Aucun article
Votre panier est vide

Conférences culturelles

Grâce à votre compte (gratuit) sur notre site, vous pouvez :

  • accéder aux enregistrements (audio) des conférences passées,
  • écouter la conférence directement sur le site,
  • télécharger le fichier mp3 d'une conférence pour l'écouter plus tard.

_____________________________________________________________________________________________________________

Les enregistrements des conférences de l'automne n'ont pas pu être mis en ligne pour des raisons techniques. Nous mettons tout en œuvre pour y remédier dans les meilleurs délais et vous prions de bien vouloir nous en excuser.

Conférences en version audio

Conférences
Conférences culturelles
Cycles de conférences
lun. 05 mai 2008
16:00 - 18:00

Dresde, résurrection de la "Florence de l’Elbe".

Le terrible bombardement des 13 et 14 février 1945 avait fait de Dresde un champ de décombres. Un immense travail aujourd’hui achevé a rendu à la capitale saxonne le prestigieux visage dont elle doit l’essentiel aux ducs de la "ligne albertine" des Wettin, principalement Frédéric Auguste Ier (1694-1733), élu roi de Pologne sous le nom d’Auguste II, dit Auguste le Fort, et son fils Frédéric Auguste II (1733-1763), lui aussi roi de Pologne sous le nom d’Auguste III. En dehors du château ducal, témoin de la Renaissance, les principaux édifices de la ville sont de caractère baroque, ainsi le Zwinger, un espace de fête merveilleusement agencé par le grand architecte Pöppelmann avec le sculpteur Permoser ou la rauenkirche, vertigineuse structure verticale due à Georg Bähr. Au XIXe siècle, les ducs deviennent rois de Saxe ; c’est alors que Semper élève l’Opéra et l’aile du Zwinger où prend place la emäldegalerie. Autant que de son architecture, Dresde est fière des collections que lui ont léguées ses souverains. La fameuse "Voûte verte" est un trésor princier d’une fabuleuse richesse. La Gemäldegalerie compte parmi les plus prestigieuses collections de tableaux d’Europe. Dans un pavillon du Zwinger, le musée des porcelaines a pour principal attrait les productions de la célèbre manufacture de Meissen, qui fut la première à introduire en Europe cet art inventé en Chine.

lun. 14 avril 2008
16:00 - 18:00

Kyoto, l’âme du Japon.

Face à Tokyo, image du Japon moderne, Kyoto reste le symbole du Japon séculaire et le conservatoire de ses traditions. Fondée en 794, l’ancienne capitale de l’Empire est riche d’un extraordinaire patrimoine: sanctuaires de la religion "Shinto" comme Inari et Heian ; innombrables temples bouddhiques dont les plus célèbres sont Kiyomizu Dera, Sanjusangendo, Nanzenji, Kinkakuji; résidences impériales ou princières comme Katsura, Shugakuin, Nijo… Beaucoup de ces édifices, orgueil de l’architecture en bois, abritent des trésors de sculpture et de peinture. Situés pour la plupart sur les rebords montagneux de la large vallée où s’étale la ville au plan quadrillé, ils s’entourent de merveilleux jardins faits pour la contemplation, comme celui du Pavillon d’Or ou les jardins Zen aux compositions abstraites de gravier d’où émergent des rocs.

jeu. 10 avril 2008
18:00 - 20:00

Pour une lecture laïque de l’art sacré.

Avec la Renaissance, les artistes s’émancipent des commanditaires ecclésiastiques. Les sujets religieux contenaient le germe du profane et d’une laïcisation de l’art : la peinture sacrée découvre qu’elle est avant tout peinture. La notion de perspective fut au centre de cette mutation. Pratique car le point de fuite menait à l’infini, donc à Dieu, elle gêna quand Uccello poussant son fonctionnement jusqu’à l’absurde, évoqua la "pluralité des mondes" qui valut à Giordano Bruno les flammes du bûcher de l’Inquisition. De Michel-Ange à Titien.

mar. 08 avril 2008
14:30 - 16:30

La géopolitique : une nouvelle lecture de la mondialisation

La mondialisation voit les principaux états du monde se regrouper pour tenter de réguler les marchés : c’est la tâche de l’Organisation mondiale du Commerce (OMC). Pourtant, derrière cette lecture mondiale des efforts de cohésion économique et sociale se développent de violents affrontements que soulignent la lecture géopolitique des sources d’énergie et de leur circulation.

lun. 07 avril 2008
16:00 - 18:00

Berlioz, Delacroix et Hugo : le triomphe du Romantisme.

