Croisière en Islande à bord de l'Express Côtier

Croisière culturelle avec Intermèdes

Les voyages haut de gamme et luxe Hemerys
Croisière en Islande à bord de l'express côiter

Hémérys, c'est tout l'esprit du voyage culturel Intermèdes dans des conditions exceptionnelles :
- des hôtels très haut de gamme, de luxe ou de charme ;
- un petit groupe limité à 15 personnes
.

Ultima Thulé connue des Grecs dès l'Antiquité, l'Islande n'est colonisée qu'au IXe siècle par les Norvégiens. Vous naviguerez le long de la côte Ouest de l'île, depuis Husavik, capitale du whale watching, jusqu'à l'île d'Heimaey, «Pompéi du Nord», en passant par les fjords de l'ouest. Vous vous intéresserez aux phénomènes volcaniques, source chaude de Deildartunguhver, pseudo-cratères du lac Myvatn..., et également à l'occupation humaine : la pêche, à Siglufjordur, à Isafjordur...

Accompagné par Philippe MESNARD. DEA d'histoire et d'archéologie de l'Antiquité, guide conférencier national.

L'ESPRIT HEMERYS :
- la croisière à bord du MS Spitsbergen, petite unité de 100 cabines, la plus confortable de la flotte Express Côtier ;
- les conférences données à bord par notre conférencier en exclusivité aux passagers Hémérys ;
- les visites en petit groupe privatif à Reykjavik et dans le Cercle d'or ;
- les excursions incluses et accompagnées par notre conférencier durant la croisière ;
- une nuit à l'hôtel de charme Borg 4* à Reykjavik.

Légende :
  • inscriptions ouvertes
  • inscriptions sur demande
  • inscriptions closes
Dates Tarifs TTC par Personne (hors suppléments)
  • Du 21 mai au 2 juin 2017 13 jours
Inscriptions closes
Téléchargez le programme
Contactez le Service Clients
01 45 61 90 90

Programme

Journée 1

Vol Paris / Reykjavik

Vol Paris / Reykjavik.
A notre arrivée, nous ferons un tour panoramique de Reykjavík. La capitale de l'Islande peut se targuer d'avoir été fondée par les dieux eux-mêmes. En l'an 874, le chef viking Ingólfur Arnarson, cherchant un établissement définitif sur cette île où il a déjà hiverné à plusieurs reprises, jette à la mer ses "öndvegissúlur". Il s'agit de piliers de bois sculptés provenant de sa maison laissée derrière lui, en Norvège, pour aventurer en mer. Le courant les entraîne et les échoue dans une vaste crique orientée à l'ouest. Ingólfur se fie au hasard, qui n'est que l'instrument des dieux, et s'installe définitivement en ce lieu. Il nomme le site d'après les vapeurs d'eau qui créent des brumes permanentes : la "baie aux fumées", soit Reykjavík, en vieux norrois. La fondation d'Ingólfur resta longtemps un simple village. A la fin du XVIIIe siècle, on y recensait environ trois cents habitants. Puis, les rois danois, maîtres des lieux depuis le XIVe siècle, décidèrent d'y développer l'économie et d'y implanter les institutions, jusqu'alors dispersées dans toute l'île. Evêché, parlement et, plus tard, université forment le noyau d'une vraie capitale.
Déjeuner libre.

L'après-midi, nous visiterons le musée national qui retrace l'histoire de l'Islande et de sa culture, du IXe siècle avec l'arrivée des premiers colons, jusqu'à nos jours.
Transfert jusqu'à notre bateau et installation.
Dîner et nuit à bord
.

Journée 2

Stykkisholmur

Nous accosterons aujourd'hui à Stykkisholmur, bourg aux maisons colorées situé sur la côte nord de la péninsule de Snæfellsnes. Surnommée "Islande miniature", Snæfellsnes est célèbre grâce à Jules Verne et à son ouvrage le Voyage au centre de la Terre. Nous pourrons apprécier la diversité de la région qui présente l'image d'une Islande riante et prospère avec ses formations volcaniques, ses glaciers, ses sources chaudes...
Repas et nuit à bord.

