Aucun article
Votre panier est vide

Conférences culturelles

Grâce à votre compte (gratuit) sur notre site, vous pouvez :

  • accéder aux enregistrements (audio) des conférences passées,
  • écouter la conférence directement sur le site,
  • télécharger le fichier mp3 d'une conférence pour l'écouter plus tard.

_____________________________________________________________________________________________________________

Les enregistrements des conférences de l'automne n'ont pas pu être mis en ligne pour des raisons techniques. Nous mettons tout en œuvre pour y remédier dans les meilleurs délais et vous prions de bien vouloir nous en excuser.

Conférences en version audio

Conférences
Conférences culturelles
Cycles de conférences
dim. 17 septembre 2017
00:00

Le Liban avec Antoine Sfeir - 5ème conférence

Le pays des cèdres flanqué sur mer est riche de sites et d'histoire, et il est encore plus riche par ses citoyens, dix-sept communautés religieuses, autant de communautés en partie héritières de l'Empire ottoman. Cette montagne refuge a de tout temps accueilli les minorités opprimées. Après le génocide des Arméniens, elle a fait citoyens les survivants. En 1948, à la création de l'Etat d'Israël, le pays a accueilli les réfugiés palestiniens. Enfin, en 2014, il a reçu les migrants syriens. Comme le disait l'abbé Lebret au début des années soixante : "ce pays n'aurait jamais dû marcher si on se base sur les indicateurs économiques, et pourtant ça marche, et il faut donc ne toucher à rien". Après avoir vécu la guerre des autres, le pays s'est reconstruit et malgré quelques tensions, les Libanais vivent pleinement. En évitant les zones "tendues", nous vous mènerons à la découverte et la compréhension du Liban, qui en dépit des difficultés, maintient son message, celui du vouloir vivre.

dim. 17 septembre 2017
00:00

Le Liban avec Antoine Sfeir - 4ème conférence

Le pays des cèdres flanqué sur mer est riche de sites et d'histoire, et il est encore plus riche par ses citoyens, dix-sept communautés religieuses, autant de communautés en partie héritières de l'Empire ottoman. Cette montagne refuge a de tout temps accueilli les minorités opprimées. Après le génocide des Arméniens, elle a fait citoyens les survivants. En 1948, à la création de l'Etat d'Israël, le pays a accueilli les réfugiés palestiniens. Enfin, en 2014, il a reçu les migrants syriens. Comme le disait l'abbé Lebret au début des années soixante : "ce pays n'aurait jamais dû marcher si on se base sur les indicateurs économiques, et pourtant ça marche, et il faut donc ne toucher à rien". Après avoir vécu la guerre des autres, le pays s'est reconstruit et malgré quelques tensions, les Libanais vivent pleinement. En évitant les zones "tendues", nous vous mènerons à la découverte et la compréhension du Liban, qui en dépit des difficultés, maintient son message, celui du vouloir vivre.

dim. 17 septembre 2017
00:00

Le Liban avec Antoine Sfeir - 3ème conférence

Le pays des cèdres flanqué sur mer est riche de sites et d'histoire, et il est encore plus riche par ses citoyens, dix-sept communautés religieuses, autant de communautés en partie héritières de l'Empire ottoman. Cette montagne refuge a de tout temps accueilli les minorités opprimées. Après le génocide des Arméniens, elle a fait citoyens les survivants. En 1948, à la création de l'Etat d'Israël, le pays a accueilli les réfugiés palestiniens. Enfin, en 2014, il a reçu les migrants syriens. Comme le disait l'abbé Lebret au début des années soixante : "ce pays n'aurait jamais dû marcher si on se base sur les indicateurs économiques, et pourtant ça marche, et il faut donc ne toucher à rien". Après avoir vécu la guerre des autres, le pays s'est reconstruit et malgré quelques tensions, les Libanais vivent pleinement. En évitant les zones "tendues", nous vous mènerons à la découverte et la compréhension du Liban, qui en dépit des difficultés, maintient son message, celui du vouloir vivre.

dim. 17 septembre 2017
00:00

Le Liban avec Antoine Sfeir - 2ème conférence

Le pays des cèdres flanqué sur mer est riche de sites et d'histoire, et il est encore plus riche par ses citoyens, dix-sept communautés religieuses, autant de communautés en partie héritières de l'Empire ottoman. Cette montagne refuge a de tout temps accueilli les minorités opprimées. Après le génocide des Arméniens, elle a fait citoyens les survivants. En 1948, à la création de l'Etat d'Israël, le pays a accueilli les réfugiés palestiniens. Enfin, en 2014, il a reçu les migrants syriens. Comme le disait l'abbé Lebret au début des années soixante : "ce pays n'aurait jamais dû marcher si on se base sur les indicateurs économiques, et pourtant ça marche, et il faut donc ne toucher à rien". Après avoir vécu la guerre des autres, le pays s'est reconstruit et malgré quelques tensions, les Libanais vivent pleinement. En évitant les zones "tendues", nous vous mènerons à la découverte et la compréhension du Liban, qui en dépit des difficultés, maintient son message, celui du vouloir vivre.

