La Transylvanie

Histoire & Actualité, un parcours inédit à travers l’histoire roumaine

La Roumanie

Chaque destination offre un patrimoine dont la découverte et la compréhension en disent long sur les infinies possibilités de l'humanité. Certaines de ces destinations sont au coeur de nouveaux enjeux contemporains : des révolutions, des démocraties hésitantes, des projets de civilisations étonnants, des puissances émergentes ou désirant émerger... Comprendre ces enjeux présents à la lumière du passé, telle est la vocation de cette gamme.

"Dacia felix" ou "la bienheureuse" au temps des Romains, joyau de la couronne hongroise au Moyen Age, principauté indépendante durant l'occupation ottomane de la Hongrie, riche région de l'Empire Habsbourg au XVIIIe siècle, la Transylvanie a lié son destin historique à la Roumanie moderne après la Première Guerre mondiale par la volonté de ses habitants. Roumains, Hongrois, Allemands, Souabes lorrains, Ukrainiens, Serbes, juifs… ont tous démontré qu'ils avaient appris à se connaître et à se respecter conservant chacun sa langue, ses traditions ou sa confession. La Transylvanie est un exemple de cohabitation européenne réussie et une leçon de civilisation qui mérite d'être retenue. Des villages roumains avec leurs églises en bois aux flèches aussi hautes que celles des cathédrales gothiques, de fières églises fortifiées érigées par les habitants allemands, des villes qui portent la marque de l'Art nouveau hongrois, en un mot, un patrimoine aussi varié qu'inattendu s'offre à ceux pour qui, découvrir les vraies vertus de l'Europe d'aujourd'hui, est devenu une priorité.

Avec André Paleologue, docteur en histoire, consultant UNESCO.

Parmi les thèmes abordés au cours du voyage, citons notamment :
- la Transylvanie : terre de rencontres ;
- les traditions byzantines et occidentales en Transylvanie ;
- orthodoxie et uniatisme en Transylvanie ;
- art sacré, traditions et histoire dans le Maramures ;
- les héritages culturels hongrois et allemand en Transylvanie ;
- l'histoire et l'art des "Allemands" de Transylvanie ;
- les terres roumaines, garde-frontières de l'Europe ;
- Bucarest, une capitale marquée par la dictature et le totalitarisme.

Légende :
  • inscriptions ouvertes
  • inscriptions sur demande
  • inscriptions closes
Dates Tarifs TTC par Personne (hors suppléments)
  • Du 6 au 14 octobre 2017 9 jours
1 880 €
Prendre une option
  • Du 5 au 13 octobre 2018 9 jours
Ouverture des inscriptions prochainement
Téléchargez le programme
Contactez le Service Clients
01 45 61 90 90

Programme

Journée 1

Vol Paris / Bucarest, Sinaïa

Dans la matinée, envol à destination de Bucarest sur compagnie régulière.
Arrivée dans l'après-midi. Puis, départ en direction de Sinaïa (environ 110 km).

Située au pied des montagnes des Carpates, Sinaïa fut pendant longtemps un paisible village, fondé autour d'un monastère. Au XIXe siècle, lorsque le roi Carol Ier décide d'en faire sa résidence d'été, la localité prend l'allure d'une charmante petite ville de villégiature où toute la haute bourgeoisie du pays se presse.
Dîner dans un restaurant typique.
Après le dîner, nous ferons une courte promenade afin d'admirer le château Peles illuminé (visite extérieure).
Nuit à Sinaïa.