Journée 3

Flatey, Bjargtanger

Située entre la péninsule de Snaefellsnes et les fjords de l'Ouest, nous découvrirons l'île de Flatey peuplée de quelques familles seulement. Ses maisons du XIXe siècle plongent le visiteur dans l'Islande du temps passé. Macareux, fous de bassan, guillemots et petits pingouins nichent dans les falaises de l'île.
Repas et nuit à bord.

Journée 4

Isafjördur

Les fjords de l'ouest sont l'une des régions les moins peuplées d'Islande (un habitant au kilomètre carré). Difficile d'accès, peu fréquentée par les touristes, la région est une terre isolée qui semble oubliée des hommes et réserve à ses visiteurs des paysages grandioses. Avec ses nombreux fjords, ses sommets aux neiges éternelles, ses cascades, ses petits ports et villages de fermiers, cette contrée hors des sentiers battus est remarquablement préservée. Les fjords de l'ouest sont en fait une presqu'île au profil extrêmement découpé, dont les falaises abritent de nombreuses colonies d'oiseaux (macareux, guillemots). Le fjord le plus profond accueille la capitale régionale, Isafjord, fondée au XVe siècle. Une étendue de sable s'avançait à cet endroit dans le fjord, protégeant ainsi une véritable petite mer intérieure, le Pollurin, encore considéré aujourd'hui comme l'un des ports naturels les plus sûrs d'Islande. Marins et marchands y mouillaient volontiers, entraînant le développement de la ville.
A bord de petits bateaux, nous rejoindrons, en trente minutes, Vigur, « l'île-Paradis ». A notre arrivée, nous ferons le tour de l'île qui s'effectuera par la seule voie possible : un petit sentier pour moutons. Il faudra nous plier à l'exercice d'une découverte en toute discrétion pour découvrir un paradis, celui de la faune, et avant tout celui des oiseaux. Avec un peu de chance, nous apercevrons certaines espèces venues nicher ici à partir du printemps, tels les canards eiders. Le duvet de ces derniers était récolté pour garnir des couettes auxquelles il a donné un nom, l'édredon, …Ce commerce complétait avantageusement les revenus des familles de pêcheurs. Aujourd'hui, une dizaine de fermiers vivent sur l'île où le temps semble s'être arrêté.
Repas et nuit à bord.

Journée 5

Hornbjarg, Reykjafördur

Nous atteindrons aujourd'hui l'extrémité septentrionale des fjords de l'ouest, sans doute la région la plus sauvage d'Islande. Les vertigineuses falaises Hornbjarg peuplées d'oiseaux en tous genres, tels que macareux, guillemots et autres fous de bassan, s'élèvent au-dessus de la mer. Nous approcherons de ces falaises et tenterons de débarquer pour observer au plus près la vie sauvage des milliers d'oiseaux. Nous naviguerons ensuite vers Reykjafördur, un autre lieu superbe des fjords de l'ouest, accessible uniquement par voie pédestre ou maritime.
Repas et nuit à bord.

Journée 6

Siglufjördur, Grimsey

Sites naturels superbes, histoire et traditions caractérisent la partie nord de l'Islande. Nous aborderons cette contrée à Siglufjörður, ville située au bord d'un fjord et au pied d'une montagne de 600 mètres d'altitude. Nous découvrirons le musée du hareng installé dans une ancienne station de salage, plus grand musée maritime et industriel d'Europe, dédié à l'industrie de la pêche qui fit la prospérité de Siglufjörður au milieu du XXe siècle.
Une excursion à bord de bateaux pneumatiques polaires nous conduira également jusqu'à l'île de Gímsey, traversée par le cercle polaire arctique et zone habitée de l'Islande la plus septentrionale.
Repas et nuit à bord.

