Aucun article
Votre panier est vide

Conférences culturelles

Grâce à votre compte (gratuit) sur notre site, vous pouvez :

  • accéder aux enregistrements (audio) des conférences passées,
  • écouter la conférence directement sur le site,
  • télécharger le fichier mp3 d'une conférence pour l'écouter plus tard.

_____________________________________________________________________________________________________________

Les enregistrements des conférences de l'automne n'ont pas pu être mis en ligne pour des raisons techniques. Nous mettons tout en œuvre pour y remédier dans les meilleurs délais et vous prions de bien vouloir nous en excuser.

Conférences en version audio

Conférences
Conférences culturelles
Cycles de conférences
mar. 05 avril 2016
14:30 - 16:30

La Macédoine historique et actuelle

En bravant rivières et montagnes et traversant des pentes recouvertes de vergers, les routes de Macédoine relient de magnifiques sites où la civilisation et la culture n’ont jamais cessé de s’exprimer en dépit de toutes les vicissitudes de l’Histoire. Si la Macédoine des Grecs d’aujourd’hui (depuis Kavala et le mont Athos à Salonique, Veria, Kastoria et Monastir) exalte avec fierté ses trois mille ans de civilisation, à partir d’Ohrid et jusqu’à Skopje s’étalent les richesses insoupçonnées de la Macédoine peuplée par les Slaves christianisés depuis le IXe siècle. Partout s’ajoutent, enfin, les traces de plusieurs siècles d’occupation ottomane. Une incursion sur les terres de Macédoine gérées actuellement par quatre pays balkaniques (la Grèce, la République de Macédoine, l’Albanie et la Bulgarie) est une occasion unique de découvrir une des plus inédites synthèses de la « civilisation européenne ».

lun. 04 avril 2016
17:00 - 19:00

Manet et Monet, rivaux et inséparables

Tout commence mal, par une colère quand Manet apprend l’existence de Monet : il croit à une plaisanterie sur son nom ! Leurs relations s’apaiseront et, malgré les réticences de Manet pour la peinture en plein-air, ils seront les deux chefs de file du mouvement impressionniste. Etrange coïncidence, Manet meurt le jour où Monet s’installe à Giverny. Mais le mouvement est lancé. Avec eux, la peinture accompagne le mouvement scientifique qui révèle que le monde est mouvant et instable, que le tableau n’exprime donc qu’une vérité relative et qu’il exige du spectateur un mode de perception nouveau.

jeu. 31 mars 2016
17:00 - 19:00

Présentation de l'exposition : L'art et l'enfant (musée Marmottan)

L’enfant est longtemps absent de la peinture, hormis l’Enfant Jésus ou celui d’une famille de donateurs chez les Primitifs. Il apparaît dans le tableau lorsque la société lui accorde un statut, et l’affection maternelle un rôle. Alors, depuis le XVIIe siècle, il est tour à tour le modèle du peintre et son enfant, l’objet de la fierté d’une famille, le compagnon de jeux, mais aussi l’enfant victime de la société. De Chardin à Picasso, de Millet à Cézanne, de Le Nain a Karel Appel, un coup de jeunesse !

mar. 29 mars 2016
14:30 - 16:30

Présentation de l'exposition : L'atelier en plein air (musée Jacquemart André)

Au XIXe siècle le paysage s’impose peu à peu dans la peinture. A cela de nombreuses raisons, dont la révolution des transports qui « invente » le train. Celle des bains de mer aussi, qui fait découvrir les rivages de la Manche aux peintres parisiens. Alors la Normandie n’est pas loin qui verra les artistes s’y retrouver, autour de Honfleur et du Havre notamment. L’estuaire de la Seine les fascine avec ses lumières, qui retiendront les impressionnistes sur les bords de l’eau.

jeu. 24 mars 2016
17:00 - 19:00

La Syrie, entre grandeur et malheur

Dès l’époque antique, la Syrie fut un carrefour de civilisations et de croyances, de cultures et d’art, avec des cités-états brillantes et opulentes. Cette terre vit aussi l’éclosion du christianisme, agité de querelles christologiques qui aboutiront, au Ve siècle, au nestorianisme et au monophysisme, courants considérés comme hérétiques par l’Eglise officielle. Grâce à la circulation des idées et des marchandises d’une part, au monachisme d’autre part, l’Orient et surtout la Syrie rayonnèrent entre le IIème et le VIe siècle jusqu’à l’Occident. La Syrie byzantine, tout en étant moins brillante que la Syrie romaine, contribua au développement de la civilisation, aussi bien dans le domaine culturel qu’artistique ou scientifique. Damas deviendra bientôt le grand centre de l’islam impérial omeyyade, rayonnant sur tout le Bassin méditerranéen. Carrefour de civilisations, terre de passage, foyer de croyances, centre de rencontre de cultures et de langues : tous ces atouts portent aussi en eux les germes négatifs. Ethnies, populations, confessions, traditions, langues constituent une grande mosaïque contrastée à l’avenir incertain. Aujourd’hui, la Syrie se trouve à la croisée des chemins, face à une nouvelle phase de son destin. Quel sera son avenir, quelle sera l’issue de la guerre civile qui massacre le pays ? Nul ne le sait…