Journée 2

Sibiu, Sambata, Kertz, Sibiu

(Environ 170 km)
Dans la matinée, nous visiterons le château Peles (sous réserve d'autorisation), ancienne résidence d'été des rois Hohenzollern de Roumanie. Après l'abdication forcée du roi Michel en 1947, le château fut transformé en musée et présente aujourd'hui de nombreuses pièces de styles baroque italien et allemand, rococo français et hispano-mauresque. Il s'agit d'un excellent exemple d'architecture de style « troubadour » de la fin du XIXe siècle.
Traversée de la chaîne des montagnes Carpates en passant par Râsnov-Zàrnesti.
Habitée par les Daces et les légions romaines conquérantes au temps de l'Antiquité, cette région a connu par la suite le passage des Goths et des Huns, l'installation de tribus magyares et de populations germaniques. A côté des Roumains, tous trouvèrent leur place et apportèrent des savoir-faire qui ont contribué au développement d'une civilisation qui suscite une admiration unanime. L'attachement à cette terre qui les a accueillis et protégés durant des siècles ne fait pas de doute, et les témoignages de cette coexistence réussie sont nombreux.
Déjeuner au monastère de Sâmbata.

L'après-midi, nous visiterons le monastère orthodoxe de Sâmbata situé à l'orée de forêts carpatiques de Transylvanie. Construit en 1696 par le prince de Valachie Constantin Brancovan, ce couvent se trouva à l'abandon durant près de deux siècles. Rendu au patriarcat orthodoxe, il bénéficia d'une importante campagne de restauration après les années 1920.
Puis, nous découvrirons les vestiges du couvent cistercien de Kertz. Érigé au XIIIe siècle selon les exigences du style roman, il connut plusieurs remaniements. Son église de style gothique est l'une des premières de Transylvanie construite sur le principe de la croisée d'ogives.
Nous poursuivrons notre route jusqu'à Sibiu.
Dîner dans un restaurant typique. Nuit à Sibiu.

Journée 3

Sibiu, Sibiel, Alba Iulia, Cluj Napoca

(Environ 180 km)
Nous debuteons la journée par la visite du musée Bruckental pour admirer, tout particulièrement, sa collection de peintures flamandes et hollandaises, qui compte des œuvres de Memling, Breughel, Rembrandt, Rubens et Ruisdaël. Puis nous partirons en direction du village de Sibiel. Fondé en 1969 par le prêtre Oancea, le musée d'icônes de verre a pour vocation de faire découvrir un art aujourd'hui presque disparu : la peinture sur verre. Très en vogue jusqu'au XIXe siècle, cette technique tombe subitement dans l'oubli après les deux guerres mondiales. Grâce au père Oancea et également aux habitants de la région, le musée de Sibiel présente aujourd'hui l'une des plus importantes collections d'icônes sur verre de Roumanie.
Déjeuner chez l'habitant.

Nous continuerons notre route en direction d'Alba Iulia, ville dans laquelle fut déclarée la réunification de la Transylvanie à la Roumanie, suite à un référendum national en 1918. Nous visiterons la cathédrale romane. Reconstruite à partir de 1241 sur les ruines d'une église encore plus ancienne, l'architecture de l'actuelle cathédrale catholique romaine saint-Michel se présente comme un parfait mélange des styles roman, gothique et Renaissance. Elle est la nécropole de plusieurs gouverneurs et princes de Transylvanie, ce qui lui confère une importance toute particulière. Nous visiterons ensuite la cathédrale orthodoxe, l'église de l'« Unité nationale », érigée en 1922 afin de célébrer l'unification du pays et de servir de lieu de couronnement au roi Ferdinand et à la reine Marie de Roumanie.
Arrivée en début de soirée à Cluj-Napoca.
Dîner et nuit à l'hôtel.

Journée 4

Cluj-Napoca, Surdesti, Baia Mare

(Environ 160 km)
La journée débutera par une promenade dans le centre historique de Cluj Napoca. Idéalement placée sur les routes commerciales reliant le sud de l'Europe au nord et à l'ouest du continent, cette ville conserve l'empreinte d'une évidente pluralité culturelle. C'est ici que le prince Stefan Bathory, en 1581, fonda une université. Nous visiterons l'église Saint-Michel, construite entre le XIVe et le XVe siècle dans le style gothique. Elle devient le lieu d'intronisation des princes régnants de Transylvanie à partir de 1616 et est connue pour avoir accueilli le baptême de Mathias Corvin, célèbre roi de Hongrie, né à Cluj Napoca.
Route pour Baia Mare.
Déjeuner en cours de route.

