Aucun article
Votre panier est vide

Conférences culturelles

Grâce à votre compte (gratuit) sur notre site, vous pouvez :

  • accéder aux enregistrements (audio) des conférences passées,
  • écouter la conférence directement sur le site,
  • télécharger le fichier mp3 d'une conférence pour l'écouter plus tard.

_____________________________________________________________________________________________________________

Les enregistrements des conférences de l'automne n'ont pas pu être mis en ligne pour des raisons techniques. Nous mettons tout en œuvre pour y remédier dans les meilleurs délais et vous prions de bien vouloir nous en excuser.

Conférences en version audio

Conférences
Conférences culturelles
Cycles de conférences
mar. 17 novembre 2015
14:30 - 16:30

Luther

Contestant la hiérarchie ecclésiastique, prônant la gratuité du Salut, défendant une relation directe avec Dieu, Luther est le fruit et le promoteur de l’individualisme de la Renaissance. Dépassant le cadre religieux, l’écho de la parole du réformateur a un impact puissant aussi bien dans le domaine économique du libéralisme naissant, dans l’affirmation de l’allemand comme langue de culture et dans l’épanouissement de la musique germanique.

lun. 16 novembre 2015
17:00 - 19:00

Andy Warhol : (Introduction à l’exposition Andy Warhol et les Shadows du musée d’Art moderne)

Andy Warhol a atteint la célébrité qu’il recherchait tant, à travers les portraits de Marilyn, Liz Taylor, Mao… Symbole du Pop Art à l’américaine, son oeuvre incarne l’intérêt pour la culture propre à la société de consommation avec laquelle on hésite à la confondre parfois. Imposture ? décadence ? S’il prend appui sur la culture populaire – fascination pour l’objet et les images – son art atteint dans les années 70 une profondeur certaine, marquée par la fascination pour la mort. En témoigne les « Shadows » (Ombres) réalisées en 1979 pour la discothèque du Studio 54. Les Shadows sont la ligne de partage entre le rêve américain et la mort américaine dit Philippe Vergne, le directeur du musée d’Art Contemporain de Los Angeles. L’oeuvre contribue à souligner le caractère tragique de l’oeuvre d’Andy Warhol, loin du seul glamour dont on l’a souvent affublé.

jeu. 12 novembre 2015
17:00 - 19:00

Cycle 1 : Marchands d’art et collectionneurs. Ambroise Vollard, marchand d’art, mécène et éditeur à l’aube de l’art moderne.

Il sut assurer le renom des peintres et sa fortune tout à la fois, et fut le symbole d’une réussite exceptionnelle à l’aube de l’art moderne. Il ouvrit en 1893 sa modeste galerie rue Lafitte, et recevait ses clients à sa manière, somnolente et apparemment passive, tout en gardant l’oeil aux aguets. Il y exposait ses peintres dont il lança la carrière, comme les Nabis et les Fauves, Cézanne et Degas, Gauguin et Derain, Matisse et Picasso. Éditeur d’art, il commanda à certains dessins et gravures, et noua avec beaucoup d’entre eux des relations de sympathie. Il voulut cependant ignorer la vraie grandeur de Matisse et Picasso et passa à côté du cubisme, et du Surréalisme.

lun. 09 novembre 2015
17:00 - 19:00

Fragonard amoureux : (Introduction à l’exposition « Fragonard amoureux » Du Musée du Luxembourg)

De nombreux essais littéraires ou interprétatifs ont été consacrés à la Femme, à l’érotisme et au sexe par Fragonard. Ni mondain, ni misanthrope, le peintre se crée un monde à part à l’écart des institutions et des modes. Il abandonne le grand genre et se tourne vers une clientèle privée pour laquelle il réalise dessins et petits tableaux inspirés de la littérature. Fragonard fait ses débuts dans l’illustration avec les Contes et Nouvelles de La Fontaine, au contenu sulfureux qui semblent avoir joué un rôle déterminant dans le développement des sujets libertins et galants. L’écrivain aurait-il été un maître en libertinage ? Dans les années 1770, les leçons de morale l’emportent avec des fins édifiantes, comme avec l’illustration des Contes moraux de Marmontel, plus en accord avec le goût néoclassique et l’atmosphère moralisatrice chez certains philosophes.

jeu. 05 novembre 2015
17:00 - 19:00

Tiahuanaco et l’archéologie bolivienne

Dans les Andes centrales boliviennes, sur les hauts plateaux, à plus de 3800 m. d’altitude, s’est développé pendant 700 ans une cité puissante et organisée du nom de Tiahuanaco. Précédée par l’implantation de petits centres cérémoniels locaux, Tiahuanaco fédère tout autant qu’elle va diffuser les modes d’organisation sociaux culturels de la société andine. A partir de 500 de notre ère son influence économique et religieuse s’étend aussi bien au Pérou, qu’en Argentine et dans le nord du Chili. Elle règne en maître sur les sociétés andines et pourtant, la cité sera abandonnée et détruite brusquement en 1100 de notre ère. Que nous révèle l’archéologie de cette ville mystérieuse ? Qui étaient les habitants de Tiahuanaco ? Et que sont-ils devenus ?

