plantes ne concurrence pas le paysage des Highlands mais vient enrichir le jardin avec de nouvelles variétés comme Crinodendron (arbre aux lanternes), Embrothrium coccineum (arbre à feu du Chili) ou Eucryphia du Chili. L’ancienne promenade des rhododendrons monte en direction du vieux bois planté de pins sombres. Elle est jalonnée par des scènes végétales colorées où l’art du jardinage s’exprime à chaque fois de manière différente avec en toile de fond le paysage des côtes du Loch Carron. Le "vieux" cytise devant la maison, la collection de fougères, le jardin japonais, l’ancien cadran solaire placé sur une terrasse en pierre jointe, le Sunken Garden garni de plantes vivaces multicolores de plein soleil sont autant de petites compositions qui s’invitent dans le tracé sinueux des allées.
Déjeuner libre.

Route vers les jardins d’Inverewe. Dans le Wester Ross, pays reculé de montagnes et de torrents, Osgood Mackenzie puis sa fille Mairi Sawyer ont créé, à partir d’un désert, ce jardin luxuriant exceptionnel qui jouit d’une renommée mondiale. Cinq kilomètres d’allées et de sentiers serpentent entre les milliers d’espèces exotiques, pour la plupart issues de Chine, du Japon, de Nouvelle-Zélande, de Tasmanie ou de Californie, protégées des vents et réchauffées par le Gulf Stream. Entre mer et montagne, le site, plus près du cercle polaire que Saint-Pétersbourg, est sans pareil.
Dîner et nuit à Ullapool.

5 Les châteaux de Cawdor et de Fyvie, Aberdeen

(Environ 270 km)
Un arrêt au château de Cawdor, dans lequel Shakespeare situe son drame Macbeth, nous permettra d'en découvrir les luxuriants jardins.
Déjeuner libre.

Construit dans les terres de l’Aberdeenshire, le domaine de Fyvie est entouré de prairies et de pâturages. Le château est connu pour ses légendes, les parties les plus anciennes remontent au XIIIe siècle, et compte cinq tours portant le nom des cinq familles qui se sont succédé pour reconstruire l’une des plus belles demeures de style baronial de la région. Le parc arboré aménagé au XIXe siècle est inspiré des jardins dits "à l’anglaise" ce qui lui donne un caractère à la fois formel et naturel. Adossé à une forêt au Nord, le majestueux château se dresse sur une immense pelouse qui se déploie, vers le Sud entre des allées, en prairies entretenues par les moutons ou bien animées par la faune sauvage. Entre les arbres s’ouvrent des perspectives sur le paysage environnant qui contrastent avec les jardins plus ornementaux aménagés selon les goûts victoriens de l’époque. A l’Est, protégés par la ceinture forestière, les jardins clos du château abritent l'une des plus importantes collections de plantes potagères et de fruits écossais. Et les parterres de buis du "Jardin américain" et de celui du "Verbe haut" expriment par l’exubérance de leurs couleurs la diversité des plantes vivaces locales et exotiques mélangées dans des massifs en broderies. De part et d’autre de la propriété, l’eau est présente sous toutes ses formes, une rivière naturelle coule à l’Ouest. Proches des jardins d’agréments, les rives du lac de Fyvie sont aménagées en promenade où une "cachette" permet d’observer les oiseaux d’eau. Ici l’histoire de l’art des jardins côtoie la vie de la nature donnant ainsi une dimension pastorale et bucolique unique au site.
Dîner et nuit à Aberdeen.

