Jardins et demeures du Portugal

Séjour au Portugal, à Lisbonne, au fil de ses jardins et palais

Jardins et demeures du Portugal

L'art mauresque, la Renaissance italienne et l'exubérante ère baroque marquent encore d'une empreinte profonde les jardins de Lisbonne. La présence abondante de l'eau, les décors d'azulejos et la mise en place de perspectives axiales en sont les témoins tangibles. La douceur du climat et l'introduction constante depuis le XVIe siècle de nouvelles espèces de la flore des anciennes colonies portugaises font également de ces jardins des conservatoires botaniques de plantes tropicales et subtropicales issues de presque tous les continents.

Quelques points forts :
- la découverte de jardins privés ;
- deux déjeuners dans des pousadas.

Légende :
  • inscriptions ouvertes
  • inscriptions sur demande
  • inscriptions closes
Dates Tarifs TTC par Personne (hors suppléments)
  • Du 25 au 29 avril 2017 5 jours
Inscriptions closes
  • Du 4 au 8 mai 2018 5 jours
Ouverture des inscriptions prochainement
Téléchargez le programme
Contactez le Service Clients
01 45 61 90 90

Programme

Journée 1

Vol Paris / Lisbonne, Queluz et le palais Marquès de Pombal

Vol Paris / Lisbonne, sur ligne régulière, dans la matinée.
A notre arrivée, transfert à Queluz.
Déjeuner à la pousada de Queluz.

Nous irons visiter le palais national de Queluz. Pendant la seconde moitié du XVIIIe siècle, Jean-Baptiste Robillon dessine, pour le futur Roi Pedro III, les jardins de son palais d'été. Devant l'édifice, d'élégantes balustrades encadrent les premières terrasses ornées de parterres de broderies. De nombreuses sculptures françaises et italiennes animent l'espace plan de ces jardins baignés par le soleil. Le plus surprenant se cache sous la frondaison des arbres d'un parcours à la française, c'est un grand canal bordé par de somptueux panneaux de carreaux de faïence polychrome.
Puis, nous nous rendrons au palais Marquès de Pombal. Le palais rose du puissant Marquis de Pombal domine et ordonne, depuis le XVIIIe siècle, d'étroites terrasses ornées de vases, de statues et de carreaux vernissés qui reproduisent des scènes pastorales et mythologiques. Au-delà, une rivière traversée par deux ponts sépare les jardins d'apparats des vergers et des parcelles destinées à la culture.
Nous découvrirons ensuite un jardin de création très récente, le jardin des Poètes. Sa facture est résolument contemporaine, les allées suivent les lignes courbes d'un arbre de vie stylisé, dont les branches s'enroulent autour de la perspective axiale d'une large avenue, cadrée par de grandes arches métalliques. Les feuilles sont autant de petits jardins de forme elliptique limités par des rubans d'aluminium. Chacun est dédié à une poétesse ou un poète comme Mario de Sacarneiro, Miguel Torga, ou encore Fernando Pessoa… dont l'effigie repose au milieu d'une chambre de verdure et de métal.
Installation à l'hôtel à Lisbonne.
Dîner libre et nuit.

Journée 2

Régions d'Estremoz et d'Evora

(Environ 285 km)
Pour cette journée, nous gagnerons la région d'Estremoz. Nous y verrons la quinta do Carmo, ensemble qui reflète assez fidèlement l'esprit du jardin portugais. L'organisation de l'espace y est très simple, rationnelle, et associe l'utile à l'agréable. C'est, encore actuellement, le cœur d'une grande propriété viticole. L'entrée se fait par une vaste cour, fermée, au décor très sobre, qui met en relation la maison élégante et raffinée et les communs. Une porte étroite communique avec un autre clos destiné aux cultures vivrières. Les frondaisons de quelques palmiers créent une atmosphère oasienne et soulignent encore davantage la sévérité de l'entrée. L'entretien en est aujourd'hui limité, mais si l'on en fait abstraction l'âme de la « Horta » est toujours perceptible.
Enfin, un peu plus haut, une maison d'été couronne une terrasse occupée en son centre par un grand réservoir qui est à la fois ornemental et indispensable à la vie du jardin.
Le caractère ornemental actuel de l'ensemble de la Quinta do General, remonte essentiellement au XVIIe siècle sous l'influence de Dom Dinis de Melo y Castro, héros portugais de la guerre de restauration. A l'entrée, un petit patio s'ouvre, par les arcades d'une maison d'été, sur un long jardin clos. Aux deux extrémités, des parterres de broderie, ombragés par le feuillage de grands arbres, encadrent un grand réservoir alimenté par les eaux de pluie et la résurgence d'une source abritée sous une niche délicatement ornée de carreaux vernissés. L'enceinte est décorée de grands panneaux d'azulejos bleus et blancs. Un grand mur, délabré par endroits, sépare le premier jardin d'un ancien verger parcouru par de grandes allées. Selon la tradition, c'est en ce lieu qu'étaient dites, en plein air, les messes pour les soldats qui partaient au combat. Dans cette partie du domaine l'entretien est un peu délaissé mais le jardin n'a pas pour autant perdu de son charme.
Déjeuner dans une pousada.