mar. 03 novembre 2015
14:30 - 16:30

Oman, sentinelle du Golfe

Dominant le détroit stratégique d’Ormuz à l’entrée du golfe arabo-persique, le sultanat d’Oman occupe une position géographique unique qui a contribué à façonner son histoire extraordinairement riche. Situé sur la route de l’encens, entre les royaumes de la mythique reine de Saba et de la Perse, Oman a bénéficié tout au long de son histoire des influences de ces grandes civilisations qui y ont laissé des vestiges archéologiques de premier ordre. Seul pays arabe dont la religion officielle est l’islam ibadite, Oman se veut aujourd’hui un trait d’union entre ses voisins arabes sunnites du Golfe et l’Iran chiite, ce qui se traduit par une diplomatie active et originale. Savant dosage de tradition et de modernité, le sultanat d’Oman constitue aujourd’hui un modèle de développement et de stabilité politique.

lun. 02 novembre 2015
17:00 - 19:00

Callas, Visconti, Karajan, Le renouveau de l’opéra

Peut-être la réalisation de ce dont rêvait Wagner : le théâtre lyrique « regardable » ! Il s’affirma après la « révolution » de Wieland Wagner à Bayreuth dans les années d’Après-Guerre et d’«après-nazisme ». Il a fallu, pour que ce mouvement aboutisse, une génération d’interprètes qui ne se satisfaisaient plus des représentations de l’époque. Dans ce contexte, un des grands rapports de Maria Callas est l’incarnation des personnages : la cantatrice devenue actrice, est crédible dans ses gestes et son physique.Il a fallu également qu’ils bouleversent les méthodes de travail des théâtres lyriques, ce qui ne se fit pas sans « casse » sociale et sans s’opposer à la résistance des publics conservateurs. Certainement la condition nécessaire pour assurer la survie de cet art désormais en adéquation avec son époque.

jeu. 15 octobre 2015
17:00 - 19:00

Le sanctuaire oraculaire d’Apollon à Delphes des origines à l’époque romaine

En Grèce centrale, dans le cadre grandiose du massif du Parnasse, se trouve l’un des sanctuaires les plus célèbres du monde antique, celui de Delphes. Un des premiers fouilleurs a écrit : « Le site de Delphes est un des plus beaux de Grèce, il a le mystère, la grandeur et l’effroi du divin ». Dans l’Antiquité, des foules de pèlerins - Grecs et non Grecs, personnages importants ou simples particuliers - sont venus consulter le dieu Apollon qui y rendait des oracles par la bouche de la Pythie. Le sanctuaire considéré comme le « nombril du monde » par les Anciens, a été consciencieusement fouillé depuis le XIXe siècle. Les vestiges mis au jour, ainsi que les textes antiques s’y rapportant, permettent de mieux comprendre la démarche des pèlerins et le rayonnement de ce lieu sacré pendant plusieurs siècles.

mar. 13 octobre 2015
14:30 - 16:30

La Bavière invente des rois et des châteaux de légende

Evoquer la Bavière, c’est se plonger dans des rêves merveilleux. On y trouve tous les ingrédients : des châteaux, des rois légendaires, des contes de fées, des artistes protégés, des princesses qui rencontrent des princes charmants, des villages où pourrait vivre le Père Noël… Au-delà de ces contes envoûtants, la Bavière fut un des états les plus importants de l’Allemagne du sud. Terre d’élection du catholicisme, ses rois comptèrent pendant longtemps parmi les décideurs incontournables de l’histoire allemande. Mais la puissante montante de la Prusse changea le cours de l’histoire de ce petit État. L’un des derniers rois, le mythique Louis II, assista impuissant à cet événement radical. Il ne sut que laisser à ses sujets des châteaux invraisemblables...

lun. 12 octobre 2015
17:00 - 19:00

Picasso et l’art contemporain (Introduction à l’exposition « Picasso mania » du Grand Palais)

Quand Picasso peint en 1955 la série des Femmes d’Alger, il rend hommage à Delacroix dont les Femmes d’Alger dans leur appartement ont été peintes en 1834. En 1963 Lichtenstein peint-il sa Femme d’Alger en hommage à Picasso ou pour s’en libérer ? Lichtenstein, Hockney, Warhol, Basquiat, Jeff Koons et d’autres entament un dialogueconfrontation parfois non dénué d’humour. Un exercice de peinture à propos de la peinture, en quelque sorte ! De l’appropriation de l’oeuvre du Maître ils vont parfois jusqu’à la parodie, tout en soulignant la distance entre l’oeuvre à la modernité expressive de Picasso, et leur démarche contemporaine dénuée de subjectivité.