Aucun article
Votre panier est vide

Conférences culturelles

Grâce à votre compte (gratuit) sur notre site, vous pouvez :

  • accéder aux enregistrements (audio) des conférences passées,
  • écouter la conférence directement sur le site,
  • télécharger le fichier mp3 d'une conférence pour l'écouter plus tard.

_____________________________________________________________________________________________________________

Les enregistrements des conférences de l'automne n'ont pas pu être mis en ligne pour des raisons techniques. Nous mettons tout en œuvre pour y remédier dans les meilleurs délais et vous prions de bien vouloir nous en excuser.

Conférences en version audio

Conférences
Conférences culturelles
Cycles de conférences
lun. 17 octobre 2011
17:00 - 19:00

L’art de la Renaissance face aux pouvoirs religieux

L’artiste est un enjeu, au Quattrocento, pour le pouvoir civil (à Florence) comme pour le pouvoir religieux (à Rome). Certains artistes choisissent (Botticelli, quand Savonarole prend le pouvoir à Florence). D’autres considèrent que l’art passe avant tout. C’est le cas de Michel Ange. Ses relations avec Jules II sont d’autant plus intéressantes que ce dernier était la cible d’Erasme et des Humanistes. Les coups de colère de l’artiste ont deux buts : Affirmer que l’art religieux est avant tout de l’art et rappeler qu’il a pour lui l’éternité.

jeu. 13 octobre 2011
17:00 - 19:00

Sources anthropologiques de grands dogmes chrétiens : Dieu fait homme (partie 3)

Les dogmes (chrétiens) s’inscrivent naturellement dans le patrimoine culturel de l’Occident. Les plus fondamentaux concernent le salut de l’homme déclaré pécheur, sa rédemption par la médiation du Christ, et en amont l’incarnation du Dieu confessé. Ce qui marque la différence avec les positions propres du judaïsme et de l’islam. Du point de vue de l’histoire, ces dogmes sont nés et se sont développés sur la base d’une réflexion et de propositions sur l’homme qui leur sont antérieures. Dans la société judaïque, ils trouvèrent une réserve de représentations et de mythes, de schèmes et de croyances à laquelle ils doivent leur expression et pour une part leur structure formelle.

mar. 11 octobre 2011
14:30 - 16:30

L’Europe face au monde musulman

Depuis la bataille de Poitiers (732), l’Europe est face au monde musulman installée sur la rive sud de la Méditerranée. Tantôt agressée, tantôt colonisatrice, l’Europe a cherché à trouver un nouvel équilibre avec ce monde qui suscite crainte et attrait et que nous percevons trop souvent comme homogène. Nous analyserons le rôle et la place de l’Europe face aux “printemps arabes” qui agitent tout l’espace musulman.

lun. 10 octobre 2011
17:00 - 19:00

Promenades à travers Rome

Fragonard, Hubert Robert, Poussin, Stendhal, Chateaubriand, Carcopino, Grimal, nombreux sont les écrivains et les artistes à avoir arpenté Rome. Le mélange unique des civilisations, le brassage des cultures, l’aptitude des Romains à assimiler et à se réapproprier tout ce qui vient de l’“étranger” peut fasciner. Nous suivrons leurs pas en essayant de comprendre leur intérêt, une leçon pour aujourd’hui, à l’heure de la “mondialisation”. Promenades au pluriel, puisqu’elles se déclinent dans le pluralisme des arts.

jeu. 06 octobre 2011
17:00 - 19:00

Sources anthropologiques de grands dogmes chrétiens : le Sauveur né d’une vierge (partie 2)

Les dogmes (chrétiens) s’inscrivent naturellement dans le patrimoine culturel de l’Occident. Les plus fondamentaux concernent le salut de l’homme déclaré pécheur, sa rédemption par la médiation du Christ, et en amont l’incarnation du Dieu confessé. Ce qui marque la différence avec les positions propres du judaïsme et de l’islam. Du point de vue de l’histoire, ces dogmes sont nés et se sont développés sur la base d’une réflexion et de propositions sur l’homme qui leur sont antérieures. Dans la société judaïque, ils trouvèrent une réserve de représentations et de mythes, de schèmes et de croyances à laquelle ils doivent leur expression et pour une part leur structure formelle.