Arrivés dans le Maramures, région qui a miraculeusement préservé ses traditions et son patrimoine d'architecture vernaculaire, la route nous conduira à Surdesti. Édifiée en 1766, l'église en bois de ce village, dont la flèche s'élève à plus de soixante-dix mètres de hauteur, est aujourd'hui considérée comme la plus haute de la contrée. Elle fait partie de l'ensemble d'églises en bois du Maramures placé sous la responsabilité de l'UNESCO.
Si le temps le permet, nous visiterons le musée ethnologique de plein air de Baia Mare.
Dîner et nuit à l'hôtel.

Journée 5

Baia Mare, Sighet, Nasaud, Bistrita

(Environ 195 km)
La matinée sera consacrée à la découverte des villages de la vallée de la Mara qui abritent encore des maisons aux toits de bardeaux, de monumentaux portails de bois ouvragés et des clochers d'églises très élancés. Nous ferons une courte visite du « mémorial » de Sighet, qui se situe dans une ancienne prison, ouverte par les Austro-hongrois en 1887 et en service jusqu'en 1977. Ancien lieu d'incarcération des prisonniers du régime communiste, le mémorial présente aujourd'hui une exposition sur le communisme en Roumanie : résistance, censure, destruction de monuments historiques, et également la vie quotidienne dans la prison.
Déjeuner.

Puis, durant le traversée du Maramures, nous marquerons plusieurs arrêts dans la vallée de l'Iza afin de découvrir d'autres exemplaires d'architecture en bois caractéristiques de cette région de l'Europe.
Arrivée en début de soirée à Bistrita.
Dîner et nuit à l'hôtel.

Journée 6

Bistrita, Targu Mures, Sighisoara

(Environ 200 km)
Nous partirons ce matin vers Targu Mures à la découverte de ses bâtiments de style "Sécession" austro-hongroise. Nous visiterons son célèbre palais de la culture et sa salle de concert admirablement décorée.
Déjeuner.

Nous prendrons ensuite la route de Sighisoara, l'une des villes de la « Siebenbürgen », dont la tour de la mairie datant du XIIIe siècle est devenue l'emblème de la cité. Peu de villes, en Roumanie, ont autant de charme que Sighisoara, véritable réussite de l'urbanisme médiéval allemand de Transylvanie et dont le centre historique est inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO. Et pour cause, car peu de villes en Roumanie peuvent rivaliser avec son charme.
Dîner libre et nuit à Sighisoara.

Journée 7

Sighisoara, Biertan, Viscri, Brasov, Poiana Brasov

(Environ 195 km)
Ce matin, nous visiterons l'église fortifiée de Biertan, impressionnant édifice défendu par trois murailles d'enceinte avec des tours et des bastions médiévaux. Ce chef-d'œuvre de l'architecture villageoise allemande de Transylvanie est aujourd'hui sous la protection de l'UNESCO. Puis, nous visiterons également l'église de Viscri et d'autres églises fortifiées situées sur la route de Brasov.
Déjeuner à Brasov.

Cet après-midi, nous découvrirons le centre historique de Brasov (Kronstadt), ville fondée par des colons allemands il y a sept cents ans. La cathédrale gothique, surnommée l'église « Noire », l'ancien Hôtel de Ville et les façades très variées des immeubles dominent le centre historique toujours animé de cette ville typique de Transylvanie habitée depuis toujours, autant par des Roumains que par des Allemands, des Hongrois, des Macédoniens, des Arméniens et des juifs. Nous découvrirons également les remparts et l'église orthodoxe Saint-Nicolas.
Route vers Poiana Brasov.
Dîner et nuit à Poiana Brasov.

Journée 8

Poiana Brasov, Bucarest

(Environ 175 km)
Ce matin, nous prendrons la route vers Bucarest. A notre arrivée dans la capitale roumaine, nous visiterons le musée d'art. Cet ancien palais royal abrite à ce jour une remarquable galerie d'art médiéval roumain (icônes, manuscrits enluminés et iconoclastes), ainsi qu'une galerie d'art roumain moderne (œuvres réalisées à Barbizon par Nicolas Grigorescu, Andreescu ou bien portant la signature de Brancusi, Victor Brauner, ...). Puis, nous découvrirons le trésor national gardé au musée d'histoire de Roumanie, où les pièces archéologiques en or et en argent côtoient de précieux objets de culte et la « Regalia » des rois Hohenzollern de Roumanie.
Déjeuner en cours de visite.
Dîner et nuit à l'hôtel.

