Aucun article
Votre panier est vide

Conférences culturelles

Grâce à votre compte (gratuit) sur notre site, vous pouvez :

  • accéder aux enregistrements (audio) des conférences passées,
  • écouter la conférence directement sur le site,
  • télécharger le fichier mp3 d'une conférence pour l'écouter plus tard.

_____________________________________________________________________________________________________________

Les enregistrements des conférences de l'automne n'ont pas pu être mis en ligne pour des raisons techniques. Nous mettons tout en œuvre pour y remédier dans les meilleurs délais et vous prions de bien vouloir nous en excuser.

Conférences en version audio

Conférences
Conférences culturelles
Cycles de conférences
jeu. 10 mars 2011
17:00 - 19:00

Liszt ou l’invention musicale (à l’occasion de “l’année Liszt”)

Pianiste virtuose, Liszt aurait pu se contenter de mener une vie de concertiste, courant les salons et les salles de concert d’Europe. Mais, comme Chopin, il savait que seule la composition lui permettrait de donner toute sa mesure. Il sut profiter des développements techniques des pianos et comprit vite la leçon wagnérienne du chromatisme. Comme Beethoven, il s’intéressa à la production matérielle du son. Jeux sur les tonalités, sur la dissonance, Liszt est un jalon inévitable sur le chemin de la modernité. Un rôle essentiel qu’il n’aurait pu tenir sans une connaissance parfaite de l’histoire de la musique à travers les transcriptions pour piano qui aidèrent à la diffusion des grands contemporains.

mar. 08 mars 2011
14:30 - 16:30

Palladio en Vénétie

Son nom est à lui seul un puissant évocateur du classicisme et de l’art de vivre en Vénétie à la Renaissance. Son œuvre fut admirée bien après sa mort, aux États-Unis notamment. Andrea Palladio, né à Padoue en 1508 et mort à Vicence en 1580 fut un architecte épris de culture antique qu’il alimenta par de nombreux voyages à Rome, la lecture du traité de Vitruve et la rédaction d’un traité d’architecture très marqué par la Rome antique. Il construisit pour ses nombreux clients des Villas entre 1530 et 1580, toutes marquées du sceau de la géométrie et de l’amour des volumes simples, et d’une grande élégance. Appelé à Venise en 1570 il en devint l’architecte en chef, et construisit, entre autres, Saint Georges le Majeur.

jeu. 10 février 2011
17:00 - 19:00

Les chefs-d’oeuvre de la peinture flamande : Le Retable de l’Agneau Mystique de Gand, des frères Van Eyck

Ce célèbre retable, d’une grande complexité technique et iconographique, est constitué de plusieurs éléments disparates assemblés, comme l’a démontré Erwin Panofsky. Commencé par Hubert Van Eyck, il a été achevé par son frère Jan entre 1426 et 1432. Ce polyptique constitue un véritable programme théologique, il illustre l’histoire du Salut, à travers le Péché originel, l’Incarnation et la Rédemption finale. L’élégance aérienne, la précision du trait permettent de cerner, à travers cette œuvre précoce, le style caractéristique de Jan Van Eyck.

jeu. 03 février 2011
17:00 - 19:00

Les chefs-d’oeuvre de la peinture flamande : l’Annonciation du Retable de Mérode de Robert Campin

Pour la première fois, l’iconographie sacrée de l’Annonciation est placée dans le contexte domestique d’une maison bourgeoise, traduisant pleinement la spiritualité flamande du XVe siècle, qui s’inscrit dans le cadre de la vie quotidienne. Chaque détail, minutieusement peint, est investi d’une signification théologique dont nous rechercherons les clefs de lecture. Parallèlement, un nouveau style s’élabore, marqué par le sens du volume dans un espace restreint.

mar. 01 février 2011
14:30 - 16:30

Une histoire de l’Europe est-elle possible ?

L’histoire de l’Europe pour beaucoup d’entre nous commence après la seconde guerre mondiale et son point d’orgue est le traité de Rome en 1957. Pourtant, comment imaginer qu’une création totale a pu voir le jour depuis 60 ans sans un arrière-plan fourni qui, lui, remonte très largement en amont ? Beaucoup de questions se posent alors : Quand le mot Europe apparaît il ? Que veut-il dire ? Quelle réalité recouvre t’il ? Quels sont les fondements et les racines de cette entité Europe ? Quels sont les éléments fédérateurs d’une histoire européenne ? Ces quelques questions non exclusives guideront notre voyage dans la mémoire et l’histoire d’un monde connu mais si mal…

