« Beautés classiques. Artistes, Italie et les idéaux esthétiques du XVIIIème siècle » - Une exposition à voir à l'Hermitage à Amsterdam

Jusqu'au 13 janvier 2019, l’exposition raconte comment les artistes et les touristes affluèrent en Italie, et plus particulièrement à Rome, dans la seconde moitié du XVIIIe siècle. Partout en Europe, ils se sont rendus dans la Ville Éternelle en quête d'inspiration et ont pu voir par eux-mêmes les sculptures et les édifices gréco-romains classiques récemment découverts.

Leurs expériences ont instauré une nouvelle architecture austère à la mode et, dans les arts visuels, un style sensuel sans précédent qui a fait trembler la société : une beauté nue, surhumaine, plus audacieuse que tout ce que les Grecs et les Romains avaient tenté. Le néoclassicisme était né. Avec plus de soixante sculptures, peintures et dessins de vingt-cinq grands noms, l'exposition offre aux visiteurs leur propre Grand Tour d'Italie. Sur le chemin, il les présente aux artistes de l'époque, Pompeo Batoni, Anton Raphael Mengs, Angelica Kauffmann et, le plus célèbre de tous, Antonio Canova. L’exposition comporte pas moins de huit sculptures par ce dernier, y compris son emblématique Trois Grâces, Cupidon et Psyché et Hebe.

Une riche sélection :

Pour mettre en place l’exposition Beautés Classiques, le musée de l’Hermitage a joui d’un accès exclusif et privilégié à la collection du musée de l'Ermitage de Saint-Pétersbourg. Les expositions sont aussi enrichies de prêts provenant d'autres collections privées et publiques, dont le Pavlovsk Palace de Paul et Maria en Russie et le musée Teylers à Haarlem (Pays-Bas).

Découvrez cette exposition avec Intermèdes lors d’une escapade hivernale à Amsterdam en novembre 2018.

Pour en savoir plus, consultez le site du musée de l'Hermitage.

Crédit photo : Angelica Kauffmann, Virgil reading the Aeneid to Octavia and Augustus, 1788 © State Hermitage Museum, Saint-Pétersbourg