Journée 7

Akureyri

Long et encaissé, le fjord d'Eyjafjördur ne bute pas, à son terme, contre la falaise d'une montagne mais se prolonge paisiblement par une vallée large et fertile, où l'on élève vaches et moutons. La rivière Eyafjardara, au cours limoneux, est responsable de l'envasement progressif du fond du fjord et de l'extension de la vallée. La jonction entre mer et rivière, se dresse Akureyri. Fondée par les Vikings en 890, elle ne crût véritablement qu'à partir de 1904, date à laquelle l'Islande obtint du Danemark la reconnaissance de son autonomie. En cent ans, la population augmenta de mille à quinze mille habitants.
Au départ d'Akureyri, un véhicule 4x4 nous conduira sur une route de montagne jusqu'à la forêt Vaglaskógur, avant de gagner la rivière Skjálfandafljót qui provient du glacier Vatnajökull, la plus grande calotte glaciaire d'Islande. Nous longerons la rivière jusqu'à atteindre la vallée Bárdardalur, où nous ferons un arrêt dans une auberge locale. A proximité, se situe la cascade d'Aldeyjarfoss, depuis laquelle nous emprunterons une route de montagne jusqu'aux eaux sombres du lac Myvatn. Son nom signifie « l'eau des moucherons », en raison des larves de mouches qui vivent au fond de ce lac peu profond (trois mètres) et prolifèrent durant l'été, nourrissant les poissons du lac et surtout les cent cinquante mille canards qui nidifient sur ses bords. Le pourtour du lac est un véritable catalogue des phénomènes volcaniques surprenants. Ainsi les pseudo-cratères de Skutustadir furent formés par de la lave ayant coulé sur le lac. L'eau vaporisée et d'abord prise au piège, finit par exploser, creusant des cratères. Ce sont des cratères sans cheminée ou « sans racines ».
Sur le chemin du retour à Akureyri, nous atteindrons le site historique de Godafoss. En 999, Thorgeir Thorkelson convainquit l'Allthing de voter la conversion de toute l'Islande au christianisme. Il fut alors chargé de faire disparaître les anciennes idoles, en les jetant à l'eau. Passant près de la ferme de Laufas, il vit une cascade où il précipita les statues. Ainsi fut baptisée Godafoss, la « chute des dieux ».
Nous regagnerons ensuite Akureyri qui, surnommée la « capitale du nord », ne subit pourtant pas les rigueurs du climat au nord. Sa position abritée en ferait même plutôt un eldorado végétal, la ville possède d'ailleurs un jardin botanique que nous visiterons. (NB : l'ordre des visites est susceptible d'être inversé).
Retour au port.
Repas et nuit à bord
.

Journée 8

Husavik

Húsavík, charmant petit village de pêcheurs situé sur l'océan Arctique, fut l'un des premiers lieux occupés par les Vikings en Islande. Aujourd'hui, Húsavik est devenu la capitale européenne de l'observation de baleines. Nous embarquerons à bord de la goélette Haukur pour rejoindre Luney, l'île aux macareux (elle en abrite environ 200 000 macareux durant la période de reproduction), dans la zone d'observation traditionnelle des baleines. Baleines à bosse et autres baleines imposantes sont souvent accompagnées de dauphins et de marsouins. (L'observation d'animaux est probable mais non garantie).
Repas et dîner à bord.

Journée 9

Bakkargerdi, Seydisfjördur

Nous nous rendrons dans la région des fjords de l'est, très peu peuplée, émaillée de vallées et de montagnes sauvages en bord de mer. Nous accosterons à Bakkargerdi, bourg situé dans le superbe fjord Borgarfjördur où viennent nicher de nombreuses colonies de macareux. Un excursion nous conduira à Seydisfjördur, un pittoresque village en bois coloré de style norvégien, entouré de montagnes, et dont les maisons datent du début du XXe siècle. A partir de ce bourg, considéré comme l'un des plus beaux d'Islande et où règne une ambiance de bout du monde, nous rejoindrons la réserve naturelle de Skalanes. Elle abrite d'impressionnantes falaises d'oiseaux que nous observerons à partir d'une plateforme spécifique, ainsi qu'une ferme traditionnelle.
Repas et dîner à bord.