mar. 04 octobre 2011
14:30 - 16:30

Le bouddhisme, une mondialisation méconnue

Siddhartha Gautama dit Bouddha (L’Eveillé) vécut au VIe-Ve siècle avant J.-C. il est le Bouddha historique vivant dans une Inde morcelée, marquée par de multiples influences. En fondant une communauté de moines, le bouddhisme s’apparente à une religion qui se développe de manière foudroyante en Inde mais aussi en Chine. Mouvement religieux, le bouddhisme, est à lui tout seul, un élément clé de mondialisation avant l’heure. C’est à ce développement que nous nous attacherons.

lun. 03 octobre 2011
17:00 - 19:00

Le nouveau poids mondial de la Chine

Après Mao, trois générations de dirigeants se suivent pour lancer le pays vers une révolution économique. Voici la Chine dans son habit neuf de nouveau riche. Elle flambe vers de nouvelles conquêtes : l’espace, l’olympiade, l’énergie, le jeu diplomatique… La Chine bouge. Le monde entier l’observe. Que ce soit dans les domaines de la géostratégie, de l’économie, de l’agriculture ou de la politique internationale, sa sphère d’influence est grandissante. Influence qu’elle définit comme pacifique et harmonieuse, mais non sans heurts à l’intérieur comme à l’extérieur de ses frontières. De son entrée à l’OMC à l’Exposition Universelle de Shanghaï, nous verrons comment ce géant asiatique a pris part au jeu des relations diplomatiques forçant, dans différents domaines, une nouvelle organisation internationale.

jeu. 29 septembre 2011
17:00 - 19:00

Sources anthropologiques de grands dogmes chrétiens : le péché Originel et l’origine du Mal (partie 1)

Les dogmes (chrétiens) s’inscrivent naturellement dans le patrimoine culturel de l’Occident. Les plus fondamentaux concernent le salut de l’homme déclaré pécheur, sa rédemption par la médiation du Christ, et en amont l’incarnation du Dieu confessé. Ce qui marque la différence avec les positions propres du judaïsme et de l’islam. Du point de vue de l’histoire, ces dogmes sont nés et se sont développés sur la base d’une réflexion et de propositions sur l’homme qui leur sont antérieures. Dans la société judaïque, ils trouvèrent une réserve de représentations et de mythes, de schèmes et de croyances à laquelle ils doivent leur expression et pour une part, leur structure formelle.

lun. 26 septembre 2011
17:00 - 19:00

Cortès et la conquête de l’Empire aztèque

Cortès part pour les Indes à l’âge de 19 ans. Arrivé à Hispaniola (Cuba), il se lie d’amitié avec le conquistador et gouverneur de l’île Diego. Velasquez, pour lequel il accomplira plusieurs expéditions. Puis il se montre beaucoup plus ambitieux, préparant pour sa propre gloire l’expédition de la conquête du Mexique. Le 18 novembre 1518 une flotte composée de 11 navires, 110 marins, 570 soldats, 11 chevaux et 10 canons de bronze cingle vers le Mexique. Les princes aztèques envoient à Cortès de l’or pour s’attirer ses bonnes grâces. Pour le conquistador, cela ne fait plus aucun doute : il a trouvé l’eldorado. On lui raconte une vieille légende aztèque selon laquelle un dieu jadis déchu reviendrait par l’est pour prendre possession de son royaume, et l’empereur Moctezuma a toujours vécu dans l’idée que Quetzalcoatl reviendrait lors de son règne… Dès lors la conquête de l’empire aztèque était enclenchée.

jeu. 22 septembre 2011
17:00 - 19:00

Florence romane et gothique

Avant de donner le jour à la Renaissance, la République communale de Florence s’est donné pour cadre de vie un magnifique ensemble médiéval. On doit à l’époque romane l’église San Miniato et le baptistère de la cathédrale avec sa parure de mosaïques. Une version très particulière de l’art gothique est illustrée par l’immense cathédrale et son campanile dessinés par Giotto. Santa Maria Novella, l’église des Dominicains, et Santa Croce, celle des Franciscains, ont accueilli au XIVe siècle un impressionnant décor de fresques où a travaillé Giotto, tandis qu’Andrea Pisano était le maître de la sculpture.