Corse, Isula Passione, Pasqua in CorsicaCircuit 7 jours

Forteresse tower, Corse - France ©iStock
Ajaccio, Corse - France ©iStock
Bastia, Corse - France ©iStock
Bonifacio, Corse - France ©Thinkstock

Inscriptions
 ouvertes
 bientôt ouvertes
 sur demande
 closes

Archéologie et traditions populaires en Corse, à Pâques

Du 28 mars 2018 au 3 avril 2018

Un voyage en Corse à l’occasion de la Semaine Sainte : du Jeudi Saint au Lundi de Pâques, une multitude de rituels canoniques qu'entrecroisent des pratiques prenant leur source dans l'univers profane se déroulent dans l’île. Les visites seront ponctuées par des rencontres avec des membres de confréries, des chants polyphoniques, des célébrations d’offices en langue corse... Ces commémorations permettront de revisiter cette île, reconnue pour la beauté de ses paysages et enracinée dans un substrat culturel singulier façonné par le tumulte de l’histoire méditerranéenne.

Points forts

  • la rencontre avec un confrère de la confrérie de Patrimonio "San Martinu" ;
  • la procession du Vendredi Saint à Sartène ;
  • un concert polyphonique privé à Calvi ;
  • des spécialités de l'île à déguster lors des déjeuners.

Itinéraire

Carte non contractuelle

Programme

1 Vol Paris / Bastia, Nebbiu, Saint-Florent

Vol régulier Paris / Bastia.
Accueil par notre guide conférencier à l’aéroport de Bastia.
(Environ 40 km).
Déjeuner dans une auberge (repas traditionnel).

L’après-midi sera consacré à l’évocation de la christianisation de la Corse à travers la région du Nebbiu Nous découvrirons l’église romane de San Michele di Muratu, superbe édifice polychrome du XIIe siècle. Après un arrêt au musée d’art sacré d’Oletta, nous descendrons vers San Fiurenzu pour une promenade et une rencontre avec un confrère de la confrérie de Patrimoniu “San Martinu”. Nous assisterons aux préparatifs de l’office des ténèbres : autels dépouillés, préparation du deuil de l’église...
Installation à l’hôtel à Saint-Florent.
Dîner et nuit.

2 Cap Corse, Saint-Florent

(Environ 40 km)
Ce matin nous partirons en direction de la côte est du cap Corse. Nous marquerons un premier arrêt à Nonza pour visiter cette ancienne place forte médiévale agrippée à la falaise. Nous y découvrirons l’église baroque de Santa Ghjulia où le culte du martyre de sainte Julie et les nombreuses constructions conventuelles liées au franciscanisme dominent le paysage.
Passage par le col de sainte Lucie.
Déjeuner au restaurant à San Martinu.

Cet après-midi, nous visiterons "la Casazza" (chapelle de confrérie) pour y voir "Santa Croce" le musée des palmes, tradition ancestrale de la Semaine Sainte du tressage des palmes des Rameaux depuis le XIVe siècle.
En fin d'après-midi, un parcours poignant nous mènera à la découverte des sépulcres de terra vecchia : I Sepolcri. Nous verrons des reposoirs au sein des édifices religieux dans une piété accentuée par les décors de la Passion, les veillées et les prières.
Dîner au restaurant (repas traditionnel "cena domine").

A 21 h c’est en l'église San Martinu que sera célébré, avec beaucoup d'humilité liée à la philosophie de la confrérie, l'office des ténèbres : récitation des psaumes et des leçons de ténèbres en langues corse et latine.
Nuit à Saint-Florent.

3 Corte, Aléria, Sartène

(Environ 230 km)
Nous nous rendrons à Corte, souvenir héroïque de Pascal Paoli qui en fit la capitale d’une nation indépendante dotée de la première constitution démocratique, royaume éphémère qui tomba sous les troupes de Louis XV à Ponte Novo en 1769. Découverte de la ville à bord d'un petit train.
Déjeuner traditionnel : repas du Vendredi Saint.