Journée 10

Höfn

Höfn, l'un des principaux ports de pêche de toute la côte sud, est également le centre administratif de la région avec ses mille six cents habitants. A partir de ce charmant bourg entouré de montagnes, nous partirons en excursion vers la calotte glaciaire du Vatnajökull. Troisième plus vaste au monde après celle de l'Antarctique et du Groenland, elle s'étend sur le douzième du territoire islandais et recouvre plusieurs volcans très actifs. A bord de véhicules adaptés, nous explorerons ainsi le plus grand glacier d'Europe qui recouvre des volcans actifs sous des centaines de mètres de glace.
Déjeuner au "Refuge glaciaire".

Puis nous rejoindrons Jökulsárlón, l'un des sites les plus célèbres du pays. Ce magnifique lac est issu de la fonte d'une immense étendue glaciaire provenant du Vatnajökull. Ce lac est serti d'icebergs qui attendent de pouvoir passer dans l'océan quand ils auront suffisamment fondu pour franchir la moraine. Certains d'entre eux sont en partie recouverts de poussière volcanique, ce qui les fait ressembler à d'étranges sculptures. La navigation dans le lac, entre les majestueux icebergs, sera un moment fort de notre périple.
Dîner et nuit à bord.

Journée 11

Surtsey, Heimaey

Nous découvrirons aujourd'hui deux îles au large de la côte sud de l'Islande. L'île de Surtsey est unique : des éruptions volcaniques entre 1963 et 1967 l'ont fait surgir des flots de l'océan Atlantique. Elle est un sanctuaire pour les scientifiques qui peuvent y observer l'émergence de la vie dans un milieu vierge.
L'île d'Heimaey est la plus grande de l'archipel Vestmann. Une excursion nous dévoilera les principaux sites de l'île : hautes falaises qui attirent d'innombrables oiseaux de mer, vestiges d'anciennes fermes datant de 560 après J.-C, points de vues sur les volcans de l'île, traversée des champs de lave jusqu'au centre du cratère d'un volcan, église en bois de « Skansinn »...
Repas et nuit à bord.

Journée 12

Reykjavik, le Cercle d'or

"Med lögum skal land byggja en med olögum eyda" (c'est par les lois que le pays s'édifiera, c'est dans l'illégalité qu'il périra).
Thingvellir, première étape de la journée, est l'émanation même de ce principe. C'est ici, en 930, que les Islandais se sont lancés dans une aventure inédite pour une société médiévale : inventer un Etat sans roi, sans police, sans armée, où conflits et difficultés seraient réglés dans le champ clos de l'Assemblée (Althing) par le biais de la loi et de la parole. Le lieu choisi dominait une vaste plaine et s'adossait à une falaise. La puissance des dieux-mêmes semblait s'y faire entendre dans une rumeur que la géologie explique rationnellement de nos jours.
Le Cercle d'or mène ensuite à la chute d'eau du même nom : Gullfoss, la cascade dorée. Le nuage d'embruns et les arcs-en-ciel annoncent de loin cette colossale cataracte, tombant par paliers hauts de trente-deux mètres, avant de s'engouffrer dans une gorge profonde de soixante-dix mètres.
Déjeuner.

À Geysir, nous découvrirons le site qui a donné son nom au phénomène géologique du geyser littéralement "jaillisseur" en islandais. L'eau souterraine, lentement chauffée par l'activité géothermique, forme une énorme bulle et lorsque la température dépasse 100°C la bulle explose, expulsant l'eau froide de la surface en un jet de plusieurs dizaines de mètres de haut. Le Grand Geysir est aujourd'hui pratiquement inactif. A proximité, verrons le Strokkur (la baratte) projeter l'eau à vingt mètres de haut.
Nous rejoindrons ensuite le Lagon bleu afin de profiter d'une délicieuse baignade. L'eau du Lagon bleu est puisée à deux kilomètres de profondeur, où le magma l'a chauffée à 240°C. Canalisée, elle arrive en surface à 70°C, puis est refroidie par son déversement sur un champ de lave. Elle atteint alors une température propice à la baignade, entre 28 et 60°C, selon les bassins. La silice présente dans l'eau lui donne sa couleur « bleu caraïbe », laquelle a donné à ce lac artificiel le nom évocateur de lagon. Un lagon aux eaux curatives pour les maladies de peaux, même si la médecine tarde encore à reconnaître officiellement ses vertus.
Retour à Reykjavik.
Dîner libre et nuit à l'hôtel
.