6 Les jardins des environs d'Aberdeen : Johnston, Pitmedden et Crathes

(Environ 100 km)
Connu comme étant "La fleur de l’Ecosse", Aberdeen possède un certain nombre de parcs, de promenades et d'espaces verts qui émaillent le tissu urbain de deux millions de roses, onze millions de jonquilles et trois millions de crocus chaque années. Nous découvrirons le spectaculaire jardin de la ville : le petit jardin public Johnston situé autour de Queens Road, dans le quartier résidentiel de Rubislaw. Outre la spécificité de ce jardin qui est d’abriter une grande variété de fleurs et arbustes, ce sont les aménagements qui font de ce jardin un lieu tant apprécié. Un jardin d’eau composé d’un ruisseau, de cascades, d’un étang avec des canards sert de décor pour prendre des photos de mariage, et se partage l’espace au milieu des fleurs avec une aire de jeux.
Conçu par Alexander Seton au début du XVIIe siècle, le tracé du jardin Pitmedden s’inspire des jardins à la française de Le Nôtre à Vaux-le-Vicomte ou de William Bruce à Holyroodhouse. Ce jardin clos a été conçu sur deux niveaux. Devant la maison la pelouse et le jardin d’herbe forment une terrasse qui surplombe la partie inférieure du jardin composée des quatre parterres aux formes géométriques. Au printemps et en été les floraisons des plantes annuelles apportent les touches de couleurs entre les allées engazonnées. Les camaïeux des teintes rose et rouge des bégonias, œillets et autres impatiens, jouent avec l’harmonie des tons de vert et contrastent avec le feuillage persistant des ifs taillés en cônes. Les murs du jardin, qui ont subsisté après un incendie au XIXe siècle, protègent de larges massifs de plantes vivaces, des arbres fruitiers palissés et depuis 2014 un verger.
Déjeuner libre en cours de visite.

Le domaine du château de Crathes construit au XVIe siècle sur une colline boisée est un exemple de l’architecture traditionnelle écossaise et de l’art des jardins. Le plan est composé d’une succession d’enclos séparés par des haies d’ifs plantés par le troisième "Laird", Sir Thomas Burnett en 1702. Taillées en topiaires ces haies massives forment la base des jardins de Crathes et donnent un caractère monumental au jardin divisé en huit parcelles. La couleur a été déterminante au moment de la création des jardins, en 1920 Lady Sybil Burnett utilise à l’infini la palette des plantes pour composer les jardins comme des tableaux. L’art des Mixed Borders est à son apogée dans ces jardins qui rendent hommage à la jardinière Gertrude Jekyll, inspiratrice de nombreux jardins en Europe au début du XXe siècle. Ici ce sont les jaunes, rouges et pourpres qui sont choisis comme teintes dominantes pour le jardin à la française autour du bassin et le bleu des perovskias et des agapanthes pour les massifs autour de la fontaine, enfin, pour la roseraie, c’est tout naturellement qu’elle se couvre des tons de rose. Les jardins communiquent entre eux grâce à des passages dans les haies et des petites portes dont une s’ouvre vers le fruticetum.
Dîner et nuit à Aberdeen.

7 Le château de Braco, Edimbourg

(Environ 260 km)
Les jardins du château de Braco s’étendent sur les landes rudes et sauvages des Highlands du centre de l’Ecosse formant un parc "naturel" en pleine nature. Le château a été construit en 1600 et les premières plantations datent du XIXe siècle. Au cours des vingt-six dernières années, de nouvelles promenades et des scènes végétales plus romantiques les unes que les autres ont été réalisées pour agrandir le jardin. Les bulbes printaniers, les bordures colorées, les arbustes et les arbres d'ornement sont mis en valeur dans des compositions paysagères grandeur nature et offrent des vues spectaculaires sur les chaînes montagneuses du parc des Ochils. Une longue allée de rhododendrons mène au jardin clos de murs qui abrite des massifs de plantes vivaces au pied de clématites géantes. Les sous-bois se couvrent de perce-neige aux multiples couleurs tandis que les cytises illuminent de leurs fleurs jaunes la clairière d’avril à juillet. Le jardin se pare de nouvelles couleurs au fil des saisons, le rouge flamboyant des fleurs de l’arbre à feu du Chili, le blanc à profusion des petites fleurs en étoiles de l’Hoheria et des fleurs à quatre pétales d’Eucryphia. Grâce au choix minutieux des collections de rhododendrons, d’azalées, et des variétés d’arbres et d’arbustes sélectionnées pour leurs floraisons plus longues ou plus tardives, ce jardin en mouvement est en fleurs toute l’année.
Déjeuner dans un pub.