Entre 1830 et 1848 le Romantisme impose ses valeurs. Mais quelles sont-elles? Derrière Victor Hugo, le peintre Delacroix et le musicien Berlioz se détestent, le premier qualifiant la musique du second de "chaos". Toute l’histoire du romantisme ne tient-elle pas dans son ambiguïté et sa diversité ? Ne sont-elles pas dans la logique d’un mouvement qui associa liberté dans l’art et libération sociale? Ne sommes-nous pas un peu les enfants de ce mouvement artistique ? Nous nous efforcerons de répondre à cette question à travers ces trois figures emblématiques des arts musicaux, plastiques et littéraires.

jeu. 03 avril 2008
18:00 - 20:00

Le gothique méridional

Au milieu du XIIIe siècle, le gothique rayonnant du nord de la France, dont Saint-Denis, la Sainte-Chapelle et le transept de Notre-Dame de Paris constituent des réalisations emblématiques, franchit la Loire. Adopté mais aussi adapté pour la première fois à la cathédrale de Clermont-Ferrand, il se diffuse à Narbonne, Toulouse, Rodez, Bordeaux et Limoges au travers de grandes cathédrales au parti aussi ambitieux que celui des monuments parisiens. Une dynastie d’architectes, du nom de Deschamps, a joué un rôle essentiel dans son élaboration.

lun. 31 mars 2008
16:00 - 18:00

"Babylone" - Présentation de l’exposition du Musée du Louvre

Rassemblant pour la première fois des objets venus du monde entier, cette exposition organisée par le musée du Louvre du 14 mars au 2 juin 2008 souhaite réconcilier l’histoire et la légende de Babylone.

mar. 25 mars 2008
14:30 - 16:30

Le soufisme : un Islam mystique pour l’Asie centrale ?

Face à la montée des intégrismes musulmans, facteurs de déstabilisation du monde musulman, l’Asie centrale semble retrouver sa tradition d’adhésion à un Islam soufite, mystique qui rejette l’intégrisme et fait de l’Islam un facteur de cohésion sociale. Nous en analyserons les effets notamment en l’Ouzbékistan.

jeu. 13 mars 2008
18:00 - 20:00

Éthiopie : sur les traces de la Reine de Saba

L’Empire d’Axoum, à l’origine de l’Éthiopie, fut l’un des grands empires de l’Antiquité, christianisé dès le IVe siècle, à la même époque que l’Empire romain. Le riche passé de ce pays s’orne de légendes et de monuments prestigieux : l’histoire de la Reine de Saba, l’amante de Salomon, ou le site extraordinaire de Lalibela, la Jérusalem noire aux églises rupestres des XI-XIIIe siècles…

jeu. 21 février 2008
18:00 - 20:00

La route des chevaliers et les Balkans

Connues depuis la Haute Antiquité et très fréquentées au temps du Moyen-Âge, les routes qui reliaient l’Ouest et le centre de notre continent à la Mer Noire en sillonnant les Balkans, furent empruntées aussi bien par les commerçants que par les légions romaines ou les chevaliers de l’Occident. Ces derniers, partis des Flandres ou de Venise, de Budapest et de Cracovie vers Belgrade, Sofia et Tarnovo pour atteindre Odessos (Varna), Messembrie (Nessebar) et Constantinople (Istanbul), ont tracé des axes de communication majeurs pour l’Europe. Les vicissitudes de l’histoire moderne les ont occultés pendant plusieurs siècles. Riches en lieux de mémoire et jalonnés de hauts lieux de vie spirituelle, ces itinéraires ne demandent qu’à être redécouverts. Il s’agit de routes chargées de significations plus que jamais d’actualité pour l’ensemble de l’Europe.