L'après-midi, nous prendrons la direction du Parco dos Duques de Bragança. Ce grand complexe architectural composé de nombreux édifices était le siège de la famille ducale de Bragance. Il abrite en son sein quelques jardins intimistes d'époques différentes qui vont du XVe au XXe siècle. Le jardin des dames est un petit enclos privé agrémenté d'une fontaine. Le jardin du bois, composé d'une grande allée centrale ombragée, mène vers un petit pavillon de plaisance dont les murs sont ornés de médaillons de céramique à l'effigie des rois du Portugal.
Pour clore la journée, nous visiterons les jardins de la quinta da Mitra. Des traces archéologiques indiquent l'existence d'un lieu de villégiature des époques romaine puis islamique. C'est alors que le domaine devient la résidence de campagne des évêques d'Evora jusqu'à la suppression de l'ordre religieux en 1834. Depuis sa transformation en exploitation agricole, en 1913, les jardins ont été détériorés mais l'organisation spatiale de la composition est encore bien lisible et les aménagements hydrauliques sont remarquables. Un aqueduc relie toujours un pavillon d'eau, qui abritait autrefois une noria, à un grand réservoir circulaire ornemental.
Dîner libre et nuit à Lisbonne

Journée 3

Demeures de la vallée de Sintra

(Environ 60 km)
La matinée sera consacrée au Castelo da Pena. Au milieu du XIXe siècle, Ferdinand de Saxe Cobourg Gotha, roi consort du Portugal, fit édifier par le baron allemand Von Eschwege un château de style éclectique tellement extravagant qu'il semble issu de l'imagination fertile d'un auteur de contes de fées. Perché sur un rocher, le château domine le fabuleux paysage de la vallée de Sintra. A ses pieds, s'étend un parc romantique de plus de deux cents hectares planté d'arbres indigènes, mêlés à de nombreuses essences exotiques. Un chemin labyrinthique traverse, tour à tour, des bois épais tourmentés par d'impressionnantes accumulations rocheuses, puis des vallées tropicales aux fougères arborescentes.
Déjeuner au restaurant.

L'après-midi, nous serons à la quinta da Regaleira. Cette autre demeure extravagante construite au début du siècle dernier est l'œuvre de Luigi Manini, architecte et scénographe italien. Il mit ses talents au service d'Antonio Augusto Carvalho Monteiro dont il concrétisa les rêves. Dans un paysage à la Salvator Rosa, un parcours initiatique à multiples interprétations nous conduira, comme dans les séquences d'un rêve, de l'ombre à la lumière et de l'angoisse à la sérénité. Une allée gardée par des figures allégoriques mène vers un puits monumental, dont le chemin spiralé descend vers les entrailles de la terre et les profondeurs de la nuit, pour mieux renaître un peu plus loin à la vie et à la lumière cent fois reflétée par les eaux des fontaines et des lacs.
Puis, nous découvrirons la quinta de Monserrate, dont l'histoire débute vers la fin du XVIIIe siècle avec le séjour de l'écrivain anglais William Beckford. Vers le milieu du XIXe siècle, Sir Francis Cook en fait l'acquisition. Sur les conseils de l'architecte Knowles, du peintre paysager Stockdale et du botaniste Nevill, il transforme palais et jardins en une fantaisie arabo-gothique. Dans une de ses lettres, la princesse Rattazzi définit ainsi l'atmosphère du lieu : « Tout ce qui peut captiver, séduire, charmer, est réuni dans cet Eden que ne manque de visiter aucun voyageur, curieux de voir l'illustration des contes merveilleux des Mille et une Nuits. C'est la forêt vierge, un jardin sauvage tel que je n'en ai pas vu d'autre. Pendant une heure, j'ai vécu au Brésil… ».
Dîner libre et nuit à Lisbonne.