Proche du centre-ville, les vingt-huit hectares du jardin botanique d’Edimbourg sont un havre de paix où l’on prend l’air au milieu des collections d’arbres et de plantes venue du monde entier. Le jardin est organisé en plusieurs habitats. L’arboretum qui compte près de 3500 arbres, comprenant plus de 730 espèces provenant de 56 familles, et la forêt de conifères abrite de magnifiques séquoias parmi les plus grandes espèces d’arbres au monde et des rhododendrons venus de l’Himalaya et de la Chine. Le jardin chinois situé sur une colline rappelle les paysages du sud-ouest de la Chine et compte seize mille plantes rares ou en voie de disparition dans leur pays d’origine. Les plantes aquatiques exubérantes se développent autour d’un étang et le long d’un ruisseau qui coule en cascades au milieu des rochers. Les serres qui datent de différentes époques abritent des plantes des régions tempérées chaudes et tropicales du monde. Elles sont répertoriées par famille selon leurs origines climatiques, palmiers, fougères arborescentes, nénuphar géant, ou encore arbre ananas et arbres à houppettes… Une serre est réservée à la culture des plantes alpines, et certaines variétés sont cultivées en plein-air dans une cour orientée au Sud qui leur est dédiée. Dans ce jardin historique, l’arbre est à l’honneur sous toutes ses formes, d’un côté un labyrinthe de style celtique créé en hommage à la reine mère, et de l’autre l'une des plus longues haies du royaume, plantée en 1906 de deux cents hêtres.
Dîner libre. Nuit à Edimbourg.

8 Jardins privés autour d'Edimbourg, vol retour vers Paris

(Environ 45 km)
Cette matinée débutera au jardin Docteurs Neil’s, l’un des plus remarquables d’Ecosse. Situé au bord du lac du village historique de Duddingston, il fait face à la colline où se situe le parc Holyrood qui surplombe Edimbourg. Ce jardin isolé, parfois appelé le jardin secret d’Edimbourg, est le résultat de la passion et du travail acharné d’un couple de médecins, Andrew et Nancy Neil, qui ont commencé les travaux en 1963. Il est considéré aujourd’hui comme un lieu d'inspiration artistique, littéraire et spirituel. Orienté vers le Sud et protégé des vents par les grands arbres, le jardin jouit d’une vue imprenable sur le lac, et tout au long de la promenade des petits bancs invitent à la méditation et à la contemplation. Les plantations sont principalement composées de bruyères et de plantes de montagnes. La saison des bulbes commence avec les perce-neige, les narcisses, les fritillaires et les alliums qui annoncent les premiers jours du printemps. Puis les primevères viennent illuminer les bordures d’herbacées et accompagnent en tapis de couleurs vives les collections de magnolias, de rhododendrons et d’azalées. Les plantes succulentes comme Sedums et Sempervivums s’installent avec les rhododendrons nains entre les rocailles. En 2005, un jardin de plantes médicinales a été créé pour rendre hommage aux fondateurs. Le tracé du jardin est en forme de marguerite avec huit "pétales" délimités par des haies de thuya à l’intérieur desquelles sont cultivées les plantes selon leurs indications en médecine.
Construit à la fin du XVIIe siècle, Shepherd House se trouve à Inveresk un petit village du XVIIIe siècle situé non loin d’Edimbourg. Acquis par Charles et Ann Fraser en 1957, le jardin a évolué au fil des années sans plan d’ensemble particulier et est aujourd’hui l'un des plus beaux petits jardins d’Ecosse. Composé de parterres géométriques, de topiaires, d’un sous-bois à la végétation luxuriante, et de massifs d’herbacées, le jardin est l’œuvre du couple de jardiniers qui depuis cinquante ans a su sans cesse trouver de nouvelles idées. Le bassin rectangulaire d’inspiration mauresque et l’étroit ruisseau qui alimentent la fontaine sont empruntés aux jardins de l’Alhambra, et la terrasse de plantes alpines avec son mur de pierres sèches au jardin botanique d’Edimbourg. Les créateurs ont été inspirés par des travaux de la paysagiste Rosemary Veney au moment de la plantation des pommiers, et les ont palissés sur des poteaux peints en bleu clair ce qui apporte une nouvelle couleur au jardin. Pour créer des prairies fleuries certaines parties du jardin sont tondues seulement une fois par an. Toutes les fleurs sont aussi source d’inspiration pour Ann Fraser, artiste botaniste qui immortalise les collections par de belles aquarelles.
Déjeuner libre tardif.
Transfert à l'aéroport d'Edimbourg. Vol pour Paris en fin d'après-midi.

Le programme proposé est susceptible de connaître de légères modifications en fonction des changements de jours et heures d'ouverture des sites ou de modification des horaires des vols domestiques. Si tel était le cas, tout serait mis en œuvre pour limiter cela à des modifications dans l'ordre des visites, ou, éventuellement, vous proposer des prestations de remplacement de qualité équivalente.

