Aucun article
Votre panier est vide

Conférences culturelles

Grâce à votre compte (gratuit) sur notre site, vous pouvez :

  • accéder aux enregistrements (audio) des conférences passées,
  • écouter la conférence directement sur le site,
  • télécharger le fichier mp3 d'une conférence pour l'écouter plus tard.

_____________________________________________________________________________________________________________

Les enregistrements des conférences de l'automne n'ont pas pu être mis en ligne pour des raisons techniques. Nous mettons tout en œuvre pour y remédier dans les meilleurs délais et vous prions de bien vouloir nous en excuser.

Conférences en version audio

Conférences
Conférences culturelles
Cycles de conférences
jeu. 19 décembre 2013
17:00 - 19:00

Pépin le Bref et le triomphe d’une nouvelle dynastie

Pépin le Bref, maire du palais en 741 avec son frère Carloman, se révèle rapidement une personnalité exceptionnelle. Réformant le royaume franc, il a aussi une vision politique et organise un véritable coup d’état en 751. Soucieux d’asseoir légalement son pouvoir, il se fait appuyer par le pape. La cérémonie du sacre, inspirée de la Bible, fait de lui l’élu de Dieu, chargé de la mission de diriger le peuple chrétien. Son oeuvre politique, réformatrice, prépare l’avènement de Charlemagne et le couronnement impérial

jeu. 05 décembre 2013
17:00 - 19:00

La Gaule mérovingienne : de Clovis à Charles Martel

De tous les royaumes germaniques fondés sur les décombres de l’Empire romain, celui des Francs est devenu le plus puissant et le plus durable. La conversion de Clovis, acte fondateur, a assuré l’appui de l’Eglise et des populations gallo-romaines. Mais les partages successifs du royaume mérovingien selon la coutume franque ont affaibli progressivement les souverains. Les maires du palais, issus principalement d’une seule famille, ont exercé parallèlement un pouvoir de plus en plus important qui va déboucher sur leur prise du pouvoir. Les succès de Pépin de Herstal et Charles Martel, le père de Pépin le Bref, jouent un rôle décisif en préparant le changement dynastique au profit de leur propre lignage, celui des Carolingiens.

jeu. 28 novembre 2013
17:00 - 19:00

La fin de l’Empire romain, une question d’actualité ?

Entre le IIIe et le Ve siècle, l’Empire romain subit de profonds bouleversements qui partagent alors l’opinion des contemporains : naissance d’une nouvelle société ou recul de la civilisation ? Le système politique se transforme, la prospérité économique recule globalement au profit de la fortune de quelques-uns. La société perd son dynamisme et se fige en un “système de castes”. Un “nouveau climat de religiosité” s’installe, la religion traditionnelle et la philosophie héritée de Platon et d’Aristote disparaissant au profit de multiples sectes d’où finit par émerger le christianisme, qui unit son destin à celui de l’État. Enfin, les peuples barbares aux marges du monde romain, longtemps contenus, immigrent dans l’Empire et le transforment de l’intérieur, jusqu’à entraîner sa fin. Cependant, dans leurs nouveaux royaumes, ils assurent la survie du souvenir de Rome qui les marque encore de son empreinte. Malgré les 1500 ans qui nous séparent d’elle, cette période de mutation profonde nous renvoie à certaines questions du monde actuel…

mar. 26 novembre 2013
14:30 - 16:30

La Hanse

La Hanse des marchands puis celle des villes a réuni pendant plusieurs siècles des dizaines de villes autour de Lubeck : les bateaux hanséatiques transportaient d’Est en Ouest toutes les richesses convoitées par l’Occident médiéval. La fabuleuse aventure de cette mondialisation médiévale se lit encore dans les paysages urbains de Gotland, de l’Allemagne, des Pays Baltes, de Novgorod en Russie ou de Bergen en Norvège. C’est sur la trace de ces marchands aventureux que nous vous convions.