Retour par la magnifique vallée du Tavignano, zone agricole, où agrumiculture, viticulture et élevage se côtoient.
Nous ferons une halte à Aléria. Fondée en 565 avant J.-C. par les Phocéens, Aléria était, dans l’Antiquité, un port important de la Méditerranée, ce dont témoignent de nombreux vestiges. Les fouilles entreprises depuis 1958 ont en effet mis au jour le centre de la ville antique, avec son forum, son capitole et ses temples. La plupart des objets retrouvés sur place sont actuellement exposés dans le musée Jérôme Carcopino, installé au cœur du Fort de Matra, construit en 1484, et qui relate d’une autre période importante d’Aléria, celle des Génois, soucieux d’asseoir leur influence sur la Corse face aux Pisans.
Nous quitterons la côte orientale pour atteindre la route occidentale et le fameux "lion de Roccapina", étonnante roche sculptée par la nature en forme de lion couché (arrêt panoramique). Nous rejoindrons Sartène surnommée « la plus corse des villes corses » pour assister à la procession du "catenacciu" qui se déroule à la tombée de la nuit. Les fenêtres s'illuminent de bougies et de lampes. Des ombres lentes cheminent, les portes des églises s'ouvrent et le pénitent vêtu d'une robe rouge et d'une cagoule, les chaînes aux pieds, portant une lourde croix, s'apprête à faire un parcours qui symbolise la montée du Christ vers le Golgotha. La foule implore le pardon de Dieu entonnant en langue corse des chants lancinants et pénitentiels faisant résonner des siècles d’histoire.
Dîner à l’hôtel avant d’assister librement à la procession (à 150 mètres de l’hôtel).
Nuit à Sartène
.

4 Bonifacio, Sartène

(Environ 100 km)
Nous ferons route ce matin vers le pays Bonifacien. Les origines légendaires de Bonifacio remontent au temps d’Homère : c’est là que des géants autochtones, les Lestrygons, auraient taillé en pièces la flotte d’Ulysse. Port prospère à l’époque romaine, Bonifacio tomba tour à tour aux mains de Pise et de Gênes, essuyant deux sièges mémorables dont celui des Aragonais. En 1768, les Français prirent possession de la ville en vertu du Traité de Versailles. A l’extrême sud de la Corse, Bonifacio arbore de hautes falaises de calcaire blanc façonnées par le vent et les embruns. Un petit train nous mènera à la ville haute. Nous ferons une promenade à travers les ruelles de la ville haute, étroites, pavées, bordées d’arcades, longées par de hautes maisons qui ont parfois accueilli quelques personnages célèbres. Nous visiterons les édifices religieux, les oratoires de confréries, les loggia, le cimetière marin...
Déjeuner libre.

Nous découvrirons cet après-midi le bastion de l’étendard, impressionnante forteresse qui domine l'entrée du port. Bâtie au XIIIe siècle par les Génois, elle offre un magnifique panorama sur les falaises.
Sur le chemin du retour, nous en profiterons pour visiter le musée Roccapina.
Dîner et nuit à Sartène.

5 Ajaccio

Route vers Ajaccio (environ 80 km). Ajaccio fut fondée par les Génois en 1492. De l’ancienne cité romaine détruite par les Sarrasins au Xe siècle, il ne reste pratiquement rien. Napoléon Bonaparte fit de sa ville natale, le chef-lieu de la Corse en 1811. Ajaccio depuis lors ne cesse de vouer un culte à l’empereur et à sa famille.
Temps libre pour une promenade dans la ville et découverte de son marché typique.
Ceux qui le souhaitent pourront assister à la messe de Pâques en la cathédrale d’Ajaccio.
Déjeuner libre.

Nous découvrirons cet après-midi les magnifiques collections de peintures italiennes du musée Fesch qui s'étendent du XIVe au XVIIIe siècle.
Installation à l'hôtel.
Dîner et nuit à Ajaccio.

6 Ajaccio, Cargese, île Rousse

(Environ 170 km)
Nous prendrons la route le matin vers Cargese, village fondé en 1774 pour les Grecs, fuyant leur pays occupé par les Turcs pour se réfugier en Corse. Ce village a la particularité d'avoir deux églises chrétiennes qui se font face autour de la petite place du village. L'église de rite latin est de style baroque et regarde le couchant ; l'église de rite grec est plus classique. Un archimandrite ; supérieur de l'église grecque, officie pour les deux communautés : orientale et latine.
Nous découvrirons le curieux rite qui marque la fin de la célébration de la Pâques orthodoxe à Cargèse : à la fin de la messe les fidèles se réunissent sur le parvis de l'église grecque et les fusils se dressent au pied de la croix. Une procession autour du village est saluée par les salves des fusils et ceux-ci précèdent les prêtres et porteurs de bannières et icônes précieuses. Salves et chants, religieux se mêlent...
Nous longerons ensuite les fameuses Calanches de Piana, curieuses roches rouges déchiquetées par l'érosion et qui surplombent la mer (site classé d'Intérêt mondial par l'UNESCO). Arrivée dans le superbe golfe de Porto.
Traditionnel Merendella de Pâques (pique-nique) dans un cadre inoubliable, sur le site de Porto.