Journée 9

Bucarest, puis vol de retour à Paris

A partir des années 1977-1980, par la volonté personnelle du dictateur Ceausescu, la capitale roumaine connut une transformation urbaine ubuesque en parfaite adéquation avec les desiderata idéologiques d'un régime qui régna sans partage durant quarante-cinq ans. Le pharaonique « Palais du peuple » (visite extérieure), en est l'un des exemples les plus parlants.
Avant de quitter Bucarest, nous visiterons le fameux musée du village afin d'admirer en plein air et au rythme paisible d'une promenade au bord d'un lac, l'architecture en bois de plus de soixante maisons, églises, moulins, venant de toutes les régions du pays.
Déjeuner.

Route vers l'aéroport et envol pour Paris en fin d'après-midi.

Le programme proposé est susceptible de connaître de légères modifications en fonction des changements de jours et heures d'ouverture des sites ou de modification des horaires des vols domestiques. Si tel était le cas, tout serait mis en œuvre pour limiter cela à des modifications dans l'ordre des visites, ou, éventuellement, vous proposer des prestations de remplacement de qualité équivalente.

Les horaires des vols mentionnés correspondent à nos réservations à ce jour. La gestion dynamique des réservations par les compagnies aériennes peut nous amener parfois, lorsque nous nous approchons de la date de départ, à modifier nos réservations et à proposer des vols différents. Ces vols seraient alors soit sur la même compagnie, soit sur l'une des compagnies alternatives précisées pour chaque départ.

Si vous devez prendre des engagements (pré acheminements, hôtels, etc.) dont les paramètres dépendent des lieux et horaires mentionnés dans ce document, nous vous invitons à consulter notre site internet sur lequel figurent les dernières mises à jour, ou prendre contact avec notre Service Clients. Les horaires définitifs vous seront communiqués dans le carnet de voyage.

Ces prix comprennent :

  • les vols sur compagnie régulière ;
  • les taxes d'aéroport ;
  • l'hébergement en hôtels 3* et 4* avec les petits-déjeuners ;
  • la pension complète du dîner du premier jour au déjeuner du dernier jour (excepté le dîner du sixième jour), dont un déjeuner monastique, un déjeuner chez l'habitant et deux dîners dans des restaurants typiques, eau minérale incluse ;
  • les transferts et excursions en autocar privé et climatisé ;
  • l'accompagnement culturel d'un conférencier Intermèdes, assisté par un guide local francophone ;
  • les entrées dans les sites mentionnés au programme ;
  • le port des bagages ;
  • l'assistance rapatriement.

Ces prix ne comprennent pas :

  • le déjeuner du premier jour et le dîner du sixième jour ;
  • les boissons ;
  • les pourboires usuels aux guides et aux chauffeurs ;
  • les dépenses personnelles ;
  • l'assurance optionnelle annulation, bagages et interruption de séjour.
OFFRE EXCLUSIVE
Chambre à partager
Si vous vous inscrivez seul tout en souhaitant partager votre chambre d'hôtel et si aucun autre voyageur ne peut partager avec vous, Intermèdes a le plaisir de vous offrir le montant du supplément chambre individuelle.

Supplément aérien
Les tarifs mentionnés correspondent aux tarifs octroyés par les compagnies aériennes auprès desquelles les sièges ont été réservés. Chez certaines compagnies aériennes, ces tarifs peuvent ne plus être disponibles à la vente au-delà d'un certain délai (de quelques jours à trois mois avant le départ dans certains rares cas). En cas de non disponibilité du tarif aérien prévu, nous nous réservons le droit de répercuter tout ou partie de l' éventuelle hausse de prix aérien, qui serait communiquée au moment de l' inscription et soumise à votre accord.