mar. 22 mars 2016
14:30 - 16:30

Les Kurdes dans l'histoire

Le peuple kurde s’inscrit dans une longue histoire portée par de fortes personnalités tel Saladin. Nous évoquerons les particularités de ce peuple et analyserons les espoirs suscités par les traités de Versailles et leur radicalisation au sein du PKK parti nationaliste qui réclame la création du Kurdistan. Nous analyserons les questions posées par les Kurdes aux pays voisins dans lesquels ils sont depuis longtemps installés, Irak, Turquie et Syrie notamment.

lun. 21 mars 2016
17:00 - 19:00

La conquête maritime du monde par les portugais

L’aventure commence avec le projet d’aller chercher les épices directement sur les lieux de production, dans l’Asie du Sud-Est. L’homme qui en conçoit l’idée est un prince, l’infant Henri, troisième fils de Jean Ier de la dynastie d’Avis. En 1417 - il vient tout juste d’avoir vingt-cinq ans - Dom Enrique confie à deux aventuriers la mission d’embarquer pour l’ouest. Deux ans plus tard, ils débarquent sur une île tout à fait déserte et couverte d’une immense forêt : a madeira, « le bois ». Madère est ainsi la première terre du Nouveau Monde. D’autres suivront : les Açores, le Cap Vert… A la mort d’Henri le Navigateur (1460), la conquête maritime du monde est devenue le seul objectif des Portugais.

jeu. 17 mars 2016
17:00 - 19:00

La Tanzanie

La Tanzanie est surtout célèbre pour ses paysages grandioses dominés par le Kilimanjaro, la plus haute montagne d’Afrique, et l’abondance de sa faune sauvage. Mais on ignore souvent son riche passé. Les fouilles de la gorge d’Olduvai ont mis en lumière son rôle dans le processus d’hominisation tandis que les recherches menées sur la côte de l’Océan Indien ont démontré que le pays n’a cessé d’être en contact avec le monde extérieur. Dès l’Antiquité, Romains, Perses, Indiens ou Arabes y commerçaient ou y possédaient des comptoirs. Plus tard, les Shirazi fondent des cités-Etats sur la côte de Zenj et le grand voyageur Ibn Battuta, au début du XIVe siècle, nous décrit, émerveillé, la plus célèbre d’entre elles, Kilwa. Au XIXe siècle, le sultan d’Oman déplacera même sa capitale à Zanzibar, faisant de cette petite île l’un des plus grands centres politique et commercial du continent africain.

mar. 15 mars 2016
14:30 - 16:30

Les hauts-lieux de l'art lyrique en Italie

La Fenice, la Scala, les Arènes de Vérone… des noms qui font rêver et déjà vous projettent dans un prochain départ pour l’Italie du Nord. C’est irrésistible, que vous soyez passionnés d’art lyrique ou non, impossible d’échapper aux sortilèges de ces lieux mythiques. Ce sont leurs histoires musicales respectives, riches et denses depuis la fin du XVIIe siècle, que je vous invite à découvrir avant la réservation de vos billets pour le prochain opéra…

lun. 14 mars 2016
17:00 - 19:00

Trésors d'art de la Saxe ducale et royale : Dresde et ses alentours

Si Dresde, « Florence de l’Elbe », a le prestigieux visage d’une capitale de l’art baroque, elle le doit au mécénat de deux souverains Wettin : Frédéric-Auguste Ier (de 1694 à 1733), élu roi de Pologne sous le nom d’Auguste II, dit Auguste le Fort, et son fils Frédéric-Auguste II (1733-1763), lui aussi roi de Pologne, sous le nom d’Auguste II. Le Zwinger est un espace de fêtes merveilleusement agencé, dans l’esprit du rococo, par l’ architecte Pöppelmann, qui est aussi l’auteur, aux abords de la ville, de Moritzburg, imposant château de chasse au milieu d’un lac, et de Pillnitz, double château de fantaisie au bord de l’ Elbe. La Frauenkirche, église luthérienne, est une impressionnante structure verticale dessinée par Georg Bähr. Dresde n’est pas moins fière des collections léguées par ses souverains. La fameuse «Voûte Verte» est ainsi un trésor princier d’une fabuleuse richesse, tout comme la Gemäldegalerie ou la Galerie Neue Meister, d’importance capitale pour la peinture allemande postérieure au XVIIe siècle.