Aucun article
Votre panier est vide

Conférences culturelles

Grâce à votre compte (gratuit) sur notre site, vous pouvez :

  • accéder aux enregistrements (audio) des conférences passées,
  • écouter la conférence directement sur le site,
  • télécharger le fichier mp3 d'une conférence pour l'écouter plus tard.

_____________________________________________________________________________________________________________

Les enregistrements des conférences de l'automne n'ont pas pu être mis en ligne pour des raisons techniques. Nous mettons tout en œuvre pour y remédier dans les meilleurs délais et vous prions de bien vouloir nous en excuser.

Conférences en version audio

Conférences
Conférences culturelles
Cycles de conférences
lun. 09 novembre 2009
17:00 - 19:00

Assise, berceau de la spiritualité franciscaine et haut lieu de l’art médiéval

Avant saint François, Assise, une acropole en Ombrie, se parait déjà d’un temple romain, d’églises romanes comme la cathédrale San Rufino et l’abbatiale San Pietro, d’une place communale au milieu d’un ensemble urbain de grand caractère. Mais la canonisation du “poverello”, proclamée en 1228, soit deux ans seulement après sa mort, allait faire de cette ville, aux XIIIe et XIVe siècles, le foyer d’une intense activité artistique orientée vers l’expression de la foi. Le témoin principal en est la célèbre basilique San Francesco, sépulture du saint, but de pèlerinage et, avec le couvent attenant, maison-mère de l’ordre franciscain. Peu avant 1300, le jeune Giotto apporte une conception révolutionnaire de la peinture en représentant dans la nef de l’église haute les scènes de la vie de saint François.

jeu. 22 octobre 2009
17:00 - 19:00

La Rome Baroque, entre piété et démesure

Après avoir subi un recul généralisé durant le XVIe siècle, l’Église catholique regagne du terrain au siècle suivant. Rome, triomphante, se réaffirme alors capitale de la chrétienté et se couvre de fastueux monuments. De l’étourdissant décor de Saint Ignace à la théâtralité des fontaines du Bernin, des audaces du Borromini, au mysticisme de Maderno, Rome se réinvente à travers l’art baroque qu’elle porte à un sommet inoubliable.

mar. 20 octobre 2009
14:30 - 16:30

L’Acropole d’Athènes

L’Acropole d’Athènes est le symbole de la puissance et du rayonnement de la cité démocratique au VIe siècle avant J.-C. Rocher sacré, "incomparable marchepied entre les dieux et les hommes" (P. Lévêque), ce lieu chargé de mythes et d’histoire est avant tout le domaine d’Athéna, fille de Zeus, déesse poliade, c’est-à-dire protectrice de la cité (polis). Les magnifiques monuments en marbre blanc du Pentélique, encore visibles aujourd’hui malgré de multiples destructions – Propylées, temple d’Athéna Niké, Parthénon, Erechtheion – ont été édifiés par la volonté de Périclès, grand homme politique du VIe siècle, qui souhaitait parer sa cité des plus beaux édifices possibles et qui confia la réalisation de l’ensemble des travaux au grand architecte et sculpteur Phidias.

lun. 19 octobre 2009
17:00 - 19:00

Titien, Véronèse, Tintoret… Rivalités à Venise 1550–1600 - Présentation de l’exposition du Musée du Louvre

À Venise à partir de 1555, trois grands maîtres s’affrontent: Titien, Tintoret, Véronèse. La suprématie de Titien et son génie inventif ont fait de lui le grand peintre de la “Sérénissime”. Cependant le renouvellement de son style déroute. L’ascension de Tintoret à partir de 1548 est due à son génie dynamique. Il déploya à San Rocco une énergie surhumaine. Dès son arrivée en 1555, Véronèse exerce son génie décoratif marqué par le maniérisme de l’Italie centrale.