Hébergement détails

Une nuit en hébergement en hôtel 3* dans les environs de Fort William. Le nom de l'hôtel sera communiqué ultérieurement.

Hôtels détails

EDIMBOURG - Adagio 4★

Cet hôtel est situé en plein cœur d'Edimbourg, sur le Royal Mile. Les chambres, climatisées, sont équipées d'une télévision à écran LCD, d'une connexion wifi gratuite et d'une salle de bain avec sèche-cheveux. Un centre de remise en forme est également à disposition.

http://www.adagio-city.com/fr/hotel-9289-aparthotel-adagio-edinburgh-royal-mile/index.shtml

GLASGOW - Jusy's Inn 4★

Idéalement situé en plein cœur du centre-ville de Glasgow, cet hôtel dominant la rivière Clyde propose 321 chambres spacieuses et lumineuses, équipées de tous les équipements nécessaires à votre confort (climatisation, télévision, wifi). Le style chaleureux de cet hôtel se retrouve dans le bar et le restaurant dont il dispose.

http://glasgowhotels.jurysinns.com/

ULLAPOOL - Royal 3★

http://www.royalhotelullapool.co.uk/

Si l'hôtellerie mentionnée devait être changée, elle le serait pour une hôtellerie de catégorie similaire. Toutefois les services proposés peuvent varier.

Transports détails

Vols sur compagnie régulière Air France
Départ Arrivée Vols
Paris - Charles de Gaulle CDG
01/06/2020 - 15:30
Edimbourg EDI
01/06/2020 - 16:20
AF1486
Edimbourg EDI
08/06/2020 - 17:05
Paris - Charles de Gaulle CDG
08/06/2020 - 20:00
AF1487

Compagnies aériennes alternatives : Transavia, EasyJet

Départ de Province

Si vous souhaitez un départ de province, notre service transport effectuera la recherche la plus adaptée. Selon les destinations, les départs de province s'effectuent soit sous forme de pré et post acheminement vers Paris, soit, pour l'Europe notamment, sous forme de vol direct de votre ville vers le lieu de destination. Consultez notre Service Clients pour une étude spécifique.

Détails du prix détails

Tarifs
En chambre Double (2 personnes, 1 lit double) 2 290,00 € / personne
En chambre Twin (2 personnes, 2 lits séparés) 2 290,00 € / personne
En chambre individuelle supplément +420,00 € / personne
En chambre Double Usage Single supplément +690,00 € / personne

Taxes aériennes au 26 juin 2019, comprises dans le prix : 62,00 € dont 62,00 € de taxe d'aéroport

Ce prix est garanti pour un nombre de participants compris entre 13 et 20 personnes. Entre 8 et 12 personnes, nous nous réservons le droit de demander un supplément de prix de 75,00 € par personne. Cet éventuel supplément vous serait demandé plus de 30 jours avant le départ, ou lors de votre inscription si celle-ci intervient à moins de 30 jours.

Ce prix est indépendant des éventuelles fluctuations de change Euro / Livre sterling.

Ces prix comprennent :

  • les vols sur lignes régulières ;
  • les taxes d'aéroport ;
  • l'hébergement en hôtels 3* et 4* avec les petits déjeuners écossais ;
  • la demi-pension, hors boissons, soit huit repas ;
  • les transferts et le circuit en autocar privé ;
  • l'accompagnement culturel d'un conférencier Intermèdes ;
  • les entrées dans les sites mentionnés ;
  • l'assistance rapatriement.

Ces prix ne comprennent pas :

  • les repas mentionnés libres ;
  • les boissons ;
  • le port des bagages ;
  • les pourboires usuels aux guides et chauffeurs ;
  • les dépenses d'ordre personnel ;
  • l'assurance optionnelle annulation, bagages, interruption de séjour.

Informations pratiques

Royaume-Uni

Formalités pour les ressortissants français : jusqu'au retrait du Royaume-Uni de l'Union européenne, le voyageur doit être muni d'un passeport ou d'une carte nationale d'identité en cours de validité pour entrer au Royaume-Uni. Aucun visa n'est nécessaire.
A compter de la date du retrait du Royaume-Uni de l'Union européenne :
- si un accord de retrait est conclu et ratifié entre l'UE et le Royaume-Uni , les conditions seront jusqu'au 31 décembre 2020 les mêmes qu'actuellement ;
- en l'absence d'accord, le gouvernement britannique a annoncé que les cartes nationales d'identité délivrées par les Etats membres de l'Union européenne à leurs ressortissants resteront valables jusqu'au 31 décembre 2020 inclus pour voyager au Royaume-Uni. A partir du 1er janvier 2021, il est possible néanmoins que les voyageurs doivent être munis d'un passeport. Le gouvernement britannique a fait part de son intention de ne pas soumettre les ressortissants européens à l'obligation de visa pour les courts séjours (moins de 3 mois).
Ces informations peuvent évoluer en fonction de la situation.