Nous poursuivrons notre route par la côte jusqu’à la région de la Balagne en direction de sa capitale, l’île Rousse. En cours de route, nous ferons un arrêt pour une dégustation de fromages et de charcuteries du pays.
Dîner et nuit à l’hôtel à l'Île Rousse.

7 Calvi, vol pour Paris

(Environ 25 km)
Départ en autocar par le littoral jusqu’au Golf de Calvi, et découverte pédestre de la citadelle de Calvi. Puis nous visiterons le bastion construit au XIIIe siècle : l’ancienne cathédrale Saint-Jean-Baptiste, monument révélateur de l’introduction du baroque en Balagna, l’oratoire Saint-Antoine Abbé qui possède deux vastes fresques peintes représentant la Crucifixion (Christ entouré de la Vierge et des saints Antoine, Sébastien et Roch...). Nous verrons ses fresques datant des années 1510 et 1513, ainsi qu'un triptyque représentant une Crucifixion et l'Annonciation, un Christ en croix de la fin du XVIIe siècle utilisé encore aujourd'hui pour les cérémonies de la Semaine Sainte, une statue de saint Antoine Abbé assis (XVe siècle). La confrérie Saint-Antoine Abbé de Calvi est la plus active et dynamique de Corse.
Avant de quitter la Corse et ses mystères, un concert polyphonique privé sera donné avec chants sacrés (la « passione ») et profanes. C’est parce que ce chant a toujours besoin de s’incarner pour continuer d’exister et poursuivre son chemin, qu’il est d’une telle intensité.
Déjeuner libre.

Transfert à l’aéroport de Calvi et envol pour Paris.

Le programme proposé est susceptible de connaître de légères modifications en fonction des changements de jours et heures d'ouverture des sites ou de modification des horaires des vols domestiques. Si tel était le cas, tout serait mis en œuvre pour limiter cela à des modifications dans l'ordre des visites, ou, éventuellement, vous proposer des prestations de remplacement de qualité équivalente.

Hôtels

AJACCIO - Campo dell'Oro 4★

A l'écart du centre-ville, l'hôtel qui fait face à la plage, dispose de chambres confortables et lumineuses, ainsi que d'une piscine.

http://www.hotel-campodelloro.com

ILE ROUSSE - Best Western Santa Maria 4★

Situé en face des Iles Rousses, à environ 25 kilomètres au nord-est de Calvi, cet hôtel de taille raisonnable (56 chambres) possède un accès direct à la mer, avec sa plage privée. Il propose d'autres services, comme une piscine, un solarium, un bain à remous (avril-octobre), ainsi qu'un restaurant et un bar. Les chambres sont équipées d'un accès internet gratuit, d'une télévision et d'un mini-bar. La salle de bain avec toilettes séparées est dotée d'un peignoir. L'établissement est entièrement climatisé.

http://www.hotelsantamaria.com/

SAINT FLORENT - Thalassa 3★

Situé dans le Golfe de Saint-Florent, l'hôtel est situé à 300 mètres d'une plage et à 1,5 kilomètres de la cathédrale et du port de plaisance de Saint-Florent. Toutes les chambres sont équipées de sèche-cheveux, TV écran plat et climatisation. L'hôtel possède une piscine extérieure et un parking privé gratuit.

http://www.thalassa-hotel.com/

SARTÈNE - Hôtel des Roches 3★

Situé à l'entrée de Startène, les chambres de cet hôtel sont climatisées et possèdent une salle de bain privative. Il est également équipé de chambres pour personnes handicapées. A votre disposition un restaurant panoramique.

http://www.sartenehotel.fr/

Si l'hôtellerie mentionnée devait être changée, elle le serait pour une hôtellerie de catégorie similaire.

Détails du prix

Ces prix comprennent :

  • les vols réguliers ;
  • les taxes d'aéroport ;
  • l'hébergement en hôtels 3* et 4* avec petits déjeuners ;
  • les repas mentionnés (trois déjeuners et six dîners), boissons incluses (1/4 vin et eau minérale par personne et par repas) ;
  • un déjeuner sous forme de pique-nique le sixième jour ;
  • la dégustation de fromages et charcuterie ;
  • les trajets en autocar sur place ;
  • l'accompagnement culturel d'une conférencière Intermèdes de Bastia à Calvi ;
  • les entrées dans les sites mentionnés au programme ;
  • l'intervention d'un confrère de "San Martinu" ;
  • un concert polyphonique privé le septième jour ;
  • l'assistance rapatriement.

