Aucun article
Votre panier est vide

Conférences culturelles

Grâce à votre compte (gratuit) sur notre site, vous pouvez :

  • accéder aux enregistrements (audio) des conférences passées,
  • écouter la conférence directement sur le site,
  • télécharger le fichier mp3 d'une conférence pour l'écouter plus tard.

_____________________________________________________________________________________________________________

Les enregistrements des conférences de l'automne n'ont pas pu être mis en ligne pour des raisons techniques. Nous mettons tout en œuvre pour y remédier dans les meilleurs délais et vous prions de bien vouloir nous en excuser.

Conférences en version audio

Conférences
Conférences culturelles
Cycles de conférences
lun. 17 janvier 2011
17:00 - 19:00

La Libye antique

Pays mal connu, la Libye a toujours été une terre de passage et d’accueil des peuples ayant forgé l’Orient arabo-musulman au fil du temps : Phéniciens, Carthaginois, Grecs, Romains, Byzantins et Arabes. C’est à eux que nous devons les impressionnants vestiges qui racontent ce que fut la vie dans cette brillante province de l’Afrique, dont la préhistoire commence dès le Paléolithique. Au VIIe siècle, les Grecs occupent la région côtière à l’est de la Cyrénaïque et fondent Cyrène, Ptolémaïs et Apollonia, cités grecques liées au monde hellénique par la langue, les cultes et le style de vie. Cyrène deviendra la troisième ville grecque après Athènes et Syracuse. Les Carthaginois implantent des comptoirs permanents. Sabratha, Oea et Leptis Magna (où naquit Septime Sévère) formèrent les emporia de la Tripolitaine et s’intégrèrent au monde romain et à sa province d’Afrique. Saccagée par les Vandales, la Libye retrouva sa prospérité avec la reconquête des Byzantins avant que les conquérants arabes ne s’installent sur son sol.

jeu. 13 janvier 2011
17:00 - 19:00

Florence et Venise, le trait et la couleur

A Venise on privilégie la couleur, à Florence le trait. Michel-Ange reproche à Titien de ne pas avoir appris à dessiner ! Mais les choses sont-elles si tranchées ? Et cette opposition trait/couleur ne trahit-elle pas une différence idéologique d’importance entre la sensation et la réflexion ? En d’autres termes, n’est-ce pas deux façons d’envisager le rapport au monde ? Sans doute, derrière les querelles de formes faut-il lire les grands débats historiques. C’est aussi tout l’avenir de la peinture qui se met en place.

mar. 11 janvier 2011
14:30 - 16:30

Lawrence d’Arabie (1888-1935)

Sa connaissance du Proche-Orient le conduisit à être l’un des acteurs majeurs de la Grande Révolte arabe, préparée par les agents du Renseignement militaire britannique du Caire, dans le contexte de la Première Guerre mondiale, sur un fonds d’accords politiques, entre Britanniques et Arabes, Britanniques et Sionistes, Britanniques et Français. Lawrence d’Arabie raconta son épopée dans les Sept Piliers de la sagesse, œuvre littéraire qui lui vaudra de traverser l’Histoire pour entrer dans la Légende.

lun. 10 janvier 2011
17:00 - 19:00

Transatlantique : les peintres américains à Paris 1830 - 1930

Née dans la foulée de la domination anglaise, la jeune peinture des États-Unis s’est vite tournée vers la France, et plus précisément vers Paris. Mais il faut attendre l’époque de l’Impressionnisme et du Néo-impressionnisme pour voir des colonies d’américains y vivre et travailler. Ils y inventeront un réalisme et un impressionnisme à l’américaine bien en décalage avec la modernité parisienne. Au début du XXe siècle les échanges se font plus intenses des deux côtés de l’Atlantique, les français à New York, les américains, peintres et photographes à Paris dans l’aventure du Surréalisme.

