Aucun article
Votre panier est vide

Conférences culturelles

Grâce à votre compte (gratuit) sur notre site, vous pouvez :

  • accéder aux enregistrements (audio) des conférences passées,
  • écouter la conférence directement sur le site,
  • télécharger le fichier mp3 d'une conférence pour l'écouter plus tard.

_____________________________________________________________________________________________________________

Les enregistrements des conférences de l'automne n'ont pas pu être mis en ligne pour des raisons techniques. Nous mettons tout en œuvre pour y remédier dans les meilleurs délais et vous prions de bien vouloir nous en excuser.

Conférences en version audio

Conférences
Conférences culturelles
Cycles de conférences
jeu. 17 novembre 2016
17:00 - 19:00

La philosophie de l'art

Un historien d’art célèbre a écrit qu’il valait mieux lire les philosophes que les historiens d’art. Au-delà de la boutade, il est vrai que les grandes œuvres « pensent » et que les grands philosophes ont produit leur esthétique. Plus on avance dans le temps, plus la création artistique semble marcher de pair avec la démarche théorique. Représenter le monde, se l’approprier, témoigner de la vision du réel de l’homme occidental, voilà l’enjeu du rapport dialectique de l’art avec sa théorie. Retracer quelques étapes de ce parcours, s’avère indispensable pour mieux comprendre la démarche artistique.

mar. 15 novembre 2016
14:30 - 16:30

L'invention de Venise, le destin d'une ville improbable

Une lagune submergée, un coin de terre quelque peu désolé et pourtant, à l’aube du Moyen Âge, surgit une cité éblouissante qui attirera les regards, l’argent et les artistes. Aujourd’hui encore Venise, destination touristique majeure en Italie, nous fait rêver. Rien ne semblait pourtant la prédisposer à un tel destin, gouverner un empire à travers la méditerranée. Nous mettrons nos pas dans ceux des Vénitiens du Moyen Âge pour comprendre cette épopée urbaine sans rivale.

lun. 14 novembre 2016
17:00 - 19:00

La peinture américaine des années trente : introduction à l’exposition « The age of anxiety » au musée de l'Orangerie (partie 2)

Sous le double impact des avant-gardes européennes et de l’aspiration à une peinture profondément américaine, la modernité en art se fraye un chemin à New-York dès le début du XXe siècle. Ensuite, dans les années trente, la diversité et la richesse des courants picturaux affirment l’émergence vigoureuse d’une modernité marquée par l’influence de Picasso et du surréalisme, ou plus typiquement américaine dans son choix de diverses tendances du réalisme.

jeu. 10 novembre 2016
17:00 - 19:00

La peinture américaine des années trente : introduction à l’exposition « The age of anxiety » au musée de l'Orangerie (partie 1)

Sous le double impact des avant-gardes européennes et de l’aspiration à une peinture profondément américaine, la modernité en art se fraye un chemin à New York dès le début du XXe siècle. C’est tout d’abord dans la foulée de la croissance urbaine que les peintres américains innovent, créant le groupe de la poubelle. Sous l’impact de l’Armory Show de 1913, ils développent les nouvelles tendances au cubisme et à l’abstraction. Mais New York est encore loin des avant-gardes.

jeu. 10 novembre 2016
14:30 - 16:30

René Magritte, la trahison des images : introduction à l’exposition au centre Pompidou

Peintre et poète tout à la fois, Magritte disait que « ses yeux avaient vu pour la première fois la pensée » en découvrant, bouleversé, une reproduction du « Chant d’Amour » de Chirico en 1924. Dès lors, l’oeuvre de Magritte révèle avec force un intérêt pour le caché. Elle est « tout à la fois dissimulée et familière, visible et imprévisible ». Sous une fallacieuse homogénéité et avec un humour corrosif, le peintre se glisse entre les choses et leur représentation, les images et les mots. « Ceci n’est pas une pipe » écrit-il à juste titre en bas du tableau, sous une pipe… peinte, ouvrant un espace insoupçonné de questionnement sur le but de la peinture.

mar. 08 novembre 2016
14:30 - 16:30

Icônes de l'art moderne : la collection Chtchoukine, introduction à l’exposition de la fondation Louis Vuitton