Ces prix ne comprennent pas :

  • les repas mentionnés "libres" ;
  • les boissons autres que celles incluses ;
  • les pourboires usuels aux guides et chauffeurs ;
  • le port des bagages ;
  • les dépenses d'ordre personnel ;
  • l'assurance optionnelle annulation, bagages et interruption de séjour.

Les tarifs de ce voyage sont en cours de préparation.

Informations pratiques

France

Formalités pour les ressortissants français

Il est nécessaire de vous munir d'une carte d'identité en cours de validité.

Prévisions météorologiques

Nous vous conseillons de consulter les prévisions météorologiques la veille de votre départ soit par Internet sur le site de la chaîne météo ou de metéo France, soit par téléphone, avec le service Météo Consult, au 3264 (service payant 2,99 € l'appel + coût normal d'une communication depuis votre téléphone).

Informations voyageurs : sécurité et situation sanitaire

Pour chaque pays, le ministère des Affaires Etrangères (http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs) publie des fiches conseils aux voyageurs sur son site internet. Vous y trouverez les dernières recommandations notamment en matière de sécurité, formalités et santé.

Nous vous recommandons fortement de consulter ces sources d'information régulièrement, jusqu'à la veille de votre départ. Nous tenons également ces fiches à votre disposition sur simple demande au 01 45 61 90 90.

Bibliographie

Corse
« Le baroque religieux corse », Nicolas Mattei
« Tempi fà, Arts et traditions populaires de Corse», Pierre-Jean Luccioni

France

Histoire

  • Carpentier (J.), Lebrun (F.), Histoire de France, Point, 1989
  • Gallo (M.), Dictionnaire amoureux de l'histoire de France, Plon, réed. 2011
  • Toute la collection Histoire de France par Belin sous la direction de Joël Cornette en 13 volumes (auteurs différents à chaque volume)

  • La France avant la France (481 - 888)

  • Féodalités (888 -1180)
  • L'âge d'or capétien (1180 -1328)
  • Le temps de la guerre de Cent Ans (1328 -1453)
  • Les Renaissances (1453 -1559)
  • Les guerres de Religion (1559 -1629)
  • Les rois absolus (1630 -1715)
  • La France des Lumières (1715 -1789)
  • Révolution, Consulat, Empire (1789 -1815)
  • La Révolution inachevée (1815 - 1870)
  • La République imaginée (1870 - 1914)
  • Les Grandes Guerres (1914 -1945)
  • La France du temps présent (1945 -2005)

  • Delaplace (C.), France (J.), Histoire des Gaules: VIe s. av. J.-C. - VIe s. ap. J.-C. , Armand Colin, 1995

  • Goudineau (C.), Regard sur la Gaulle, Errance, 1998
  • Monteil (M.), la France Gallo Romaine, Editions La Découverte, 2008
  • Préin (P.), Feffer (L.C.), A la conquête de la Gaule et à l'origine de la France, Armand Colin, 1997

  • Contamine (P.), La Guerre de Cent ans, P.U.F., 2010

  • Demurger (A.), Temps de crises, temps d'espoirs (XIVe-XVe siècle), Nouvelle histoire de la France médiévale, vol.5, Seuil, 1990
  • Lebecq (S.), Les origines franques, Ve-IXe siècle, "Nouvelle histoire de la France médiévale", t.1, Le Seuil, 1990
  • Le Goff (J.), Saint Louis, Paris, Gallimard, 1996
  • Mollat (G.), Les Papes d'Avignon (1305-1378), Letouzé et Ané, 1965.
  • Renouard (Y.), La Papauté à Avignon, Paris, PUF, 1969.

  • Cornette (J.), Histoire de la France. Absolutisme et lumières, 1652-1783, Hachette, 1998

  • Jessenne (J .P.), Révolution et empire 1783 - 1815, Hachette, 2011
  • Leuwers (H.), La Révolution française et l'Empire, PUF, 2011
  • Martin (J.C.), La Révolution française, 1789-1799 : une histoire sociopolitique, Belin sup. Histoire, 2004.
  • Roche (D.), La France des Lumières, Fayard, 1993

  • Prost (A.), Petite histoire d la France de la Belle époque à nos jours, Armand Colin, 2009

  • Sirinelli (J.F.), La France de 1914 à nos jours, PUF,2004
  • Sirinelli (J.F.), Histoire culturelle de la France (direction avec Jean-Pierre Rioux), Éditions du Seuil, 2005, 4 vol.