dim. 17 septembre 2017
00:00

Le Liban avec Antoine Sfeir - 1ère conférence

Le pays des cèdres flanqué sur mer est riche de sites et d'histoire, et il est encore plus riche par ses citoyens, dix-sept communautés religieuses, autant de communautés en partie héritières de l'Empire ottoman. Cette montagne refuge a de tout temps accueilli les minorités opprimées. Après le génocide des Arméniens, elle a fait citoyens les survivants. En 1948, à la création de l'Etat d'Israël, le pays a accueilli les réfugiés palestiniens. Enfin, en 2014, il a reçu les migrants syriens. Comme le disait l'abbé Lebret au début des années soixante : "ce pays n'aurait jamais dû marcher si on se base sur les indicateurs économiques, et pourtant ça marche, et il faut donc ne toucher à rien". Après avoir vécu la guerre des autres, le pays s'est reconstruit et malgré quelques tensions, les Libanais vivent pleinement. En évitant les zones "tendues", nous vous mènerons à la découverte et la compréhension du Liban, qui en dépit des difficultés, maintient son message, celui du vouloir vivre.

jeu. 14 septembre 2017
17:00 - 19:00

Les Étrusques : vivre et mourir

Entre les IXe et IIIe siècles avant notre ère, les Étrusques ont porté la civilisation la plus brillante des peuples italiques. Quelques inscriptions, des artefacts religieux, des vestiges de murailles et de portes urbaines, de remarquables sculptures de bronze, une céramique originale… permettent de cerner leur mode de vie. Le domaine funéraire connut un développement particulier, à travers de nombreuses et monumentales nécropoles au sein desquelles l’art raffiné des peintures de tombes, des sarcophages et des urnes funéraires trouve une place privilégiée. Un peuple dont l’originalité marquera profondément la civilisation romaine.

mar. 12 septembre 2017
14:30 - 16:30

Le siècle d'or hollandais

Née de l'union d'Utrecht en 1581, la république des Provinces-unies va se hisser très rapidement au rang de première puissance économique mondiale. Des conditions politiques, économiques et sociales particulières ont favorisé l'éclosion et le rayonnement de la culture néerlandaise, tout au long du XVIIe siècle, qui s'exprimera à travers les arts, la littérature et les sciences.

lun. 11 septembre 2017
17:00 - 19:00

Bible et archéologie : quelles nouvelles perspectives ?

L'archéologie biblique connut son âge d'or au cours du XXe siècle quand l'archéologie, science nouvelle de la raison et de l'histoire, venait conforter le texte biblique, texte originel et inspiré par essence. L'archéologie biblique s'attacha à investiguer notre rapport à nos origines judéo-chrétiennes dans leur contexte proche-oriental. Pratique très critiquée à partir des années 1980 et considérée comme révolue en 2000, elle est, depuis 2010, envisagée sous un nouveau jour : qu'en est-il aujourd'hui de “l'archéologie biblique historique” ?

jeu. 15 juin 2017
17:00 - 19:00

Un grand peintre vénitien de la première Renaissance : Giovanni Bellini

Fils de Jiacopo et frère de Gentile, tous deux peintres, Giovani Bellini est le principal représentant de l’école vénitienne à une époque où, en grande partie grâce à lui, elle abandonnait le genre gothique pour accueillir les nouveautés de la Renaissance. Au début, son style a beaucoup d’affinités avec celui de Mantegna, son beau-frère. Puis sa manière s’adoucit, son inspiration s’humanise. Sans oublier les règles du dessin et de la perspective, il accorde un rôle essentiel à la couleur, et se fait novateur par ses fonds de paysages inspirés de la campagne de Vénétie. Les institutions religieuses lui commandent de grands tableaux d’autels, comme celui de l’église des Frari à Venise ou celui provenant de San Giobbe (Accademia de Venise). Pour une clientèle privée, il peint des tableaux de plus petit format, très raffinés, la Vierge à l’Enfant étant le sujet le plus demandé.

mar. 13 juin 2017
14:30 - 16:30

Al Andalus des Omeyyades

L’émirat puis le califat de Cordoue signent traditionnellement les plus belles heures d’al-Andalus entre la mi VIIIe siècle et la ruine du califat en 1031. Un peu moins de trois siècles qui laissent un gout de nostalgie d’une Espagne heureuse. Derrière le cliché bien pensant, se cachent aussi des réalitéspolitiques, économiques culturelles fort différentes. Quelques rares témoignages architecturaux rappellent la splendeur d’une époque qui se termine dans l’indifférence et la division.