lun. 25 novembre 2013
17:00 - 19:00

La Renaissance et le rêve

La Renaissance a conféré aux songes une importance extraordinaire. Pour les philosophes, les théologiens, les médecins et les poètes des XVe et XVIe siècles, en rêvant, l’homme s’évade des contraintes de son corps et peut entrer en relation avec les puissances de l’Au-delà, divines ou maléfiques. Loin des questionnements de notre époque marquée par la psychanalyse et renseignée par les neurosciences, cette conception fascine les artistes de la Renaissance, qui sont confrontés en outre à un défi majeur : comment représenter l’irreprésentable ? Seront analysés au cours de la conférence quelques uns des 80 tableaux d’illustres peintres comme Bosch, Durer, Le Corrège, Véronèse…

mar. 19 novembre 2013
14:30 - 16:30

La Turquie ottomane 1299-1923

L’expansion de l’empire ottoman depuis le XIVe siècle se fait en direction de l’Ouest et non de l’Est. Les Ottomans confrontés à la civilisation byzantine se sont bien gardés de “faire table rase du passé”, bien au contraire, ils ont conservé, adapté voire sublimé l’héritage dont ils étaient porteurs. Sur le plan politique, ils sont les fidèles alliés de la France, largement ouverts aux influences occidentales, comme l’illustre le portrait de Mehmet II par Gentile Bellini et le palais du dernier calife, Dolmanbahce.

lun. 18 novembre 2013
17:00 - 19:00

Félix Vallotton 1865 - 1925

Venu de Lausanne, le jeune Vallotton acquiert à Paris une solide formation avant d’y exposer dès 1886. Avec ses amis nabis, il participe à la jeune avant-garde qui vénère Gauguin et élabore un style fait d’aplats-colorés cernés de traits simplifiés. Il acquiert une réputation internationale avec ses gravures sur bois dans lesquelles il développe un style proche de sa peinture, marqué par un découpage net des plages de noir et blanc. Il y confirme une vision amère et froide d’un monde clos, voire étouffant.

jeu. 07 novembre 2013
17:00 - 19:00

George Braque 1882 - 1963

De Braque on croit connaître la période cubiste pendant laquelle il explore avec Picasso une des aventures picturales les plus fécondes du siècle dernier. Mais sait-on qu’il y joua un rôle magistral, initiateur de l’introduction des lettres au pochoir et des papiers collés ? Grièvement blessé en 1915, il sera entre les deux-guerres le grand peintre classique des natures mortes ; on en fera le peintre français par excellence. L’exposition de cet automne devrait renouveler l’approche d’une oeuvre célèbre et contrastée.

mar. 15 octobre 2013
14:30 - 16:30

Naples : l’art d’une capitale méditerranéenne

Moins connue, en fait, que ses environs au riche passé gréco-romain, la ville de Naples est devenue un véritable foyer d’art avec la maison royale d’Anjou, qui y a favorisé l’éclat du gothique en architecture, sculpture et peinture. La domination aragonaise puis espagnole, à partir du XVe siècle, apporte la Renaissance, que suivra le triomphe du baroque, encore vivace au XVIIIe siècle sous Charles de Bourbon. Les édifices religieux, dont la Chartreuse est le plus spectaculaire, ont accueilli alors un magnifique décor grâce aux sculpteurs et surtout à de nombreux peintres tels que le Caravage, Ribera, Caracciolo, Stanzione, Luca Giordano, Solimena. La grandiose résidence de Caserta marque le passage du baroque au néo-classique.

jeu. 03 octobre 2013
17:00 - 19:00

Le printemps de la Renaissance : la sculpture et les arts à Florence de 1400 à 1460

En 1401 a lieu, à Florence, un concours auquel participent Brunelleschi, della Quercia et Gentileschi. Ce dernier emporte l’adhésion du jury, et avec elle, la commande prestigieuse d’une porte de bronze du baptistère Saint-Jean. L’artiste sera à nouveau lauréat pour la dernière porte en 1425 appelée désormais “Porte du Paradis”. D’une porte à l’autre, le talent et le génie des sculpteurs de Florence éclatent aux yeux des contemporains. Comme Masaccio en peinture et Brunelleschi en architecture, Donatello et ses contemporains inventent dans toute la ville les nouveaux canons d’une sculpture vivante. En d’autres termes, une sculpture renaissance !