Si votre carte d'identité a été délivrée entre janvier 2004 et décembre 2013, sa durée de validité, pour les autorités françaises, a été prolongée automatiquement de 5 ans, mais la date de validité inscrite sur le titre ne sera pas modifiée.
Toutefois, les autorités de certains pays ne reconnaissent pas cette extension de validité. De ce fait, si la date mentionnée sur votre carte d'identité est expirée, nous vous recommandons de voyager avec un passeport en cours de validité.

Les non-ressortissants français ou bi-nationaux sont invités à consulter les autorités consulaires afin de vérifier les formalités exigées : ambassade du Royaume-Uni - 35, rue du Faubourg Saint-Honoré 75008 Paris - Tel : 01.44.51.31.00
https://www.gov.uk/government/world/organisations/british-embassy-paris.fr

Pour tout mineur ne voyageant pas avec ses parents ou voyageant avec un seul de ses parents, une nouvelle réglementation astreint à des formalités particulières publiées sur le site https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F1922. Dans tous les cas de figure, nous vous recommandons d'emporter une copie du livret de famille et lorsque l'enfant ne voyage pas avec ses deux parents une autorisation du deuxième parent. Pour plus de précisions consultez notre Service Clients.

Eurostar (pour les voyages concernés) : l'accès à bord des trains Eurostar nécessite le passage de plusieurs contrôles (sécurité et identité) qui peuvent prendre du temps. Aussi, nous vous remercions de bien vouloir respecter l'horaire de rendez-vous que nous vous indiquons dans votre carnet de voyage.

Heure locale : le décalage horaire est d'1 heure en moins par rapport à la France. Quand il est 13 h à Paris, il est midi à Londres.

Electricité : la tension électrique est de 240 volts. Prévoir un adaptateur car les prises comportent trois branches rectangulaires (système anglo-saxon).

Santé : aucune précaution particulière n'est recommandée. Il est préférable d'être à jour des rappels de vaccinations et d'emporter avec soi le traitement que vous suivez, si tel était le cas. Pensez à vous procurer la carte européenne délivrée par l'Assurance maladie, indispensable si vous devez recevoir des soins médicaux en Europe.

Téléphone : pour appeler le Royaume-Uni depuis la France, composez le 00 44, suivi de l'indicatif de la ville et du numéro du correspondant. Pour appeler la France depuis le Royaume-Uni, composez le 00 33, suivi du numéro de votre correspondant (sans le 0 initial).

Climat : lainages et vêtement de pluie s'imposent, ne serait-ce que pour avoir le plaisir de les laisser dans l'autocar, où nous vous recommandons de ne pas les oublier. Pour tout savoir sur la météo en Ecosse, consultez cette vidéo réalisée par l'office de tourisme écossais

Horaires d'ouverture : la plupart des sites et musées au Royaume-Uni ouvrent généralement leurs portes aux alentours de 9h/10h et les ferment vers 17h/18h. Ainsi les journées de visite sont organisées en fonction de ces horaires et peuvent débuter à 9h30 et se terminer à 17h30/18h.

Visites : nous attirons votre attention sur le fait que les œuvres, artistes et courants artistiques cités dans nos programmes détaillés ne feront pas nécessairement l'objet d'un commentaire lors des visites des musées. Certaines œuvres peuvent également ne pas être exposées en raison de prêts ou de restauration. En fonction du temps dont vous disposerez, votre visite sera orientée sur une sélection d'œuvres.

Change : la monnaie locale est la Livre Sterling. Vous pourrez aisément retirer des espèces dans les distributeurs automatiques avec une carte Visa.