Journée 4

La région de Setubal, Lisbonne

(Environ 60 km)
Ce matin, nous visiterons le palais du Marquès de Fronteira. Conçus au XVIIe siècle par le puissant Marquis de Fronteira, palais et terrasses constituent un ensemble à l'italienne, très cohérent. Un grand parterre de broderie, des fontaines et de nombreuses statues occupent l'espace plan de la plus grande des terrasses. Elle est bordée d'un côté par le palais et d'un autre par le plus spectaculaire réservoir ornemental du Portugal : un grand bassin rectangulaire enchâssé entre deux larges escaliers. Ils conduisent à deux petits pavillons aux toits de tuiles vernissées, unis par une longue galerie de terrasses où siègent les bustes des rois du Portugal. Les murs de soutènement sont ornés par quatorze grands panneaux d'azulejos qui représentent de magnifiques chevaliers empanachés. Un peu plus haut un autre promenoir est rehaussé de grands tableaux allégoriques des arts et des sciences. Il conduit à une petite chapelle au décor raffiné et plus bas, à la hauteur du charmant jardin de Vénus, vers une grotte de coquillages, de nacre et de fragments de porcelaine. Ce jardin est un grand livre d'images dont on ne se lasse jamais. Nous partirons à la découverte du domaine de la quinta dos Azulejos. Aujourd'hui, le domaine appartient à une école privée. Il faut d'abord franchir la cour de récréation pour découvrir cet étonnant jardin patio du XVIIIe siècle. C'est un lieu intimiste, fermé sur lui-même, ceint de hauts murs et rafraîchi par la présence de l'eau. L'espace est partagé en quelques carrés de verdure par des promenades bordées de sièges. Toutes les parois sont presque entièrement couvertes de panneaux d'azulejos qui nous plongeront dans un univers à la fois pastoral, mythologique et chrétien.
Déjeuner en cours de visite.

La création du jardin de la quinta da Bacalhôa est l'œuvre d'Alfonso de Albuquerque. De ses voyages en Italie, il revient avec un goût prononcé pour les nouvelles idées de la Renaissance. C'est dans cet esprit qu'il transforme son domaine d'Azeitao en un jardin portugais du XVIe siècle. Aujourd'hui, la structure générale de la composition architecturale est toujours perceptible, mais l'état des plantations a été réinterprété par le nouveau propriétaire et suscite de vives discussions. On peut encore voir le parterre de buis qui prolonge la maison et en fin de perspective le grand réservoir d'eau surélevé, longé par un long pavillon aux murs ornés de carreaux vernissés du XVIe siècle. L'orangeraie initiale a été remplacée par de jeunes plans de vignes, et le grand promenoir qui s'appuyait autrefois sur une forte trame végétale paraît un peu dénudé.
L'accès à la quinta das Torres, domaine du XVIe siècle, se fait par une longue avenue de platanes, qui conduit à un ensemble architectural très simple composé de trois espaces étroitement imbriqués. Le manoir est construit autour d'une cour fermée, ornée en son centre d'une fontaine et aux angles de quatre orangers. Enfin l'une des façades de l'édifice domine un grand réservoir ornemental qui alimente en eau les terrasses inférieures plantées de vergers. Au centre du bassin s'élève un pavillon de fraîcheur uniquement accessible par bateau.
Dîner libre et nuit à l'hôtel à Lisbonne.

Journée 5

Lisbonne, puis retour à Paris

Nous nous rendrons tout d'abord à la faculté des sciences de l'Université de Lisbonne, dont nous visiterons le jardin botanique. Ce jardin créé en 1840 par le botaniste autrichien F. Weltwitsch pour compléter l'ancien jardin d'Ajuda permet de se familiariser avec la végétation exotique introduite au Portugal depuis le XVIe siècle. Le climat, très doux, a favorisé la croissance des arbres dont certains spécimens sont remarquables. Sur quatre hectares, des dragonniers géants, des yuccas éléphantesques, des palmiers, des figuiers des pagodes, des flamboyants du Brésil composent un paysage très éclectique.
Pour clore ce voyage nous monterons jusqu'au château Saint-Georges, somptueuse forteresse médiévale aux murailles maures (IXe siècle) et wisigothiques (Ve siècle), qui offre de très beaux points de vue sur cette ville au relief insolite, boursouflé d'innombrables collines s'inclinant doucement vers le Tage et l'océan.
Déjeuner au restaurant du château