Surtaxes
Les éventuelles surtaxes, rajoutées par les compagnies aériennes postérieurement à la date de publication de nos prix ne sont pas incluses. Ce montant, susceptible de variation à la hausse ou à la baisse jusqu'à 30 jours avant le départ, sera répercuté sur le prix conformément à la législation en vigueur.

Départ de Province
Si vous souhaitez un départ de province, notre service transport effectuera la recherche la plus adaptée. Selon les destinations, les départs de province s'effectuent soit sous forme de pré et post acheminement vers Paris, soit, pour l'Europe notamment, sous forme de vol direct de votre ville vers le lieu de destination. Consultez notre Service Clients pour une étude spécifique.


Informations pratiques

Roumanie

Formalités pour les ressortissants français

Une pièce d'identité en cours de validité est nécessaire.
Si votre carte d'identité a été délivrée entre janvier 2004 et décembre 2013, sa durée de validité, pour les autorités françaises, a été prolongée automatiquement de 5 ans, mais la date de validité inscrite sur le titre ne sera pas modifiée.
Toutefois, les autorités de certains pays ne reconnaissent pas cette extension de validité. De ce fait, si la date mentionnée sur votre carte d'identité est expirée, nous vous recommandons de voyager avec un passeport en cours de validité.

Pour tout mineur ne voyageant pas avec ses parents ou voyageant avec un seul de ses parents, une nouvelle réglementation astreint à des formalités particulières publiées sur le site https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F1922. Dans tous les cas de figure, nous vous recommandons d'emporter une copie du livret de famille et au besoin une autorisation du 2e parent. Pour plus de précisions consultez notre Service Clients.

Décalage horaire

Le décalage horaire est d'1 heure de plus par rapport à la France. Quand il est midi à Paris, il est 13 h à Bucarest.

Change / Douane

La monnaie roumaine est le LEU (LEI au pluriel). 1 EUR = 4.51 RON (novembre 2016). Le change peut être effectué dans les bureaux de change, les hôtels et distributeurs. Conservez les reçus pour pouvoir reconvertir les lei en euros avant de quitter la Roumanie. Les cartes de crédit sont acceptées dans la plupart des hôtels.

Santé

Aucune vaccination n'est obligatoire. Emportez les médicaments dont vous pourriez avoir besoin, même si les pharmacies roumaines proposent des produits roumains et allemands équivalents. Munissez-vous également de produits contre les moustiques et de serviettes en papier. Pensez à vous procurer la carte européenne d'assurance maladie délivrée par la Sécurité Sociale, indispensable si vous devez recevoir des soins médicaux en Europe.

Climat

La Roumanie bénéficie d'un climat continental assez accentué, avec des saisons tranchées et des amplitudes de température importantes. L'hiver est long, rigoureux, mais sain (un froid sec) avec un fort enneigement, notamment sur toute la zone carpatique (de novembre à mars, avril). Printemps et automne sont très agréables mais courts, avec d'importants écarts de température entre le jour et la nuit. En été, les températures moyennes avoisinent 30°C.

Shopping

L'artisanat roumain est riche et varié. Vous pourrez rapporter des nappes brodées tout comme de la céramique, des poteries, des objets en bois sculptés, des œufs peints, des icônes sur bois et sur verre.

Electricité

Le courant est de 220 V et les prises sont identiques aux prises françaises.

Tenue vestimentaire

Prévoyez des vêtements légers, ainsi que des pulls pour les soirées et les matinées fraîches. Nous vous conseillons d'emporter un imperméable en cas de pluie.

Pourboire

Dans les restaurants et hôtels, les pourboires sont appréciés (5 à 10% de l'addition). Les pourboires pour les chauffeurs et les guides sont également pratique courante.

Routes

Ce circuit s'effectue par la route, le meilleur moyen dont nous disposons pour une découverte approfondie. Il est à noter toutefois que les routes sont encore assez mauvaises sur certains tronçons en comparaison des routes d'Europe occidentale. Les journées au kilométrage conséquent peuvent être assez longues, néanmoins l'intérêt des visites compense la durée des trajets.