Journée 13

Vol de retour à Paris

Nous visiterons ce matin le musée maritime. Située près des quais aux abords des anciennes baraques de pêcheurs, cette conserverie abrite désormais un magnifique musée qui retrace l'histoire maritime de l'Islande. De l'évolution du matériel de pêche aux techniques de conservation en passant par les différentes embarcations, nous découvrirons le témoignage des difficiles conditions des métiers de la mer.
Déjeuner libre.
Transfert à l'aéroport et vol de retour à Paris.

Le programme de la croisière est soumis aux conditions météorologiques et aux conditions techniques de navigation, des modifications sont alors possibles sans préavis et laissées à l'appréciation du Commandant qui est le seul maître à bord. Ces modifications, indépendantes de notre volonté, peuvent nous amener à réorganiser à tout moment l'itinéraire ou l'ordre des visites aux escales.

Le programme proposé est susceptible de connaître de légères modifications en fonction des changements de jours et heures d'ouverture des sites ou de modification des horaires des vols domestiques. Si tel était le cas, tout serait mis en œuvre pour limiter cela à des modifications dans l'ordre des visites, ou, éventuellement, vous proposer des prestations de remplacement de qualité équivalente.

Cabine individuelle : les cabines doubles à usage individuel sont en nombre très limité et sont sous réserve de disponibilité lors de la réservation. Si vous souhaitez une cabine double à usage individuel, nous vous conseillons de la réserver le plus tôt possible.
Attention : au delà d'un quota déterminé par l'armateur, celui-ci peut accepter les demandes supplémentaires de cabines doubles à usage individuel, impliquant cependant un supplément plus important, qui vous sera communiqué lors de la réservation.

Ce programme comprend :

  • les vols réguliers Paris / Reykjavik / Paris ;
  • les taxes aériennes ;
  • la croisière onze nuits à bord du M/S Spitsbergen dans la catégorie de cabine choisie ;
  • une nuit à l'hôtel Borg 4* à Reykjavik, en chambre de catégorie standard ;
  • la pension complète du dîner du premier jour au petit-déjeuner du dernier jour, à l'exception du dîner du douzième jour ;
  • l'eau en carafe, le thé et le café à bord ;
  • l'accompagnement culturel d'un conférencier Intermèdes ;
  • un programme de conférences privatives ;
  • une veste coupe-vent imperméable offerte par l'armateur ;
  • les débarquements à terre accompagnés par votre conférencier (assisté par des guides locaux obligatoires à terre) ;
  • la visite privative à Reykjavik ;
  • l'excursion privative dans le Cercle d'or ;
  • les activités à bord organisées par l'armateur ;
  • les taxes portuaires connues au moment de la réservation, en juin 2016. Une éventuelle hausse de ces taxes serait répercutée sur le prix au plus tard 30 jours avant le départ ;
  • l'assistance rapatriement.

Ce programme ne comprend pas :

  • les déjeuners des premier et dernier jours, ainsi que le dîner du douzième jour ;
  • les boissons prises au bar ou non incluses dans les repas pris à bord et lors des déjeuners à terre en excursion (Cercle d'or) ;
  • les pourboires au personnel de bord (non-obligatoires) ;
  • le port des bagages ;
  • les dépenses d'ordre personnel ;
  • l'assurance annulation-bagages-interruption de voyage.

Conditions d'annulation :
- plus de 45 jours avant le départ : 10% ;
- entre 45 et 22 jours avant le départ : 40% ;
- entre 21 et 15 jours avant le départ : 60% ;
- moins de 15 jours avant le départ : 100%.