jeu. 06 janvier 2011
17:00 - 19:00

Akhenaton : Monothéisme et Atonisme

Le monothéisme peut être un respect de la transcendance tel que l’acceptation de toute autre tradition religieuse, si minime soit-elle, paraît idolâtrie. Mais il peut aussi être une pensée qui, partie d’une multitude de dieux, s’épure peu à peu et s’élève à la conception métaphysique de l’unité divine. Montée vers un point où les dieux ne paraissent pas blasphémer “l’Unique” mais être chargés d’une parcelle infime de ce divin qui se concentre ailleurs. La tradition est dépassée, mais non supprimée. Tel fut le monothéisme égyptien. Il y eut pourtant un moment dans l’histoire religieuse de l’Égypte, où le monothéisme exclusif faillit l’emporter : quand Aménophis IV changea brusquement son nom en celui d’Akhenaton, faisant marteler le nom d’Amon jusqu’au sommet des obélisques, supprimant le nom de tous les dieux et imposant la doctrine d’Aton. Conférence en partenariat avec la revue Archéologia.

jeu. 16 décembre 2010
17:00 - 19:00

Le retour néoclassique à l’Antiquité, autour de l’exposition "L’Antiquité retrouvée - L’art européen entre antique et réinventions, 1720-1790", au musée du Louvre

Le courant “néoclassique” est né au XVIIIe siècle dans les processus d’innovation, d’émulation, mais aussi de résistance, alors que l’on retrouvait le patrimoine antique et que s’élaborait la science de l’archéologie. L’exposition du Louvre fera découvrir les origines du mouvement et illustrera les diverses manifestations d’une nouvelle esthétique.

mar. 14 décembre 2010
14:30 - 16:30

Le grand spectacle des sanctuaires baroques en Allemagne du sud

Dans la première moitié du XVIIIe siècle, les contrées catholiques de Bavière et de Souabe ont connu une magnifique floraison de l’art religieux grâce au talent conjugué des architectes, peintres à fresque d’éducation italienne, stucateurs, sculpteurs sur bois, doreurs et autres artistes. La construction des églises suit des plans complexes, se complaît en jeux de courbes et multiplie les coupoles surbaissées. Le décor somptueux, mais harmonieusement concerté, affiche le goût du mouvement et de la polychromie, tout en obéissant aux règles iconographiques de la Contre-réforme.

lun. 13 décembre 2010
17:00 - 19:00

Autour de l’exposition De Stijl et Mondrian

De Stijl, du néerlandais Le Style, est une revue d’art plastique et d’architecture publiée de 1917 à 1928, sous l’impulsion de Piet Mondrian et Théo Van Doesburg. Par extension le mot en vient à désigner parfois tout un mouvement artistique qui marque l’Europe et la Russie entre les deux guerres, et s’incarne notamment dans la célèbre école du Bauhaus: recherche de la pureté et du dépouillement, construction de structures géométriques favorisant l’architecture au détriment de la peinture de chevalet, De Stijl, le Purisme, le Constructivisme expriment à travers leurs échanges une même recherche de la Modernité.

jeu. 09 décembre 2010
17:00 - 19:00

L’Astrologie au Moyen-Âge

L’astrologie remonte à la plus haute Antiquité, elle vise à établir un lien entre les mouvements des planètes et les phénomènes terrestres. Toutefois, contrairement à une idée reçue, il existe très tôt une distinction entre les deux disciplines, l’observation des corps célestes, à l’origine de l’astronomie, constituant un champ d’étude autonome. Parallèlement, un symbolisme astrologique se développe, avec des pratiques divinatoires, allant jusqu’à jouer un rôle politique en influençant ceux qui gouvernent le monde. Malgré les réticences initiales de l’Eglise, elle finira par toucher même les papes.

mar. 07 décembre 2010
14:30 - 16:30

La Méditerranée : espace de rencontre ou frontière à protéger ?

Chacun se souvient de la belle expression latine par laquelle on nommait la Méditerranée mare nostrum. Aujourd’hui, la Méditerranée est au cœur des préoccupations politiques. Ainsi fut lancée l’Union pour la Méditerranée, espace de réflexion sur l’avenir de la Méditerranée. Nous apporterons une lecture historique à cette réflexion.