Hôtels

Le parc hôtelier est limité et parfois vieillissant, toutefois nous sélectionnons les meilleurs hôtels disponibles. Le niveau de service est généralement bon mais variable selon les étapes, il n'en demeure pas moins tout à fait acceptable.

Repas

La nourriture est saine mais peu variée.

Adresses utiles

Consulat : 5 Rue de l'Exposition 75007 Paris - Tél : 01 47 05 10 46 (10h00-12h00 & 16h00-17h00)

Office de tourisme : 7 Rue Gaillon 75002 Paris - Tél : 01 40 20 99 33

Prévisions météorologiques

Nous vous conseillons de consulter les prévisions météorologiques la veille de votre départ soit par Internet sur le site de la chaîne météo ou de metéo France, soit par téléphone, avec le service Météo Consult, au 3264 (service payant 2,99 € l'appel + coût normal d'une communication depuis votre téléphone).

Informations voyageurs : sécurité et situation sanitaire

Pour chaque pays, le ministère des Affaires Etrangères (http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs) publie des fiches conseils aux voyageurs sur son site internet. Vous y trouverez les dernières recommandations notamment en matière de sécurité, formalités et santé.

Nous vous recommandons fortement de consulter ces sources d'information régulièrement, jusqu'à la veille de votre départ. Nous tenons également ces fiches à votre disposition sur simple demande au 01 45 61 90 90.

Bibliographie

Roumanie

Bibliographie générale

  • Journal de Roumanie : la richesse sous les gravats de Bernard CAMBOULIVES, Anako, 2000.
  • Histoire de la Roumanie de Georges CASTELLAN, Que sais-je ? PUF, Paris, 1984.
  • Histoire du prince Dracula en Europe centrale et orientale de Matei CAZACU, Lib. Droz, 1988.
  • Les pays roumains entre Orient et Occident de Neagu DJUVARA, P O F, 1989.
  • Histoire des Roumains de Catherine DURANDIN, Edition Fayard, 1995.
  • Rhapsodie Roumaine de Dominique FERNANDEZ, Edition Grasset, 1998.
  • Histoire des Roumains et de la romanité orientale de Nicolae IORGA, 11 vol., Bucarest, 1937-44.
  • Roumanie multiple de Carmen MIHAI, Editions Autres temps, 2000.
  • Bucarest de Paul MORAND, Plon, 1953.

Guides

Guide Bleu - Evasion Roumanie, Hachette 2004.
Guide du Routard - Roumanie Bulgarie, Hachette Tourisme, 2005.
Le Petit Futé - Roumanie, 2004/2005. 15
Roumanie de Diane CHESNAIS, Edition Vilo, 2004.

Pour approfondir le sujet

  • Lucien BOIA, Laurent ROSSION, La Roumanie : un pays à la frontière de l'Europe, Belles Lettres, Paris, 2003
  • Georges CASTELLAN, Histoire du peuple roumain, Armeline, Crozon, 2002
  • Jean-Yves CONRAD, Roumanie, capitale ... Paris, Oxus, Paris, 2003
  • Jean CUISENIER, Mémoires des Carpates. Dans la Roumanie millénaire, un regard intérieur, Terre Humaine, Plon, Paris, 2000
  • Bernard HOULIAT, Antoine SCHNEK, Tsiganes en Roumanie, Edition du Rouergue, 1999.
  • Alexandra IONESCU, Odette TOMESCU-HATTO, Politiques et société dans la Roumanie contemporaine, Editions Harmattan, Paris, 2004
  • Alain KERJEAN, Voyage en Roumanie : de la Transylvanie au delta du Danube, Ed. Glénât, Grenoble, 2007.
  • Jean-Louis PANNE, Stéphane COURTOIS, Le livre noir du communisme, Laffont, Paris, 2000
  • Radu PORTOCALA, Autopsie du coup d'Etat roumain, Calmann-Lévy, Paris, 1990
  • Trajan SANDU, La grande Roumanie alliée de la France - une péripétie diplomatique des années folles ?, Editions l'Harmattan, Paris, 1999
  • Sanda STOLOJAN, Avec de Gaulle en Roumanie, l'Herne, Paris, 1991
  • Anca VASSILIU, Monastères de Moldavie, préface d'Olivier Clément, Ed. Méditerranée, Paris, 1998

Départ du 6 octobre 2017 au 14 octobre 2017 (9 jours)

Petit groupe
de
8
à
20
participants.
Conférencier

André PALEOLOGUE.
Docteur en histoire. Expert-consultant auprès de l'Unesco. Ancien inspecteur des monuments historiques.

