Aucun article
Votre panier est vide

Conférences culturelles

Grâce à votre compte (gratuit) sur notre site, vous pouvez :

  • accéder aux enregistrements (audio) des conférences passées,
  • écouter la conférence directement sur le site,
  • télécharger le fichier mp3 d'une conférence pour l'écouter plus tard.

_____________________________________________________________________________________________________________

Les enregistrements des conférences de l'automne n'ont pas pu être mis en ligne pour des raisons techniques. Nous mettons tout en œuvre pour y remédier dans les meilleurs délais et vous prions de bien vouloir nous en excuser.

Conférences en version audio

Conférences
Conférences culturelles
Cycles de conférences
lun. 26 janvier 2009
17:00 - 19:00

Du Tage à la côte de l’Algarve, un Portugal à découvrir.

Alentejo, cela veut dire au-delà du Tage. C’est la région ou se déroule notre itinéraire, avec ses vastes étendues ondulées, peu habitées et ponctuées de chênes-liège jusqu’au littoral rocheux ou lagunaire de l’Algarve. Un pays de châteaux-forts, de petites villes blanches comme Castelo de Vide, Estremoz, Beja, Lagos, d’églises et de cloîtres au décor de bois doré et de carreaux de faïence. À noter parmi les points forts : l’église manuéline du Jésus à Setubal ; la ville d’Evora, que sa richesse monumentale a fait inscrire au Patrimoine mondial de l’Humanité ; le superbe palais des Bragance à Villa Viçosa ; le site grandiose de Sagres et du cap Saint-Vincent, cette extrême avancée de l’Europe dans l’Atlantique rappelant l’épopée des navigateurs portugais à l’aube des temps modernes.

jeu. 22 janvier 2009
18:15 - 20:15

Naissance d’un empire allemand, l’Empire ottonien

En 962, Otton Ier est couronné empereur, ressuscitant l’empire de Charlemagne, limité toutefois aux terres germaniques. Issu de la dynastie de Saxe, vainqueur des Hongrois, le souverain s’appuie sur son prestige personnel. Il restaure les structures politiques, développe l’économie et donne l’impulsion d’un renouveau religieux. L’art ottonien s’affirme comme un art impérial, à l’image de l’art carolingien.

mar. 13 janvier 2009
14:30 - 16:30

Géopolitique des Islams

Quand on aborde le monde musulman il est prudent de parler du monde des Islams. Certes la répartition géographique des musulmans nous montre la majorité d’entre eux répartis de l’Indonésie au Maroc. Ces Islams ont-ils en commun des points de convergence susceptibles de créer des unions géopolitiques ? Y a-t-il une vraie tendance au rassemblement des peuples musulmans ? Nous essaierons de répondre à ces questions en analysant le passé et en le comparant au présent. Le monde musulman occidental est-il en mesure de prendre ses responsabilités dans les tentatives de créer un espace méditerranéen ? L’expansion de l’Islam dans les pays développés est-il un facteur d’ouverture ou de repliement ? Toutes ces questions sont aujourd’hui soumises à notre examen.

lun. 12 janvier 2009
17:00 - 19:00

Mozart et l’opéra

L’égal des plus grands dramaturges. Un compositeur dévoré par la passion du théâtre. Il porte le genre traditionnel de l’Opera Seria à un point de perfection tel qu’on n’en écrit plus guère après lui. Mais il ouvre au théâtre musical les portes de la psychologie et son génie fait exploser les cadres rigides de l’époque : il faut pour le "Don Giovanni" inventer le terme de dramma giocoso. Son œuvre reflète la fin de l’Ancien Régime et l’aspiration à l’avènement d’un monde nouveau.

jeu. 18 décembre 2008
18:00 - 20:00

Jardins d’Islam profanes et sacrés.