lun. 31 janvier 2011
17:00 - 19:00

Vienne

Le paysage monumental de Vienne a été façonné pendant six siècles par une même dynastie, la famille de Habsbourg, qui a fait bâtir le gigantesque palais de la Hofburg et percer la Ringstrasse. Ce grand anneau urbain, “vitrine” des édifices de prestige de la capitale austro-hongroise, propose une collection d’architectures dont le sage éclectisme sera balayé, autour de 1900, par la jeune génération de la Sécession viennoise. Elle compte parmi ses promoteurs le peintre Gustav Klimt, le sculpteur Koloman Moser, les architectes Hoffmann et Wagner. Elle a pour manifeste le Pavillon de la Sécession conçu par le décorateur Josef-Maria Olbrich. Cent ans plus tard, cet Âge d’Or semble connaître un second souffle avec plusieurs projets spectaculaires (réhabilitation des gazomètres, musée Léopold, musée d’art moderne) qui font de Vienne l’un des laboratoires de l’architecture d’avant-garde.

jeu. 27 janvier 2011
17:00 - 19:00

Cités antiques du Proche-Orient

Sur le territoire actuel de la Syrie et de la Jordanie, la domination romaine a donné beaucoup d’éclat à des villes de fondation et de culture hellénistiques, mais héritières de civilisations très anciennes et imprégnées de traditions locales. Apamée nous accueille avec une porte triomphale à partir de laquelle s’allonge à perte de vue une majestueuse avenue bordée de colonnes corinthiennes. Au milieu d’un sublime paysage désertique, Palmyre est elle aussi parcourue par une colonnade de grande allure qui donne accès à plusieurs édifices : le théâtre, l’agora, le sénat, une salle de banquets, un temple funéraire... Le culte des divinités orientales inspire le temple de Baal Shamin et le grandiose temple de Bel. Bosra nous impressionne par son théâtre, l’un des mieux conservés de l’antiquité. Dans l’ancienne Gerasa, aujourd’hui Jerash, un arc de triomphe, deux théâtres, le temple d’Artémis et d’autres édifices accompagnent le forum entouré de manière exceptionnelle par une colonnade elliptique. Un extraordinaire site rocheux fait corps avec Pétra, capitale du royaume nabatéen avant d’être soumise à Rome.

mar. 25 janvier 2011
14:30 - 16:30

La danse, art privilégié pour approcher l’Inde

A travers l’exemple du Bharata Natyam, concrètement illustré par Maya, danseuse, conférencière et auteur, nous aborderons la vie quotidienne, l’univers des temples de l’Inde du sud, la pensée indienne. Maya transmet la tradition dansée de Tanjore depuis de nombreuses années formée en Bharata Natyam en Inde par Kittappa Pillai. Elle retourne chaque année à Tanjore pour danser lors des festivals de temple. www.natyamaya.net

lun. 24 janvier 2011
17:00 - 19:00

Rubens et Marie de Médicis au Palais du Luxembourg

Au lendemain de la mort d’Henri IV, la reine régente commande à l’architecte Salomon De Brosse une résidence à l’italienne à la campagne. Ce sera le Palais du Luxembourg que Marie n’habitera jamais. Pour la décoration la Reine fait appel à Rubens auquel elle commande en 1622 une suite de 24 tableaux pour orner l’une des deux galeries du Palais. Vaste cycle narratif, l’ensemble devait conter les hauts faits de la reine régente tandis que les victoires du roi auraient dû orner la seconde galerie. Il n’en fut rien malgré deux projets. En 1625, l’ensemble fut livré et installé dans le palais. Il est aujourd’hui au musée du Louvre.

jeu. 20 janvier 2011
17:00 - 19:00

Venise gothique

La république vénitienne, de la fin du XIIIe siècle au milieu du XVe, a donné de l’art gothique une version originale reflétant sa puissance maritime et sa prospérité marchande. Si les grandes églises conventuelles montrent dans leur construction une relative simplicité, tout en ayant accueilli beaucoup d’œuvres d’art, la basilique Saint-Marc a reçu à la fin du XIVe siècle la splendide iconostase sculptée par Pier Paolo et Jacobello dalle Masegne, tandis que l’on continuait le revêtement de mosaïques commencé à l’époque byzantine et que l’on sommait la façade d’une série d’arcs en accolade précieusement ornés. Mais c’est l’architecture profane qui affiche le plus de faste et d’originalité. Le modèle du genre est le célèbre palais des Doges gardant à l’extérieur le caractère du “gothique fleuri” dans ses galeries superposées qu’enrichit un admirable décor sculpté. De nombreux palais de patriciens illustrent aussi ce style telle la “Cà d’Oro”. La même période a vu les débuts de l’école vénitienne de peinture avec les panneaux à fond d’or et aux vives couleurs de Paolo Veneziano, Lorenzo Veneziano et Michele Giambono.