Enfin, nous nous rendrons à Estufa Fria. Cette ancienne carrière fut transformée, en 1906, par l'architecte Paul Carapinha en une grande ombrière de lattes de bois de près d'un hectare. A l'abri des fortes amplitudes thermiques, des plantes de milieux différents s'y développent généreusement. Les silhouettes de grandes fougères arborescentes, de nombreux palmiers, des strelitzias géants, se découpent sur un tapis verdoyant d'ophiopogons, d'asparagus et de nephrolepis. En quelques secondes, comme dans un songe, le temps de franchir le seuil de la serre, nous explorerons une jungle tropicale.
Transfert à l'aéroport de Lisbonne. Vol de retour à Paris dans la soirée.

Le programme proposé est susceptible de connaître de légères modifications en fonction des changements de jours et heures d'ouverture des sites ou de modification des horaires des vols domestiques. Si tel était le cas, tout serait mis en œuvre pour limiter cela à des modifications dans l'ordre des visites, ou, éventuellement, vous proposer des prestations de remplacement de qualité équivalente.

Ce programme comprend :

  • les vols sur lignes régulières ;
  • les taxes d'aéroport ;
  • l'hébergement en hôtel 4* avec les petits-déjeuners ;
  • la demi-pension : soit cinq déjeuners, hors boissons, dans des endroits de charme ;
  • l'accompagnement d'un conférencier Intermèdes, spécialiste de l'art des jardins ;
  • la présence de guides locaux francophones sur certains sites ;
  • les entrées dans les sites mentionnés au programme ;
  • les transferts en autocar privé ;
  • l'assistance rapatriement.

Ce programme ne comprend pas :

  • les dîners ;
  • les boissons ;
  • les pourboires usuels aux guides locaux et chauffeurs ;
  • le port des bagages ;
  • les dépenses d'ordre personnel ;
  • l'assurance optionnelle annulation, bagages et interruption de séjour.
OFFRE EXCLUSIVE
Chambre à partager
Si vous vous inscrivez seul tout en souhaitant partager votre chambre d'hôtel et si aucun autre voyageur ne peut partager avec vous, Intermèdes a le plaisir de vous offrir le montant du supplément chambre individuelle.

Départ de Province
Si vous souhaitez un départ de province, notre service transport effectuera la recherche la plus adaptée. Selon les destinations, les départs de province s'effectuent soit sous forme de pré et post acheminement vers Paris, soit, pour l'Europe notamment, sous forme de vol direct de votre ville vers le lieu de destination. Consultez notre Service Clients pour une étude spécifique.

Hôtellerie (classification en normes locales)

  • Lisbonne - Marquês de Pombal 4
    L'hôtel Marquês de Pombal vous accueillera sur la plus belle avenue de Lisbonne, l'avenue de la Liberté. Restaurées en 2009, toutes les chambres ont leur propre atmosphère et sont équipées de tout le confort. L'hôtel dispose d'un restaurant, d'un bar et d'un centre de fitness.

    http://www.hotel-marquesdepombal.pt/fr/

Si l'hôtellerie mentionnée devait être changée, elle le serait pour une hôtellerie de catégorie similaire.

Informations pratiques

Portugal

Formalités pour les ressortissants français

Une pièce d'identité en cours de validité est nécessaire.
Si votre carte d'identité a été délivrée entre janvier 2004 et décembre 2013, sa durée de validité, pour les autorités françaises, a été prolongée automatiquement de cinq ans, mais la date de validité inscrite sur le titre ne sera pas modifiée.
Toutefois, les autorités de certains pays ne reconnaissent pas cette extension de validité. De ce fait, si la date mentionnée sur votre carte d'identité est expirée, nous vous recommandons de voyager avec un passeport en cours de validité.

Pour tout mineur ne voyageant pas avec ses parents ou voyageant avec un seul de ses parents, une nouvelle réglementation astreint à des formalités particulières publiées sur le site https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F1922. Dans tous les cas de figure, nous vous recommandons d'emporter une copie du livret de famille et au besoin une autorisation du 2e parent. Pour plus de précisions consultez notre Service Clients.

Heure locale

Le décalage horaire est de une heure de moins par rapport à la France.