Repas : nous souhaitons attirer votre attention sur le fait que la cuisine anglaise est différente, tant par sa présentation que par son contenu, de nos références culinaires. Il se peut donc que vous soyez surpris parfois par les saveurs et les modes de cuisson des produits que vous allez goûter au cours de votre voyage. Parmi les incontournables, citons le "fish & chips" (cabillaud pané et frites), les "pies" (tourtes à la viande), les "sausages & mash" (saucisses et purée), le "toffee pudding" (gâteau au caramel), l'"Eton mess" (mélange de fruits , de chantilly et de meringue)… Dans la mesure du possible, nous nous efforçons de diversifier les plats proposés au cours des repas et de vous offrir une cuisine plus proche de la nôtre cependant les restaurants n'offrent pas toujours ce choix.

Prévisions météorologiques

Nous vous conseillons de consulter les prévisions météorologiques la veille de votre départ sur le site de la chaîne météo ou de météo France.

Informations voyageurs : sécurité et situation sanitaire

Pour chaque pays, le ministère des Affaires Etrangères (http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs) publie des fiches conseils aux voyageurs sur son site internet. Vous y trouverez les dernières recommandations notamment en matière de sécurité, formalités et santé.

Nous vous recommandons fortement de consulter ces sources d'information régulièrement, jusqu'à la veille de votre départ. Nous tenons également ces fiches à votre disposition sur simple demande au 01 45 61 90 90.

Bibliographie

Royaume-Uni

Guides
- Grande-Bretagne - Guide bleu

Ouvrages spécialisés
- Histoire de la Grande-Bretagne - F. BEDARIDA - Hatier
- Histoire de la Grande-Bretagne, R. MARX - Tempus Perrin
- Histoire de l'Angleterre - P. CHASSAIGNE - Flammarion
- Histoire de l'Ecosse / Les derniers Stuarts / Elisabeth 1ère, Michel DUCHEIN - Fayard
- Histoire de Londres, H. CLOUT,Presses universitaires de France, Paris
- Henri VIII, le pouvoir par la force, Bernard COTTRET - Payot
- la Glorieuse Révolution d'Angleterre, Bernard COTTRET - Folio
- L'Ecosse contemporaine, C. CIVARDI, Ellipses, Paris
- Angleterre romane - L. MUSSET - Zodiaque
- Ecosse romane, F. et P. SHARRATT, Zodiaque
- Patrimoine et identité : Bath - R. LAMBERT - Presses universitaires de Rennes
- Le Pays de Galles: identité, modernité, H. ABALAIN, éditions Monfort
- L'Angleterre au XVIIe siècle - E. RENAUD - Presses universitaires de Rennes
- Art et nature en Grande-Bretagne : de l'harmonie classique au pittoresque du premier romantisme : 17e - 18e siècles - M.-M. MARTINET - éditions Aubier-Montaigne
- L'art anglais au XVIIIème siècle - J.-J. MAYOUX - Centre de documentation universitaire
- Le mur d'Hadrien : ultime frontière de l'Empire romain - P. GALLIOU - éditions Armeline

Écosse

  • Ecosse, Guide Michelin
  • Grande-Bretagne, Guide bleu
  • Le Guide du Routard, Hachette
  • Ecosse, Guide Gallimard
  • F. et P. SHARRATT, Ecosse romane, Zodiaque
  • C. GAMBARO, P. SAINT-JEAN, Châteaux d'Ecosse, Gründ
  • J.-Y.MONTAGU, Voyage en Ecosse, La Renaissance du Livre, Tournai
  • M. DUCHEIN, Histoire de l'Ecosse, Fayard
  • K. WHITE, Edimbourg, éditions Autrement
  • C. BRAJON, R. TALLARON, Edimbourg, Glasgow, éditions Autrement
  • J. LERUEZ, L'Ecosse, une Nation sans Etat, Presse universitaire de Lille
  • C. CIVARDI, L'Ecosse contemporaine, Ellipses
  • G.-M. TABARELLI, T. SECHAN, La Tour de Londres : Angleterre ; Le Château d'Edimbourg : Ecosse, Hachette
  • J.-C. CASSARD, J.-R. LE QUEAU, Toute l'Histoire des pays celtiques : des origines à la fin du XXe siècle, éditions Skol Vreizh
 1 - 8 juin 2020
Départ garanti
A partir de
2 290 €
Tarif TTC par personne
Tarif TTC par pers.
autres dates
Réserver

Circuit de
8 jours

Petit groupe de
8 à 20 participants

Autres départs

 1 - 8 juin 2020
Départ garanti
2 290 €
Inscriptions
 ouvertes
 bientôt ouvertes
 sur demande
 closes