Attention, compte tenu des conditions d'annulation spécifiques qui nous sont imposées par la compagnie maritime Hurtigruten, nous vous demandons de régler un deuxième acompte 95 jours avant le départ d'un montant de 1 200 €.

Le solde du voyage sera à régler 60 jours avant le départ.

Départ de Province
Si vous souhaitez un départ de province, notre service transport effectuera la recherche la plus adaptée. Selon les destinations, les départs de province s'effectuent soit sous forme de pré et post acheminement vers Paris, soit, pour l'Europe notamment, sous forme de vol direct de votre ville vers le lieu de destination. Consultez notre Service Clients pour une étude spécifique.

Reykjavik
Hôtel Borg 4* charme - Posthusstraeti 11 - 101 Reykjavik Iceland
Téléphone : +354-551 1440 - Site internet : http://www.hotelborg.is/

Situé au centre de Reykjavik, sur la place historique Austurvöllur, il s'agit d'un établissement élégant de style Art déco.


Informations pratiques

Croisière en Islande

Formalités pour les ressortissants français

Le passeport est le seul document d'identité valable. Les cartes nationales d'identité ne sont pas acceptées. Le passeport devra être valide plus de six mois après la date de retour.
Lors de l'enregistrement à bord, vos passeports seront collectés par l'équipage du navire, afin d'effectuer les formalités douanières et d'immigration. Ils seront conservés durant toute la durée de la croisière et restitués à son terme. Veuillez emporter une copie de votre passeport avec vous.

Demandes spéciales

Si vous avez des demandes spéciales (alimentaires ou médicales), veuillez s'il vous plaît nous en informer au moment de la réservation. Nous ferons de notre mieux pour répondre à ces demandes, cependant ne pouvons pas les garantir et elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme faisant partie d'un accord contractuel.

Décalage horaire

L'Islande est à l'heure de Greenwich (GMT) toute l'année et n'adopte pas d'heure d'été. Le décalage horaire est de 2 heures en moins par rapport à la France en été.

Change

La monnaie locale est la Couronne islandaise (ISK). 1 EUR = 129 ISK (août 2016). Sachez que le MS Spitsbergen n'offre pas de service de change à bord.

Climat

Grâce au Gulf Stream, l'Islande jouit d'un climat doux, tempéré, de type océanique, frais en été et plutôt clément en hiver. La température moyenne en mai à Reykjavik est de 11°C.

Tenue vestimentaire

Nous vous conseillons d'emporter des vêtements chauds (lainages, bonnet, gants, écharpe...) et des vêtements thermiques.
Des chaussures robustes sont indispensables pour les excursions. Une canne ou un bâton de marche peuvent aussi être utiles. Et bien sûr un maillot de bain pour les bains bouillonnants à bord et l'excursion au Lagon bleu.
Le climat peut varier au cours d'une même journée. Pour pallier à ces variations, nous vous recommandons de vous vêtir selon le principe de plusieurs épaisseurs qui permet de vous adapter facilement aux changements de températures, au vent et aux précipitations.

Débarquements / excursions

Pour cette croisière en Islande, les débarquements s'effectuent généralement à quai. Pour des raisons techniques les excursions sont prévues en compagnie des autres passagers du bateau, seules les excursions du premier jour (Reykjavik) et du dernier jour (Cercle d'or) sont prévues en groupe privatif.

Courant électrique à terre

Le courant électrique en Islande est de 220 volts, 50 HZ. Les prises sont de type européen.

Téléphone

Pour téléphoner en France depuis l'Islande : composer le 00 33 suivi du numéro à 9 chiffres de votre correspondant (sans le zéro initial).

Prévisions météorologiques

Nous vous conseillons de consulter les prévisions météorologiques la veille de votre départ soit par Internet sur le site de la chaîne météo ou de metéo France, soit par téléphone, avec le service Météo Consult, au 3264 (service payant 2,99 € l'appel + coût normal d'une communication depuis votre téléphone).

Informations voyageurs : sécurité et situation sanitaire

Pour chaque pays, le ministère des Affaires Etrangères (http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs) publie des fiches conseils aux voyageurs sur son site internet. Vous y trouverez les dernières recommandations notamment en matière de sécurité, formalités et santé.