Tarifs
En chambre Double (2 personnes, 1 lit double) 1 880,00 € / personne
En chambre Twin (2 personnes, 2 lits séparés) 1 880,00 € / personne
En chambre individuelle supplément +230,00 € / personne

Taxes aériennes au 8 novembre 2016, comprises dans le prix : 53,00 € dont 53,00 € de taxe d'aéroport

Ce prix est garanti pour un nombre de participants compris entre 13 et 20 personnes. Entre 8 et 12 personnes, nous nous réservons le droit de demander un supplément de prix de 75,00 € par personne. Cet éventuel supplément vous serait demandé plus de 30 jours avant le départ, ou lors de votre inscription si celle-ci intervient à moins de 30 jours.

Hôtellerie (classification en normes locales)
  • Baia Mare - Carpati 4
    Etablissement situé à proximité du centre ville, et dont les chambres à la décoration simple mais spacieuses et confortables, disposent de coffre-fort, mini-bar et climatisation.

  • Bistrita - Coroana de Aur 4
    Situé au cœur de la ville, à 500 mètres de la place principale, l'hôtel propose des chambres au mobilier contemporain, avec minibar, coffre-fort et climatisation.

  • Bucarest - Novotel 4
    L'établissement est situé à proximité de la Vieille Ville, du musée des collections d'arts et de l'Athénée roumain. Les chambres sont aménagées dans un style contemporain et disposent de la climatisation, d'un coffre-fort, d'une télévision et d'un mini-bar.

  • Cluj-Napoca - Capitolina 3
    Hôtel entièrement rénové en 2013, idéalement situé à 5 minutes à pied du centre ville. Les chambres disposent d'un accès Wi-Fi gratuit, d'une climatisation, d'un coffre-fort et d'un minibar.

  • Poiana Brasov - Sport & Spa 4
    L'établissement situé au cœur des montagnes, est aménagé dans un style contemporain et son restaurant propose une cuisine roumaine et internationale.

  • Sibiu - Ramada 4
    Situé dans le centre-ville historique de Sibiu, l'établissement propose des chambres aménagées dans un style élégant et contemporain et équipées de tout le confort moderne. L'hôtel dispose également d'un restaurant (cuisine traditionnelle et internationale) et de deux bars.

  • Sighisoara - Casa Wagner 3
    Hôtel de petite capacité, situé sur la place principale de la ville. Toutes les chambres ont été restaurées afin d'apporter un confort moderne tout en conservant un mobilier de décoration ancien. Chaque chambre est équipée d'un coffre-fort.

  • Sinaia - Palace 4
    Situé dans le parc arboré Dimitrie Ghica, cet établissement disposent de chambres aménagées dans un style classique et sobre.

Si l'hôtellerie mentionnée devait être changée, elle le serait pour une hôtellerie de catégorie similaire.
Vols sur compagnie régulière Air France
Départ Arrivée Vols
Paris - Charles de Gaulle CDG
06/10/2017 - 10:25
Bucarest OTP
06/10/2017 - 14:15
AF1888
Bucarest OTP
14/10/2017 - 15:10
Paris - Charles de Gaulle CDG
14/10/2017 - 17:20
AF1889

Compagnies aériennes alternatives : Tarom, Lufthansa, KLM


Départ du 5 octobre 2018 au 13 octobre 2018 (9 jours)

Les tarifs de ce départ sont en cours de préparation.

Thèmes de ce voyage

Ces voyages peuvent également vous intéresser...