Guides

  • Auzias (D.), Labourdette (J.P.), Les 100 plus beaux musées de France, Petit Futé, 2012
  • Bailey (R.), France, Ntional Geographic, 2007
  • Gersal (F.), Les 1 000 lieux qu'il faut avoir vus en France, Flammarion, 2010
  • Vögele (P.P.), Guide des châteaux de France : 1000 châteaux à visiter, Le Cercle du Patrimoine, 2011
  • Collectif, 52 week-ends en France, Petit Futé, 2011
  • Collectif, 100 plus beaux sites naturels de France, Petit Futé, 2011
  • Collectif, 100 plus beaux villages de France, Petit Futé, 2011
  • Collectif Michelin, Guide Vert France, 2011

Beaux-Livres

  • Casali (D.), L'Histoire de France : Racontée par le cinéma, Bourin, 2011
  • Grive (C.), La France au patrimoine mondial de l'Unesco, Declics, 2011
  • Deutsch (L.), Métronome, l'histoire de France au rythme du métro parisien, Lafon, 2009
  • Francois (A.), Castaire (O.), Planète France : Les prodiges de la nature, Editions du Chêne, 2008
  • Milochau (F.), Roger (F.), Planète France : Les prodiges de la nature, Géo, 2007
  • Mulliez (F.), Sublime France, Tana, 2008
  • Sire (M.A.), La France du Patrimoine : Les choix de la mémoire, Découvertes Gallimard, 2005

Arts

  • Erlande-Brandenburg (A.), L'Art gothique, Paris : Citadelles & Mazenod, 2004
  • Focillon (H.), Moyen-âge roman et gothique, LGF, 1988
  • Heck (C.), dir., Moyen Age, Chrétienté et Islam, Paris, Flammarion, 1996
  • Schweitz (D.), Châteaux et forteresses du moyen-âge en Val de Loire, Touraine, Anjou, Berry, Orléanais, Vendômois, marche bretonne, CLD, 2006.
  • Suckale (R.), Kimpel (D.), L'Architecture gothique en France - 1130-1270, Flammarion, 1990
  • Vergnolle (E.), L'art roman en France, Flammarion, 2005
  • Vergnolle (E.), l'art monumental de la France : le XIe siècle, Pindar Press, 2000

  • Blunt (A.), Art et architecture en France 1500-1700, Paris, Macula, 1983.

  • Elsig (F.), La peinture française au XVe siècle, Cinq Continents, 2004
  • Heck (M-C), L'art en France de la Renaissance aux Lumières, Citadelles & Mazenod, 2011
  • Levy (M.), L'art du XVIIIe siècle, peinture et sculpture en France, 1700-1789, Flammarion, 1993
  • Perouse de Montclos (J.M.), L'art de France : De la Renaissance au siècle des Lumières 1450-1770, Menges, 2004
  • Pérouse de Montclos (J.M.) et Polidori (R.), Les Châteaux du Val de Loire, Éditions Place des Victoires
  • Taburet-Delahaye (E.), France 1500 : Entre Moyen-âge et Renaissance, RMN, 2010

  • Clay (J.), L'Impressionnisme, Hachette, 1971

  • Clay (J.), De l'Impressionnisme à l'art moderne, Hachette, 1971
  • Dachy (M.), Dada & les dadaïsmes, Gallimard, 1994.
  • Millet (C.), l'Art contemporain en France, Paris, Flammarion, 1987
  • Rewald (J.), Histoire de l'Impressionnisme, Albin Michel, 1955
  • Lyon, MBA L'école de Barbizon, peindre en plein air avant l'impressionnisme, RMN Seuil, 2002
  • Impressionnisme, les origines 1859-1869, Paris, RMN 1994
  • Impressionnisme et le paysage français, Paris, RMN,1985
M'alerter
 Du 28 mars au 3 avr. 2018
Ouverture des inscriptions prochainement

Certaines informations de ce voyage sont en cours de finalisation

Vous pouvez demander à recevoir un message automatiquement lorsque les informations manquantes seront complétées sur le site.