Nous vous recommandons fortement de consulter ces sources d'information régulièrement, jusqu'à la veille de votre départ. Nous tenons également ces fiches à votre disposition sur simple demande au 01 45 61 90 90.

Bibliographie

Islande

Ouvrages généraux

  • Gérard Lemarquis, Les Islandais, Ateliers Henry Dougier
  • Michel Sallé, L'Islande, Karthala
  • Alda Sigmundsdottir, Le petit livre des Islandais, Enska textasmidjan
  • Jacques Mer, Portrait de l'Islande, Documentation Française
  • Elin Palmadottir, Les pêcheurs français en l'Islande, Thélès
  • Jean-Loup Avril & Michel Quéméré, Pêcheurs d'Islande, Ouest-France Université
  • hor Thordarson & Armann Hoskuldsson, Iceland (Classic geology in Europ), Terra

Guides

  • Ouvrage collectif, Islande, Bibliothèque du Voyageur, Gallimard
  • Guy Bordin et Alii, Islande : guide de l'île aux volcans, Éditions Marcus
  • Régis Boyer, André Sarra-Bournet, Islande, Le Guide, Renaissance du Livre
  • Klaus Francke, Islande entre terre et ciel, National Geographic

Histoire de l'Islande et du monde viking

  • Jesse Boyck, L'Islande des Vikings, Flammarion
  • Gunnar Karlsson, Brève histoire de l'Islande, Mal og menning
  • Régis Boyer, L'Islande médiévale, Les Belles lettres
  • Régis Boyer, Les Vikings. Histoire et civilisation, Pocket, Plon
  • Régis Boyer, L'art viking, La Renaissance du Livre
  • Régis Boyer, Yggdrasil. La religion des anciens Scandinaves, Payot
  • John Haywood, Atlas des Vikings 789-1100. De l'Islande à Byzance, les routes du commerce et de la guerre, Autrement
  • Les Dossiers d'Archéologie, Les Vikings, n°170, 1992
  • Yves Cohat, Les Vikings, rois des mers, coll. Découvertes, Gallimard
  • Georges Dumézil, Mythes et dieux de la Scandinavie ancienne, Gallimard
  • Jean Renaud, Les dieux des Vikings, Ouest-France Université
  • Vincent Fournier, Le voyage en Scandinavie. Anthologie de voyageurs (1627-1914), Robert Laffont.

Les sagas, mythes et contes islandais

  • Sagas islandaises, traduction de Régis Boyer, Bibliothèque de La Pléiade, Gallimard
  • Snorri Sturluson, L'Edda. Récits de mythologie nordique, traduction François-Xavier Dillmann, Gallimard
  • Jon Arnason (ed.), Contes populaire d'Islande, Iceland Review
  • Régis Boyer, Les sagas islandaises, Payot

Romans

  • Jules Verne, Voyage au centre de la Terre, Coll. Classiques, Livre de Poche
  • Pierre Loti, Pêcheur d'Islande, Coll. Classiques, Livre de Poche
  • Arnaldur Indridason, L'homme du lac, Métailié
  • Arnaldur Indridason, La cité des jarres, Métailié
  • Kristin Baldursdottir, Karitas, Gaia
  • Halldor Laxness, La cloche d'Islande, Aubier Montaigne
  • Halldor Laxness, La saga des fiers-à-bras, Anarchasis
  • Gunnar Gunnarson, Frères jurés, Fayard
  • Hallgrimur Helgason, 101 Reykjavík, Actes Sud
  • Jon Kalman Stefansson, Entre ciel et terre, Gallimard

Intermèdes et les Editions Faton, l'éditeur d'Archéologia, des Dossiers d'Archéologie, et des Dossiers de l'Art notamment, sont partenaires. Pour vous procurer les numéros qui vous intéressent, consultez le site des Editions Faton www.faton.fr ou contactez le 03 80 40 41 00.

Thèmes de ce voyage

Ces voyages peuvent également vous intéresser...