jeu. 15 octobre 2009
17:00 - 19:00

Alexandre, le premier conquérant

Les conquérants, grandes figures qui nous fascinent et nous font rêver, nous interrogent en même temps sur leur rôle dans l’Histoire : leur action, parfois durable, parfois éphémère du fait de la démesure de leur ambition, est-elle la conséquence d’un contexte exceptionnel ou l’oeuvre de leur génie propre? La figure d’Alexandre et son épopée inachevée ont durablement marqué les consciences, au point de devenir une référence universelle.

lun. 12 octobre 2009
17:00 - 19:00

Michel-Ange et la Sixtine

Jamais il n’aurait peint ces chefs-d’oeuvre s’il avait su ce qui l’attendait : Aveuglé quelques jours par les produits qui lui coulaient dans les yeux, attrapant un goitre à force de lever la tête, il dut contrer les intrigues de Bramante et l’hostilité de la Curie : Faites-moi un monde convenable et je vous ferai une peinture convenable, répliqua-t-il sèchement au pape qui lui reprochait ses nus… Le Maître impose sa pensée néoplatonicienne. Audelà des notations sexuelles et dans le lieu de l’élection des papes, il se demande si Dieu a réellement créé Adam. Un cardinal rédigera un livre recensant les aberrations et les provocations théologiques du peintre. Refus des certitudes théologiques dans le lieu de l’élection des papes !

jeu. 08 octobre 2009
17:00 - 19:00

La civilisation iranienne

C’est à l’époque de Darius que la civilisation de la Perse ancienne atteint son apogée; c’est là qu’apparaît la monnaie d’or, le darique et que la société se rassemble autour de la religion de Zoroastre. Cette brillante civilisation s’effondre au VIIe siècle. sous la poussée arabe. Ces derniers envahisseurs imposent à l’Iran, leur religion, leur langue et leur écriture, avant que le génie de l’Iran ne se manifeste au Xe siècle avec ses légendes, sa littérature et son art qui font de ce pays un des pôles majeurs de la civilisation universelle.

jeu. 01 octobre 2009
17:00 - 19:00

Le Guatemala, terre sacrée du Quetzal

Berceau de la culture maya, le Guatemala reste majoritairement peuplé d’Indiens qui préservent leurs traditions séculaires. Les plus grands sites archéologiques mayas émaillent la jungle luxuriante du Petén : temples et pyramides émergent de la forêt vierge. Les riches demeures coloniales d’Antigua, arborent sous le soleil leurs pittoresques façades multicolores. Volcans, forêts denses, paysages contrastés et richesse du patrimoine font du Guatemala l’un des pays les plus attachants d’Amérique latine.

mar. 29 septembre 2009
14:30 - 16:30

Les jeux olympiques dans l’Antiquité

Les jeux olympiques, remis à l’honneur en 1896 par le baron Pierre de Coubertin, sont nés en Grèce, à Olympie en 776 avant J.-C., et se déroulaient tous les quatre ans. Il faut insister sur l’aspect religieux de ces concours. Les jeux avaient lieu dans un sanctuaire consacré à Zeus. Les athlètes, venus de tout le monde grec, concouraient pour le dieu et s’ils étaient vainqueurs, c’était parce que le dieu l’avait décidé. Le prix remporté, une couronne de laurier sauvage était consacré au dieu. Les différentes épreuves qui avaient lieu, soit dans le stade, soit dans l’hippodrome, s’étalaient sur cinq jours et attiraient une très grande foule. Une trêve sacrée d’un mois permettait aux athlètes et aux spectateurs de se rendre en toute sécurité dans ce lieu sacré du nord-ouest du Péloponnèse.

jeu. 24 septembre 2009
17:00 - 19:00

Prague et le Baroque

À partir de 1620 le catholicisme triomphe en Bohème, et avec lui le faste et la piété des Habsbourg. Dans la foulée le Baroque venu d’Italie s’épanouit à Prague dans les palais et sur les places, les églises et les couvents. Au XVIIIe siècle le Baroque devient Tchèque et donne à Prague ses statues fiévreuses et nerveuses, ses jardins en terrasse et ses façades pastel et ondulantes.