Climat

Le climat est tempéré toute l'année avec une température moyenne de 17°C, et des variations à 13°C en hiver et 27°C en été. L'été est chaud et sec, mais à Lisbonne, la chaleur n'est jamais accablante grâce à la brise rafraîchissante venant de l'océan. A noter aussi les très belles couleurs d'automne des châtaigniers et des vignes du nord du Portugal.

Monnaie

La monnaie est l'Euro. Les cartes de crédits sont acceptées dans les grands hôtels et les grands magasins. Vous trouverez facilement des distributeurs automatiques dans les grandes villes.

Electricité

Les prises sont alimentées en courant alternatif de 220 volts et acceptent les prises mâles à deux broches rondes. La plupart des hôtels 4* et plus disposent d'adaptateurs à fiches plates pour brancher les rasoirs.

Suggestions d'achats

Les antiquités : porcelaines et pièces de cristal indo-portugaises, les livres rares que l'on peut trouver dans les librairies du Chiado. Les azulejos vendus au détail constituant des fresques. Réputés aussi sont les « pasteis de Belém » (crème renversée dans une fine coque de pâte) que l'on trouve à la pâtisserie du même nom à Belém.

Santé

Aucun vaccin n'est requis. Cependant, il est préférable d'être à jour des rappels de vaccinations. Pensez à vous procurer la carte européenne délivrée par l'Assurance Maladie si vous devez recevoir des soins médicaux en Europe.

Téléphone

Pour téléphoner en France depuis le Portugal, vous devez composer le 00 pour sortir du Portugal, le 33 pour entrer en France et les 9 chiffres du numéro de votre correspondant (sans le zéro initial). Exemple pour appeler Intermèdes : 00 33 1 45 61 90 90.

Office de Tourisme et Ambassade du Portugal: 3 rue de Noisiel 75116 Paris - Tel : 01 47 27 35 29 ‎

Prévisions météorologiques

Nous vous conseillons de consulter les prévisions météorologiques la veille de votre départ soit par Internet sur le site de la chaîne météo ou de metéo France, soit par téléphone, avec le service Météo Consult, au 3264 (service payant 2,99 € l'appel + coût normal d'une communication depuis votre téléphone).

Informations voyageurs : sécurité et situation sanitaire

Pour chaque pays, le ministère des Affaires Etrangères (http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs) publie des fiches conseils aux voyageurs sur son site internet. Vous y trouverez les dernières recommandations notamment en matière de sécurité, formalités et santé.

Nous vous recommandons fortement de consulter ces sources d'information régulièrement, jusqu'à la veille de votre départ. Nous tenons également ces fiches à votre disposition sur simple demande au 01 45 61 90 90.

Bibliographie

Portugal

Histoire
- J.-F. LABOURDETTE, Histoire du Portugal, Que sais-je ? PUF
- J.-F. LABOURDETTE, Histoire du Portugal, Fayard
- R DURAND, Histoire du Portugal, Hatier
- A. RUCQUOI, Histoire médiévale de la Péninsule ibérique, Seuil
- D. COUTO, Histoire de Lisbonne, Fayard

Art
- N.G. GRAF et al., Portugal roman, Zodiaque
- H. et A. STIERLIN, Baroques d'Espagne et du Portugal, Imprimerie nationale
- J.-L. AUGE et al., L'art en Espagne et au Portugal, Citadelles et Mazenod
- Par les terres de la Maure enchantée : l'art islamique au Portugal (Cycle International d'Expositions Musée Sans frontières), Edisud
- P. BOWE, N. SAPIEHA, Parcs et jardins des plus belles demeures du Portugal, Mengès

Guides
- Portugal, Guide Bleu, Hachette Tourisme
- Portugal, Guide vert
- Portugal, Guide Lonely Planet
- Lisbonne, Guide Voir, Hachette Tourisme
- Un grand week-end à Lisbonne, Hachette Tourisme

Dossiers d'Archéologie

  • Le Portugal, de la Préhistoire à l'époque romaine, N° 198

Intermèdes et les Editions Faton, l'éditeur d'Archéologia, des Dossiers d'Archéologie, et des Dossiers de l'Art notamment, sont partenaires. Pour vous procurer les numéros qui vous intéressent, consultez le site des Editions Faton www.faton.fr ou contactez le 03 80 40 41 00.

Thèmes de ce voyage

Ces voyages peuvent également vous intéresser...