Le jardin est en Islam au cœur des arts comme de la vie quotidienne. Qu’il soit le "Sirdaws", nom hérité du grec "paradeisos", ou "dialla", jardin des fêtes et des poètes, lieu de création d’un monde de fraîcheur, de couleurs et de senteurs. Des recherches récentes apportent des éléments nouveaux sur ce thème du jardin. Cette conférence les fera découvrir en images.

mar. 16 décembre 2008
14:30 - 16:30

Géopolitique de la Russie

La puissance économique, la possession de gisements importants de matières premières donnent à la Russie les moyens de sa politique. Face au monde contemporain et à la mondialisation qui se développe, la Russie doit définir sa position dans les grandes affaires du monde. La Russie a retrouvé sa place parmi les grandes puissances. Vers qui va-t-elle se tourner? La Communauté européenne vers laquelle la poussent de nombreux liens économiques et surtout des liens culturels, mais qui souvent est l’objet de véhémentes critiques ? Ou vers l’Organisation de Coopération de Shanghaï, organisation politique destinée à garantir les états en voie de développement de l’Asie centrale ? Enfin, ne-peut-il y avoir de véritable géopolitique hors des relations avec les États-Unis d’Amérique? Dans ce jeu complexe, que fera la Russie ? C’est à cette question que nous essaierons de répondre.

lun. 15 décembre 2008
17:00 - 19:00

Herbert Von Karajan

Le chef d’orchestre le plus célèbre du monde. Un musicien exceptionnel qui a révolutionné l’interprétation des opéras de Wagner, allégé l’orchestre beethovénien, inventé une nouvelle façon de faire travailler l’orchestre. D’autres aspects moins connus : Un chef qui a prêté son talent à la musique de notre temps, qui s’est penché sur l’architecture des salles de concert et d’opéra. Enfin, un cinéaste musical désireux de mettre la musique à la portée du plus grand nombre.

jeu. 11 décembre 2008
18:15 - 20:15

L’Empire carolingien, l’Empire romain retrouvé ?

Le 25 décembre 800, Charlemagne était couronné à Rome, ressuscitant l’empire romain comme il l’avait rêvé. Imprégné, de même que ses conseillers, de l’héritage antique, il rénove les structures politiques, les lettres et les arts qui révèlent l’attraction de la civilisation romaine, jamais oubliée. Toutefois son œuvre, au-delà des aspects formels, si évidents dans l’art par exemple, est-elle réellement profonde et durable ?

jeu. 04 décembre 2008
18:00 - 20:00

Présentation de l’exposition Bonaparte de l’Institut du Monde Arabe

L’expédition en Égypte, lancée par le Directoire en 1798, sous la conduite de Bonaparte se voulait à double portée. Sur le plan militaire elle conduisit à un échec, une conquête avortée. Cependant, sur le plan scientifique qui la doublait, elle eut en Europe un profond retentissement et contribua, en Égypte même, à court terme à ouvrir le pays à la modernité, à plus long terme à installer la France dans une situation privilégiée dans le domaine de l’archéologie.

lun. 01 décembre 2008
17:00 - 19:00

Villes royales du Maroc : Rabat, Marrakech, Fès, Meknès

Le pays de l’Extrême Occident (Maghreb el Aqsa) garde à Volubilis l’impressionnant souvenir de la domination romaine, et égrène au-delà du Haut Atlas le chapelet des "Ksour" fortifiés, de tradition berbère. Mais c’est aux monarchies arabes de son histoire qu’il doit l’essentiel d’un patrimoine monumental offert par ces quatre villes, dont chacune a son visage et qui toutes peuvent se prévaloir du titre de capitale. Si la grande mosquée de Fès remonte au IXe siècle, l’époque des Almohades, le XIIe siècle, nous a laissé de nombreux exemples d’un art puissant et sobre : à Rabat, les murailles aux magnifiques portes et le minaret de l’immense mosquée Hassan, que Yacoub le Mansour en mourant laissa inachevée ; à Fès, la mosquée des Andalous ; à Marrakech, la porte Agnaou et la mosquée Koutoubia. Au XIVe siècle, les Mérinides ont suscité un art plus orné et plus délicat, apparenté à celui des Nasrides de Grenade ; en témoignent notamment la nécropole de Chellah, à côté de Rabat, ainsi que les médersas de Salé, Meknès et surtout Fès, ou elles prennent place dans un décor urbain particulièrement raffiné.