Serguei Chtchoukine est un des plus éminents collectionneurs de peinture de 1890 à 1918. Entre Moscou et Paris, ce grand industriel russe ne cesse de tisser ses liens avec les principaux marchands et les artistes. Il constitue ainsi une collection exemplaire de l’art le plus radical de son temps. Un fantastique ensemble de chefs-d’œuvre ! Conscient du caractère fortement novateur de sa collection, il ouvrit au public son hôtel particulier de Moscou et contribua ainsi à la découverte des avant-gardes françaises par les artistes russes, dont Malévich qui n’était jamais allé à Paris.

lun. 07 novembre 2016
17:00 - 19:00

Caravage et le caravagisme

Entre le crépuscule de la Renaissance et le soleil de midi de Louis XIV à l'âge classique, il y eut en peinture un clair-obscur dont Caravage fut l'archange… Archange noir ? Archange d'or ? Il convient d'établir la part des choses, en découvrant les chemins, tous les chemins (ceux de Vie, de Création, chemins de Croix...) de ce génie et tenter de cerner cette personnalité complexe, exprimée sublimement par son œuvre.

lun. 17 octobre 2016
17:00 - 19:00

Un grand maître de la Première Renaissance : Andréa Mantegna (1431-1506)

Né aux environs de Padoue, Mantegna a reçu son éducation artistique dans cette ville ouverte à l’humanisme et à l’apport de la Renaissance florentine, dont le sculpteur Donatello proposait l’exemple. Sa carrière est jalonnée par de grands ouvrages, notamment à Padoue, le polyptyque de Saint-Marc, à Vérone, le retable de l’église San Zeno, d’une puissante monumentalité, puis à partir de 1460 les travaux commandés par la maison princière des Gonzague à Mantoue, ainsi que les fresques de la Camera degli Sposi au Castello di San Giorgio ou les grandes toiles des Triomphes de César. Volontaire et exigeant, l’art savant de Mantegna accorde une grande place au dessin, qui cisèle avec acuité les figures en les assemblant dans des compositions denses et soumises à une perspective rigoureuse. Il multiplie minutieusement les détails de toutes sortes, en se complaisant dans l’évocation de l’Antiquité. Ce monde plutôt minéral est cependant paré d’un coloris riche et raffiné, auquel la proximité de Venise n’est pas étrangère.

jeu. 13 octobre 2016
17:00 - 19:00

Génial Rembrandt : introduction à l’exposition au musée Jacquemart-André

Peintre, dessinateur et graveur prolifique, Rembrandt est habituellement considéré comme le plus grand artiste hollandais de l’Âge d’Or. Assurément le plus fortement individualiste, il assimile avec voracité les acquis italiens et flamands des générations précédentes pour se concentrer sur l’étude intense de la figure humaine et de l’humanité dans ses relations avec son environnement. Portraitiste et peintre d’histoire, il devient célèbre dès son vivant. Il est également un dessinateur virtuose, et le plus innovateur des graveurs de son siècle.

mar. 11 octobre 2016
14:30 - 16:30

L’Iran, terre de grandes civilisations : de la Perse antique à l’avènement de l’Islam chiite – un monde à double identité

Depuis le premier millénaire avant notre ère, le plateau iranien fut un grand centre de civilisations au cœur de l’Orient, berceau de dynasties qui joueront un rôle déterminant dans le tissage de l’histoire du monde antique : Mèdes, Achéménides, Parthes et Sassanides. Guerres, conflits et conquêtes – avec quelques rares périodes de trêve – avec les autres rivaux méditerranéens (Grecs, Macédoniens, Romains et Byzantins) se succèderont au fil des siècles. Cette profonde identité perse vécut un grand tournant dans son histoire avec la conquête islamique du plateau iranien au 7e siècle de notre ère, donnant naissance à une seconde identité : l’identité musulmane chiite qui cohabitera - bon gré mal gré - avec l’identité originelle persane ! Depuis l’islamisation de ses terres, l’Iran suit la voie d’un pays à double identité. Atout ou faiblesse ?!